CARNET DE VOYAGE | Derniers instants culture & food à Londres #6

Londres avec Visit Britain

Le voyage de presse avec Visit Britain touche à sa fin. Certains journalistes quitteront Londres le lendemain aux aurores. Avant, un programme exaltant nous attend cette fois encore : Tate Modern, Somerset House, Spring, Swan, Shakespeare’s Globe, Open Air Theatre.

Une visite privée du Tate Modern à Londres avec le Dr James Hicks

londres-tate-modern

Et une pointure de plus. Une ! Visit Britain nous a une fois de plus gâtés en nous offrant une visite guidée dans les pas d’un expert. Au Tate Modern, c’est l’historien d’art James Hicks qui nous offert ce privilège. Il nous a appris que le Tate Modern était né d’une belle idée : l’envie d’introduire l’art dans un quartier peu tourné vers la culture à l’origine. Saviez-vous que ce musée d’art moderne accueillait 1,5 million de visiteurs de plus que le MOMA de New York ? Je ne l’aurais pas parié. Et pourtant …

Je trouve surprenant qu’une structure d’une telle envergure soit ouverte au public gratuitement. C’est tout à l’honneur de Londres de la rendre  accessible au plus grand nombre, mais comment les acteurs culturels réussissent ce tour de force ? J’ai appris qu’au Tate Modern, 50% des fonds provenait des boutiques, des donations et des billets mis en vente pour les expositions temporaires.

Les visiteurs viennent admirer des œuvres de grande valeur d’artistes tels que Wassily Kandinsky, Marcel Duchamp ou Picasso. Le Tate Modern a choisi de les faire dialoguer avec des  pièces de marchés émergents (Océanie, Asie du Sud-Est …). Sur notre parcours, j’ai été interpellée par le travail de l’artiste Yinka Shonibare CBE. 2700 livres recouverts de wax rendent hommage à la première et à la seconde génération d’immigrés. Cette Anglaise d’origine nigériane appelée la Nigel Farage de l’art utilise sa position pour mettre en lumière ces questions.

Déambuler de galerie en galerie au Tate Modern

natalia-goncharova-tate-modern

Lorsque nos chemins se sont séparés de celui du Dr Hicks, j’ai contemplé les oeuvres de deux artistes à l’honneur dans deux expositions distinctes. L’une consacrée à l’artiste russe Natalia Gontcharova contemporaine de Guillaume Apollinaire, l’autre autour d’une sélection d’œuvres du  sculpteur grec Takis décédé cet été.

On connaît tous Apollinaire poète et écrivain. Sa casquette de critique d’art me semble plus confidentielle. Ardent défenseur du rayonnisme, il a préfacé un catalogue de Natalia Gontcharova dont il appréciait le travail. Cette exposition au Tate Modern était la première rétrospective qui lui était entièrement consacrée.

Le Tate Modern ne fait pas les choses à moitié. Du 3 juillet au 27 octobre, le musée expose plus de 70 œuvres de Takis, sculpteur grec qui a travaillé le magnétisme, la lumière et le son. Sa quête de la poésie dans l’univers électromagnétique illustre ses 70 ans de carrière. Si le nom de Takis ne vous évoque rien, sachez que le sculpteur grec a compté parmi les artistes les plus originaux des années 60. 

Takis, Londres

Autodidacte, l’artiste né à Athènes en 1925 a déménagé à Paris en 1954. Il s’est fait un nom dans les sphères culturelles de Paris, Londres et New York et suscité l’admiration d’illustres artistes à l’instar de Marcel Duchamp. Parmi ses créations : des appareils musicaux réalisés avec électricité et aimants. Il s’approvisionnait souvent dans des magasins de surplus militaires et sur des marchés aux puces. Il transformait les technologies de guerre en œuvres d’art. Une exposition en cours à admirer jusqu’à la fin du mois d’octobre.

Tate Modern
Bankside
London
www.tate.org.uk/visit/tate-modern

Déjeuner au Spring Restaurant de Londres

spring-london

Connaissez-vous la Somerset House à Londres ? Si ce n’est pas le cas, il faut imaginer un centre d’art établi dans un écrin historique autour d’une vaste et superbe cour. Basés au cœur de Londres, les lieux accueillent les artistes britanniques parmi les plus innovants. Là-bas, un restaurant trendy au cadre so chic fait fureur auprès des gourmets. Chez Spring, le chef est une femme : Skye Gyngell. D’origine australienne, elle est passée par Paris pour se former avant de poser ses valises à Londres.

Elle s’est fait un nom en écrivant des chroniques culinaires pour le magazine Vogue. Le guide Michelin lui a également attribué une étoile pour son savoir faire au Petersham Nurseries Café. Coup de cœur pour sa cuisine ! Les mets sont fins, les assiettes élégantes et féminines avec une mise en valeur gustative des légumes fort réussie. Depuis ce déjeuner, j’ajoute des noisettes à tous mes légumes et je les twiste volontiers avec une touche fruitée sucrée. Merci chef !

Somerset House, Londres

Au cours du déjeuner, nous avons eu plaisir à converser avec le producteur Julian Bird : ex-directeur général du Society of London Theatre and UK Theatre et producteur exécutif des Olivier Awards et des UK Theatre Awards. Julian Bird a également accompagné les opérations commerciales de Tate Enterprises Ltd durant 3 ans. Il participe activement aux œuvres de bienfaisance artistiques et préside le Yvonne Arnaud Theatre de Guildford et le De La Warr Pavillon de Bexhill-on-Sea.

Julian Bird, producteur

J’ai mesuré ma chance de converser avec lui. J’ai beaucoup appris au cours de ce déjeuner. Je connaissais l’héritage légué par Shakespeare, mais je n’en mesurais pas l’étendue. Saviez-vous qu’à Londres il se vendait plus de tickets de spectacles qu’à New York ? La capitale anglaise accueille environ 200 productions chaque année, dont 20 shows pour enfants. Il m’a expliqué qu’au Royaume-Uni, le théâtre était subventionné à 50% par des fonds publics. Chaque ville possède un grand théâtre. Même les petites villes. 

A la fin du déjeuner, je lui ai demandé si la pièce Tree vue au Manchester International Festival une semaine plus tôt serait également jouée à Londres. Il m’a appris que oui, au Young Vic. Dans un théâtre qui offrirait les mêmes opportunités d’interaction avec les comédiens. Je m’y rendrai un mois plus tard pour applaudir la troupe une deuxième fois, en famille cette fois. Je renouvelle mes remerciements à l’équipe de Visit Britain pour la qualité de nos interlocuteurs. Ce fut un véritable privilège de partager un déjeuner avec Julian Bird pour bien appréhender le dynamisme de la vie culturelle à Londres.

RV le 20 octobre chez SPRING pour un dîner d’exception co-organisé avec Vogue. Une soirée engagée en faveur de la protection de l’environnement. Le 1er d’une série de 5, dans 5 belles adresses de la capitale.

Réservation : https://www.eventbrite.co.uk/e/5-days-of-vogue-supper-club-tickets-73136165239
Tarif : £80

L’expo Get up Stand Up Now au Somerset House de Londres

Avant de partir pour le programme suivant, j’ai tenu à aller voir l’exposition Get Up Stand Now. Une expo célébrant 50 ans de créativité noire en Grande-Bretagne et ailleurs. Pas de regret, même au pas de course. J’ai découvert des photographes dont j’ignorais le travail : Vanley Burke, Charlie Phillips, Horace Ové né à la fin des années 30 près de chez moi, à Trinidad. Une belle sélection de photographies noir & blanc entre œuvres exposées. 

somerset-house-londres

Ravie que Somerset House fasse rayonner ces œuvres entre leurs murs.

somerset-house

Summerset London

Somerset House
Strand, London
www.somersethouse.org.uk

Un afternoon tea de rêve chez Swan à Londres

Conseil d’ami : veillez à ne pas sortir de table trop tard pour profiter d’un afternoon tea gourmet au 1er étage du Swan. La-haut, le cadre se fait feutré. Plus encore dans la jolie salle privatisable du fond. Après un déjeuner tardif succulent, la gourmandise a fait son œuvre. Je me devais d’honorer les spécialités britanniques si alléchantes avant la visite programmée au Skakespeare’s Globe voisin.

Au menu de la dégustation : de vrais scores anglais (trop trop bons), des macarons, des mini burgers au porc (tasty au possible), des scotch eggs (porc pané + oeuf : à tester !) … Un pur régal. Ma consœur et moi avons choisi d’accompagner le tout avec un cocktail recommandé par la maison : le love potion, composé de mémoire de champagne et de purée de fraise. Une tuerie !

Swan – Shakespeare’s Globe
21 New Globe Walk, Bankside – London
www.swanlondon.co.uk

Visite guidée au Shakespeare’s Globe Theatre de Londres

En 1996, le théâtre du Globe réputé pour avoir accueilli de nombreuses représentations des pièces de Shakespeare a été reconstruit à l’identique à environ 200m de l’emplacement historique. Le bâtiment originel avait pris feu en 1613 à la suite d’un accident lié à des effets spéciaux. L’architecture a pu être respectée grâce à des plans élisabéthains et l’utilisation des techniques de construction de l’époque. 

Shakespeare's Globe, Londres

Difficile de rester insensible à ces lieux lorsqu’on en mesure la portée historique et culturelle. Notre guide d’un jour nous a fait vibrer avec ses anecdotes. J’ai eu envie de me replonger dans la lecture des œuvres de William Shakespeare à l’issue de ce rendez-vous. Des spectacles ouverts au public s’y donnent comme au XVIIème siècle, avec le parterre à ciel ouvert et les galeries et la scène couvertes.

Skakespeare’s Globe
21 New Globe Walk – London
www.shakespearesglobe.com

Fin de soirée à Regent’s Park à l’Open Air Theatre de Londres

Les mois d’été, un théâtre à ciel ouvert niché au cœur du parc royal de Regent’s Park présente des pièces primées. De mai à septembre, la New Shakespeare Company joue traditionnellement : A Midsummer Night’s Dream de William Shakespeare, une seconde pièce du maître, une comédie musicale et un spectacle pour enfant. On peut s’y restaurer et l’atmosphère est fort conviviale. Attention, les températures chutent en fin de journée. Il faut prévoir vêtements chauds et couvertures pour profiter du moment.

Open Air Theatre
The Regent’s ParkInner Circle – London
openairtheatre.com


 

LAST DAY

Dernier jour. Jour de départ. J’ai eu l’opportunité de choisir l’heure de mon train. Retour en France en fin d’après-midi pour profiter de Londres jusqu’au bout. A mon programme : une expo chez Victoria and Albert Museum (V&A pour les intimes). Je ne voulais pas quitter Londres sans une escale dans le plus grand musée du monde dédié au design, à la sculpture et aux arts appliqués et décoratifs. 2,27 millions d’objets réunis. C’est fou ! Un conseil : prenez le temps de flâner dans les allées des expositions permanentes. Adresse majeure. 

Notre hôtel, le Radisson Edwardian Hampshire Hotel partenaire de l’exposition consacrée à Christian Dior nous a gracieusement proposé des tickets. Le temps m’a manqué pour honorer cette belle invitation en plus du programme choisi. La française que je suis avait déjà eu le privilège d’admirer les pièces du couturier. Sachez que l’exposition a remporté un vif succès amplement mérité.  

Expo Mary Quant, V&A

Mary Quant

Parmi les deux autres expositions en cours, j’ai choisi celle consacrée à Mary Quant : une créatrice britannique dont je voulais découvrir le travail. Saviez-vous qu’elle avait contribué à l’avènement de la mini-jupe dans les années 60 ? En France, on parle souvent de Courrèges. Outre-Manche, Mary Quant est considérée comme une pionnière dans la mode. Elle a contribué à la libération de la femme avec des lignes androgynes, pratiques pour se mouvoir à l’heure où les femmes travaillaient de plus en plus. En produisant ses articles en masse, Mary Quant a participé à l’avènement du prêt-à-porter et exporté le style anglais aux Etats-Unis.

victorian and albert museum, Londres

Quelques éléments caractéristiques du style Quant : les formes géométriques, les contrastes de couleurs, les pois, l’usage du PVC … J’ai été frappée par le caractère contemporain de ses créations. J’aurais souhaité trouver en boutique plus d’une pièce exposée chez V&A. Mary Quant encore en vie a su capter les besoins des jeunes femmes : des vêtements stylés qui les mettent en valeur et dans lesquels elles se sentent fortes.

mary quant, Londres

Mary Quant

Expo Mary Quant
6 avril 2019 – 16 fév 2020

Victoria & Albert Museum
Cromwell Rd, Knightsbridge – London
www.vam.ac.uk


Mes chaleureux remerciements à Florence, Andy, Jane et Jasmine pour l’invitation et le programme de haute qualité. Une pensée toute particulière pour les équipes des hôtels qui nous ont accueillis à Londres et Manchester. Ma gratitude vers les personnes qui nous ont consacrées du temps à Manchester et  Londres. Ce voyage de presse s’est hissé dans le top 3 des voyages les plus intéressants. Il me tarde de retourner en grande-Bretagne pour découvrir de nouvelles villes, des villages méconnus et regoûter aux adresses appréciées.

Merci à tous pour les commentaires laissés en marge des stories partagées sur Instagram. Je vous recommande vivement les sites www.visitbritain.com et www.visitmanchester.com pour organiser vos prochains séjours en Grande-Bretagne !


INFOS PRATIQUES

Comment venir à Londres ?

En train :

• Trajet Paris – Londres en Eurostar (dès 78€)
• 2h15 de train

Quel hôtel choisir à Londres ?

Au Radisson Edwardian Hampshire Hotel : un hôtel au cœur de Londres idéalement situé pour profiter de la vie culturelle londonienne, doté d’un restaurant qui vaut le détour (cuisine moderne mexicaine et péruvienne).

Radisson Edwardian Hampshire Hotel : 31-36 Leicester Square, Londres


Voyage de presse Visit Britain

Les autres pages du carnet de voyage :

Mes premiers pas à Manchester – #1
Visite guidée de Manchester + ouverture Manchester International Festival – #2
Manchester – La pièce Tree by Idris Elba et Kwame Kwei-Armah : j’y étais – #3
Goodbye Manchester, hello London #4
Londres : capitale culturelle exaltante #5

 

 

7 Comments

  1. Pingback: LIVRE | Le cœur de l'Angleterre, Jonathan Coe - Editions Gallimard | Elle dit 8

  2. Merci pour le voyage, Joëlle ! J’ai découvert beaucoup d’adresses. Londres avait encore des secrets pour moi, on dirait 😀

  3. C’était super. Comme toujours. Je vais préparer un week-end à ma petite femme pour son anniversaire. Tes articles vont bien m’aidé !

    • You made my day, Olivier ! Tu as de quoi faire, avec la sélection testée dans les pas de Visit Britain. J’ai rarement autant apprécié chaque visite sur un blogtrip. Tu peux y aller les yeux fermés 🙂

  4. Est-ce que tu penses que le Brexit va changer beaucoup de choses pour nos voyages là-bas ? Je me demande si je dois attendre de voir comment comment ça se passe où si je peux prendre mes billets de train maintenant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *