Laura du blog Far West Coast fait partie des premières jolies rencontres virtuelles effectuées grâce au blogging. Nos univers se sont croisés sur Instagram au détour d’un hashtag commun: #SanFrancisco.  J’ai eu un coup de foudre pour cette ville et plus largement pour la Californie lors d’un road-trip sur la Côte Ouest. Laura vit à Santa Cruz et partage ses escapades aux Etats-Unis: un bonheur de s’évader  avec les photos qu’elle poste sur les réseaux sociaux et les articles qu’elle publie sur son blog. Les coïncidences de la vie m’ont fait découvrir Les Editions Nomades (un énorme coup de coeur) peu de temps avant la parution de son city-guide sur San Francisco. Lors de la soirée de lancement des nouveaux guides, je suis repartie avec trois guides sous le bras, dont celui de Laura. L’inviter dans Paroles de blogueuses pour en parler s’imposait comme une évidence.

FWC

  1. Pourrais-tu nous dire quelques mots sur les Éditions Nomades? Quelle est la particularité des guides de voyage qu’ils publient?

Les guides Capitale des Éditions Nomades sont des petits guides, facilement transportables. Ils sont écrits par des auteurs vivants sur place. Divisés en 4 catégories (Culture, Sorties, Boutiques, Loisirs), ils proposent un nombre d’adresses limité, sélectionnées au bon vouloir de l’auteur. Sa mise en page laisse de la place pour beaucoup de photos. Bref, ils sont à part. J’entends par là, qu’ils sont différents des guides plus connus et plus classiques, très informatifs. Ils ont un côté plus local, plus près de la vie de tous les jours de la ville en question, et moins touristiques.

  1. Quand et comment as-tu découvert cette maison d’édition? 

Je la connais depuis le tout début. Enfin techniquement, même un peu avant. Lucille (une des deux créatrices et éditrices) est une amie. On s’est rencontré pendant nos études dans les Métiers du Livre. Alors, quand elle et Florie ont lancé les Éditions Nomades il y a 4 ans, toute la bande de copains (que ces fameuses études avaient enfanté) était là. C’est donc naturellement que j’ai toujours suivi la parution de leurs nouveautés. Et puis, au-delà de ça, j’adore le concept. J’ai même débauché ma mère il y a quelques années pour qu’elle leur traduise la préface d’un de leur album de leur auteur italien !

  1. Combien de temps t’a-t-il fallu pour concocter ce guide tout personnel de San Francisco? As-tu eu des doutes avant de te lancer dans cette belle aventure?

Il m’a fallu 8 mois. Au début, c’était surtout de la réflexion. Je listais tout ce que je voulais mettre dedans, tout ce que je pourrais mettre dedans. J’essayais d’organiser les sous-parties, d’en caser le plus possible. J’ai passé beaucoup de temps à visiter des coins que je ne connaissais pas encore, re-visiter ceux que je connaissais déjà, prendre des photos de toute la ville. Je voulais être sûre de TOUT savoir. Mission impossible. Et surtout ce n’était pas le but ultime de ce guide. Ce que j’ai fini par comprendre et donc me calmer dans ma quête de la connaissance absolue de San Francisco. À ce moment, je me suis donc posée à nouveau, calmement cette fois-ci pour refaire un plan. J’ai respiré un bon coup, repris mes notes un peu hystériques, et en une après-midi, j’ai refais le plan (un peu comme le sommaire que l’on trouve au début du guide). Et il m’a enfin semblé équilibré, intelligent sans être classique, il s’intéressait quand même aux grandes lignes de la ville, et allait aussi chercher ailleurs. Je me suis donc mis à rédiger au mois d’août. Et évidemment, mon plan a encore un peu changé, mais juste pour ajuster quelques adresses. Enfin et surtout, j’ai refais pas mal de tri quand j’ai rendu mes textes à mes éditrices. Parce que je voulais caser plein d’adresses, et parce que j’avais peur qu’il en manque, mais il y en avait beaucoup trop.

Alors je pense qu’il y a un début de réponse à ta seconde sous-question ! Je n’ai pas eu de doutes avant, parce que ça semblait faisable, j’étais super motivée. L’idée que mon blog puisse aller plus loin me plaisait, j’adore San Francisco et j’aimais l’idée d’écrire un guide sur cette ville et de partager ma passion. Et puis, faire partie des auteurs des Éditions Nomades me plaisait aussi. Ça, c’était pour le avant que Florie et Lucille m’acceptent comme auteur pour San Francisco, et que j’ai le contrat entre les mains. Après, une fois que je me suis jetée dedans, j’ai eu peur de ne pas être à la hauteur, de faire un guide moyen, d’oublier des trucs essentiels. Et puis, on finit toujours par se calmer, et repenser à la motivation du tout début, au moment où je me suis dit que ça serait super si un guide sur San Francisco pouvait plaire et qu’en plus je pouvais en être l’auteur.

