Le Baratin, Toronto

J’ai entendu parler du restaurant Le Baratin depuis Paris en suivant le chef Jean-Régis Raynaud sur Instagram. Les réseaux sociaux placent décidément de bien belles personnes sur ma route. C’est en évoquant mon admiration pour l’écrivain Maryse Condé que Jean-Régis Raynaud & moi avons commencé à papoter. Le chef se souvenait d’une soirée de Saint-Sylvestre durant laquelle il avait cuisiné pour elle. Connaissant la passion de Maryse Condé pour la gastronomie, il a capté mon attention. Au fil des mois j’ai suivi l’ouverture de son restaurant, l’évolution de sa carte, ses aventures télévisées à Toronto. Un petit caillou qui me mènerait certainement de ce côté du Canada un jour ou l’autre. Le jour est arrivé. Il faut que je vous raconte.

Le Baratin : une adresse authentique à Toronto

Dimanche 9 juillet, le rendez-vous est fixé à 12h30 pour un brunch au Baratin. Lorsque Toronto s’est hissé sur ma top liste pour le blogtrip de l’été avec l’agence, j’ai contacté Jean-Régis pour savoir si l’idée de faire découvrir son restaurant à notre petite équipe de foodies le séduirait. Il a dit oui tout de suite. Avec enthousiasme. Happy! Notre local guide @fringinto connaissait l’adresse de nom, sans s’y être rendue encore. Nous étions ravis de vivre cette première fois en sa compagnie.

Une chouette balade avec Astrid nous a mené jusqu’au 1600 Dundas Street. Le Baratin est là. Sur la pancarte je lis des mots-clés qui font tilt! Eggs Benedict. Tomato tarte. Une promesse simple et efficace, sans prétention. J’ai vu passer des photos appétissantes du brunch de la maison. Je partais confiante. La serveuse informée de notre venue nous installe, une petite phrase en français et Charles revit. Il va pouvoir demander quelques précisions sur la carte sans trop de difficultés. Je suis taquine!

Le Baratin

Petit stress du côté de l’équipe du Baratin après avoir amené les premières assiettes. La team du #TorontoWOW photographie, filme, mais ne touche à rien. Un souci? Les propositions ne seraient-elles pas à notre goût? Que nenni! Je piaffe d’impatience à l’idée de goûter ce que la serveuse nous amène MAIS comme tout blogueur investi dans sa mission: on ne touche à rien tant que tout n’est pas arrivé pour une belle photo de table bien garnie à poster sur Instagram. C’est la tradition. Notre tradition. Assiettes salées et sucrées, gaspacho, jus d’orange, Bloody Caesar. Tout y est? Feu!

Céline s’éclipse vers l’entrée du restaurant  pour une lumière naturelle optimale et une mise en scène instagrammable. Charles investit le comptoir qui donne sur la cuisine pour une jolie profondeur de champ. Armée de mon iPhone, je snape la salle et nos assiettes pour vous faire vivre le moment. On est bien! Mission accomplie. Place à la dégustation.

Le Baratin, Toronto

 

Vous connaissez mon (sérieux) penchant pour les oeufs Benedicte avec saumon. Je ne peux y résister! J’ai également commandé du gaspacho à partager avec Charles et compté sur lui pour tester le Farçous vanté par la serveuse. Mamma mia…

Le Baratin, Toronto

 

 

 

Dieu que c’était bon! Les saveurs sont au rendez-vous avec du caractère dans les assiettes de Jean-Régis Raynaud. Vous retiendrez que le Farçous c’est une spécialité gluten free du chef : pancakes aux épinards servis avec pommes sautées, salade et oeuf au plat. Une cuisine familiale sacrément bien maîtrisée. Tout le monde s’est régalé! Le gaspacho un peu relevé plaira à ma mère. J’en ai rarement dégusté d’aussi goûtu. J’ai pensé à elle à ce moment précis. Nous avons ensuite fait honneur à la tarte salée maison. Soo tasty! Il ne reste plus que le French toast que les Canadiens semblent déguster en premier pendant le brunch. Vous connaissez ma fooorte inclinaison pour le pain perdu. C’est ma petite madeleine de Proust qui me rappelle les moments partagés avec une grande tante que j’adorais: tante Simone. Très gourmande côté sucré depuis l’enfance, j’ai partagé l’assiette avec Charles par pure politesse, je le confesse 🙂 Oh – my – god ! Moelleux, savoureux, fruité … Il a intégré mon top 3 sur le champ! Pari gagné. La première étape gourmande du blogtrip est un succès.

Toronto WOW

Jean-Régis Raynaud: un chef humble et passionné

Jean-Régis Raynaud

Le chef nous a rejoint durant le festin pour nous raconter un peu les lieux, son parcours. Il fait partie de cette nouvelle génération de chefs stylés. Je l’imagine bien au coeur d’un programme télévisé guidant des aspirants cuisiniers, partageant sa solide  expérience bâtie entre l’Auvergne, Paris, Londres et Saint-Martin. C’est toujours un peu étrange de rencontrer pour la première fois une personne avec qui on a échangé sur les réseaux sociaux. On se connaît et on se découvre à la fois. Doit-on se tutoyer, se vouvoyer? Jean-Régis connaît notre tandem. Il sait que Charles traîne sur Instagram juste de temps en temps et que moi j’y raconte quotidiennement tranches de vie et expériences coups de coeur avec enthousiasme. Je sais qu’il aime les voyages au moins autant que nous et qu’il communique sa passion pour la cuisine avec talent.  Les filles papotent entre elles. @mamzellelychee, @carolinethecity et @fringinto se découvrent elles aussi. Jean-Régis, Charles & moi refaisons le monde, échangeons sur les projets à venir qui nous tiennent à coeur.

Toronto WOW

Voilà 8 ans qu’il a posé ses valises à Toronto. Ça s’entend à son léger accent lorsqu’il parle français. Une épouse canadienne, des mots qui viennent spontanément en anglais, pas de doute: Toronto et Jean-Régis Raynaud se sont mutuellement adoptés. Nous sommes tous trois des rêveurs ambitieux. Les challenges nous nourrissent et les rencontres nous inspirent. Jean-Régis nous raconte les longs mois d’hiver canadien propices à l’introspection. Ce fervent amoureux de la nature se ressource avec bonheur loin des gratte-ciel dès qu’une fenêtre le lui permet. Il a partagé avec nous des photos de sites d’exception à environ 3 – 4 heures de route de Toronto. Le chef nous a carrément donné envie d’explorer son Canada côté nature. L’idée déjà évoquée entre nous se fait plus précise. Rien de tel qu’un insider pour provoquer des déclics.

On a parlé business aussi. Jean-Régis Raynaud nous a raconté la concurrence âpre dans la restauration à Toronto. Pas facile de se faire sa place dans le large catalogue d’adresses plurielles. Certaines qui revendiquent une cuisine française tendance à Toronto n’ont de français que le nom. Pas d’héritage, pas de savoir-faire ni de petites mains françaises pour insuffler un supplément d’âme. Chez Le Baratin c’est autre chose. On savoure des plats réalisés à partir des recettes familiales de son associé français, on déguste les créations d’un chef qui conjugue la tradition française avec ses influences venues d’ailleurs. Expérience. Voilà ce qui explique le succès du Baratin. La maison a passé la barre du premier hiver difficile pour tous. Longue route à toute l’équipe et merci à tous pour ce bel accueil!

Le Baratin

Avant de partir, Jean-Régis m’a confié avoir été honoré de notre intérêt pour Le Baratin. C’est nous qui le sommes d’avoir passé ce délicieux moment en sa compagnie. Definitely. Pour manger bon et Français à Toronto: pensez au Baratin! Mention spéciale à l’authenticité des plats faits maison et à l’ambiance convivale. We’ll be back! I promise.


INFOS PRATIQUES

Jean-Régis Raynaud

Le Baratin

1600 Dundas west

+1 416-534-8800

@lebaratinyyz  

www.lebaratin.ca  


blogtrip #TorontoWOW

Blogtrip My Trendy Agency réalisé en partenariat avec WOW air.

Retrouvez tous les posts de la bande sur Twitter, Instagram et Facebook avec le hashtag #TorontoWOW

WOW air

Je réserve un vol pas cher avec WOW air

 

 

 

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

6 thoughts on “Le Baratin : un restaurant français authentique à Toronto”

  1. Je crois que ça restera sans hésiter mon adresse coup de coeur de ce voyage ! Tant pour la nourriture, que pour le cadre, l’ambiance et le chef ! Une pensée aussi pour ce pain perdu que j’aurai bien ramené en souvenir dans ma valise !

  2. Alalaaaaa ce pain perdu Pas besoin de te redire à quel point je l’ai aimé Si on retourne à Toronto un jour, j’y retournerais rien que pour ça .. Notre second incontournable après Fresh

  3. je n’avais pas forcément envisagé d’aller à Toronto (j’y ai pourtant fait un stop un jour sans sortir de l’aéroport) mais avec ce deuxième article et cette adresse qui semble si savoureuse j’en ai définitivement très très très envie!!! merci pour ce partage et à cette joyeuse équipe qui donne le ton…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *