Catégorie : Voyages & découverte

CARNET DE VOYAGE | Mes premiers pas à Manchester – #1

gare-Manchester

Pouvais-je rêver plus belle occasion de découvrir Manchester qu’en étant conviée au Manchester International Festival ? Difficilement. Sans le savoir, Visit Britain m’a offert un bien joli cadeau d’anniversaire avec ce voyage de presse culturel. Je vous propose de me suivre pas à pas dans cette nouvelle aventure pour découvrir ou redécouvrir Manchester via une série d’expériences et de bonnes adresses.

Carnet de voyage : Manchester – jour 1

Quel bonheur d’ouvrir un nouveau carnet de voyage par ici !

13h23 : Me voici (enfin) installée dans l’avion. J’ai pensé manquer ce vol plus d’une fois ! On rembobine le fil de la matinée ? C’est parti. Décollage prévu à 13h20. Charles propose de quitter l’appart’ à 10h pour arriver à l’aéroport Roissy Charles-de-Gaulle avec de l’avance. Pas de bagage à enregistrer. On sera large. Nous quittons Vernon vers 10h30. Largement dans les temps.

A l’approche du terminal 2E, le GPS nous indique une zone Cargo. Etrange … Nous comprenons rapidement qu’il sera plus opportun de se fier aux panneaux. Nous perdons quelques minutes, mais ça va toujours. A l’arrivée, je découvre deux files interminables pour accéder aux postes de contrôle d’identité. Soupir de soulagement. Nous avons bien fait de partir de bonne heure !

Un agent interpelle les personnes majeures munies d’un passeport européen biométrique à passer sur la file de gauche. Yes ! « Mademoiselle » ! « Mademoiselle » ! Contrôle du poids des bagages s’il-vous-plaît. « Really ?! « , ai-je pensé dans ma tête. Avec cette attente, mon avance s’était réduite comme peau de chagrin. Petit conseil : ne posez jamais votre cabas sur votre bagage cabine dans ces files d’attente.

L’agent de contrôle a estimé que mon sac à main était trop lourd. J’y ai glissé l’ordinateur et l’appareil photo pour ne pas avoir à ouvrir mon trolley sur le tapis. Je dépassais un peu les 12 kg autorisés : bagage cabine + sac à main. Le charmant monsieur m’a renvoyée au comptoir d’Air France pour payer l’excédent à 35 minutes du départ. J’ai vu rouge !

Au comptoir Air France, l’hôtesse me demande de mettre mon bagage cabine en soute. Ma petite Delsey en soute … Ciel ! Dans quel état vais-je la retrouver ?  » Très bien. Mettez-la en soute ». J’ai mes outils de travail dans mon cabas. Ça ira, en cas de perte. Elle consulte ma carte d’embarquement. « Je suis navrée, l’enregistrement des bagages est clôturé ». Vous ne pouvez pas régler l’excédent ici, il va falloir vous débarrasser de quelques éléments.

Jeter oui, mais jeter quoi … Retour au contrôle de police au pas de course. Avec mon petit excédent. Je vais jouer la carte du vol imminent. C’est devenu ma réalité. Un agent me fait passer sur une file parallèle. Stress intense. Je me vois déjà retourner à la case départ pour acheter un billet d’avion sur le vol suivant. A la dernière étape, une hôtesse demande aux personnes qui me précèdent de me laisser passer, mon vol décolle dans 10 minutes. Ces charmantes personnes s’en moquent … J’hallucine. Je fais mine de ne rien entendre et trace.

Par chance, je n’étais pas la seule à être bloquée dans cette file. La compagnie attendait encore du monde avant de refermer les portes. Fin de l’épisode.

16h : Enfin posée à l’hôtel. Vol un peu retardé, mais agréable. Le trajet entre l’aéroport et la gare Manchester Piccadilly en centre-ville en train s’est avéré rapide et pratique. Pas de correspondance. En 15 – 20 minutes, c’était réglé. Les sorties de gare ne sont pas toujours flatteuses. Ici, je suis agréablement surprise ! Mais comment se fait-il que je ne sois pas jamais venue à Manchester ? Elle a de l’allure, cette ville !

Manchester

Dans la rue qui mène au Dahotel Hotel Manchester, un loin mur avec une fresque géante. Clic-clac. + 1 photo de street art archivée dans mon téléphone pour Twitter ! Nous avons RV à 19h30 au bar de l’hôtel pour rencontrer l’équipe de Visit Manchester & Visit Britain. Je me tâte … Sortir, ou travailler un peu ? Allez, j’ai des impératifs. Je travaille un peu.

dakota-hotel-manchester

23h00 : j’a-dore ce boutique hôtel ! Décoration résolument urbaine au Dakota Hotel. Un style assez masculin dans le choix des couleurs et des matières. Beaucoup d’allure. Soirée fort agréable ! J’ai passé un délicieux moment au bar puis au restaurant ce soir. J’ai fait la connaissance d’Andy Parkinson (Marketing Manchester), de Jane (Visit Britain) et des personnes conviées sur ce voyage de presse en provenance de Mumbai en Inde, d’Italie, de Dubai, de Madrid, de New York, de Russie.

Bar-Dakota-Manchester

Le clou de la soirée, c’était la rencontre avec Christine Cort : la directrice et co-fondatrice du Manchester International Festival. Quelle femme ! Une énergie débordante Une passion communicative pour l’art en général et pour son festival en particulier. Elle nous a fait part de l’ambition qu’elle nourrissait pour le festival dès la première édition. Cette année, le festival accueille des artistes telles que Janelle Monae pour un concert auquel j’assiste ce soir, Idris Elba pour une pièce qu’il a co-écrite (j’y serai vendredi soir). Le MIF compte parmi ses partenaires Selfridges, la BBC, The Guardian … Je vous raconterai l’histoire de ce très beau festival qui se tient tous les deux ans à Manchester demain !

To be continued


Un grand merci à Visit Britain et Marketing Manchester pour la petite surprise pour mon anniversaire ! Les douceurs ont accompagné ma soirée de travail …


Dakota Hotel
29 Ducie St
Manchester


Joëlle BAH-DRALOU
@elledit8

Guadeloupe : la Pool Art Fair fête sa 10ème édition au terminal de Croisière de Pointe-à-Pitre

POOL ART FAIR - Guadeloupe

L’an dernier, je vous avais proposé une immersion au coeur de la Pool Art Fair 2018 du 23 au 25 juin sur Instagram. Pour fêter l’anniversaire de ce salon international d’art contemporain, je vous propose de revenir sur cet événement culturel majeur des îles de Guadeloupe et de découvrir le programme de l’édition 2019. 

Les temps forts de la Pool Art Fair 2018

Pool Art Fair 2018

Du 22 au 24 juin 2018, une sélection d’artistes a exposé ses oeuvres au Terminal de Croisière de Pointe-à-Pitre. Chaque salon met un pays à l’honneur. L’invité de la dernière édition : la France. Une initiative de l’organisateur Thierry Alet un brin provocatrice pour dénoncer les passerelles défaillantes entre la métropole et les territoires d’outre-mer.

La Pool Art Fair s’impose dans le paysage ultramarin comme un lieu échange culturel et commercial. Durant trois jours, une centaine d’exposants a profité d’échanges entre pairs, d’interactions avec le public. Ils ont eu l’opportunité de soumettre leur travail au regard de professionnels de divers horizons. La scénographie avait été confiée à la commissaire d’exposition américaine Ingrid Lafleur : une pointure venue de Détroit.

Au programme : des conférences, des performances, de la vente directe … Trois journées intenses consacrées à l’art sous des formes diverses : peinture, culture, dessin … J’ai décerné mon coup de coeur de l’édition au street-artiste @steekoner. J’avais découvert son travail en amont sur les murs de Pointe-à-Pitre et de Miami. J’étais ravie de pouvoir converser avec lui et le voir à l’oeuvre.

@steekoner

J’ai eu plaisir à converser avec de nombreux artistes, d’une allée à l’autre. Je me souviens de mon entretien avec Jean-Marc Hunt. Il séduit des galeristes à l’international avec ses oeuvres engagées. Cette semaine, j’ai aperçu quelques unes de ses toiles dans une galerie du Marais : 193 Gallery Paris. Je ne devrais pas faire de comparaison, mais elles ont un petit quelque chose de Basquiat. Sur le dernier salon, j’ai adoré converser avec le peintre Francis Eck. Bouleversé par les ravages du cyclone Irma à Saint-Martin, il a transposé ses émotions sur toile. Je me souviens aussi des portraits du peintre caribéen Mark Brown (Antigua & Barbuda). Les photographies de Cédric Isham Calvados m’ont interpellée au fil de mes allées et venues. Chacun d’eux m’a accordé une interview sur le salon ou en aval. J’aurai plaisir à les partager bientôt dans un nouveau format sur le blog.

Le programme de la Pool Art Fair 2019

 

Pool Art Fair 2019

 

Cette année, le Canada est pays invité. Les liens entre les deux territoires sont étroits.

La muraliste Danae Brissonet et l’artiste Caroline Saint-Pierre sont annoncées. Joan Spence Gallery de Toronto et Pierre-François Ouelette Gallery de Montréal ont fait le déplacement.

Au programme :

Outre les cycles de conférences, trois temps forts rythmeront la Pool Art Fair Guadeloupe 2019 :

  • Café Archi (sam 15)
  • Corpus Christi (sam 15)
  • Atelier (dim 16)

Si vous êtes en Guadeloupe en ce moment, vous savez quoi mettre à votre programme ce week-end. Message aux lecteurs d’ailleurs, je vous recommande de réserver un séjour dans les îles de Guadeloupe à cette période l’an prochain. En juin, la vie culturelle foisonne et les tarifs des billets d’avion peuvent avoisiner les 350€. Avec mes conseils pratiques pour un séjour réussi en Guadeloupe, vous en repartirez conquis !


POOL ART FAIR GUADELOUPE
14, 15 & 16  JUIN 2019

12h00 – 20h00

Terminal de Croisière
Quai Lesseps et rue A. René Boisneuf
97110 Pointe-à-Pitre, Guadeloupe
info@frereindependent.com

Remerciements : Pool Art Fair, Air Caraïbes, Hôtel Arawak Beach Resort, Volvo

Vintage Vert : chambres d’hôtes de rêve au sud-ouest de la France

Vintage Vert : maison d'hôtes chic dans le sud-ouest de la France

La maison d’hôtes Vintage Vert, c’est l’aventure d’un couple d’Anglais en quête d’une vie nouvelle dans le sud-ouest de la France. Ils décident un jour de quitter leur tourbillon à Londres pour rénover un ancien corps de ferme dans la région de Marciac. Leur manoir gascon du XVIIIème siècle est devenu Vintage Vert : une maison d’hôtes de Lahitte-Toupière pleine de charme plébiscitée par le Vogue US.

Chambres d'hôtes Vintage Vert vue du ciel avec drone - sud-ouest de la France

Vintage Vert : une adresse idéale pour assister au festival Jazz in Marciac

C’est en cherchant un hôtel à Marciac que j’ai découvert la maison d’hôtes Vintage Vert. De Marciac, je ne connaissais que le nom, rendu célèbre par le festival de jazz qui s’y tient chaque été depuis 1978, et la situation géographique. Les artistes de renommée internationale programmés chaque année ont donné à ce festival ses lettres de noblesse. Les amateurs de bonne musique ont ainsi pu admirer au cours des 42 dernières années Nina Simone, Herbie Hancock, Wynton Marsalis …

L’an dernier, Stacey Kent et Lizz Wright se produisaient sur la scène du festival le même soir. Une affiche idéale pour fêter notre 4e anniversaire de mariage. Je rêvais du festival Jazz in Marciac depuis l’époque où je vivais aux Antilles. Le moment était venu. J’ai tout organisé pour faire la surprise à Charles. Je lui ai juste demandé de me réserver 3 jours dans son agenda pour être sûre qu’aucune contrainte professionnelle ne viendrait contrecarrer mes plans. Je lui ai annoncé la nouvelle le jour de notre anniversaire. Il n’en revenait pas.

Notre séjour à Vintage Vert : un moment suspendu dans le sud-ouest de la France

 

Vintage Vert : maison d'hôtes dans le sud-ouest de la France

Vol Paris – Toulouse. Nous avions programmé une première halte dans la ville rose pour un déjeuner en famille. Louer un véhicule à l’aéroport de Toulouse m’a semblé pratique pour une plus grande liberté de mouvement. Charles avait évoqué l’idée d’un road-trip depuis Paris. Une prochaine fois. Un shooting nous attendait au retour pour la collection capsule de Waxanda. L’heure était à l’économie de temps et d’énergie pour profiter du moment.

Quelle belle région, l’Occitanie! La ville de Toulouse et ses environs nous ont offert une agréable parenthèse mais à l’approche de Marciac, quelque chose de spécial s’est produit. Charles & moi avons compris ce qui enchantait tant les artistes dans ce petit coin de France. Les champs de Tournesol, les vieilles pierres, les routes sinueuses bordées d’arbres … Ce petit bout du monde respire la déconnexion.

Vintage cert

Je vous laisse imaginer le tableau. Pousser le portillon dans les pas de Christine Crowder et s’émerveiller. A droite, une jolie cour pavée derrière un bosquet de lavande. Dans le prolongement, un vaste jardin arboré attire le regard. Je sais qu’une piscine se cache au fond du jardin. Charles ne s’en doute pas. J’ai réservé la suite Emeraude. L’escalier d’époque chante au rythme de nos pas.

Derrière la dernière porte à gauche : notre spacieux cocon pour 2 nuits. Tourner la poignée et waaah … Une vaste chambre pleine de charme s’offre à nous. Une bouteille de champagne avec deux coupes et quelques douceurs nous attend pour notre anniversaire. Christine cultive le souci le détail dans la décoration et les petites attentions. Je l’avais décelé lors de nos échanges en amont.

Les atouts majeurs de Vintage Vert

  • La personnalité de Christine Crowder

Christine me fait penser à une Carrie Bradshaw londonienne qui aurait troqué ses stilettos contre des sandales stylées. Lumineuse, chaleureuse, créative : pas de doute, elle était destinée à tenir une maison d’hôtes.

  • La décoration inspirée

En sus de la beauté singulière de la bâtisse avec ses poutres apparentes, chaque recoin de Vintage Vert est significatif du goût certain des heureux propriétaires. Des fleurs posées sur la cheminée, aux objets de décoration en passant par le mobilier … Tout nous a séduit.

  • Le calme des lieux

Vintage vert : chambres d'hôtes de charme dans le sud-ouest de la France

Qu’il est agréable de se réveiller dans un tel environnement, un lendemain de concert. Nous aurions séjourné au coeur de Marciac, il y aurait eu une certaine effervescence jusqu’au bout de la nuit. Oui, mais non.

  • Le talent de Christine derrière les fourneaux

Nous avons savouré un excellent petit-déjeuner autour de pâtisseries et confitures maison. La fois prochaine, nous séjournerons plus longtemps dans la région pour profiter de la famille et réserver un dîner à la table d’hôtes.

  • Les recommandations de Christine pour découvrir la région

Charles & moi avons profité de notre séjour pour passer du temps avec des proches installés non loin de Toulouse. La fois prochaine, nous nous nous sommes promis de découvrir la région dans les pas de Christine et de son époux.

  • La piscine à l’abri des regards

La piscine à la campagne : je dis oui! Le couple de propriétaires l’a souhaitée excentrée pour que l’on s’y baigne tranquillement. Bonheur total quand la chaleur s’installe et quel cachet!

Vintage Vert : maison d'hôtes de luxe das le sud-ouest de la France

  • La proximité de Marciac pour le festival de jazz (à 20 minutes en voiture)

La population de Marciac augmente de façon exponentielle durant le festival. L’ambiance y est conviviale et la musique bat son plein dans les bars et restaurants du centre jusqu’au bout de la nuit. Pour profiter d’un peu de quiétude, une maison d’hôtes à quelques encablures du festival est bienvenue.

  • Le tarif

En fonction de la saison, vous pourrez séjourner à Vintage Vert à partir de 85€ (à partir de 105€ pour la suite Emeraude). Les tarifs augmentent un peu en période de festival, mais demeurent raisonnables. Un minimum de 2 nuits sera demandé. Ne tardez pas trop, les fidèles réservent volontiers à la même période chaque année. Testez, vous comprendrez …

Les bémols

  • En pleine campagne, une voiture est indispensable pour accéder au manoir à toute heure
  • GPS recommandé

Conseils pratiques pour organiser votre séjour à Vintage Vert

Vintage Vert : chambres d'hôtes de luxe dans le sud-ouest de la France

  • Le vol :

Deux possibilités :

Paris – Tarbes : l’aéroport de Tarbes est le plus proche (à 50 minutes de trajet en voiture)

Paris – Toulouse : l’aéroport de Toulouse est situé à 1h40 en voiture

  • La location de voiture :

L’accès au manoir dans la campagne occitane nécessite un véhicule. Je vous recommande l’adhésion gratuite au service Avis Preferred d’Avis pour :

– l’accueil prioritaire au parking sans attente au guichet

– le contrat préparé à l’avance

– le surclassement lorsque le parc le permet

– le bon de 15€ offert après deux locations

– les week-end offerts (au bout de 3 locations)

  • Le festival Jazz in Marciac :

Il vous faut vivre ce festival au moins une fois dans votre vie. Atmosphère conviviale, excellente programmation, restaurants éphémères de qualité, ambiance chaleureuse aux concerts et dans les rues de Marciac

– Dates Jazz in Marciac 2019 : 25 juillet – 15 août 2019

– Réservations : deux dates ont été dévoilées à ce jour (Sting le 25 juillet, The Jacksons le 11 août). N’attendez pas la dernière minute, vous risquez d’être déçus.

– Astuce parking : pour éviter l’embouteillage de fin de soirée les soirs de concerts, garez-vous côté Vintage Vert (et non à l’entrée de Marciac de l’autre côté du bourg). Un conseil de Christine testé et approuvé.


Infos pratiques :

VINTAGE VERT 

27, route De Monsegur

65700 Lahitte-Toupière

CONTACT : christine@vintagevert.com 
06 48 92 40 05

Séjour non sponsorisé. C’était mon cadeau d’anniversaire de mariage.

Mes 10 derniers bons plans pour un voyage à New York inoubliable

voyage à new york

New York est une ville fascinante à bien des égards. Chaque voyage à New York peut se révéler unique tant il y a à voir, à vivre, à ressentir. Pour revenir comblé, il faudrait combiner incontournables et recommandations d’insiders. Dans la Grosse Pomme, les nouveautés émergent à un rythme effréné côté bars, restaurants, offre culturelle. Impossible de vivre deux voyages identiques quand on a soif de découvertes. Ma soeur et moi projetons un voyage à New York entre filles. Voici mes 10 derniers bons plans pour vivre une expérience inoubliable.

1. Visiter le nouveau musée Spyscape

musée Spyscape New York

Avez-vous entendu parler de ce nouveau musée à New York? Résolument interactif, Spyscape propose une immersion dans le monde de l’espionnage. Si les coulisses du FBI, de la CIA, des hackers titillent votre curiosité, vous ne serez pas déçus du voyage. En sus des objets rares exposés et des histoires vraies racontées, Spyscape confie des missions aux visiteurs désireux de tester leurs aptitudes à être un bon espion. Une expérience qui devrait ravir petits et grands.

Tarif : 39€ (tarif adulte)

Horaires : lun – ven : 10h – 21h / sam – dim : 9h – 21h

2. Choisir l’option « circuit à New York » chez Les Maisons du Voyage

circuit Maisons du Voyage

Passer par une agence de voyage s’avère pratique à plus d’un titre. Chez Les Maisons du Voyage, la formule « circuit à New York » offre l’opportunité de profiter des incontournables sélectionnés par des experts ET de vivre des expériences singulières lors des phases de temps libre. Le tout avec un budget maîtrisé. La côte Est fourmille de sites à découvrir de New York à Montréal ou de New York à Miami. Les hôtels sont réputés chers, à New York. Les tarifs négociés des circuits permettent de profiter pleinement de son voyage avec une offre hôtelière de qualité. Bonne pioche!

Tarif : à partir de 1545€

3. Déjeuner chez Roman and Williams Guild

Roman and Williams Guild

Je me représente Roman and Williams Guild comme une caricature de ce que ma soeur Michèle & moi adorons. Je me réjouis de trouver en un même lieu des objets design, une librairie, un espace pour foodie (La Mercerie) et une fleuriste (Emily Thompson). Beauté et finesse règnent en maître, ici.

Le petit + : Le chef Marie-Rose Aude propose des mets français. Une jolie parenthèse entre deux burgers new-yorkais.

Horaires : Lun – dim : 9h – 23h

4. Visiter la galerie photo Staley-Wise

Petit plaisir personnel : les galeries de photographie d’art. Je suis tombée sur cette galerie spécialisée en photos de mode et portraits en furetant sur le Net. Depuis le lancement de notre marque de lunettes françaises artisanales WAXANDA, je regarde les photos de mode avec encore plus d’intérêt. D’ailleurs après notre premier shooting à Miami, nous envisageons un shooting à New York pour une prochaine collection.

Horaires : mar – dim : 11h – 17h

5. Se laisser inspirer par le guide lifestyle The Lazy Frenchie in NYC

The Lazy Frenchie in NYC

Je me souviens de ma conversation en off avec Aurélie Hagen il y a quelques mois au sujet de son projet avec les éditions Lannoo. Ca y est, il est en librairie, son bébé! Aujourd’hui basée à Los Angeles après avoir vécu plusieurs années à New York, The Lazy Frenchie partage ses spots favoris dans un guide lifestyle tout en photos, tags et hashtags. Elle nous offre un vrai guide de blogueuse à destination de la communauté Instagram et au-delà. Au programme : ses bonnes adresses pour faire du shopping, boire un verre, manger savoureux, contempler la ville. J’ai apprécié un guide à son image : coloré, original et riche. Un guide que j’emporterai à mon prochain voyage, c’est certain.

Tarif :  14,99€

6. Visiter le MoMA PS1 pendant son voyage à New York

MoMA PS1

On a tous entendu parler du MoMA. Beaucoup moins du MoMA PS1. J’encourage vivement les amateurs d’art contemporain à se rendre dans le Queens pour cette visite. A voir jusqu’au 25 février 2019: Disappearing Acts de Bruce Nauman, une exposition qui revient tout juste de Basel. Vous pourrez également apprécier « A Retrospective » autour d’oeuvres de Charles White jusqu’au 13 janvier 2019. Rendez-vous sur le site du MoMA PS1 pour découvrir le programme complet.

Le petit + : les 3 restaurants du musée (Café 2 : cuisine italienne traditionnelle – Terrace 5 : offre sophistiquée avec vue autour de menus créatifs avec pâtisseries savoureuses – The Modern : restaurant avec accords mets / vins reconnus. Chef : Abram Bissel, chef pâtissier : Jiho Kim).

Tarif : 25€ (tarif adulte) – gratuit avec le billet coupe-file du MoMA

Horaires : lun : 12h – 18h / jeu à dim : 12h – 18h

7. Boire un café chez Ground Support

coffee shop Ground Support, NYC

Ma soeur est une grande amatrice de café. J’ai relevé l’adresse en pensant à elle dans une story de la journaliste canadienne Marie-Joëlle Parent qui vit entre New York et San Francisco. Je ne bois pas de café, mais j’apprécie l’ambiance des coffee shops et les pâtisseries qui les accompagnent. Ne vous fiez pas à leur galerie Instagram. Si Ground Support n’a pas l’air du coffee shop le plus instagrammable de New York, l’adresse est très appréciée des insiders pour la qualité de leurs cafés et le savoir-faire des baristas.

Horaires : lun – ven : 7h – 20h / sam – dim : 8h – 20h

8. S’offrir une balade à vélo avec Unlimited Biking

Unlimited biking, NYC

Il y a quelques semaines, j’ai été contactée par Unlimited Biking pour découvrir leurs prestations. Ils louent des vélos, proposent des visites guidées dans différentes langues à Central Park et autres lieux de la ville. Retenue à Paris ces vacances d’automne, je leur ai promis de les contacter à ma prochaine venue pour tester une visite. Rendez-vous dans ma newsletter ce week-end pour une petite surprise.

Site : www.unlimitedbiking.com

9. Choisir une adresse de brunch à New York chez @cainite_

Instagram @cainite_

Parmi les profils Instagram que je suis assidûment : @cainite_. Je suis littéralement fan de sa sélection d’adresses où bruncher à New York. Cette galerie est un concentré de spots instagramables ! Les amateurs de jolis floors et de latte art apprécieront son carnet d’adresses pour savourer des expériences confidentielles connues des insiders new-yorkais.

10. Aller voir Kerry Washington à Broadway pendant son voyage à New York

Kerry Washington à Broadway

Parce que Michèle & moi adorons le travail de Kerry Washington, la voir sur les planches du Booth Theatre à Broadway nous comblerait. Je vous avais déjà parlé de la pièce American Son Play dans mon article sur les 10 incontournables culturels de l’automne de la rentrée. Vous vous en souvenez?

Tarif : à partir de 59$

Date : jusqu’au 27 janvier 2019

Ces bons plans glanés au fil des derniers mois devraient vous aider à organiser votre prochain voyage dans la ville qui ne dort jamais. Un voyage au moins aussi passionnant que le nôtre! Qui rêve d’un voyage à New York parmi vous?


Article sponsorisé

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Route du Rhum 2018 : 10 événements à vivre en Guadeloupe

Les 124 navigateurs de la 11e édition de la Route du Rhum se sont élancés le dimanche 4 novembre à Saint-Malo. Cap vers Pointe-à-Pitre où un public admiratif les attend pour célébrer les 40 ans de cette Transatlantique en solitaire. Trois villages accueilleront le public du 9 au 28 novembre 2018 pour l’occaion. Voici une sélection de 10 événements à vivre au Mémorial Acte, à la marina de Bas-du-Fort et sur l’esplanade du port de Basse-Terre.

1. Voir l’arrivée des bateaux de la Route du Rhum 2018

Où voir les bateaux de la Route du Rhum – Destination Guadeloupe? Sur trois spots de choix.

  • A la pointe de la Verdure : pour voir les bateaux franchir la ligne d’arrivée
  • Au Mémorial ACTe : pour voir les bateaux au ponton d’honneur (village festif)
  • A la Marina de Bas-du-Fort : pour voir les bateaux à quai (village éducatif)

Les prévisions indiquent des arrivées étalées du 10 au 22 novembre en fonction des catégories :

• classe ULTIME : à partir du samedi 10 novembre

• classe multi 50 : à partir du mardi 13 novembre

• classe IMOCA : à partir du jeudi 15 novembre

• classe 40 : à partir du lundi 19 novembre

• classe Rhum Multi : à partir du lundi 19 novembre

• classe Rhum Mono : à partir du jeudi 22 novembre

2. Assister au concert le Grand Méchant Ka au Mémorial ACTe (9 nov)

Le MACTe sera au coeur des festivités autour de la Route du Rhum avec un nouvel emplacement de choix pour les spectateurs. Les Guadeloupéens et touristes venus dans l’archipel pour l’occasion sont invités sur le spot de cette ancienne usine sucrière devenu lieu de mémoire à dimension internationale autour de l’esclavage. Une série de concerts est programmée sur la scène du village du Mémorial ACTe du 9 au 25 novembre. Le Grand Méchant Ka sera le premier d’entre eux. Musique traditionnelle et ferveur populaire seront au rendez-vous.

MACTe : Darboussier, rue Raspail, 97110 Pointe-à-Pitre

ial ACTe - Route du Rhum 2018

3. Assister aux concerts « TRACE Live » au Mémorial Acte (10 et 24 nov)

On ne présente plus le média TRACE auprès des amateurs de musique afro-caribéenne. Les concerts privés TRACE live s’ouvrent au grand public à titre exceptionnel sur deux dates événements : les 10 et 24 novembre. Deux concerts gratuits pour célébrer les 40 ans de la Route du Rhum avec le plus grand nombre. A l’affiche : des artistes des îles de Guadeloupe, d’Haïti, de la Dominique ou de Saint-Martin. Une pointure internationale fera le déplacement : l’artiste nigérian Mister P du groupe P-Square.

MACTe : Darboussier, rue Raspail, 97110 Pointe-à-Pitre

4. Suivre la Rum Factory Road (du 11 au 16 nov)

Caraïbes Factory a concocté une série d’expériences privilégiées dans le cadre de la Rum Factory Road. Au programme de leur séjour spiritouristique : des ateliers culinaires avec Foodîles, des séances de dégustation de rhums de l’archipel, des ateliers d’oenologie, une masterclass avec le talentueux Ian Burrel venu de Londres, des visites guidées ou encore des activités nautiques. De jolis moments à savourer au cours d’une semaine all inclusive ou bien à la carte, via les pass Hello Factory.

https://www.rumfactoryroad.com/programme

5. Participer à L’atelier Joël Kichenin et Iguavie au Mémorial ACTe (11 nov)

Le village du MACTe invite le public à flâner autour des 124 stands dressés pour l’arrivée de la Route du Rhum. L’occasion est belle de venir apprécier les saveurs créoles des îles de Guadeloupe. Des pointures seront au rendez-vous. Je vous recommande les animations culinaires de L’Atelier Joël Kichenin le 11 novembre à 11h et 15h. Vous m’en direz des nouvelles.

MACTe : Darboussier, rue Raspail, 97110 Pointe-à-Pitre

6.  Assister au concert de Soft au Mémorial ACTe (13 nov)

Vous souvenez-vous de mon introduction dans notre guide de voyage Guadeloupe l’Essentiel ? Je vous disais combien la musique de ce groupe était chère à mon coeur. Fred Deshayes, membre du groupe Soft, m’avait fait l’honneur de répondre à une interview parue dans notre guide. Une belle rencontre humaine gravée dans ma mémoire. Le groupe a sorti un nouvel album en fin d’année dernière : Ti Gwadeloupéyen. RV le 13 novembre à 20h30 sur la scène du Mémorial ACTe pour savourer un florilège de leurs plus beaux morceaux. Vini chèché « Lodè lanmou » …

MACTe : Darboussier, rue Raspail, 97110 Pointe-à-Pitre

7. Assister au concert de Tricia Evy à Basse-Terre (15 nov)

Si vous appréciez le jazz, je vous recommande le concert de Tricia Evy à Basse-Terre le 15 novembre. Mon petit doigt me dit que les non-initiés se laisseront envoûter sans difficulté par la chaleur de la voix de l’artiste. Son troisième album Usawa sorti ce printemps réunit standards de jazz et de biguine qu’elle chérit. « Usawa » signifierait « équilibre » en Swahili. Une jolie promesse pour un joli moment musical sur l’esplanade du port de Basse-Terre pour fêter les 40 ans de la Route du Rhum.

Esplanade du port, 97120 Basse-terre

8. Assister à la Parade des Ultime, Multi 50 et IMOCA (17 nov)

Sur cette 11e édition, les navigateurs se répartissent en 6 classes contre 5 sur l’édition précédente il y a 4 ans :`

  • Classe ULTIME
  • Classe Multi 50
  • Classe IMOCA
  • Classe 40
  • Classe Rhum Multicoques
  • Classe Rhum Monocoques

Vincent Riou décrit les IMOCA comme « les monocoques les plus rapides de la planète ». Cette année, les foils font leur entrée dans la Route du Rhum. Vous savez? Ces appendices placés sous la coque des bateaux qui permettent aux bateaux de voler lorsqu’ils atteignent une certaine vitesse.

Le public est invité à venir admirer ces voiliers d’exception le samedi 17 novembre à 10h. Plaisir des yeux garanti! Mon petit doigt me dit que des vocations naîtront ce jour-là chez des enfants émerveillés.

Ce même jour à 18h se tiendra la remise des prix sur la scène du village du Mémorial ACTe.

MACTe : Darboussier, rue Raspail, 97110 Pointe-à-Pitre

9. Assister au concert de Stéphane Castry pour fêter les 40 ans de la Route du Rhum (21 nov)

Vous vous du joli rendez-vous avec Stéphane Castry à l’Hidden Hotel il y a quelques mois? Il avait accepté de répondre à quelques questions sur la sortie de son premier album Basstry Therapy pour une interview publiée sur le site d’actualités ultramarines Mediaphore. Le bassiste qui accompagne des artistes à l’international sera de passage chez lui pour fêter les 40 ans de la Route du Rhum.

MACTe : Darboussier, rue Raspail, 97110 Pointe-à-Pitre

10. Assister au concert de clôture du village de Basse-Terre (18 nov)

Si vous ne deviez choisir qu’une date à Basse-Terre (à tort, selon moi), ce serait sans doute celle-ci. Des artistes qui m’accompagnent depuis toujours seront présents : Jean-Michel Rotin, Yannick Cabrion, Dominique Bernier … Belle soirée en perspective! Je vous invite à écouter quelques morceaux de ma playlist caribéenne si vous êtes de passage. Ces chansons me font un bien fou quand le blues s’invite au coeur de l’hiver, loin des miens et de mon bel archipel :

  • Jean-Michel Rotin : Un homme
  • Jean-Michel Rotin : Lè ou lov
  • Jean-Michel Rotin : Cherrylane
  • Dominique Bernier : Enme
  • Dominique Bernier : Zouk Love
  • Yannick Cabrion : San vou
  • Yannick Cabrion : Pé pa domi

Village Basse-Terre - Route du Rhum 2018


INFORMATIONS PRATIQUES :

guadeloupe-l-essentiel-editions-nomades

Guadeloupe l’Essentiel, Editions Nomades


Petite confidence : je suis à deux doigts de prendre un aller-retour pour Pointe-à-Pitre. Très envie d’aller applaudir le vainqueur de la Route du Rhum ce week-end en Guadeloupe. Envie d’assister au concert TRACE live du 10 avec mes parents. Une furieuse envie de lambi. Et puis on a une bonne nouvelle à fêter en famille! Ma soeur est partie aujourd’hui. L’onglet est ouvert. Skyscanner m’indique que le billet le moins cher est à 375€ (départ vendredi, retour lundi). La suite au prochain épisode …