Voilà ! Aujourd’hui, je suis super heureuse de l’avoir fait (et même un peu fière). Mais à l’heure où je réponds à tes questions, je ne l’ai pas encore reçu. J’ai juste la version pdf. Et j’ai hâte de le voir, même si j’appréhende beaucoup !

  1. Avec le recul, y a-t-il des éléments que tu aurais souhaité ajouter à ton guide, des nouveautés dans ton carnet d’adresses?

Comme toutes les grandes villes, je n’aurai jamais fini de découvrir San Francisco, et cette idée me plaît ! Si je ré-écrivais le guide aujourd’hui, je pense que certaines adresses changeraient, parce que mes préférences évoluent constamment.

Quand je me suis penchée sur l’organisation de mon livre, je voulais couvrir de nombreux quartiers. San Francisco est une ville qui possède beaucoup de quartiers et sous-quartiers. C’est en partie pour ça que j’adore cette ville. Au-delà de son centre et des quartiers plus ou moins connus, ou branchés qui gravitent autour, San Francisco possèdent des dizaines de quartiers. Même s’ils sont pour la plupart résidentiels, s’y balader est toujours sympa : un marché le samedi matin, une vue sur le centre ou l’Océan, un café d’habitués, un bon restaurant qui attire des gourmands de toute la ville et même au-delà… Alors oui, si je devais modifier quelque chose, peut-être que j’essaierais d’ouvrir encore plus mes adresses. Mais là encore, il me faudrait faire des choix, ahhh c’est tellement difficile !

  1. Après San Francisco, y aurait-il une autre ville que tu souhaiterais nous faire visiter avec ton regard?

Toutes les villes que j’aime, et celles que je découvrirai un jour et dont je tomberai amoureuse ! Vaste programme ! Mais pour commencer, disons : Berlin, Venise et Paris, mon Paris.


Ta destination favorite

Question difficile… Je dirais l’Italie parce qu’ayant de la famille là-bas, j’y retourne régulièrement et naturellement. Et sans trop y réfléchir, c’est aussi vers l’Italie et ses régions que je ne connaissais pas que j’ai fait plusieurs voyages. (Enfin, ça c’était, bien sûr, avant de déménager en Californie !)

Un endroit particulièrement apprécié
Il y en a tellement (je ne sais pas choisir) ! Alors, aujourd’hui tout de suite là maintenant, je dirais le Verve, mon café préféré. C’est là que je travaille la moitié de mon temps, que je retrouve des copains, mon mec. C’est aussi un des premiers lieux où j’emmène les gens venus me rendre visite (vous êtes prévenus!). Leur café est très très bon, le lieu est super sympa, la bande-son souvent inspirée, les baristas adorables. Bref, après ma maison, c’est là où je me sens le plus chez moi à Santa Cruz. J’y ai mes petites habitudes, on me connaît…

Tartine

La dernière chose que tu fais avant de t’endormir

Vérifier où se trouve mon chat, et mettre mon portable en mode avion (il me sert de réveil).

Ton dernier livre lu

A l’Est d’Eden de Steinbeck. Ça se passe à deux pas d’ici dans la Vallée de Salinas. Les réflexions autour de l’eau en tant que ressource naturelle, et la terre sont très intéressantes. Et c’est marrant de lire ça aujourd’hui, avec le recul scientifique qu’on a gagné depuis l’écriture du livre.

Ton parfum du moment

L’Eau d’ambre extrême de l’Artisan Parfumeur.

Ton dernier film vu

Selma

Une image qui t’inspire

Celle de l’Océan calme au coucher du soleil. Il faut imaginer, la journée qui se termine doucement, un ciel décoré de quelques nuages, les derniers rayons du soleil colorant le tout d’une teinte rosée ou orange vitamine.

SurfSunset

SunsetOrange


Un chaleureux merci à Laura d’avoir accepté mon invitation.

Merci pour le shoot d’air marin quotidien, merci pour les billets inspirés et pour les bonnes adresses partagées dans le guide. Il me tarde de repartir à San Francisco pour sillonner la ville autrement.

Je vous invite à découvrir son blog et à vous procurer son guide San Francisco paru aux Editions Nomades!

Vous pouvez suivre Laura sur Instagram, Facebook, Twitter

Vous ne serez pas déçus du voyage 😉

Far West Coast

www.far-west-coast.com

Rendez-vous sur Hellocoton !

2 thoughts on “Paroles de blogueuses – Mon guide paru aux Editions Nomades, Far West Coast”

  1. Hello! hihihi j’avais bien deviné l’invitée de la semaine :-p Je connais déjà le blog de Laura et aussi ses magnifiques photos sur Instagram qui donnent envie de faire ses valises! (oui voir des couchers de soleil sur l’océan tous les soirs, je prends!). Je suis ravie d’en avoir appris davantage sur l’aventure Editions Nomades et j’imagine le stress et les questions qu’a du engendré ce travail! J’aurais tellement aimé qu’il sorte un tout petit peu plus tôt, je m’en serais largement inspirée pour mon séjour à SF. Bon…il faudra que j’y retourne moi aussi alors :-p

Répondre à Dorothée @MicmatiK Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *