TABLE À LA UNE | Le Faham décroche sa première étoile au guide Michelin

Le-Faham-gastronomie-©-elle-dit-8

Que recherchez-vous lorsque vous testez une nouvelle table ? Je veux être surprise. Je veux m’évader. Je veux être chouchoutée, aussi. Kelly Rangama et Jérôme Devreese aux manettes du Faham m’ont fait vivre tout cela à la fois. Pas étonnant, donc, que le guide Michelin récompense le travail de ce duo de chefs d’une étoile. Une belle distinction, huit mois seulement après le début de l’aventure Le Faham dans le 17ème arrondissement. 

Qui sont les chefs du Faham ?

chef-le-faham-©-elle-dit-8

A la tête de ce restaurant nouvellement étoilé dans le quartier des Batignolles, un couple de passionnés. La Réunionnaise Kelly Rangama, ex-candidate Top Chef (2017), s’était distinguée dans le programme par la finesse de ses propositions. Avant d’ouvrir sa propre adresse, elle a aiguisé son talent au sein de prestigieuses adresses parisiennes : le restaurant de l’hôtel de luxe Saint-James, le bar à caviar Boutary ou encore le restaurant étoilé L’Arôme.

Son époux chef pâtissier Jérôme Devreese a lui aussi fait ses armes dans des lieux réputés de la capitale. Avant d’ouvrir Le Faham avec sa partenaire, il officiait au Prince de Galles en tant que sous-chef pâtissier. Il a également œuvré à La Réserve, au Bristol ainsi qu’au Pavillon Ledoyen. Autant d’expériences qui ont affûté technique et créativité. Jérôme Devreese dispose aujourd’hui de toute la latitude nécessaire pour exprimer pleinement son style.  

Le duo de chefs du Faham brille par sa singularité. Outre leur passion commune pour la gastronomie, le tandem chérit les produits ultramarins qu’il sublime avec audace et élégance. Kelly Rangama a grandi sur l’ile de La Réunion. Jérôme Devreese, lui, a vécu en Guadeloupe, où sa mère est installée depuis 20 ans. Il n’y a pas de hasard … Les saveurs sont au rendez-vous, avec une délicatesse folle.

A la carte : quel choix côté salé ?

le-faham-salé-©-elle-dit-8

Carte du 30.01

La cuisine de Kelly Rangama teintée d’exotisme est avant tout raffinée. Elle distille des touches ultramarines dans ses plats avec justesse. Coup de cœur pour les Saint-Jacques snackées accompagnées d’un risotto de courge parfumé à la vanille Bourbon, vieille mimolette et émulsion café. Savoureux. Subtil. Si vous souhaitez vous laisser tenter par une entrée : « Les Crustacés » sont une valeur sûre. Crevettes bio, rémoulade de cèleri au piment fumé et pomme verte. Frais et savoureux !

Le pavé de Légine (poisson des mers australes) goûté chez mon amie Ivy (alias Journal d’un Pigeon Voyageur) s’est révélé succulent. Kelly Rangama nous a gratifiées d’une belle assiette, en sus. Le mariage carotte gingembre en aigre doux, sauce rougail et riz croustillant : une réussite. Esthétique. Saveurs. Tout y était.

A la carte : quel choix côté sucré ?

dessert-le-faham-©-elle-dit-8

Ne quittez pas Le Faham sans avoir goûté un dessert à l’assiette du chef Jérôme Devreese. Tenez-vous le pour dit : le choix sera difficile. Je me suis laissée tenter par la mangue rôtie au galabé avec son crémeux coriandre, sorbet yaourt vanille bourbon et mousse coco. Une expérience addictive. L’amoureuse de glace à la vanille que je suis aurais souhaité goûter à la version pure du chef Devreese, toutefois la rondeur en bouche apportée par le yaourt a fait sens à la dégustation.

Belle surprise à tester : le Gâteau patate douce d’Ivy. Expression déstructurée à base de biscuit, tatin et sorbet de patate douce, avec son émulsion à la baie de cannelier. So chic ! Il faut plonger la cuillère pour prendre la mesure de la générosité de ce dessert. Des couches successives se dévoilent, le jeu de textures crée l’émotion : une belle réussite là encore.

Côté salle : quelle ambiance au restaurant Le Faham ?

le-faham-©-elle-dit-8

Les chefs Kelly Rangama & Jérôme Devreese ont pensé un cocon chaleureux aux tonalités émeraude. Avec la cuisine ouverte sur la salle à l’avant du restaurant, on aperçoit l’équipe à l’œuvre. Toujours plaisant. Au fond de l’écrin, une table haute peut accueillir 8 convives dans un espace intimiste près de la cave à vin. Jérôme Devreese l’a souhaitée autour de vins de Bourgogne, une région où il a également des attaches. A retenir pour un moment privilégié entre happy few.

La recommandation : fon-cez !
Expérience agréable de bout en bout. Bel écrin. Service chaleureux. Identité forte dans des assiettes créatives et savoureuses.

RV dans la story épinglée « Restos » sur Instagram pour découvrir les assiettes d’Ivy, l’écrin et la note.

Les tarifs du Faham : 
• Entrées : à partir de 17€
• Plats : à partir de 32€
• Desserts : à partir de de 14€
• Menu dégustation : 69€ (accord mets et vins : 40€)


Le Faham
108 rue Cardinet
75017 Paris

01 53 81 48 18

Du mardi au samedi
12h – 14h / 19h30 – 22h

www.lefaham.com

Filed under Food, LIFESTYLE

Journaliste indépendante, je collabore avec des titres de presse entre Paris et les Caraïbes. Passionnée par les voyages, la culture et la gastronomie, je partage mes coups de cœur sur ce blog lifestyle. More : ABOUT.

12 Comments

  1. Tu m’as initié à ta cuisine avec le Foodtour créole que t’avais organisé en Guadeloupe. J’étais resté bloqué sur l’idée du pimant super fort et puis j’ai goûté en voyage et j’ai aimé. Merci pour cette nouvelle adresse.

  2. Je l’ai recommandé à une amie qui était à la recherche d’un resto pour fêter son anniversaire à Paris. Thanks!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *