Catégorie : Lifestyle

L’hôtel Whistler : un voyage en train au nord de Paris

Petite bulle art déco à deux pas de la gare du Nord à Paris, l’hôtel Whistler embarque les voyageurs à bord de l’Orient Express. J’ai attendu ce premier week-end d’automne pour vous présenter ce 4* singulier. Le moment me semble bien choisi pour finaliser nos prochaines escapades aux jolies couleurs de la saison. Que diriez-vous de partir en train cette fois?

L’hôtel Whistler : un hôtel de style art déco

Derrière sa jolie façade, le Whistler Paris nous plonge dans un roman d’Agatha Christie. Littéralement. L’aventure commence juste derrière la porte d’entrée. Un mur de malles de voyage chinées par le propriétaire accueille les voyageurs avec style. So vintage! J’adore. Entre les interstices, on aperçoit un salon décoré dans le même esprit: une mappemonde comme celle de ma grand-mère où sont rangées des bouteilles, des couleurs masculines, une atmosphère singulière … Pas de doute, le voyage a commencé.

Hôtel Whistler by @elledit8 - Paris

L’hôtel Whistler a le souci du détail. L’uniforme du personnel s’inscrit dans l’histoire des lieux. Bienvenue à bord! Accueil chaleureux à la réception : sourires, humour, le ton est donné. La parenthèse au Whistler s’annonce sous les meilleurs auspices. Le lobby a piqué ma curiosité. Diable, à quoi va ressembler notre chambre? L’atmosphériste Sandrine Alouf a dû faire des merveilles… Direction le 4e étage.

Un billet Paris – Londres nous est proposé à la sortie de l’ascenseur. On dit oui! Deux fois oui! Charles est conquis, je le lis sur son visage. Moi aussi d’ailleurs. Je n’en attendais pas tant. On nous annonce une couleur par étage. Plus que quelques pas avant de pénétrer dans la chambre qui nous est offerte pour une nuit…

1 – 2 – 3 : surpriiise!

Diingue 😀 On se croirait dans un décor de film! Mon regard se dirige spontanément vers la petite valise vintage au-dessus de l’armoire. Karim, vous devriez songer à mettre en vente les objets déco du Whistler. J’dis ça… J’insiste. En poussant la porte de la chambre on découvre un petit espace bien agencé. Le grand lit fait face à un petit bureau signé Sandrine Alouf : bon point pour ceux qui travaillent en voyage comme nous.

Moquette moelleuse, vert lichen apaisant, salle de bain trendy (important!), petite boîte de chocolats Les Nicettes qui nous souhaite la bienvenue chez nous. On est bien. L’hôtel Whistler nous fait oublier l’effervescence du quartier environnant. Nous voilà conquis par le travail réalisé.

Le Whistler côté Hammam

L’hôtel Whistler a décidément pensé à tout. Regardez donc la belle surprise qui nous attend au niveau -1. Mon petit doigt me dit que nous sommes plus d’un à apprécier les pauses détente. Il suffit de réserver son créneau à la réception pour profiter d’une parenthèse bien-être à 2 pas de la gare du Nord. Bonheur …

Les petits +

  • L’Honesty Bar pour boire un verre en toute convivialité
  • Un écran de contrôle pour consulter les horaires de trains
  • Un buffet à la française pour le petit-déjeuner

  • Un espace de co-working avec wifi gratuit, prises électriques et possibilité d’imprimer sa carte d’enregistrement
  • Le room-service de 18h à 23h

Nous avons dû nous éclipser plus tôt que prévu pour honorer un impératif professionnel mais nous remercions vivement Manuela pour cette belle invitation. Nos chaleureux remerciements au personnel de l’hôtel pour leur accueil. Voyageurs de province et d’ailleurs, vous avez là une nouvelle belle adresse parisienne pour une prochaine escale dans la capitale. Amis parisiens, si vous cherchez un point de chute cosy près de la gare du Nord pour travailler quelques heures ou recevoir un client, archivez donc l’hôtel Whistler pour son cadre agréable et convivial.


Hôtel Whistler (4*)

36 rue de Saint-Quentin

75010 PARIS

www.whistlerparis.com

bonjour@whistlerparis.com

+ 33 (0)1 53 20 09 09

 

Chambres à partir de 129€ – Petit-déjeuner : 16€ 

1 photo 1 histoire | Un été insouciant emporté par l’ouragan Irma

Les îles de Saint-Martin et Saint-Barthélémy ont été touchées de plein fouet par Irma : l’ouragan le plus dévastateur que l’Atlantique ait jamais connu. Irma a frappé fort, laissant une population livrée à elle-même un temps. Trop longtemps. J’ai passé des vacances insouciantes entre la Martinique et les îles de Guadeloupe, cet été. Un retour à la maison entourée des miens pour le meilleur. Un mois plus tard, le pire a frappé à quelques encablures de là. Mon insouciance s’en est allée le 7 septembre 2017 dans le sillage d’Irma. J’entends les cris de détresse hélés depuis ces deux petit bouts de France de l’autre côté de l’océan avec douleur. Mes cris auraient pu se mêler aux leurs, ceux de ma famille aussi, de mes amis. Cette situation concerne-t-elle seulement les Caribéens? Je ne le crois pas. Le formidable élan de solidarité des îles voisines fait parvenir eau, vivres et éléments de première nécessité à Saint-Martin et Saint-Barth. Il leur faut du soutien. Le plus large possible.

Comment agir pour venir en aide aux sinistrés d’Irma?

Je laisse le soin aux experts de revenir sur ce qui n’a pas été fait en amont, sur ce qui aurait dû être fait, sur ce que les sinistrés attendent qui soit fait. Je laisse le soin aux experts de comparer les actions du gouvernement néerlandais de l’autre côté de la frontière sur l’île de Saint-Martin avec les tâtonnements de notre gouvernement. Je laisse le soin aux experts d’expliquer pourquoi UN bateau réquisitionné a rapatrié des touristes américains vers la Guadeloupe avant d’envisager un premier rapatriement sanitaire pour une première vague de nécessiteux. UN bateau avec de nombreuses places vacantes. Je laisse le soin aux experts d’analyser comment Pointe-à-Pitre a pu se retrouver à Marie-Galante sur une carte dans une session d’information sur une chaîne nationale. Je laisse le soin aux experts d’expliquer pourquoi les témoignages d’habitants diffusés sur les chaînes d’information laissant présager un bilan plus lourd que celui annoncé par le président Macron sont tronqués jusqu’à ce jour.

Laissons ces éléments de côté (pour l’instant) pour se concentrer sur le plus urgent: venir en aide aux sinistrés. Des Français sont en détresse. Je répète : des Français sont en détresse. Des militaires et personnels de santé ont été dépêchés sur place. Aux Antilles, des collectes sont organisées pour parer au plus pressé. Saint-Martin & Saint-Barthélémy ont besoin de l’aide de tous les amoureux de ces petits paradis perdus de l’Atlantique et plus largement encore. Nous devons TOUS nous mobiliser pour venir en aide à ces territoires français détruits à 95%. La Croix Rouge récolte des dons pour répondre aux besoins immédiats concernant l’eau potable, l’hygiène, les abris, le déploiement de matériel. La Fondation de France récolte aussi des dons pour oeuvrer sur place. Une première équipe part sur les lieux ce dimanche pour apporter un soutien juridique, social, psychologique, pour aider à la reconstruction. Tous ces personnels devront être relevés régulièrement sur une durée inconnue à ce jour pour rester efficace. TOUS les acteurs sur place ont besoin de moyens pour aider nos compatriotes des Antilles.

Agissons.


  • Faire un don à la Croix-Rouge

Ouragan Irma - Croix Rouge

  • Faire un don à la Fondation de France

Ouragan Irma

Don par SMS : donnez 10€ en envoyant Antilles10 au 92333

LIFESTYLE | Mes 10 secrets pour lutter contre le blues de la rentrée

Vous ressentez les premiers effets du blues de la rentrée? Pas de panique. Si on ne peut pas toujours agir sur son environnement au travail, on peut se faire plaisir en dehors pour mieux vivre les premiers jours de reprise. L’an dernier j’ai partagé 10 conseils pratiques pour une rentrée réussie. Voici mes 10 petits secrets en cette nouvelle rentrée pour vivre un joli mois de septembre.

1. Dresser une nouvelle liste d’objectifs à la rentrée

Rentrée Elle dit 8

J’ai partagé ma liste d’objectifs pour cette nouvelle année scolaire dans la newsletter du week-end-dernier. Ce petit rituel auquel je m’adonne deux fois par an le 1er janvier et le 1er septembre m’aide à me focaliser sur l’essentiel. J’ai longtemps mal vécu le mois de la rentrée, me laissant submerger par la nostalgie des vacances terminées, par la fuite du temps suspendu. C’est une époque révolue. J’ai mis du temps à trouver ma formule pour une rentrée réussie, mais je la tiens. Vous seriez surpris de constater combien se focaliser sur de jolis moments aide à mieux vivre le retour au travail. L’épreuve de la rentrée s’est considérablement adoucie en ayant trouvé ma place auprès d’élèves de SEGPA mais les objectifs fixés m’aident à avancer sereinement. Sur la liste notée sur la première page de mon agenda : déjeuner avec ma soeur une fois par mois, lire un livre une fois par semaine, décrocher un super stage pour mon école de journalisme, aller au théâtre 1 fois par mois, retourner aux Etats-Unis… Des objectifs réalisables plus ou moins ambitieux qui me stimulent au quotidien.

2. Construire un budget loisirs à la rentrée

Rentrée Elle dit 8

Dépenser sans compter amène souvent des regrets, sauf si l’on dispose d’un budget illimité. Ce n’est pas (encore) mon cas. Pour mener à bien mes objectifs j’ai établi un budget loisirs (hors voyages) que je concilie avec mon épargne et les dépenses courantes elles aussi budgétisées. Rien de plus simple :

  • Déterminer une somme raisonnable à ne pas dépasser
  • Passer en revue les sorties culturelles
  • Relever les tarifs
  • Etablir une sélection

Astuce : retirer cette somme en espèces en début de mois aide à ne pas faire chauffer sa CB en septembre.

Que peut-on faire à Paris en septembre avec 100€?

  • Semaine 1 : déjeuner Chez Noto (37€ – formule entrée + plat ou plat + dessert / ajouter 10€ pour un super cocktail)
  • Semaine 2 : aller voir la première de La Nouvelle au théâtre de Paris (dès 28€)
  • Semaine 3 : aller voir l’expo Irving Penn au Grand Palais (13€ – plein tarif)
  • Semaine 4 :  se faire une toile (11,20€ – MK2)

Bon plan :

  • Acheter ses places de théâtre au kiosque du métro Ternes (places du jour en promotion)
  • Guetter les promos SNCF pour ses escapades (de nombreuses villes européennes à partir de 29€ jusqu’au 12 septembre)

Les déclinaisons possibles sont infinies. S’amuser à remplir les cases de son agenda avec des petits bonheurs atténue le blues. Ça fonctionne chez moi en tout cas 🙂

3. Tester de nouvelles tables parisiennes à la rentrée

Rentrée Elle dit 8 - Noto

A côté des adresses chouchou que je retrouve avec bonheur comme ici chez Noto, j’aime découvrir de nouvelles tables. Côté inspiration Yonder est mon dealer officiel de belles adresses, Instagram me réserve de jolies surprises et le bouche à oreille fait le reste. Cette semaine j’ai lancé une bouteille à la mer sur Insta Stories pour recueillir vos derniers coups de coeur. J’en connaissais certains. J’ai archivé les autres pour en tester ces prochaines semaines. Ma soeur et moi ouvrirons le bal prochainement aux Grands Verres: le nouveau restaurant du Palais de Tokyo.

4. Relever un nouveau challenge à la rentrée

 

Les nouveaux challenges me donnent des ailes. Je vous l’ai annoncé en avant-première dans la newsletter : j’intègre une école de journalisme en cette rentrée. Toute petite déjà, ma famille disait que j’avais le cerveau en ébullition. C’est vrai. Les projets s’enchaînent, les idées s’entremêlent. Je ne sais pas faire autrement. J’ai la chance d’être tombée sur un partenaire au moins aussi hyperactif que moi. Lui aussi retourne à l’école cette année pour une formation adressée aux professionnels de la musique.  Charles s’éclate en photo mais il est avant tout musicien. Il a connu le succès dans la production, a monté un groupe qui a bien marché, a beaucoup écrit, composé. Cet univers lui manque. Il a décidé d’y revenir. Lui comme moi avons soif de challenges: un autre moyen de lutter contre le blues de la rentrée. Avant le début des cours en octobre, je me régale à faire des dossiers sur des sujets d’actualité. Je n’ai jamais eu aussi soif d’automne/hiver qu’en cette rentrée.

5. Entamer un cycle Miracle Morning personnalisé

Avez-vous entendu parler de la méthode d’Hal Elrod baptisée The Miracle Morning? C’est ma soeur qui m’a parlé de ce best-seller pour la première fois. La méthode rythmée par un timing précis préconise de se réveiller à 5h30 tous les matins pour profiter d’une journée productive grâce à quelques étapes :

  • Méditer
  • Ecrire (consigner dans un journal ses pensées, objectifs, liste de gratitude…)
  • Prendre du temps pour soi (sport – lecture)

Je faisais déjà cela à ma manière, sans timing particulier. Chacun peut adapter ces bons conseils à son rythme. J’ai décidé de me lever à 5h30 cette année pour arrêter de courir avant d’aller bosser. L’an dernier ma bonne résolution a parfois été mise à mal pour profiter de quelques minutes de plus au lit. Aux Antilles j’étais très matinale mais le  froid a changé mes habitudes. J’ai décidé de reprendre la main. Mon emploi du temps de rêve mérite bien quelques concessions. Je commence au collège à 8h au lieu de 9 MAIS je suis quasiment en week-end dès le mercredi midi. Juste une matinée le vendredi matin et l’affaire est pliée. Un bon démarrage donc s’avère primordial pour optimiser mes journées.

6. Se documenter sur une nouvelle destination à visiter

Voilà un petit moment déjà que j’ai envie des envies d’Italie. Charles & moi avons un couple d’amis qui s’y rend chaque été pour voir leur famille. Leurs anecdotes ne font que renforcer ce désir. J’ai mis la destination sur notre planning voyages de 2018 et recueille avec soin les recommandations que je lis sur les blogs, des articles croisés sur Pinterest ou des photos de lieux magiques aperçus sur Instagram. L’expérience promet d’être belle le moment venu. Prendre du temps pour cela en cette rentrée me fait beaucoup de bien en tout cas…

7. Préparer une playlist de rentrée

Le calvaire des transports aux heures de pointe à Paris me donne souvent des envies d’ailleurs. Le matin je lis (vers 7h il y a encore de la place) et le soir j’écoute de la musique. La musique m’apaise dans ces moments où je me dis que je serais mieux dans ma Mini plutôt qu’écrasée contre la vitre du métro … Peut-être pas pratique OK, pas écolo non plus mais tellement plus agréable. Ces 30 minutes porte à porte entre le collège et notre appart’ pourrait s’effectuer dans de bonnes conditions avec des usagers civilisés. J’ai décidé de me concentrer sur la musique de mon smartphone pour éviter de m’énerver. L’envie de quitter Paris demeure jusqu’ici mais je rentre à la maison un peu plus zen qu’avant grâce à Deezer.

Bon plan inspiration : la playlist Trajet du matin by Deezer

8. Aller au cinéma à la rentrée

Je vais moins souvent au cinéma en été que le reste de l’année et découvre avec enthousiasme la sélection de la rentrée. Un peu solitaire dans l’âme, je sélectionne les créneaux qui n’attirent pas grand monde au MK2 Bibliothèque pour profiter pleinement de ma séance.

Bon plan : réserver des places aux avant-premières sur le site MK2 pour écouter les réalisateurs et acteurs présenter leur film à l’affiche.

9. Aller au théâtre à la rentrée

La nouvelle saison s’ouvre avec des petites pépites dans les théâtres parisiens. Parmi mes objectifs en cette rentrée: aller au théâtre une fois par mois. C’est un minimum que je n’aurai pas de mal à honorer avec la belle programmation de septembre.

Mon top 3 du moment:

  • La Vraie Vie, Théâtre Edouard VII (avec Guillaume de Tonquédec, Léa Drucker…)
  • La Nouvelle, Théâtre de Paris (avec Richard Berry, Mathilde Seigner…)
  • La Perruche, Théâtre de Paris (avec Barbara Schultz, Arié Elmaleh)

Bon plan : l’ouverture d’un nouveau théâtre à Place d’Italie (13e art)

10. Organiser un voyage en automne 

Partir en voyage en automne offre une coupure salvatrice quelques mois après la rentrée. Préparer cette escapade à la reprise fait du bien au moral. Week-end en France, en Europe ou voyage un peu plus loin met du baume au coeur : l’un des meilleurs remèdes anti-blues. On pense souvent aux voyages de fin d’année. Ils sont malheureusement plus coûteux à cette période. A choisir je préfère partir admirer les jolies couleurs automnales et passer les vacances de Noël à la maison 🙂

Bon plan : guetter les ventes flash Voyage Privé et les promotions TUI

Voilà mes astuces pour réussir sa rentrée. Pas le temps d’avoir le blues quand on a l’esprit occupé à se faire du bien. Sauf gros imprévu, on devrait tous pouvoir agir d’une façon ou d’une autre pour prolonger le bien-être ressenti durant les vacances d’été. Je vous souhaite un beau mois de septembre! Avant de se quitter, des coups de coeur culturels en cette rentrée? Je suis tout ouïe.

Abonnement newsletter : colonne de droite


 

#sundayIGshare : les 2 nouveautés de la rentrée 2017

Le #sundayIGshare fait sa rentrée le 3 septembre avec quelques nouveautés. Nouvelle saison, nouvelles idées pour toujours plus de partages de coups de coeur Instagram avec une communauté de passionnés qui s’élargit à chaque rendez-vous. Voyage, gastronomie, portraits noir et blanc … Les thématiques choisies restent définies par les goûts de chacun. Des happenings sont dans les tuyaux pour les prochains mois but first, quoi de neuf en cette rentrée?

sunday IG share

Un nouveau créneau horaire pour le #sundayIGshare

#sundayIGshare

Vous avez été nombreux à participer au vote soumis sur Twitter pour choisir le créneau horaire du #sundayIGshare en cette rentrée. Je vous en remercie. Comme annoncé lors de la dernière édition, j’intègre une école de journalisme à la rentrée, avec tout ce que cela implique : agenda (encore) plus chargé, nouvelles activités… Une optimisation de mon organisation s’avère donc nécessaire pour tout mener de front avec bonheur et efficacité.

Pour remplacer la plage horaire qui s’étendait sur toute la journée du dimanche jusqu’ici, je vous ai donc proposé de tous nous retrouver sur 1h. La majorité d’entre vous a choisi de clôturer son dimanche sur une note de partage de 20h à 21h. I’ll be there! Et parce qu’à la rentrée j’aime un peu de nouveauté pour dynamiser mon quotidien, j’ai réfléchi à quelques pistes pour le #sundayIGshare aussi. J’ai pensé structurer ce nouveau créneau horaire pour vivifier les échanges entre membres de la communauté.

NEW – Partager sa galerie (aussi) au #sundayIGshare 

Puisque nous serons tous réunis au même endroit au même moment pour la première fois, je vous propose de scander l’heure en 6 temps. Pour ouvrir le bal, chacun va faire découvrir son propre univers en soumettant le lien de sa galerie avec 1 ou 2 photos clés de sa semaine. J’ai découvert des pépites parmi vous (coucou @jdosreispedro) mais beaucoup d’entre vous ne soupçonne pas les trésors cachés chez chacun faute de se connaître …

Etape suivante : partage de 5 coups de coeur de la semaine. Pourquoi 5? L’idée m’est venue la semaine dernière en créant une collection « SUNDAY IG SHARE » sur Instagram pour archiver mes jolies trouvailles. En explorant de plus en plus de galeries grâce à la loupe Instagram, je tombe sur de vraies merveilles: au moins une par jour! Ces nouveautés appréciées + les comptes suivis fidèlement, voilà qui fait plus que le compte pour partager 5 coups de coeur en 1h. Qu’en dites-vous?

Voici donc le découpage proposé :

  • S0 – 20h00 : Partage du lien de sa propre galerie IG avec 1 ou plusieurs photos-clés
  • S1 – 20h11 : Coup de coeur 1 avec hashtag + nom du profil + lien du compte + photo
  • S2 – 20h22 : Coup de coeur 2 – (idem)
  • S3 – 20h33 : Coup de coeur 3 – (idem)
  • S4 – 20h44 : Coup de coeur 4 – (idem)
  • S5 – 20h55 : Coup de coeur 5 – (idem)

Voilà voilà! Il me tarde d’avoir vos impressions et de vous retrouver dimanche. De grâce, pas de complexe à partager vos propres comptes. On ne cause pas chiffres au #sundayIGshare. Il n’est question que de plaisir et de partage. Plaisir de partager, plaisir de découvrir. L’idée vous parle? Faites-le savoir. RV dimanche 3 septembre et les dimanches suivants de 20h à 21h. Plus on est de fous …

#sundayIGshare : le hashtag d’un dimanche inspirant

#sundayIGshare

#sundayIGshare

Les amoureux de jolis univers Instagram se réunissent le dimanche autour du #sundayIGshare: un hashtag que j’ai lancé ce printemps pour partager nos comptes IG coups de coeur. Je profite de la 10e édition ce jour pour vous présenter ce joli rendez-vous qui fédère de jolies personnes autour de mes deux réseaux sociaux favoris: Twitter et Instagram. Remontons ensemble le fil des éditions précédentes pour comprendre la petite histoire du #sundayIGshare.

Tout a commencé un dimanche d’avril avec le petit rituel dominical de @mamzellelychee. Le dimanche c’est jour de pancakes dans sa galerie Instagram. Ce matin là j’ai eu envie de partager le moment. « Et si on partageait nos comptes Instagram favoris » tous les dimanches? La sauce a pris tout de suite sur Twitter avec @mycho, @touristissimo, @latribudechacha. D’autres twittos ont adhéré à l’idée et partagé leurs coups de coeur avec le hashtag dans la journée: le #sundayIGshare était né. Depuis on se rejoint chaque dimanche pour partager de nouveaux univers. Il y a les fidèles, il y a ceux qui passent, reviennent, débarquent, restent … Une envie commune: partager. Les statistiques ne rythment pas la danse, il n’est pas question d’algorithme dans nos échanges. On partage ce qui nous parle sans parler chiffres. Gros compte, petit compte, compte moyen, l’essentiel est ailleurs…

#sundayIGshare

Au cours du #sundayIGshare on partage, 1, 2, 3 comptes au fil de la journée. Au feeling. A chaque édition, j’essaie de glisser un profil qui met en valeur les Caraïbes. En semaine je note les comptes qui retiennent mon attention pour notre rendez-vous dominical, je reviens voir ce qui s’y passe le dimanche et je choisis celui que je présenterai à la communauté. @mespetitsbonheursausoleil c’est un compte empreint de poésie que j’adore sur lequel Rachel partage des photos de Martinique avec un style singulier. Ses bouts de chou sont souvent à l’honneur avec un regard tendre et protecteur, on tombe aussi sur des photos de nature qu’elle illustre de citations selon son inspiration. Magie d’Instagram: on a pris RV cet été lors de ma venue en Martinique pour le mariage d’une amie.

#sundayIGshare

Sur Instagram, les amis de nos amis sont nos amis. J’ai découvert @remytortosa dans la story de @the_lazy_frenchie si ma mémoire est bonne. Cette blogueuse belge que j’ai suivie avec bonheur à New York a déménagé à Los Angeles il y a peu: une autre ville des States que j’affectionne. Elle partage sa nouvelle vie sur la côte ouest, son cercle d’amis, ses rencontres. J’ai eu un coup de coup de coeur pour les photos de @remytortosa en Oregon. Les paysages à couper le souffle immortalisés dans sa galerie ont confirmé mon désir de pousser plus haut lors d’un prochain road trip sur la côte ouest.

#sundayIGshare

@mahmoud_essaidi, c’est @touristissimo notre niçoise préférée qui nous l’a présenté. Elle espère bien monter un jour à Paris pour une expo de ce talentueux graphiste à l’Institut du Monde Arabe ou ailleurs. Encore un bel univers dévoilé au cours du #sundayIGshare! J’ai découvert dans sa galerie une Tunisie enrobée de douceur, j’y ai vu de la poésie, j’y ai lu des histoires… + une destination sur la liste de mes envies grâce à Instagram et au partage de @touristissimo. C’est aussi ça le #sundayIGshare: un lieu d’inspiration…

#sundayIGshare

Parce qu’on partage des univers qui nous font vibrer, il est souvent question de voyage au #sundayIGshare. Coup de coeur pour @focusonforbes découvert au hasard d’un like sur l’une de mes photos. Dans le code du bon Instagramer, il paraît qu’il ne faut pas trop multiplier les hashtags pour ne pas avoir l’air de quémander des likes. Ces conseils avisés me font sourire. Et si on multipliait les hashtags dans l’espoir qu’une personne pousse la porte de la galerie pour papoter autour de points en commun? On n’a pas tous les mêmes objectifs sur Instagram. Je publie au feeling, je n’ai que faire des statistiques de mes photos 🙂 En revanche j’apprécie particulièrement les longs échanges en off avec des igers des 4 coins du monde … Et quand on se rencontre quelques temps plus tard dans la « vraie » vie: jackpot!

#sundayIGshare

Le #sundayIGshare réserve de jolis surprises chez les participants aussi. Il n’est pas rare qu’une première participation révèle un sacré bel univers chez l’igers qui partage. C’est le cas de @jdosreispedro qui nous a présenté Andrea alias @destinationchaser. En cliquant sur son profil IG, j’ai découvert l’univers d’un autre amoureux du voyage que je suis avec bonheur depuis. J’ai partagé son compte dans la foulée pour que tout le monde en profite et l’histoire s’est reproduite à d’autres occasions. Je pense par exemple à @laurelen_ ou encore à @lilliskogen qui me régalent sur Instagram!

#sundayIGshare

Lors de la septième édition, j’ai fait un clin d’oeil à @laurafwc, l’une des deux blogueuses à qui je dois la découverte des Editions Nomades. Après l’avoir longuement suivie en Californie, je me régale avec ses photos bleues de Bretagne où elle a jeté l’ancre depuis. Marlène nous racontait combien le retour d’expatriation pouvait s’avérer difficile dans une interview de Paroles de Blogueuses. Nous n’avions pas évoqué l’aspect blogging. J’imagine qu’une blogueuse qui revient de l’étranger se pose mille et une questions sur la suite à donner (ou pas) à son blog et ses dérivés. Virage (+ que) réussi pour Laura sur Instagram 🙂

#sundayIGshare

Dans l’édition suivante, j’ai voulu partager l’univers de Masha alias @happy_marussia rencontrée sur notre dernier blogtrip dans les îles de Guadeloupe. Masha, c’est la délicieuse jeune femme qui gère les réseaux sociaux de Kitchen Trotter, les relations presse, entre autres responsabilités dans la maison. Gourmande tout court, elle affectionne au moins autant les voyages que les expériences culinaires. Chaque vacances est l’occasion pour elle de découvrir un nouveau coin du monde avec son amoureux. On a eu plaisir à la suivre dernièrement à Bilbao, Istanbul, Lima, La Paz, Prague, Capri et j’en passe… Un régal, le compte d’@happy_marussia.

#sundayIGshare

La semaine dernière, j’ai eu le plaisir de rencontrer @naro1 sur le voyage de presse à  Cuba. Quelle probabilité y avait-il de me retrouver dans le même bus qu’un igers qui me suit sur les réseaux sociaux? Sur le trajet qui nous menait de l’aéroport à notre hôtel, il se retourne et me demande: « c’est pas toi @elledit8″? Je suis Genaro et je te suis sur les RS ». « Enchantée », ai-je répondu surprise. Genaro… Ce nom me dit quelquechose. C’est en voyant sa galerie sur IG que j’ai compris. Il avait pris les rênes du compte Nouvelles Frontières lors d’un voyage en Inde  et j’avais adoré ses photos! Charles (@urbandreamer1) qui passe sur IG de temps en temps, Gérard (@superchinois801) et lui ont sympathisé à Cuba et se sont écartés du groupe pour se perdre dans les rues de La Havane. Ils nous ont ramené des clichés de folie, chacun dans son style. Bonheur…

#sundayIGshare

Aujourd’hui j’ai partagé le compte de @chadevret: un igers rencontré au hasard de quelques likes laissés sur mes dernières photos prises à La Havane. En allant voir son profil, j’ai découvert qu’il était lui aussi parti à Cuba dernièrement. J’ai aperçu une rue que j’avais emprunté quelques jours plus tôt, des photos d’Italie, du Brésil, de Bali et d’ailleurs encore. Chad partage avec style ses pérégrinations aux 4 coins du monde. Belle galerie!

Voilà, vous en savez plus sur le #sundayIGshare maintenant. Une aventure dictée par les rencontres, les jolies histoires, les expériences. Le voyage s’est fait une place au soleil mais tous les univers appréciés sont les bienvenus. Dernièrement @onmytree a partagé le compte de @nathalybonilla pour partager sa passion des  tatoos. Je me souviens d’un joli compte où deux amoureux écrivaient des petits messages à la craie dans Paris. Espace de partage et de découvertes, le #sundayIGshare est ce que vous voulez qu’il soit. Rendez-vous tous les dimanches avec hashtag + photos + nom et lien du compte IG. Les comptes sélectionnés seront partagés pour nos archives sous la photo du jour dans ma galerie Instagram. Let’s share!


Our last video