Il existe une île au large de la Guadeloupe qui a su conserver intactes ses traditions d’antan, qui cultive un art de vivre propice au bien-être. Larguer les amarres à Marie-Galante, c’est arrêter le temps l’espace de quelques jours. On y trouve sérénité, quiétude, loin de la frénésie du quotidien.

 Marie-Galante, île préservée.

Au détour des ruelles, on entend s’entrechoquer les dominos sur les tables en bois, on assiste à des scènes hautes en couleur, les messieurs se laissant emporter par la passion de leurs parties…

Non loin de l’embarcadère
Grand Bourg

A Marie-Galante, le rythme est autre. On prend le temps… Le temps de découvrir, le temps de savourer, le temps de se poser, le temps de vivre tout simplement. Inutile de s’y rendre en imaginant rester joignable à tout instant: le réseau est fluctuant. Ce désagrément bien vite oublié relègue les smartphones au fond des sacs, sans trop d’effort. Inutile également de vouloir conserver ses habitudes touristiques: flâner et espérer trouver un restaurant ouvert pour déjeuner tardivement est une lubie vite abandonnée. Là-bas, le monde s’arrête à l’heure de la sieste. Les hyperactifs auront ainsi le loisir de visiter les richesses de l’île.

La nature est un véritable joyau sur celle que l’on surnomme La grande galette, à cause de son relief plat. Mangrove, végétation luxuriante ou plus éparse, champs de canne sont autant de pistes à explorer. Une amoureuse de cette île m’a fait découvrir une crique qui s’abrite des regards du bitume. Il faut en effet s’engager sur une petite route pour mériter la plage aux eaux turquoises nichée en son sein. Anse Canot: mon petit paradis confidentiel…

Mon autre coup d’cœur sur cette île porte un nom rebelle: « Gueule grand gouffre ». La falaise balayée par  les vents, les morsures de la houle sur la roche, l’horizon dressé devant soi confèrent au lieu une intensité qui imposent l’humilité.


Les incontournables de l’île:

  • La distillerie Bielle et Poisson.
  • L’Eglise Notre-Dame.
  • Le château Murat (ancienne exploitation sucrière datant de l’époque esclavagiste).
  • Le moulin de Bézard.
 L’événement culturel de l’île:
  • Le festival Terre de blues en juin. (***)

A ramener en souvenir:

  • Du « sirop batterie » Siblet (pour punchs et divers cocktails).

 INFOS PRATIQUES

Pour préparer votre voyage:

Le Comité du Tourisme des îles de Guadeloupe

23-25 rue du champ de l’Alouette

75 013 Paris

+33 (0)1 40 62 99 07

infoeurope@lesilesdeguadeloupe.com

www.lesilesdeguadeloupe.com

 

Crédits photos: Elle dit 8
Rendez-vous sur Hellocoton !

7 thoughts on “Marie-Galante: une escale authentique couleur Caraïbes”

  1. Je commence mon week-end avec un bon petit déjeuner et je tombe sur ton article. Une bonne façon de commencer le week-end. Tes sublimes photos et tes mots bien choisis donnent envie de partir tout de suite (re)découvrir cette petite perle des Antilles 😉 merci pour le voyage !

    1. Je confirme, le séjour se savoure mieux sur quelques jours. Vous pourrez ainsi profiter de la plage tranquillement, visiter le château Murat entre autres plaisirs et par-dessus tout: prendre le pouls de l’île…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *