Le Festival International du Film Court « Paul Simon » (27/28/29 juin 2014, Binic)

Le Festival Paul Simon offre l’opportunité à son public de devenir co-producteur.
 

Le Festival Paul Simon est un jeune festival international de cinéma qui met en compétition une sélection de courts-métrages internationaux. Pour cette deuxième édition, le Festival Paul Simon propose aux amoureux du cinéma de devenir des partenaires potentiels. Cette initiative a été lancée sur la plate-forme Kiss Kiss Bank Bank contre divers privilèges en échange. Le directeur adjoint du festival Nicholas Woazell nous emmène dans les coulisses à Binic.
•   •   •
Nicholas Woazell, Directeur-adjoint du Festival Paul Simon.
Elle dit 8- Nicholas, je vous souhaite la bienvenue dans les colonnes d’Elle dit 8 et vous remercie de m’accorder cet entretien. 
Nicholas WoazellMerci à vous de me recevoir et surtout de faire vivre le Festival Paul Simon à travers votre blog que je trouve riche et varié. Honnêtement j’aime beaucoup, on y ressent la passion. Merci beaucoup.
Elle dit 8Tout le plaisir est pour moi. L’an dernier s’est tenue la première édition du Festival International du court métrage Paul Simon. Parlez-nous de l’ADN de ce festival, quels sont les temps forts attendus?
Nicholas Woazell Le Festival Paul Simon est un jeune festival dédié au cinéma, et plus particulièrement au court-métrage, une base solide à mon goût, pont de l’expérience à prendre pour viser le long. Le film court, mieux apprécié, observé, devient une porte ouverte d’essai pour celui ou celle qui souhaite faire ses premiers pas dans cet univers. Beaucoup de beaux projets ont été réalisés au cinéma et tous les sujets ont, je pense, été abordés avec plus ou moins de réussite. Mais de nouveaux talents naissent au fil du temps ainsi que des idées nouvelles, artistiques ou techniques, qui passeront par l’essai et donc par le court métrage. Le festival Paul Simon ouvre donc ses portes aux talents de demain.
Le festival va fêter ses 2 ans en Juin 2014. Il est né de l’initiative de Frank Borrini Bocher (Directeur), un passionné et autodidacte du cinéma ayant côtoyé les plateaux de tournage cinéma puis de télévision et de Clotilde Seitz (Présidente), également passionnée du milieu ayant pratiqué au Cours Florent. La première Edition 2013, par la présence de Philippe Du Janerand (Taxi, L’exercice de l’état, Faubourg 36, Les Choristes,…), Jalil Naciri (Munich, Taken, La planque, …) et Valérie Bagnou Beido (Série PJ) en tant que jury, ainsi que Christopher Tram ou encore Céline Pilati en tant que réalisateur, a été magique. L’alchimie a opéré et a fait dissoudre toute frontière entre le public et ces personnalités. Un grand moment!
Il a été décidé que le Festival Paul Simon soit ouvert à l’international dès sa création. Cela semblait logique car pourquoi se priver d’œuvres de pays ou continents voisins, pourquoi créer des frontières? Justement, l’image ou la musique sont universelles, parlent d’elles même et le cinéma qui en est un savant mélange transporte ce que nous ne pouvons voir ailleurs. Je me souviens encore, étant gamin, de découvrir l’Espagne à travers « Le Bon, la brute et le truand », film italien, acteurs américains… Laisser venir à nous les œuvres des quatre coins du monde, c’est cela la dimension et l’esprit de ce festival jeune et petit, mais qui voit grand. La France est reconnue pour son cinéma, sait le faire vivre et attire le monde… Cannes, Deauville, Clermont-Ferrand! Ne pensez vous pas qu’il est maintenant tant de connaître Binic, Grain de Beauté des Côtes d’Armor en Bretagne, avec ses magnifiques paysages? (rires)
Elle dit 8- Très certainement Nicolas (sourire)… Y aura-t-il des nouveautés pour l’édition 2014 ?
Nicholas WoazellOui! Des nouveautés, il y en aura.
Le festival est jeune et a besoin de se former, de se consolider, de galvaniser son entité pour prendre son envol. La première année a rencontré le succès certes, mais il y a toujours à faire pour améliorer les choses et progresser. Nous y travaillons au quotidien. Je ne vous dévoilerai pas toutes les nouveautés dans le détail. Je vous offre juste un avant goût sucré (rires) et vous invite avec vos lecteurs à venir vivre le festival de l’intérieur.
Cette année sera une année avec encore plus de films à visionner, avec des rencontres et discussions autour de films réalisés par Charles Bah (Break the Silence) ou encore Céline Pilati (La grenouille Bleue), qui viendront avec quelques-uns de leur acteurs.
Le festival réalisera des interviews privées du jury, que nous mettrons ensuite en ligne sur nos réseaux sociaux.
Il est également prévu une séance de films d’animation, en concours parallèle, où les votants seront les enfants présents. Les bénéfices de cette séance seront reversés à une association qui lutte pour un enfant atteint d’un syndrome neurologique (Autour de Jules).
Un quatuor de saxophones organisé par Eric vogelin et La Bréhatine, nous ramènera aux souvenirs des plus belles musiques de films. Il y aura également une exposition peinture orchestrée par Nora Morel qui prendra place dans les coulisses du festival, ainsi que deux expositions photos qui nous feront découvrir un monde de portraits (H Bowmann & Monsieur X). Je m’arrête là, mais je vous garantis beaucoup de plaisir en perspective!
Elle dit 8- Je confirme, le programme semble des plus alléchants… Quels seront les membres du jury, cette année ?
Nicholas Woazell Le jury de l’édition 2013 était composé de 3 membres: Philippe Du Janerand, Jalil Naciri et Valérie Bagnou Beido que nous remercions très fortement. Ils étaient là avec nous pour partager ce week end cinéma, ils ont fait confiance au Festival Paul Simon dès sa création. Merci a eux!
2013, 3 membres, le jury de 2014 comptera 6 membres… Plus on est de fous, plus on partage!
Seront présents pour cette édition: Thierry Desroses (série PJ, voix off des voix noires américaines comme Denzel Washington, Samuel L. Jackson ou Forest Whitaker), Max Morel (Directeur de casting acteurs lançant la carrière de grands noms, acteur dans L’été meurtrier aux côtés d’Emmanuelle Béart, Alain Souchon, série Braquo, A bout portant de Fred Cavayé…), Antoine Duléry (Camping , Petits meurtres d’Agatha Christie, Salaud on t’aime de Claude Lelouch …), Philippe Vecchi (Radio, présentateur Nulle part Ailleurs sur Canal +, Nouvel Observateur…), Michèle Brousse (films et théâtre), Gérard Dessales (Adieu poulet aux côtés de Lino Ventura, 588 rue Paradis, Faut pas prendre les enfants du bon Dieu pour des canars sauvages, écrivain, …).
Jury Festival Paul Simon- édition 2014.
Elle dit 8- A ce jour, combien avez-vous reçu de courts métrages ?
Nicholas Woazell- La sélection a été stoppée le 28 Février 2014 à minuit, les films arrivaient encore quelques minutes avant la clôture. L’un d’eux a fait un voyage outre-Atlantique, via le web pour arriver dans les temps. C’est formidable!
Il y a un véritable attrait pour le court métrage à travers le monde, nous le ressentons. Nous comptabilisons au final près de 200 films en vue d’être sélectionnés, de France, du Mexique, d’Afrique du Sud, des Pays de l’Est…
C’est réjouissant, nous avons doublé le nombre de prétendants par rapport à l’édition 2013. La sélection officielle devrait sortir pour fin Mars. Nous vous la transmettrons. D’ici là, nous devons continuer de décortiquer, scruter, annoter, et discuter sur cette sélection en vue de vous en présenter le meilleur les 27, 28 et 29 Juin.
Elle dit 8- Il me tarde de la découvrir! L’an dernier spectateur, aujourd’hui directeur-adjoint, comment décririez-vous le cru qui se profile cette année?
Nicholas Woazell Il est vrai que j’ai assisté au festival en tant que spectateur la première année. J’ai vécu la première édition en observant tout ce qui se passait, les courts métrages, l’organisation, l’équipe, le jury, le public… Passionné de cinéma depuis des années, je souhaitais depuis longtemps intégrer une équipe de personnes ayant cette même passion. Je commençais à entreprendre des démarches avec le très beau Festival Premiers Plans d’Angers quand le Festival Paul Simon de Binic est arrivé à mes oreilles. Ma rencontre avec Frank Borrini Bocher et Clotilde Seitz a été tout de suite enrichissante et nous permet aujourd’hui, ensemble, d’organiser ce festival grandissant. J’y prends plaisir. Beaucoup.
A ce jour, nous sommes toujours en visionnage de tous les courts métrages reçus. Nous avons visionnés 60% environ et sur ces films vus et revus, il y a de très très belles réalisations avec des thèmes, des genres et des époques différentes. Honnêtement, la sélection va être rude, sportive et très discutée pour notre plus grand bonheur, et le vôtre, lorsque nous les découvrirons sur le Grand Ecran le jour J.
Elle dit 8- Vous avez lancé un appel aux dons sur Kiss Kiss Bank Bank. L’initiative est dans l’air du temps, pensez vous la pérenniser lors des éditions à venir ?
Nicholas Woazell- Oui, cette année, nous faisons appel aux donneurs particuliers pour lever des fonds et leur permettre de devenir co-producteurs du festival à partir de 2 euros seulement ( http://www.kisskissbankbank.com/festival-international-du-film-court-metrage-de-binic-bretagne–3 )
Celui-ci a pu voir naître sa première édition avec un budget très limité et un appui technique important de la commune de Binic. Nous leur devons un grand merci de croire en cet événement.
Aujourd’hui, le Festival Paul Simon grandit, et comme tout développement, il faut mettre les moyens en œuvre pour atteindre les objectifs. Cela demande plus de communication, plus de sécurité, plus de matériel… et donc de ce fait, plus de budget. Malheureusement, nous sommes jeunes par rapport à d’autres priorités culturelles, et nous n’avons pu obtenir de subventions des collectivités pour cette année. Ce n’est que partie remise, le Festival grandira et aura du poids. Nous espérons avoir leur soutien à l’avenir pour faire vivre hautement les couleurs du cinéma aux côtés de la région locale et Bretagne.
Nous sommes heureux de voir que 42% du budget Kiss Kiss est atteint par des particuliers qui recevront leurs contreparties comme par exemple des affiches officielles dédicacées, des entrées gratuites, un cocktail avec les acteurs et le jury, des DVD, des tee-shirts, des PASS Week-end, 1 Shoot Photo ou encore 1 Repas VIP avec le jury…
Nous avons voulu les budgets très abordables pour faire profiter au maximum les investisseurs. L’avenir nous dira si nous avons besoin de réitérer cette initiative via Kiss Kiss Bank Bank, Mais l’idée d’offrir des cadeaux au public qui souhaite investir et se voir offrir des privilèges VIP plus
qu’intéressants et abordables nous plaît. C’est une poignée de main qui se profile, une famille qui s’agrandit.
http://www.kisskissbankbank.com/festival-international-du-film-court-metrage-de-binic-bretagne–3
Elle dit 8- Nicholas Woazell, je vous remercie encore pour cet entretien. Votre passion est communicative, je souhaite un avenir radieux au Festival International du Film Court de Binic! Nous nous souviendrons de ces jolis débuts dans quelques années le sourire aux lèvres…
Nicholas Woazell Elle dit 8, encore une fois merci, merci beaucoup! Je vous donne rendez-vous les 27/28/29 juin pour venir découvrir Le festival à Binic. N’hésitez pas à venir découvrir les nombreux avantages que le festival offre via Kiss Kiss Bank Bank. A très vite!
•   •   •
Elle dit 8 sera à n’en pas douter au rendez-vous, pour célébrer le cinéma avec la manière. J’espère que vous serez nombreux à bloquer votre week-end pour une escapade en Bretagne, à la rencontre des oeuvres sélectionnées et des professionnels conviés.
Suivez l’actualité du Festival Paul Simon sur leur page Facebook et leur site Internet.
 

Filed under CULTURE

Journaliste indépendante, je collabore avec des titres de presse entre Paris et les Caraïbes. Passionnée par les voyages, la culture et la gastronomie, je partage mes coups de cœur sur ce blog lifestyle. More : ABOUT.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *