C’est en flânant dans la rubrique culture du ELLE.fr que j’ai découvert Mon Année Salinger, dans une sélection de « Lectures du week-end ». Très importants, les titres! Je venais d’achever le dernier Beigbeder Oona & Salinger, et la fin de cette lecture avait laissé comme un vide. Je n’avais pas envie de dire au revoir à Jerry, pas déjà. Le roman de Joanna Smith Rakoff qui raconte son année passée dans l’agence littéraire qui s’occupait de Salinger tombait donc à point nommé. La ville de New York en décor, la littérature, les tribulations d’une New-Yorkaise devenue écrivain adoubée par les lectrices du Elle US pour son premier roman sont autant d’éléments qui m’ont donnée envie de me plonger dans ce récit d’apprentissage.

« L’édition, les livres, la vie! »

Joanna Smith Rakoff nous livre dans ce récit autobiographique la formidable aventure qu’elle a vécu au sein d’une agence littéraire réputée: l’Agence. Implantée à New York depuis plusieurs décennies, l’Agence s’est occupée d’auteurs célèbres mais surtout de l’un des plus illustres auteurs américains: J.D. Salinger himself. Lorsque Joanna, 24 ans, décroche ce job, elle ne mesure pas la dimension de Salinger et ne s’est pas encore plongée dans ses écrits. Elle revient de Londres où elle a renoncé à un doctorat pour quitter la solitude et écrire ses propres poèmes. L’emploi d’assistante à l’Agence est un pied à l’étrier pour celle qui est déjà auteur mais souhaite être publiée. Naviguer dans ces sphères parmi les agents littéraires, les rédacteurs de magazine, les maisons d’édition ne pourrait que l’aider à atteindre ses objectifs. Elle rencontre Don, a pris ses distances avec son petit ami de fac, son cercle d’amis se distend… Tout tourne désormais autour de Don et son travail.

A « pleurs » de peau

La lecture tardive des nouvelles de Salinger et de son roman L’Attrape-coeurs est vécue comme une révélation. Sa responsable lui avait ôté l’espoir de converser avec Salinger ou de le rencontrer. Elle avait pour mission d’envoyer des lettres-type aux personnes qui adressaient du courrier à Jerry pour leur expliquer la demande expresse de leur protégé. Il ne souhaitait plus que les courriers lui soient tranférés et par conséquent ne pouvait pas y répondre. Quelques lettres d’adolescents ou de vétérans ont touché Johanna au point de déroger à la règle de la lettre-type. Elle manqua de s’y noyer… Sa rencontre avec Salinger fut plus grande encore que ce qu’elle aurait pu imaginer. Nouvelles, Franny et Zooey, Dressez haut la poutre maîtresse, charpentiers, Seymour, une introduction… Elle comprenait, maintenant. « Brutal, drôle, précis », Salinger l’avait touchée en plein coeur et ses personnages seraient des « compagnons de route », désormais: Holden Caufield, Esmé, Franny…

J’ai passé un moment très agréable avec la prose de cet auteur. Et cette fois encore, je n’ai pas envie que Jerry sorte de mes lectures… Comme Joanna Smith Rakoff, je vais me plonger dans ses écrits pour le rencontrer de façon singulière. J’attends mon voyage à New York pour qu’il m’y accompagne. Cet automne peut-être…


Mon année Salinger, Joanna Smith Rakoff, Albin Michel, 20,90€

Crédits photos: Elle dit 8

Rendez-vous sur Hellocoton !

3 thoughts on “Mon année Salinger, Joanna Smith Rakoff, Albin Michel”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *