Leonard, je prends ma plume pour vous écrire ce que je n’ai pu vous dire de vive voix. Je prends ma plume Lenny Kravitz pour vous écrire ce que vous avez dû entendre des millions de fois au cours de votre carrière. Ces mots ne vous parviendront sans doute jamais. Tant pis. J’ai la naïveté de croire que ces petits riens participent d’un grand tout qui nous dépasse. Hier, le temps m’a manqué. Un peu d’audace aussi. J’ai compris que je n’étais pas à ma place, en séance de dédicace. La journaliste qui grandit en moi ne peut qu’être frustrée par ce type d’exercice.

Cher Lenny Kravitz,

Hier, si j’avais eu du temps et un brin d’audace, je vous aurais remercié pour la chanson Johnny Cash qui m’émeut à chaque écoute depuis sa sortie. Dans les rues de Paris ou lovée dans mon canapé, l’émotion est à chaque fois au rendez-vous. Si j’avais osé prendre la parole au moment des questions du public, je vous aurais demandé de me parler de vos passions pour le design et la photographie. D’où vous vient cette appétence? Comment la nourrissez-vous? Quels travaux vous séduisent en ce moment? J’aurais aimé que vous me racontiez les coulisses de quelques moments capturés par le photographe Mathieu Bitton. Votre tandem grave l’intensité d’une vie sur le livre d’or du rock. Un sacré duo qui transcende des instants pour la postérité. J’aurais aimé que vous me parliez des Bahamas pour découvrir ce petit paradis dans vos pas. Voyageuse un jour, voyageuse toujours. La caribéenne que je suis sais combien les trésors cachés de nos îles sont précieux. Sans dévoiler vos repaires secrets, vous auriez peut-être accepté de partager quelques incontournables qui apporteraient un supplément d’âme à mon prochain séjour là-bas.

A mon épaule hier soir, un totebag blanc estampillé « Féministe » en lettres manuscrites noires contenait deux coffrets vinyles à dédicacer, un présent pour vous et un carnet de notes. Deux vinyles pour deux dédicace promises. Une dédicace pour moi. J’en ai peu. Pas l’âme d’une groupie. I apologize. Je ne savais pas où vous viviez avant l’émission C à Vous. Je ne sais pas qui vous aimez en ce moment. L’essentiel est ailleurs, à mes yeux. Music first. Pourquoi avoir changé mes habitudes? J’espérais sans doute un moment privilégié. Une chanson en petit comité. L’interview nous a offert un peu de ce que j’espérais. Je retournerai chez Taratata pour le reste. J’avais pensé offrir la deuxième dédicace à un petit fan de votre musique pour son anniversaire. J’ai dû repartir sans pour respecter les consignes données. Dommage… J’avais pensé vous offrir le premier modèle homme de notre marque de solaires WAXANDA. Une collection fait main en France, en édition limitée. Un petit bout de rêve devenu réalité aux côtés de mon homme et d’une belle équipe de rêveurs. Le moment ne m’a pas semblé propice pour vous expliquer notre démarche, nos petits pas pour oeuvrer à un monde meilleur. Je vous ai donc tendu mon beau coffret vinyle/CD avec un post-it pour mon prénom, vous ai remercié et suis repartie. Une prochaine fois, peut-être.

autographe lenny kravitz

Un jour peut-être, nos chemins se recroiseront dans le cadre d’une interview, cette fois. Une interview pour mon blog, qui sait? Une interview pour un magazine, pourquoi pas. Rêver grand, je ne me l’interdis pas. D’ici là, j’écouterai vos albums encore et encore comme je le fais en ce moment. Je continuerai à crier haut et fort combien votre musique et vos messages sont inspirants. Jolie route et belle tournée Raise Vibration!

Joëlle


La petite histoire de Raise Vibration

tournée Lenny Kravitz

Amis lecteurs, bookez vos dates pour aller voir Lenny Kravitz sur scène. Savez-vous comment cet album a vu le jour? Il est né dans les rêves de l’artiste aux Bahamas. Sa mère était bahaméenne. Il s’y ressource régulièrement, en contact étroit avec la nature.

Au moment de passer en studio pour travailler sur son nouvel album, Lenny Kravitz était loin de se douter que l’inspiration lui viendrait de ses rêves. Une nuit, il a rêvé d’une chanson et s’est mis au travail à son réveil. Les jours suivants, il a rêvé de sonorités, de mélodies, de bribes de paroles. Un va-et-vient entre rêve et réalité a donné naissance à Raise Vibration : un bel album qui porte haut un message d’amour, d’unité, un cri pour préserver l’environnement aussi. Low, It’s enough, Johnny Cash … Une multitude de pépites sur lesquelles il joue de tous les instruments : basse, guitare, claviers, batterie. Lenny Kravitz s’est également chargé des voix, avec une fantaisie trop classe : un cri de Michael Jackson extrait d’un enregistrement réalisé en sa compagnie, avec l’accord des ayants droit. Je vous laisse trouver sur quelle chanson …

La balade Johnny Cash qui me procure tant d’émotion a vu le jour dans une période de rupture. Il demande à celle dont il se sépare de le réconforter comme Johnny Cash et June Carter. Ce couple star de country music était présent au moment où Lenny Kravitz a perdu sa mère. Il la veillait à l’hôpital depuis quelques jours. Durant le break qu’il a pris pour rentrer manger,  prendre une douche, elle s’en est allée. Un coup de fil le lui a appris au moment où il s’apprêtait à repartir et Johnny Cash a vu que quelque chose n’allait pas. Ils vivaient tous à Los Angeles chez un producteur ami, à ce moment. A l’annonce de la terrible nouvelle, son épouse et lui l’ont pris dans leurs bras, l’ont serré fort et ont trouvé les mots. Un moment d’humanité d’une beauté rare entre des personnes pas si proches resurgit  dans cette chanson avec élégance. L’album tourne en boucle à la maison et dans mes écouteurs. Des moments parfaits …


Offrez-vous nos lunettes de soleil artisanales made in France.

WAXANDA

Iconic. Forever.

Lunettes de Soleil WAXANDA

Rendez-vous sur Hellocoton !

6 thoughts on “Ce que j’aurais voulu dire à Lenny Kravitz à la FNAC hier”

    1. J’aurais fait pareil. Je ne dérange pas les artistes dans les moments de la vie quotidienne. Il semblerait que ça fasse partie du jeu mais à leur place, j’apprécierais tellement de vivre des moments de tranquillité avec mes proches entre deux concerts. Devoir se plier aux selfies et aux autographes non-stop sous peine d’être critiqué sur les réseaux sociaux, ça ne doit pas être facile tous les jours …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *