Asa a enchanté La Cigale!

Hier soir, Asa a fait vibrer son public parisien lors d’un concert réussi de bout en bout. La première partie du concert était assurée par Ibeyi, un duo de soeurs Franco-cubaines qui a su conquérir la salle avec leurs chants et sonorités hérités du peuple Yoruba. Soul, humour et générosité ont rythmé un live de haute qualité.

 Asa ou la musique faite femme

Voix de velours enchanteresse, musique délicate, sensibilité palpable, Asa partage tout cela dans ses chansons. Elle raconte des histoires comme le ferait une conteuse, avec la musique en sus. Les mélodies s’imprègnent dans l’inconscient, les textes parlent aux âmes, Asa séduit qui l’écoute… Les morceaux ponctués d’anecdotes, elle nous a raconté la petite histoire de The one that never comes écrite à Los Angeles, elle nous a raconté la première version de l’album Bed of stone avec un humour incisif. Les deux amies emmenées au concert sont reparties enchantées par la personnalité, la voix, les textes, les musiciens. Ce live est la parfaite illustration de ces moments suspendus que l’on voudrait qu’ils ne s’arrêtent jamais. Elle a prolongé notre plaisir à l’issue d’un premier rappel entourée de ses musiciens, puis d’un second, a capella cette fois. Un très joli cadeau. Moment pur de communion avec son public.

Un bel écrin pour Bed of stone

L’album sorti fin août, Asa a entamé une tournée européenne pour le présenter à son public de Londres à Hambourg, en passant par Lausanne, Zurich, Bordeaux, Nîmes… Ecouter l’album est déjà une délectation en soi. Le live amène un moment d’échange avec une artiste installée dans son quotidien pour qui comme moi, l’écoute à toute heure. Dead again m’évoque le moment où je referme la porte derrière moi pour partir travailler. Je mets les écouteurs et la journée est lancée. Bed of stone m’aide à atterrir en douceur après les journées denses passées dans ma salle de classe, etc etc etc. Quel plaisir de redécouvrir ces morceaux et les incontournables de ses albums précédents en regardant Asa les habiter avec une classe folle… D’abord perchée sur de hauts escarpins puis pieds nus, nature, faisant virevolter sa jupe scintillante, Asa a brillé hier soir. Elle a rayonné sur Paris et l’éclat n’est pas prêt de ternir.  Merci pour ce moment parfait! L.O.V.E.

Vous l’aurez compris, il faut guetter son prochain concert pour aller l’applaudir et vivre l’expérience racontée. Si ce n’est déjà fait, achetez son dernier album pour vous mettre dans l’ambiance et les précédents pour vous imprégner de son univers. Le voyage le mérite! Vraiment.

Elle sera le 28 février à Nîmes, l e 4 mars à Zurich, le 5 mars à Lausanne, le 6 mars à Annemasse, le 9 mars à Esch sur Alzette, le 3 avril à Bordeaux.


Pour suivre Asa:

Pour acheter son album:

Filed under CULTURE

Journaliste indépendante, je collabore avec des titres de presse entre Paris et les Caraïbes. Passionnée par les voyages, la culture et la gastronomie, je partage mes coups de cœur sur ce blog lifestyle. More : ABOUT.

1 Comment

  1. Pingback: 10 conseils pratiques pour une rentrée réussie - E l l e d i t 8 | Elle dit 8

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *