Catégorie : CULTURE

La culture sur le blog Elle dit 8 : livres, musique, cinéma, expos, musées … Un condensé de recommandations culturelles à Paris et autour du monde au fil de nos voyages.

LIVRE | Le cœur de l’Angleterre, Jonathan Coe

Jonathan Coe, Le cœur de l'Angleterre

Je referme tout juste Le cœur de l’Angleterre de Jonathan Coe et je ressens comme un vide. Le récit des vies des personnages de son dernier roman m’a happée de bout en bout. Ils se croisent dans un roman choral passionnant écrit pour comprendre le cheminement des Anglais qui ont voté en faveur du Brexit.

Comment les Anglais en sont arrivés à voter « Leave » d’après  Jonathan Coe ?

A l’issue de mon voyage de presse à Londres cet été, les différents profils rencontrés m’ont donnée des envies d’encore. Plus que de bonnes adresses gourmandes et culturelles ou des photos de paysages, j’ai eu envie de comprendre le pays et ce qui s’y jouait depuis la victoire des pro-Brexit.

Si vous suivez un peu la politique, vous vous rappelez sans doute du 23 juin 2016. Le jour où les Britanniques ont voté à 51% pour la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne. Une courte majorité que le Premier Ministre de l’époque David Cameron et ses équipes n’avaient pas envisagée. Jonathan Coe a été surpris lui aussi. Il n’attendait pas cette issue.

Au cours d’une interview donnée à l’émission La Grande Librairie de François Busnel sur France 5, il a confié avoir écrit ce roman de façon égoïste. C’était une façon pour lui de comprendre ce qui s’était joué dans son pays. C’est ainsi qu’il a décortiqué le plan des pro-Leave mené par Boris Johnson, le parti anti-européen UKIP et des lobbyistes en amont du référendum. Dans le roman, on comprend qu’ils ont écouté et surfé sur la colère des personnes déçues par la politique européenne, mettant tous les maux du pays sur le compte de Bruxelles.

Le cœur de l’Angleterre de Jonathan Coe : un roman choral enivrant

jonathan-coe

Benjamin Coe aurait pu se contenter d’un essai sur le Brexit. Au lieu de cela, il nous offre un roman de plus de 500 pages autour du destin de la famille Trotter. Dans le tableau, il y a Benjamin, un écrivain quinquagénaire qui peine à boucler son premier roman entamé depuis des décennies. Sa sœur Lois, qui vit le plus clair de son temps loin de son mari et semble s’en accommoder. Leur fille Sophie, dépeinte comme une intellectuelle humaniste de gauche. Le patriarche, sur le déclin. Chaque jour plus en colère que le jour d’avant, plus amer, plus nostalgique d’une Grande-Bretagne passée. Il y a Doug aussi. Un ami d’enfance de Benjamin, éditorialiste tiraillé entre ses origines populaires, ses convictions politiques et sa vie de privilégié dans les beaux quartiers de Londres. La liste continue …

On assiste aux coulisses de la vie de tout ce petit monde en amont du référendum sur l’avenir du Royaume Uni au sein de l’Union Européenne. Les personnalités se dévoilent, s’affirment, s’affrontent, s’entre-déchirent. Dans ce roman, Jonathan Coe aborde le populisme, le cynisme, le politiquement correct, les questions d’identité nationale avec sérieux. Avec humour, aussi. A l’image de la vie. Il a confié que Le cœur de l’Angleterre était à ses yeux « le plus réaliste » de ses romans. Cette œuvre sur les raisons de la colère est tout bonnement addictive. On se surprend à avaler les pages un peu comme on avalerait les épisodes d’une série Netflix. Sans pouvoir s’arrêter. C’est ainsi que j’ai dévoré ce roman. Goulûment.

Que lire après ?

Pour remplir le vide laissé par la fin de cette lecture passionnante, j’ai entrepris de lire les autres romans de Coe. Vous serez heureux d’apprendre que les membres de cette famille ont pris forme dans les deux romans survenus après Testament à l’Anglaise :
Bienvenue au Club
Le Cercle Fermé.

Mon programme est tout trouvé pour ces prochaines soirées d’automne ! 


Le 31 octobre approche. Date à laquelle l’actuel Premier Ministre Boris Johnson a affirmé que le Royaume-Uni sortirait de l’U.E. avec ou sans accord. Un pronostic ?

 

CARNET DE VOYAGE | Goodbye Manchester, hello London #4

Dakota Hotel Manchester

Dernières heures à Manchester. Quartier libre avant un dernier déjeuner. Derniers instants au Dakota Hotel. J’en ai profité pour travailler sur le guide de voyage à paraître aux éditions Gallimard en collaboration avec des confrères. Ultimes photos avant de poursuivre notre voyage de presse culture & food à Londres.

Mes dernières heures au Dakota Hotel Manchester

On en parle, du lobby ? Trop original ! On retrouve l’atmosphère masculine évoquée dans le premier sujet. Ces couleurs sombres et chaudes qui rendent l’hôtel si cosy … Juste en face : deux petit salons en enfilade où nous nous retrouvions avant de partir en visite. Suivez le guide.

Dakota Hotel, Manchester

Vous noterez le sens du détail dans les choix effectués. Les bûches entassées offrent une belle harmonie avec les autres éléments de décoration. Spot idéal pour attendre son taxi en feuilletant un magazine ou attendre sa moitié remontée chercher son téléphone dans la chambre …

salons-côté-bar-dakota-hotel-manchester

Laissons le lobby derrière nous et avançons côté bar. Refaire le monde dans des assises aussi confortables pourrait durer des heures … La playlist réussie du Dakota Hotel apporte un petit plus des plus appréciables. La mélomane que je suis est sensible à la musique. Je trouve qu’elle fait partie intégrante de l’expérience.

Un dernier déjeuner à Manchester 

Mission accomplie. J’ai avancé sur le guide de voyage en préparation et complété l’album photos du Dakota Hotel. Il est temps de rejoindre les autres au Refuge. Andy a réalisé un sans faute jusqu’ici. Je suis curieuse de découvrir l’adresse du jour. On a mangé  » world food  » chez Mackie Mayor, indien chez Mowgli,  » creative food  » au bistrot tendance Kala. Qu’est-ce qui nous attend au Refuge ?

The-Refuge-by-Volta-Manchester-©-joelle-bah-dralou

Avant de s’attabler, le cadre fait son œuvre. Entrée par le lobby baigné de lumière de l’hôtel Principal, un hôtel 5 étoiles de Manchester. Spectaculaire dôme de verre. Quelques marches sur la gauche mènent au Refuge, un restaurant-bar organisé en plusieurs espaces. L’adresse trendy a pris ses quartiers dans l’ancien siège d’une compagnie d’assurance. Des travaux de taille en ont fait un lieu stylé couru des gourmets, freelancers et autres amateurs de cocktails.

The Refuge by Bolta, Manchester

Au Refuge, on petit-déjeune anglais, on partage des mets healthy, on déguste des cocktails créatifs en agréable compagnie. Enorme coup de coeur pour ce cadre d’exception. Aux heures creuses, je me poserais volontiers avec mon ordinateur dans le jardin d’hiver, si j’habitais Manchester. Fan de la lumière qui enveloppe Le Refuge. Je retiens l’adresse pour ma prochaine venue !

The Refuge, Manchester

The Refuge
Oxford Street, Manchester 

Retour au Dakota Hotel pour récupérer nos valises. Je ne peux que vivement vous recommander d’inscrire Manchester sur la liste de vos escapades, cet automne. Si vous avez manqué ce voyage cet été, j’ai épinglé mes stories pour voir ou revoir les expériences vécues. Rendez-vous sur Instagram ! 

Dakota Hotel Manchester

Dakota Hotel
23, Ducie Street, Manchester

Mes chaleureux remerciements à l’équipe du Dakota pour l’accueil réservé. Une pensée toute particulière pour chaque personne rencontrée dans le cadre du Manchester International Festival. Chacune a contribué à faire de ce voyage de presse un voyage mémorable. Vraiment. 


Quoi de neuf à Manchester ?

Avant de monter à bord du train pour Londres, j’ai vu passer une info qui devrait vous intéresser. C’est le type de suggestions que je partage avec les abonnés de la newsletter du week-end, mais la nouvelle tombe à point nommé ! Je vous laisse en juger :

MANCHESTER FOOD & DRINK FESTIVAL 2019
26 sept – 7 oct
http://foodanddrinkfestival.com

Au programme :
• Marchés temporaires
• Ateliers culinaires
• Food trucks …

… et plus encore pour découvrir les tendances culinaires du moment en Grande-Bretagne et ailleurs dans le monde. Déclic ?


Londres : le voyage continue

Deux heures de train et voilà la petite troupe arrivée à Londres pour de nouvelles aventures. Le programme annoncé s’annonce aussi alléchant qu’à Manchester. Une différence : ici, je suis en territoire connu. Je ne compte plus les fois où je me suis rendue là-bas depuis mes années fac. Direction le Radisson Edwardian Hampshire Hotel : un hôtel 5 étoiles idéalement situé pour profiter de la vie culturelle londonienne.

Radisson Blue Edwardian Hampshire Hotel

Le personnel nous a réservé un chaleureux accueil le jour de la Gay Pride à Londres. Si vous ne le savez pas, c’est une véritable institution, là-bas. Avec la foule enthousiaste dans les transports et dans les rues, j’étais ravie d’avoir réussi à voyager léger une fois de plus. Je deviens experte en matière. J’ai réussi à faire tenir toutes mes tenues pour une semaine dans un bagage cabine. Je n’en suis pas peu fière ! Impossible ensuite d’y glisser une feuille de papier, mais pari tenu. On découvre la chambre ?

Radisson Blu Edwardian Hampshire Hotel, Londres

Sobre, fonctionnelle, avec vue sur London Eye et les toits londoniens. Un charmant paquet m’attendait avec quelques présents typiquement britanniques. Délicate attention ! Vous avez dû voir passer mon nouveau porte-carte vert Aspinal of London sur Instagram. Je l’ai vite adopté ! Nous avions quartier libre l’après-midi, avant de se retrouver pour le dîner au Leicester Square Kitchen, le restaurant de l’hôtel. Cuisine mexicaine et péruvienne à la carte. Cette gastronomie et moi ne nous quittons plus depuis Genève, me semble-t-il … Trop contente !

Leicester Square Kitchen, Londres

Au dîner, j’ai fait la connaissance de Jessica : la journaliste suédoise qui a rejoint le groupe à l’étape londonienne. Lorsque deux passionnées de voyages se rencontrent, de quoi parlent-elles ? De voyage, bien sûr ! Les voyages passés, ceux à venir, ceux dont nous rêvons. Et une belle rencontre de plus. Une ! La suite au prochain épisode …

Radisson Edwardian Hampshire Hotel
31-36 Leicester Square, Londres


BON PLAN À LONDRES

Les bonnes nouvelles se succèdent. Eurostar propose des places à 34€ le trajet entre Paris et Londres jusqu’au 23 septembre. Tarif valable pour des voyages entre le 1er octobre 2019  et le 17 janvier 2020. Vous laisserez-vous tenter ?

Eurostar
https://www.eurostar.com


INFOS PRATIQUES

Comment aller à Manchester ?

En avion :

– Vols au départ de Paris et de plusieurs villes de France (Bordeaux, Lyon, Nantes, Toulouse …) dès 108€
– 1h30 de vol

Trajet aéroport – centre-ville aisé. Suivre The Station et prendre un billet pour Manchester Piccadilly (15-20 min de transport).

En train :

– Trajet Paris – Londres en Eurostar (dès 78€)
– 2h15 de train

– Trajet Londres – Manchester (les tarifs fluctuent beaucoup d’un opérateur à l’autre / à la période de réservation). Nous avons effectué le trajet avec Virgin Trains.
– 2h de train

Où dormir à Manchester ?

Au Dakota Hotel : nouveau boutique hôtel à deux pas de la gare de Manchester Piccadilly. Idéalement situé pour (re)découvrir la ville. A partir de 134€.

DAKOTA HOTEL MANCHESTER : 29, Ducie St, Manchester 


Pour préparer votre voyage à Manchester :

www.visitbritain.com

www.visitmanchester.com


Voyage de presse Visit Britain

Abonnez-vous à la newsletter Elle dit 8 pour retrouver des suggestions exclusives chaque week-end

Je m’abonne :
http://bit.ly/newsletter_elledit8

CARNET DE VOYAGE | Manchester – La pièce Tree by Idris Elba et Kwame Kwei-Armah : j’y étais – #3

Scène pièce de théâtre Tree - Manchester International Festival

Les vacances d’été achevées, je vous propose de reprendre le fil de mon voyage en collaboration avec Visit Britain. Vous organisez peut-être vos escapades de l’automne. J’ai donc repris les notes soigneusement consignées dans mon carnet lors du Manchester International Festival, j’ai trié les photos chargées dans l’ordi. Si vous avez manqué les jolis rendez-vous recommandés sur Instagram début juillet, petite séance de rattrapage.

Le programme de ce vendredi 5 juillet 2019 :
• Atelier/rencontre à l’école d’intégration Tania Brughera
• Pauses gourmandes
• Visite privée de l’exposition Atmospheric Memory de Rafael Lozano (avant-première)
• Pièce de théâtre Tree by Idris Elba & Kwame Kwei-Armah

Manchester : une ville multiculturelle

Saviez-vous que 200 langues étaient parlées dans la ville de Manchester ? C’est fou ! Au-delà de la barrière de la langue, comment communiquer avec autrui au fil du temps, comment se comprendre avec tant d’us et coutumes ? Une école d’intégration s’est donné pour mission de réunir les communautés autour de cours de langues pour bâtir des ponts. Dans le cadre du Manchester International Festival, ces moments d’interaction ont été projetés lors d’une exposition de Tania Brughera, une artiste cubaine engagée.

J’ai pris plaisir à partager cet atelier avec mon binôme d’un jour : Shikha, la rédactrice et blogueuse Indienne derrière le blog Soul Searching Journeys. Je lui ai appris à dire bonjour en créole : « bèl bonjou ». Elle m’a appris à dire bonjour dans sa langue : « namasté ». J’avoue ne pas avoir tout de suite fait le rapprochement avec ce mot entendu dans les 2 ou 3 cours de yoga pris dans ma vie. Fous rires, incompréhensions, communication. Une bonne façon de briser la glace avec des inconnus.

Manchester Art Gallery
Mosley St, Manchester

Deux adresses gourmandes à Manchester

Kala Manchester

Le rendez-vous était pris à 12h30. Ce jour-là, nous nous réunissions pour tester Kala, la dernière adresse du chef à succès Gary Usher. Il s’est bâti une solide réputation dans la ville avec ses six adresses, dont Sticky Walnut, une table appréciée des Mancuniens.

Kala a ouvert ses portes l’automne dernier. Coup de cœur pour ce bistrot intimiste. Un long bar en bas, quelques tables à l’étage, une déco sobre et efficace. L’essentiel se passe dans l’assiette. Chaque plat testé était fort savoureux. Je me souviens d’un poisson cuit à la perfection, et du jeu de textures de l’accompagnement parfaitement assaisonné. Découvrez la cartede cette jolie table; elle devrait vous donner envie de vous y arrêter lors de votre prochain voyage à Manchester.

Kala
55 King St, 
Manchester

The Wharf

The Wharf, Manchester

Après l’expo dont je vous parlerai dans quelques lignes et un bref saut à l’hôtel pour se rafraîchir, deuxième pause gourmande au Wharf avant d’assister au show tant attendu en début de soirée. Nous étions trois : Jane (Visit Britain), Lupe (photographe madrilène) et moi. Un joli moment passé à se découvrir un peu plus à ce pub trendy de Manchester.

The Wharf, Manchester

L’adresse est chaleureuse au possible ! Cet été, la terrasse avec vue sur le canal de Bridgewater était prise d’assaut par des groupes d’amis, des couples et des familles. Ambiance décontractée autour de cocktails alléchants et de bières. Nous nous sommes attablées à l’intérieur pour dîner. J’ai adoré ! Le plongeur chantait à tue-tête une chanson pop. Les tables voisines passaient un agréable moment. Bonne humeur communicative. Une fois de plus, on s’est régalé ! La salade choisie copieuse et savoureuse a définitivement validé l’adresse.

The Wharf
6 Slate Wharf, 
Manchester

Visiter Atmospheric Memory : une expo de ET avec Rafael Lozano-Hemmer au musée des Sciences et de l’Industrie

Saviez-vous que sur le musée des Sciences et de l’Industrie de Manchester occupait l’emplacement de la toute première gare ferroviaire du monde ? La Liverpool Road Station avait été inaugurée en 1830. C’est fou ! Le Manchester International Festival nous a offert un beau privilège sur ce site d’exception : la visite de l’exposition de Rafael Lozano-Hemmer en présence de l’artiste.

Rafael Lozano, © Joëlle Bah-Dralou

Expérience immersive autour de performances pilotées par la voix. Il faut le voir pour le croire … Lozano et son équipe rendent visible le mouvement de l’air. Audible, aussi. Prononcer un mot et le voir s’inscrire instantanément sur un « mur de nuages », admirer des lettres danser sur un mur au rythme d’une chanson envoûtante, rester saisi devant le « dernier souffle » d’une personne aujourd’hui décédée. C’est ça, Lozano.

L’artiste canadien né au Mexique est réputé pour ses installations numériques. Inspiré par le premier ordinateur visible au musée, il mêle art et technologie avec une créativité folle ! Je dirais même plus : art, technologie et poésie. J’ai enregistré ses commentaires d’une œuvre à l’autre sur mon dictaphone. Je devrais lui consacrer un article exclusif tant la démarche de cet artiste multi primé est exceptionnelle. Ce jour-là, j’ai eu conscience de vivre un moment rare.

La pièce Tree a mis le feu au Manchester International Festival

20h. Tree – Created by Idris Elba and Kwame Kwei-Armah

C’était le titre de notre programme précédant le topo de la pièce Tree qui m’enthousiasmait déjà sur le papier. J’étais triplement impatiente. Pour l’histoire, d’abord. La quête d’identité d’un jeune homme en Afrique du Sud. Pour Idris Elba ensuite, aux manettes avec Kwame Kwei-Armah. La carrière et les choix artistiques de cet acteur charismatique à la fois DJ et scénariste laissait présager une expérience des plus intéressantes. Troisième point intérêt : le casting. Sinéad Cusack partageait la tête d’affiche avec Alfred Enoch connu des amateurs de la série How to Get Away with Murder pour son interprétation de Wes Gibbins (petit protégé d’Annalise Keating interprétée par Viola Davis).

Avec ces trois bonnes raisons réunies, j’étais encore loin de me douter à quel point ce show m’enthousiasmerait, me surprendrait, m’envoûterait. Tout commence dès le pré-show. Alfred Enoch et la troupe dansaient avec le public dans la salle. Je n’avais pas imaginé une telle proximité avec les acteurs. Musique entraînante. Nous ne pouvions nous empêcher de bouger nos corps sur le rythme endiablé de la musique (Idris Elba’s touch, bien sûr).

Quelques mots prononcés par les acteurs et la pièce commence. J’ai aimé ce fondu enchaîné … L’impression de faire partie du tableau. Le jeu est juste. L’histoire me prend sans attendre. Un jeune Anglais (noir) débarque sur la propriété de sa grand-mère (blanche) en Afrique du Sud. Il la rencontre pour la première fois. Sa mère récemment décédée avait quitté le pays enceinte de lui pour ne plus jamais y retourner. Les raisons de son départ, l’identité de son père, son histoire, la rencontre avec sa demi-sœur vont le plonger dans un tourbillon qui le changera à jamais. Ce cheminement nous raconte ce qui s’est joué en Afrique du Sud à l’époque de l’Apartheid et après. Le tout avec une mise en scène magistrale mêlant danse, chant et jeu classique. Une véritable performance avec le public au cœur du moment. Un moment unique !

Tree, Idris Elba & Kwame Kwei-Armah

Un moment unique que j’ai voulu revivre et partager avec mes proches. A l’issue des représentations données à Manchester dans le cadre du Manchester International Festival, la troupe a déménagé au London’s Young Vic (la salle où Kwame Kwei-Armah officie en tant que directeur artistique). J’y étais. Deuxième claque avec mon père et ma sœur qui ont adoré le show à leur tour.

Tree, Idris Elba & Kwame Kwei-Armah

Je n’imagine pas qu’une pièce aussi puissante s’arrête à ces deux séries de dates. Guettez les prochaines représentations à Londres (ou à New York, qui sait) ! Et courez-y. Ne quittez pas Londres ou Manchester sans une pause culturelle de cette nature. La scène britannique renferme de véritables pépites ! Et retenez : le Manchester International Festival sera de retour dans 2 ans ! Le rendez-vous est pris ?!

Alfred Enoch & Joelle Bah-Dralou - Tree, Manchester International Festival

Alfred Enoch & moi – Fin de spectacle (Tree, Manchester)

Tree, MIF
By Idris Elba & Kwame Kwei-Armah

With Alfred Enoch, Sinéad Cusack, Joan Lyiola, Lucy Briggs-Owen, Kurt Egyiawan, Mbulelo Ndabeni, Anna-Kay Alicia Gayle, Anthony Matsena, Daniella May, Patrice Naiambana, Andile Sotiya


Prochain épisode : Londres !


INFOS PRATIQUES

Comment aller à Manchester ?

En avion :

– Vols au départ de Paris et de plusieurs villes de France (Bordeaux, Lyon, Nantes, Toulouse …) dès 108€
– 1h30 de vol

Trajet aéroport – centre-ville aisé. Suivre The Station et prendre un billet pour Manchester Piccadilly (15-20 min de transport).

En train :

– Trajet Paris – Londres en Eurostar (dès 78€)
– 2h15 de train

– Trajet Londres – Manchester (les tarifs fluctuent beaucoup d’un opérateur à l’autre / à la période de réservation). Nous avons effectué le trajet avec Virgin Trains.
– 2h de train

Où dormir à Manchester ?

Au Dakota Hotel : nouveau boutique hôtel à deux pas de la gare de Manchester Piccadilly. Idéalement situé pour (re)découvrir la ville. A partir de 134€.

DAKOTA HOTEL MANCHESTER : 29, Ducie St, Manchester 


Pour préparer votre voyage à Manchester :

www.visitbritain.com

www.visitmanchester.com


Voyage de presse Visit Britain

tree

 

 

CARNET DE VOYAGE | Visite guidée de Manchester + ouverture Manchester International Festival – #2

Le Manchester International Festival est de retour ! Les férus de culture profitent de 18 jours d’une programmation exceptionnelle du 4 au 21 juillet. Tous les deux ans, le MIF accueille des artistes d’horizons divers pour des avant-première, des concerts, des expositions, des événements spéciaux. Albert Square devient alors le quartier général des festivaliers : musique, street food, bars, espaces lounge et billetterie sont accessibles à partir de midi, jusqu’au bout de la nuit.

Au programme :
– Visite guidée de Manchester avec Jonathan Scofield
– Exposition de David Lynch, Manchester International Festival
– Jolies pauses gourmandes
– Concert de Janelle Monae, Manchester International Festival

1h00 : Je profite du calme de la nuit pour écrire. Andy, Jane et Jasmine nous ont fait vivre des moments d’exception. La journée a commencé par une visite guidée de Manchester avec Jonathan Schofield, auteur du guide de voyage My Guide to … Manchester ; The Complete guide to the City. Il nous a fait découvrir différents visages de la ville avec des anecdotes passionnantes. Rien de tel que visiter une ville pour la première fois dans les pas d’un expert de cette dernière. Se laisser guider pour mieux se perdre les fois prochaines : une idée qui me séduit. Retour cette journée de folie dans les entrailles de mon téléphone et de mon appareil photo.

Manchester : visite guidée de Jonathan Schofield

Dakota Hotel Manchester

La balade à pied a commencé devant le Dakota Hotel. Jonathan Schofield a profité du spot pour nous montrer la diversité architecturale de la ville. Les immeubles traditionnels en brique côtoient des bâtiments modernes aux façades de verre.

manchester-©-Joëlle-Bah-Dralou

Au fil de notre promenade dans les rues de Manchester, le street art s’est montré très présent. La ville figure parmi les scènes majeures en Grande-Bretagne. Vous en apercevrez un peu partout, notamment à Hilton Street.

manchester-©-Joëlle-Bah-Dralou

La balade à pied a commencé devant le Dakota Hotel. Jonathan Schofield a profité du spot pour nous montrer la diversité architecturale de la ville. Les immeubles traditionnels en brique côtoient des bâtiments modernes aux façades de verre.

street art à Manchester

Le street art revêt diverses formes, à Manchester. Dans une petite rue (Tip Street), nous nous sommes arrêtés devant des mosaïques.  Je reconnais un profil parmi les personnalités représentées : Eric Cantona ! Who else? Le footballeur français est resté une légende vivante dans le cœur des Mancuniens.

Visite guidée Jonathan Scofield Manchester

Privilège de l’écriture en plusieurs temps : envie d’ajouter un mural découvert à la fin du séjour dans le quartier gay. Après quelques recherches sur le Net, j’ai appris que les artistes Aylo (Hayley Garner) et Cbloxx (Joy Gilleard) y avaient représenté cinq icônes LGBT : Anna Phylactic (drag queen, acteur Dan Wallace), Emmeline Pankhurst (leader politique féministe britannique, figure de proue du mouvement des suffragettes), Foo Foo Lammar (drag queen), Quentin Crisp (écrivain, acteur) et Alan Turing (mathématicien). Le duo baptisé Nomad Clan a réalisé cette fresque à la demande de Queerchester qui collecte des fonds communautaires locaux.

street art manchester

Les autres spots visités avec Jonathan Schofield :

visite guidée Jonathan Schofield

  • Oldham street : la rue des boutiques de vinyles. La meilleure : Piccadilly records.

  • The Printworks : un espace de détente à Withy Grove avec un escape game, des bars, un cinéma avec écran 3D IMAX, un restaurant.
  • Chetham’s Library : la plus ancienne bibliothèque publique du Royaume-Uni (1653). Le site abrite la bibliothèque Chetham et l’école de musique de Chetham. Le philanthrope Humphrey Chetham (1580 – 1653) a voulu un espace qui favoriserait l’éducation des écoliers.

Pour la petite histoire, c’est ici que les philosophes Karl Marx et Friedrich Engels se sont rencontrés lors du passage de Marx à Manchester. Le livre d’économie que Marx lisait est posé sur une table à la vue de tous.

chatham-s-library-manchester

C’est impressionnant de se trouver parmi ces dizaines de milliers de livres anciens. Il est rare qu’un espace comme celui-ci demeure vivant. Chetham’s library n’est pas un musée figé dans le temps. On y vibre au contact des livres, on y travaille, on s’imprègne de savoir. Dans une salle de lecture à l’étage, un coq veille en symbole de l’éveil de l’esprit. En apprenant, on s’ouvre au monde … Incroyable atmosphère !

  • The Royal Exchange Theater : nous nous sommes arrêtés quelques minutes dans un théâtre de Manchester installé dans une belle bâtisse victorienne. J’aurais volontiers fait une pause pâtisserie chez The Rivals ! Trop de charme, ces lampions au-dessus des petites tables dressées …

visiter Manchester

My Head is Disconnected – David Lynch / MIF (6 juil – 29 sept)

Connaissiez-vous le Manchester International Festival avant de suivre les coulisses de ce voyage de presse ? Le MIF s’impose depuis 2007 comme un incubateur pour les initiatives artistiques avant-gardistes. Il commande, produit et présente une large mosaïque de créations artistiques (arts de la scène, arts visuels, culture populaire). Il a accueilli ces dernières années des têtes d’affiches internationales à l’instar de Björk, Steve Mc Queen, ainsi que des artistes de Manchester. L’équipe du MIF a contacté David Lynch pour exposer ses travaux picturaux et plastiques chez Home. ll a dit oui. Le MIF s’offre ainsi la première grande exposition britannique du cinéaste et artiste visionnaire américain connu pour Mullholand Drive, Blue Velvet ou Twin Peaks.

My Head is Disconnected, David Lynch

Les fans du style Lynch reconnaîtront la patte du cinéaste américain connu pour son regard sombre sur la société. Nous avons discuté en petit groupe des œuvres exposées. Des journalistes et blogueurs ont trouvé l’exposition trop … « lynchienne » justement. J’y ai vu la marque du succès. Plus de 60 oeuvres datant des années 60 à aujourd’hui. Courez-y les admirer chez Home à Manchester!

exposition Home David Lynch

My Head is Disconnected, David Lynch

exposition David Lynch - Manchester
Exposition David Lynch, Manchester

HOME – 2 Tony Wilson Place, Manchester

Où manger à Manchester ?

Chez Mackie Mayor

Mackie Mayor Manchester

Le chapitre food s’est ouvert d’une bien jolie manière, à Manchester. Nous nous sommes retrouvés chez Mackie Mayor, un vaste espace de restauration installé dans un ancien marché. Décoration de style industriel dans ce bâtiment datant de 1858. Vaste choix de mets (cuisine anglaise, mexicaine, italienne) savoureux. Un régal !

Mackie Mayor - restaurant Manchester

Mackie Mayor – 1 Eagle Street, Manchester

Chez Mowgli

restaurant Mowgli - Manchester

Pour le dîner, nous nous sommes attablés chez Mowgli : un restaurant indien à Manchester. Les amateurs de cuisine épicée apprécieront l’escale. Conseil : commandez un peu de tout et partagez les plats. Tarif abordable. Joli cadre.

Mowgli – 16 Corn Exchange House, Manchester

Quartier libre : déambuler sur King Street

King Street Manchester

En suivant les conseils d’Andy, je me suis dirigée vers King Street pour admirer l’architecture traditionnelle de Manchester. Les bâtiments d’époque ont été préservés. Ils abritent aujourd’hui des commerces, des banques, des restaurants. Jolie balade photo à faire par là-bas.

King Street Manchester

Soirée d’ouverture du Manchester International Festival

Ring for Peace, Yoko Ono – MIF 19

Yoko Ono - MIF 19

Yoko Ono est apparue sur écran géant pour une oeuvre d’art à son image : Ring for Peace. Elle a décrit sa vision de la paix dans une vidéo et exhorté les milliers de personnes présentes sur le parvis de la cathédrale à faire sonner les cloches pour la paix. Dans son message, elle incitait le public à se regarder, à se parler, à faire connaissance et à délivrer un message au monde en faveur de la paix.

Yoko Ono, MIF

Concert de Janelle Monáe, MIF 19

Après cette introduction, chaque groupe s’est dirigé vers l’option culturelle choisie pour la première soirée du Manchester International Festival. J’ai vécu un moment exceptionnel. Mon acolyte espagnole et moi avons eu accès à l’espace presse pour photographier Janelle Monáe au pied de la scène. Quel beau privilège offert pour ce show !

concert Janelle Monáe Manchester International Festival 2019

Janelle s’est montrée particulièrement généreuse. Avant de vous dévoiler quelques images de ce moment magique, quelques éléments au sujet de cette artiste hors du commun. Saviez-vous qu’elle faisait partie du cercle restreint de femmes afro-américaines à diriger son label indépendant ? Elle a décroché un fructueux partenariat avec un label majeur : Epic Records. La maison Wondaland Art Society Records est alors devenue Wondaland Records.

En plus d’être une entrepreneure avisée, Janelle Monáe fait partie de ces artistes avec une vision. Chaque album développe un univers propre avec un message fort sous-jacent. A travers les personnages qu’elle crée, l’auteure, compositrice, interprète dénonce les injustices dont sont encore victimes les Noirs américains aux Etas-Unis aujourd’hui. Féministe active, elle n’hésite pas à prendre le micro pour lutter en faveur de l’amélioration de la condition féminine. Autant de sujets qui en font une farouche opposante à l’actuel Président américain Donald Trump. Au cours du concert, chacun de ces messages a été délivré au public.

4 opus pour découvrir son univers musical :

  • 2003 : The Auditions (Maxi ressorti plus tard sous le nom de Metropolis : Point Zéro)
  • 2010 : The Arch Android
  • 2013 : The Electric Lady
  • 2018 : Dirty Computer

Trève de mots. Place aux images. Sélection difficile.
Un grand merci à Jane pour les pass !

Pré-concert Janelle Monáe

pré-concert Janelle Monáe - MIF 19

CONCERT JANELLE MONAE - MIF 19

Are you ready, guys ?! C’est parti !

Janelle Monae Manchester International Festival © Joelle Bah Dralou

Janelle Monae Manchester International Festival © Joelle Bah Dralou

Janelle Monae Manchester International Festival © Joelle Bah Dralou

Janelle Monae Manchester International Festival © Joelle Bah Dralou

Janelle Monae Manchester International Festival © Joelle Bah Dralou

Janelle Monae Manchester International Festival © Joelle Bah Dralou

A la fin du concert, Janelle Monae a retiré son costume. Toute de noir vêtu, nu-pieds, elle est descendue dans le public qu’elle a apprivoisé à coup de :

shhhh …

 

Elle s’est créée un couloir en faisant les gens s’accroupir puis s’est avancée dans la foule sans cri ni bousculade. Well done Janelle et merci pour le moment !!!

Janelle Monae Manchester International Festival © Joelle Bah Dralou

Mes chaleureux remerciements à Visit Britain, Visit Britain France et Manchester Marketing pour ce voyage de presse. Cette journée restera gravée dans mon esprit.

Encore une semaine pour profiter du Manchester International Festival. Allez profiter de cet événement culturel majeur !! Dans deux ans à la même heure, vous savez où me trouver. Le rendez-vous est pris.

A vite pour une nouvelle page exaltante du carnet de voyage à Manchester !

Joëlle Bah-Dralou
@elledit8


A savoir :

  • Il faut se rendre dans le Northern Quarter pour admirer de nombreux beaux murals
  • L’abeille est le symbole de la ville de Manchester en hommage à l’héritage ouvrier de la ville. Les abeilles sont des travailleuses infatigables …

visite guidée Manchester


BONS PLANS: 


INFOS PRATIQUES

  • Comment aller à Manchester ?

En avion :

– Vols au départ de Paris et de plusieurs villes de France (Bordeaux, Lyon, Nantes, Toulouse …) dès 108€
– 1h30 de vol

Trajet aéroport – centre-ville aisé. Suivre The Station et prendre un billet pour Manchester Piccadilly (15-20 min de transport).

En train :

– Trajet Paris – Londres en Eurostar (dès 78€)
– 2h15 de train

– Trajet Londres – Manchester (les tarifs fluctuent beaucoup d’un opérateur à l’autre / à la période de réservation). Nous avons effectué le trajet avec Virgin Trains.
– 2h de train

  • Où dormir à Manchester ?

Au Dakota Hotel : nouveau boutique hôtel à deux pas de la gare de Manchester Piccadilly. Idéalement situé pour (re)découvrir la ville. A partir de 134€.

DAKOTA HOTEL MANCHESTER : 29, Ducie St, Manchester 


Pour préparer votre voyage à Manchester :

www.visitbritain.com

www.visitmanchester.com


Voyage de presse Visit Britain

Carnet de voyage Jour 1 : ici

CARNET DE VOYAGE | Mes premiers pas à Manchester – #1

gare-Manchester

Pouvais-je rêver plus belle occasion de découvrir Manchester qu’en étant conviée au Manchester International Festival ? Difficilement. Sans le savoir, Visit Britain m’a offert un bien joli cadeau d’anniversaire avec ce voyage de presse culturel. Je vous propose de me suivre pas à pas dans cette nouvelle aventure pour découvrir ou redécouvrir Manchester via une série d’expériences et de bonnes adresses.

Carnet de voyage : Manchester – jour 1

Quel bonheur d’ouvrir un nouveau carnet de voyage par ici !

13h23 : Me voici (enfin) installée dans l’avion. J’ai pensé manquer ce vol plus d’une fois ! On rembobine le fil de la matinée ? C’est parti. Décollage prévu à 13h20. Charles propose de quitter l’appart’ à 10h pour arriver à l’aéroport Roissy Charles-de-Gaulle avec de l’avance. Pas de bagage à enregistrer. On sera large. Nous quittons Vernon vers 10h30. Largement dans les temps.

A l’approche du terminal 2E, le GPS nous indique une zone Cargo. Etrange … Nous comprenons rapidement qu’il sera plus opportun de se fier aux panneaux. Nous perdons quelques minutes, mais ça va toujours. A l’arrivée, je découvre deux files interminables pour accéder aux postes de contrôle d’identité. Soupir de soulagement. Nous avons bien fait de partir de bonne heure !

Un agent interpelle les personnes majeures munies d’un passeport européen biométrique à passer sur la file de gauche. Yes ! « Mademoiselle » ! « Mademoiselle » ! Contrôle du poids des bagages s’il-vous-plaît. « Really ?! « , ai-je pensé dans ma tête. Avec cette attente, mon avance s’était réduite comme peau de chagrin. Petit conseil : ne posez jamais votre cabas sur votre bagage cabine dans ces files d’attente.

L’agent de contrôle a estimé que mon sac à main était trop lourd. J’y ai glissé l’ordinateur et l’appareil photo pour ne pas avoir à ouvrir mon trolley sur le tapis. Je dépassais un peu les 12 kg autorisés : bagage cabine + sac à main. Le charmant monsieur m’a renvoyée au comptoir d’Air France pour payer l’excédent à 35 minutes du départ. J’ai vu rouge !

Au comptoir Air France, l’hôtesse me demande de mettre mon bagage cabine en soute. Ma petite Delsey en soute … Ciel ! Dans quel état vais-je la retrouver ?  » Très bien. Mettez-la en soute ». J’ai mes outils de travail dans mon cabas. Ça ira, en cas de perte. Elle consulte ma carte d’embarquement. « Je suis navrée, l’enregistrement des bagages est clôturé ». Vous ne pouvez pas régler l’excédent ici, il va falloir vous débarrasser de quelques éléments.

Jeter oui, mais jeter quoi … Retour au contrôle de police au pas de course. Avec mon petit excédent. Je vais jouer la carte du vol imminent. C’est devenu ma réalité. Un agent me fait passer sur une file parallèle. Stress intense. Je me vois déjà retourner à la case départ pour acheter un billet d’avion sur le vol suivant. A la dernière étape, une hôtesse demande aux personnes qui me précèdent de me laisser passer, mon vol décolle dans 10 minutes. Ces charmantes personnes s’en moquent … J’hallucine. Je fais mine de ne rien entendre et trace.

Par chance, je n’étais pas la seule à être bloquée dans cette file. La compagnie attendait encore du monde avant de refermer les portes. Fin de l’épisode.

16h : Enfin posée à l’hôtel. Vol un peu retardé, mais agréable. Le trajet entre l’aéroport et la gare Manchester Piccadilly en centre-ville en train s’est avéré rapide et pratique. Pas de correspondance. En 15 – 20 minutes, c’était réglé. Les sorties de gare ne sont pas toujours flatteuses. Ici, je suis agréablement surprise ! Mais comment se fait-il que je ne sois pas jamais venue à Manchester ? Elle a de l’allure, cette ville !

Manchester

Dans la rue qui mène au Dahotel Hotel Manchester, un loin mur avec une fresque géante. Clic-clac. + 1 photo de street art archivée dans mon téléphone pour Twitter ! Nous avons RV à 19h30 au bar de l’hôtel pour rencontrer l’équipe de Visit Manchester & Visit Britain. Je me tâte … Sortir, ou travailler un peu ? Allez, j’ai des impératifs. Je travaille un peu.

dakota-hotel-manchester

23h00 : j’a-dore ce boutique hôtel ! Décoration résolument urbaine au Dakota Hotel. Un style assez masculin dans le choix des couleurs et des matières. Beaucoup d’allure. Soirée fort agréable ! J’ai passé un délicieux moment au bar puis au restaurant ce soir. J’ai fait la connaissance d’Andy Parkinson (Marketing Manchester), de Jane (Visit Britain) et des personnes conviées sur ce voyage de presse en provenance de Mumbai en Inde, d’Italie, de Dubai, de Madrid, de New York, de Russie.

Bar-Dakota-Manchester

Le clou de la soirée, c’était la rencontre avec Christine Cort : la directrice et co-fondatrice du Manchester International Festival. Quelle femme ! Une énergie débordante Une passion communicative pour l’art en général et pour son festival en particulier. Elle nous a fait part de l’ambition qu’elle nourrissait pour le festival dès la première édition. Cette année, le festival accueille des artistes telles que Janelle Monae pour un concert auquel j’assiste ce soir, Idris Elba pour une pièce qu’il a co-écrite (j’y serai vendredi soir). Le MIF compte parmi ses partenaires Selfridges, la BBC, The Guardian … Je vous raconterai l’histoire de ce très beau festival qui se tient tous les deux ans à Manchester demain !

To be continued


Un grand merci à Visit Britain et Marketing Manchester pour la petite surprise pour mon anniversaire ! Les douceurs ont accompagné ma soirée de travail …


Dakota Hotel
29 Ducie St
Manchester


Joëlle BAH-DRALOU
@elledit8