Ce week-end j’ai reçu un beau cadeau: une leçon de vie. Mon (grand) oncle José de 72 ans est à Paris pour la première fois de sa vie. Je le regarde découvrir la capitale et contempler Paris dans ses yeux lui confère un peu plus d’éclat aux miens. J’ai grandi au contact de la nature à ses côtés sans me douter qu’il pouvait en être autrement à l’époque. Il a accompagné mes premiers pas, mes premiers jours d’école, mes premiers rêves exaucés et aujourd’hui c’est mon tour. Aujourd’hui je l’ai accompagné avec émotion dans ses premiers pas à Paris. Aujourd’hui il m’a appris qu’il n’y avait pas d’âge pour les premières fois…

Retomber en enfance à Paris

Ce week-end rempli d’émotion ravive tout plein de souvenirs ces dernières heures. En rejoignant tonton José au Salon de l’Agriculture hier, j’ai réalisé que c’était lui, sa mère, son père, ses frères et ses soeurs qui avaient aiguisé mon appétit pour les produits du terroir. Chez Man’So, tous les fils ont marché dans les pas de leur père. Ils sont devenus agriculteurs. Vous avez peut être mangé des bananes en provenance de leur exploitation sans le savoir… Petite, j’ai mangé des fruits et légumes cultivés par leurs soins. J’ai eu la chance de connaître le vrai goût des choses. Les mangues, les bananes, les oranges de chez Man’So ont le goût de mon enfance. Je vous laisse imaginer combien ces saveurs me manquent depuis que j’ai quitté la Guadeloupe…

Charles, ma soeur, ma cousine et moi nous sommes réunis pour lui faire découvrir quelques sites phares de Paris. On a déjeuné du côté de Saint-michel après s’être promenés sur les quais de Seine, nous sommes allés admirer la Tour Eiffel, l’Arc de Triomphe, nous avons descendu les Champs Elysées pour rejoindre le pont Alexandre III. C’était une belle balade. A hauteur de la statue de Charles de Gaulle qui se dresse non loin du Grand Palais, mon oncle m’a raconté avoir serré la main du général. Il ne m’en avait jamais parlé! C’était lors d’une visite de de Gaulle en Guadeloupe non loin de Chemin Neuf. Il devait avoir 18 ans à l’époque. « Si seulement on pouvait faire des photos comme aujourd’hui », me dit-il le sourire aux lèvres. « J’aurais ma photo avec De Gaulle! ». Eh oui tonton José, sache en tout cas que je suis heureuse d’avoir pu immortaliser ta visite à Paris.

Tonton José c’est mon héros à moi. A l’image du clan de chez Man’So. Nous sommes pudiques dans la famille, on ne se dit pas ces choses là. Je les écris. Les épreuves dans sa vie, le courage dont il a fait preuve, sa bienveillance, sa simplicité, son altruisme au quotidien lui valent notre respect et notre profonde gratitude. Après une vie de dur labeur, je suis heureuse de voir qu’il prend enfin du temps pour lui, un peu de temps pour découvrir le monde. « Il ne faut pas être pressé dans la vie » me disait-il ce midi. La santé de fer héritée de Man’So partie à 98 ans lui promettent de belles années de voyage. Nous serons là pour le guider. Plus tard, lorsque je regarderai les photos de cette journée passée en famille, je me souviendrai qu’il n’y a pas d’âge pour être émerveillée. J’ai pris un peu d’avance côté voyages mais moi aussi je veux regarder le monde avec des yeux d’enfant à 72 ans…

Un dimanche en famille… (Tonton José, Michèle et moi – 26 fév 2017)

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

8 thoughts on “1 photo 1 histoire | Contempler Paris dans ses yeux …”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *