Et si vous partiez vous ressourcer en Bretagne, ce printemps? Charles & moi avons passé un week-end idyllique dans le golfe du Morbihan il y a quelques jours. Il est des invitations qui tombent à point nommé. Nous avions envie de couper avec le rythme de Paris, nous avions envie de nature, envie d’une pause dans un environnement apaisant. Nous avons trouvé cela et plus encore à La Maison de Pêcheur, cette maison de vacances que Jean-Philippe et Chrystèle Levrel avaient d’abord pensé pour leur famille avant de la partager. Elle vient de là l’âme du lieu, dans le désir d’offrir à leurs filles un environnement propice à un épanouissement serein.

La Bretagne : une terre d’attachement

La Bretagne cultive une authenticité chère aux voyageurs en quête de belles expériences. Vous savez que cette région tient une place particulière dans ma vie. Je la retrouve toujours avec bonheur. Pour la petite histoire, j’ai grandi avec vue sur les Saintes: un petit archipel au sud de la Guadeloupe. Un petit bout de terre où vivent des descendants de Bretons et de Normands. J’entends parler de ces régions depuis ma plus tendre enfance. Au collège, je suis partie en voyage scolaire explorer les côtes d’Armor et une partie du Morbihan: coup de coeur! J’y suis retournée avec mes parents quelques années plus tard.  Ils y ont trouvé un cadre sécurisant pour mes études, 17 ans leur paraissant jeune pour vivre seule et étudier à Paris. Quinze ans plus tard, les liens étroits qui nous liaient déjà se sont renforcés plus encore lorsque Charles & moi nous y sommes mariés. L’histoire continue aujourd’hui avec une belle rencontre que l’on doit au blog que vous lisez à cette minute. Ce week-end en Bretagne a vu naître une belle amitié.

La maison de pêcheur : un gîte authentique

Nous avons trouvé la maison du bonheur à 4 heures de Paris. Vendredi matin, décollage. Charlie est à bord. Cap sur Séné! Le GPS nous indique notre arrivée à destination en haut d’un chemin qui descend vers la mer. Une petite ruelle à gauche mène à la Maison de Pêcheur: notre gîte pour 3 jours. Les gravillons crissent sous nos pas, le ciel est bleu, il fait bon. Belle journée pour vivre de nouvelles aventures! De retour d’une balade à vélo, les Levrel nous invitent à découvrir le gîte avant de partir en balade. Lorsque vous viendrez séjourner ici, vous bénéficierez d’un accueil personnalisé avec des recommandations pour explorer la région en fonction de votre profil.

Quel petit bijou, cette jolie maison aux pierres apparentes! Différentes nuances de bleu, des petits bateaux, des cordages… Pas de doute, nous sommes bien à la mer. La Maison de Pêcheur sera parfaite pour un moment à deux. Sachez toutefois qu’elle peut accueillir 6 personnes si vous souhaitez partir en famille ou entre amis. Nous avions effectué la visite ensemble dans la story d’Instagram. Petite session de rattrapage pour ceux qui ont manqué le moment: au rez-de-chaussée vous trouverez un salon, une salle à manger avec téléviseur, une cuisine équipée, une salle de bain. Au 1er: une chambre avec un lit double, une deuxième chambre avec deux lits simples. Au dernier niveau: un lit double côtoie les étoiles…

www.lamaisondepecheur.com

Jour 1 : un après-midi juste parfait à Séné

Lever les yeux et voir la mer. Que c’est bon d’être là! Jean-Philippe et Chrystèle nous emmènent découvrir les environs. On admire les pins, les bateaux… L’enchevêtrement des branches de pin attire mon regard. C’est plus fort que moi. Beauté naturelle à l’état pur. Tout le week-end, je serai émerveillée par ces arbres majestueux plantés ici et là dans le golfe.

Ces premiers pas à Séné nous laissent entrevoir un week-end magique. Charles & moi sommes déjà conquis par les lieux, par nos hôtes. Et ce n’est que le début de l’aventure! Jean-Philippe nous propose d’embarquer dans leur voiture pour nous montrer Port-Anna: un charmant petit port à quelques minutes du gîte. Charlie a des fourmis dans les hélices. Il est temps de le sortir de son sac!


Charles & moi sommes surpris par la quiétude qui règne depuis notre arrivée. Le contraste avec l’effervescence de Paris est saisissant. Nous en avions besoin et savourons chaque minute à sa juste mesure. Chrystèle nous guidera sur un chemin côtier pour admirer la beauté des environs. Plaisir simple. Doux instants de contemplation. Jean-Philippe nous y rejoindra en voiture.

Fin de journée, la lumière prend des reflets dorés entre les pins que je retrouve avec enchantement. A notre gauche de jolies villas avec ces arbres majestueux en bout de jardin. A notre droite, la mer. A mesure que nous avançons, nous apercevons des pics plantés dans l’eau. Je devine un parc ostréicole. Chrystèle nous le confirme. Le soleil descend doucement à l’ouest, nous laissant admirer le spectacle, le photographier, l’imprimer dans nos esprits.

Face à ce tableau, un moment gourmet nous attendait. Peut-on rêver circuit plus court pour déguster des huîtres? Difficilement. La Belle d’Ilur producteur d’huîtres à Séné accueille les amateurs à table à quelques pas de là. Nous avons savouré des huîtres creuses et des rillettes de poisson autour un dîner convivial. Joli moment! Si vous passez par le golfe, programmez une pause gourmande chez ces producteurs passionnés, vous m’en direz des nouvelles. Ils font également de la vente directe à emporter pour les particuliers.

 

La Belle d’Ilur

Route de Badel

56860 Séné

native.ostrea@sfr.fr – 06 37 29 86 20

Nous nous sommes couchés le sourire aux lèvres ce soir là, avec du bleu plein les yeux. Cette première journée renforçait notre désir d’ailleurs…

Jour 2 : Ile de Berder – Port de Saint-Goustan – Vannes

Réveil matinal pour continuer à découvrir le golfe. Parce que la veille les Levrel comme nous-même avons eu le sentiment de nous connaître depuis toujours, nous avons partagé un savoureux petit-déjeuner. Pas facile de faire un choix entre toutes les beautés de la région. Nous nous sommes promis de revenir pour découvrir l’île aux Moines ou encore l’île d’Arz recommandés sur Twitter mais avant, direction l’île de Berder.

Un passage qui se découvre à marée basse et l’île de Berder sera vôtre pour quelques heures. Pour ne pas rester coincé lorsque la mer aura recouvert le petit chemin, veillez à consulter les horaires des marées sur le panneau avant de vous aventurer sur l’île. Nous avons mis plus que l’heure nécessaire pour en faire le tour. Vous l’aurez deviné, Charles et Charlie avaient très envie de survoler ce petit joyau. Je n’ai pas envie de trop en dire pour ménager l’effet de surprise. Sachez que si l’île est moins connue que ses voisines, elle n’en est pas moins captivante.

Peu de personnes savent qu’une église se cache sur l’île. Il faut suivre le sentier et faire tout le tour pour admirer ses gargouilles. Quelques pas plus loin avant de rejoindre le passage pour quitter l’île, vous tomberez sur un cimetière de bateaux. Ce moment en communion avec la nature nous a fait un bien fou.

J’ai adoré ce moment. Tant pis s’il a duré plus longtemps que prévu. C’est bon de prendre le temps… Ces longues minutes passées à observer les courants assise sur un rocher face à la mer le valaient bien. On a aperçu des kayakistes en action jouant avec les veines du courant pour tantôt se laisser porter, tantôt pagayer un peu. Les jolis moments se succèdent, décidément. Bonheur.

Après un déjeuner aux Alizés près du vieux pont de Bono, nous nous sommes arrêtés dans le charmant port de Saint-Goustan. Des ados apprenaient à esquimaude sur la rivière, des couples se baladaient sur le port, des familles admiraient les bateaux amarrés aux port… Un samedi ordinaire à Saint-Goustan.


Jean-Philippe et Chrystèle devant accueillir un couple à La maison du Capitaine, nous avons poursuivi la balade sans eux. Passage par la Maison de Pêcheur pour recharger les batteries et direction Vannes. Vous serez heureux d’apprendre que le gîte est à moins d’un quart d’heure. Pratique pour dîner dehors. Jetons un coup d’oeil à la Maison de Capitaine avant de partir à Vannes.

www.lesmaisonsdecapitaine.com

Cap sur Vannes, une ville dont nous n’avons entendu que du bien. Arrivés à hauteur du port, le ton est donné. Nous garons la voiture pour aller nous balader. Quelle surprise! Charles & moi découvrons une ville à taille humaine rempli de charme. Les devantures  des boutiques rivalisent de créativité, les petites ruelles et maisons à colombage amènent un charme fou à l’ensemble. Et pour ne rien gâcher, les gens sont adorables.

Après s’être laissés porter par le rythme de la ville, nous nous sommes arrêtés au Moulin du Roy pour dîner. Après les fruits de mer la veille et à midi, j’avais envie d’une bonne galette bretonne avant de repartir le lendemain. J’ai trouvé mon bonheur! Dernière nuit dans le golfe du Morbihan…

Brasserie/Crêperie Le Moulin du Roy

14 Place Gambetta, 56000 Vannes

Jour 3 : Port-Navalo – Suscinio

Dernière journée sous la pluie. Charlie est resté au sec. Pas bien grave après deux belles journées et puis à la mer, la pluie a un côté romantique. Le tableau change, le spectacle aussi. Sous les bons conseils du couple Levrel, nous avons rejoint Arzon pour des achats gourmands au Fumage artisanal. On y trouve une large variété de rillettes de poisson entre autres produits artisanaux: une adresse incontournable.

Fumage Artisanal d’Arzon

23 rue centrale

56640 Arzon

Après être allés voir le phare d’Arzon, nous avons repris la voiture pour Suscinio. On a quitté le golfe pour se rendre côté océan. Nous y retournerons longuement, c’est certain. Avant une longue plage de sable blond se dresse un château digne des contes de fée. La pluie battante a raccourci la visite mais nous sommes heureux d’avoir aperçu cet autre visage du Morbihan. Quelle richesse! Déjeuner convivial avant de se dire au revoir et se promettre de revenir.

Un chaleureux merci à la famille Levrel pour ce moment suspendu. Merci pour cette belle invitation, merci pour l’accueil, merci pour le temps accordé, merci pour le partage. C’est une famille de sportifs, vous pourrez bénéficier de nombreux équipements à découvrir sur leur site Internet si vous souhaitez faire un peu de marche nordique, de vélo et j’en passe. + 1 belle adresse à archiver! Alors, tenté(e)?


La Maison de Pêcheur

5 chemin des Statices

56860 SÉNÉ

0290790869

www.lamaisondepecheur.com

Rendez-vous sur Hellocoton !

10 thoughts on “Un week-end en Bretagne à la Maison de Pêcheur”

  1. J’ai vu passer ton tweet ce matin. Je suis venue voir si l’article était là avant de me coucher 🙂 Tu m’as fait rêver avec ta story sur Instagram pendant ton séjour là-bas. Les photos sont magnifiques! Pas beaucoup de vacances ces temps-ci mais je garde l’adresse précieusement pour partir me détendre là-bas. Quelle maison tu préfères par rapport à l’emplacement? Pêcheur ou capitaine?

    1. Top! 😀 Les deux propositions sont séparées de quelques pas seulement. La Maison de Pêcheur est dans une petite impasse trop mignonne. Côté Capitaine : deux maisons mitoyennes donnent sur la rue principale qui mène à la mer. Les photos t’aideront plus à choisir

  2. Oh oui alors 😀 C’est tout ce qu’on aime! Il ne reste plus qu’à arrêter une date avec Chéri. Merci pour l’adresse! J’adore ce que tu partages sur ton blog. Toujours de belles idées.

  3. Quel week end ces 10, 11 et 12 mars 2017 avec Joëlle, Charles et Charlie !
    Propriétaires des gîtes, nous avons eu un immense plaisir a leur faire découvrir nos gîtes et toutes les richesses du Golfe qui nous passionnent. C’était pour nous, une grande première de recevoir des Bloggers : Nous avions choisi Elledit8 pour la qualité de ses articles et photographies !
    L’article relate très bien ce moment de découverte très amical que nous avons passé ensemble. Et dire que nous nous connaissions pas avant leur arrivée dans le petit hameau de Montsarrac à Séné ! La vie révèle de beaux moments.
    Nous vous remercions sincèrement aussi de votre gentillesse et passage « chez nous ».
    Au plaisir de vous revoir très vite.
    Jean-Phi et Chrystèle

  4. Bonjour Joëlle,
    j’ai découvert ton blog hier, par hasard, au fil de mes pérégrination sur internet et j’ai eu un véritable coup de cœur ! J’aime beaucoup ce que tu fais et tous tes articles me font voyager ! 🙂 En plus j’ai vu que tu étais prof et comme je suis actuellement en train de passer le Capes d’Histoire-géo (avec beaucoup d’hésitation, honnêtement j’envisage de passer les concours de journalisme …), ça me fait tout particulièrement écho.

    Merci pour toutes tes belles découvertes !

    1. Quel joli hasard 😀 Enchantée, Bouddica! J’ai été découvrir ton univers. + 1 blog que je suivrai avec attention! Du haut de ma petite expérience, si je peux partager un conseil : ne te ferme aucune porte…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *