Rien de tel qu’un dîner en tête à tête pour égayer une semaine un peu morose. Le temps tout gris des derniers jours joue sur le moral, nos professions sont souvent chronophages, le beau temps annoncé du week-end nous semble lointain… En quête d’une bonne idée là, tout de suite? Je vous propose un joli moment pour tenir avec la manière. Ne cherchez plus. Voici l’adresse parfaite pour inviter chic et romantisme dans votre semaine: le restaurant de l’hôtel de Sers, un baby palace so chic de Paris.

Une décoration élégante et contemporaine

Avant de rejoindre votre table, vous croiserez des petits salons joliment décorés mis en valeur par des jeux de lumière savamment étudiés. Vous passerez côté bar où vous serez chaleureusement salués puis serez pris en charge par le personnel du restaurant aux petits soins, vous verrez. Ce 5* so chic en journée se fait littéralement envoûtant en soirée. Se poser ici et tout oublier…

Parce que vous serez séduits par la décoration contemporaine des espaces communs pensée par les équipes de Thomas Vidalenc, vous voudrez certainement en savoir un peu plus sur l’hôtel de Sers. Notez qu’il dispose de 45 chambres et 7 suites toutes élégamment décorées. Côté bien-être, sachez que l’hôtel dispose d’un sauna, d’un hammam, d’une salle de fitness, d’un espace massage et d’un parcours de jogging.

Le restaurant de Sers

Invités le soir de la Saint-Valentin, Charles & moi avons eu plaisir à tester un menu en 5 temps pensé par le chef Emeric Buthigieg. Nous serons sûrement d’accord si je vous dis que ces moments privilégiés en tête à tête méritent d’être distillés ici et là, sans contrainte dictée par le calendrier. En lisant ce qui suit, peut-être vous direz-vous, chéri(e), et si on dînait dehors cette semaine? Vous ne serez pas déçus, I promise.

Notre expérience gastronomique

Le dîner a débuté tout en délicatesse avec des amuse-bouche raffinés. Dès le début du repas, nous observons et apprécions les codes d’une bonne table gastronomique. Cela commence par la variété des petits pains proposés, le duo de beurre au piment d’espelette ou au sel de guérande… Addictifs.

Nous avons poursuivi l’expérience par un saumon mariné avec betteraves et lait fumé. Tendreté, finesse, harmonie des saveurs… Une jolie surprise dans l’assiette pour ce deuxième temps. Charles friand de saumon a beaucoup apprécié la texture du poisson.

La troisième étape de ce voyage s’est illustrée avec du bar grillé et sa croûte à l’estragon accompagné de cannellonis aux champignons des bois. La créativité du chef nous a littéralement enchantés lors de ce dîner d’exception.

Vous n’aurez pas de mal à comprendre qu’à ce stade nous étions ravis mais remplis … Les petits pains aux céréales beurrés juste délicieux ont eu raison de notre appétit. Parce qu’il fallait faire honneur à cette belle invitation, Charles & moi avons demandé au garçon de service de partager l’étape suivante.

Une Escalope de Veau Comme à Milan pour deux et nous voilà une nouvelle fois séduits. En coupant la croûte que découvre-t-on? Espuma de pommes de terre au vadouvan, un mélange d’épices indiennes avec une julienne de légumes craquants. Tellement savoureux… Un peu de champagne avant de pécher par gourmandise. Place au dessert!

La carte annonçait une pomme Pink Lady avec mousse pomme et coeur coulant au gingembre : deux trompe-l’oeil à faire pâlir d’envie Cédric Grolet sont arrivés à table. Bon-heur! Si vous ne pourrez déguster ce menu d’un soir, vous voilà éclairés sur les talents du chef de l’hôtel de Sers. Alors, tenté(e)?


Nos chaleureux remerciements à Marie et à toute l’équipe de l’hôtel de Sers pour ce moment suspendu. Well be back! For sure.


Hôtel de Sers

41 Avenue Pierre 1er de Serbie, 75008 Paris
Tél : 01 53 23 75 75
Rendez-vous sur Hellocoton !

10 thoughts on “L’hôtel de Sers : un baby palace chic apprécié des foodies”

  1. Tu as une façon d’écrire ton avis, tellement fluide, qui est très agréable. Et tes photos … Mon Dieu, tes photos ! Elles sont tellement sublimes ! Que ce soit pour la déco, le visuel des plats, ou même l’ambiance (celle où vous portez un toast raconte tellement de choses !) : c’est ce qu’on appelle le talent. 🙂
    Et puis je note cette adresse qui a l’air bien sympathique, au cas où on passerait dans le coin avec Gaétan.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *