Musique | Lao Ra nous ouvre les portes de son univers

Quand Arista France m’a proposé une interview de Lao Ra en première partie d’Izzy Bizu, j’ai été curieuse de découvrir un nouvel univers. J’ai écouté ses morceaux, visionné ses clips sur YouTube… Lao Ra a un petit quelque chose de Madonna. J’avais hâte de la rencontrer pour en savoir plus sur sa personnalité. Le rendez était fixé au Charonne Café, à quelques pas du Café de la Danse. L’excellent anglais de Michèle qui m’accompagnait au concert tombait à point nommé. J’avais ma traductrice! Après quelques échanges avec l’équipe d’Arista, nous avons rejoint Lao Ra. Elle nous a mis super à l’aise, m’a posé quelques questions sur mon blog qu’elle avait repéré sur Twitter et l’interview a commencé.

Lao Ra

« I like to push bottoms », Lao Ra

Bonjour, Lao Ra! Merci de nous accorder quelques minutes avant le concert. Pour commencer, j’aimerais savoir ce qui t’inspire dans  la vie?

Je suis ravie d’être là! (grand sourire) Je suis inspirée par les filles fortes. Dans mon univers je pourrais vous citer Mia, Gwen Stefani, quelqu’un comme Madonna, une fille comme Rihanna. Shakira aussi, qui vient de Colombie comme moi, la plus grosse pop-star qu’on n’ait jamais eu là-bas. Voilà, ces filles m’inspirent.

Il y a quelque chose de subversif dans certains titres. Je pense à « Jesus Made Me Bad ». Est-ce que tu pourrais nous en dire peu plus sur cette chanson?

Je vois ce que tu veux dire. J’aime provoquer. J’aime transgresser les frontières. Je suis d’accord avec ça, je ne peux pas le nier. J’aime susciter des réactions, c’est vrai. Quand j’ai écrit « Jesus Made Me bad » – merci d’avoir réagi à ce titre – j’espérais provoquer des réactions. Quand j’écrivais le refrain, je me suis demandée: « est-ce que j’écris vraiment cela? Hell Yeaah… Allons-y! » Quand je l’ai montré à ma mère, « o Madre mio », elle a fait une drôle de tête (rires). J’aime transgresser les frontières parce que je trouve ça marrant. Et puis l’art c’est fait pour ça. On est censé créer des choses intéressantes qui font réagir les gens.

Comment te sens-tu à quelques minutes du concert?

Je me sens vraiment bien! Je suis excitée de monter sur scène. Dans l’avion j’étais un peu stressée, je me suis dit que j’avais besoin d’une thérapie (rires), j’étais anxieuse mais là ça va! J’adore Izzy et puis j’ai découvert une autre chanteuse qui va chanter avant moi: Songe. Elle fait des choses incroyables! En répétition, je me suis dit: « ooh, c’est qui cette fille »? Non, c’est super cool! J’ai hâte d’y être!

Quelle est la suite du programme, tes projets?

J’écris un album en ce moment. J’ai des envies de voyage, je pense à un voyage à Los Angeles. Ecrire en voyageant, voilà mes plans pour ces prochains mois. Je vais faire quelques festivals à l’extérieur de Londres aussi. Ecrire mon futur album va occuper le plus clair de mon temps.

Merci beaucoup pour ces quelques minutes accordées Lao Ra! Enjooy 😉

Thanks a lot girls!

Voilà! J’ai rencontré Lao Ra. Michèle et moi sommes tombées sous le charme de cette boule d’énergie. On a passé un moment délicieux en sa compagnie! Drôle, passionnée, pétillante, généreuse, libre… Un joli tableau qu’elle a confirmé lors du concert. Au pied de la scène, on n’en a pas perdu une miette! Retenez ce nom. Mon petit doigt me dit qu’on n’a pas fini d’entendre parler de Lao Ra. Merci à Elise, Thibaut et Arista pour ce joli moment.

Dans mon iPhone


Lao Ra

Lao Ra

Spotify: http://po.st/QOdYls

iTunes: http://po.st/qSblcE

www.laora.co

Filed under CULTURE

Journaliste indépendante, je collabore avec des titres de presse entre Paris et les Caraïbes. Passionnée par les voyages, la culture et la gastronomie, je partage mes coups de cœur sur ce blog lifestyle. More : ABOUT.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *