Portrait d’artiste : la chanteuse guadeloupéenne Malika Tirolien s’est offert les Snarky Puppy

Malika Tirolien matérialise les heureux hasards que j’affectionne dans la vie. Toutes deux originaires de Guadeloupe, nos routes auraient pu se croiser de mille et une façons: à Marie-Galante, cette terre authentique que j’affectionne tant, lors d’une prestation à Paris … mais non. J’ai découvert Malika Tirolien en écoutant les Snarky Puppy il y a quelques mois : un groupe américain récompensé aux Grammy awards tout récemment. Je m’attendais à tout sauf à entendre du créole dans cet univers. Et de quelle manière, s’il-vous-plaît ! Du groove, de la voix… une performance du tonnerre qui a éveillé ma curiosité au point de chercher à en savoir davantage sur cette chanteuse pétrie de talent. 

malika-tirolien

 Malika Tirolien raconte « un album empreint de jazz et de soul avec des accents de musique afro-caribéennes et de hip-hop ».

Elle dit 8 – Malika, avant de commencer, je tenais à te remercier chaleureusement pour cet entretien accordé au blog Elle dit 8. Le Canada semble une terre fertile pour les artistes venus d’ailleurs, je pense entre autres à l’écrivain Haïtien Dany Laferrière. Raconte-nous comment Montréal est devenu un lieu privilégié pour l’épanouissement de ta musique ?

Malika Tirolien – Tout d’abord, merci à toi pour cet entretien ! Il est vrai que grâce au nid d’artistes talentueux que j’ai la chance de côtoyer à Montréal, je grandis tous les jours et m’épanouis dans ma musique mais je dois avouer qu’en ce moment, Montréal ne brille pas par son ouverture à la culture. Beaucoup de bars et de clubs du quartier appelé le plateau (anciennement reconnu comme le quartier des artistes) sont fermés par la ville. De ce fait, les musiciens ont de moins en moins d’endroits où jouer et voient leurs revenus diminuer considérablement au profit de propriétaires de condominium qui s’approprient le plateau.

Il me semble difficile d’évoquer d’où tu viens sans parler de Guy Tirolien, un poète ancré dans ma mémoire comme dans celle de nombreux amis d’enfance. Je me souviens encore de la poésie « Prière d’un petit enfant nègre » apprise sur les bancs de l’école, et je visualise le recueil Balles d’ordans la bibliothèque familiale … Avoir un grand-père poète a eu une influence, dans ton intérêt pour le domaine artistique?

Oh oui, il est clair que mon amour de la musique vient de mon environnement familial dans lequel les arts en général étaient très présents. Je me souviens d’avoir appris plusieurs poèmes de mon grand-père quand j’étais petite, mais j’ai aussi grandi en écoutant ma grand-mère et ma tante jouer au piano, en assistant à des léwoz  avec mon père, en observant ma grande tante créer ses peintures ou en dansant avec le club féminin de Marie-Galante !

Tu as justement participé à la première édition du FestivalTerre de blues de Marie-Galante si je ne m’abuse, un festival qui fait ses preuves chaque année pour le bonheur des mélomanes. Quel souvenir en as-tu gardé ?

En fait, j’ai participé à la 9e édition du Festival Terre de Blues en 2008. Et j’avoue que c’est un de mes meilleurs souvenirs jusqu’à maintenant ! C’était mon premier vrai concert en tant que chanteuse lead et donc la première fois que je partageais mes compositions sur une aussi grande scène ! De plus, je jouais en première partie du légendaire groupe Steele Pulse et cela à Marie-Galante, chez moi donc, devant toute ma famille, mes amis d’enfance et ma communauté! J’étais extrêmement nerveuse mais toutes mes peurs se sont évanouies lorsque j’ai entendu la réaction du public après la première chanson ! C’était vraiment spécial et ça demeure un moment inoubliable !

Ta collaboration avec les Snarky Puppy m’a littéralement soufflée. L’album Family dinnerest une pépite à se procurer si ce n’est déjà fait, preuve en est : le Grammy reçu lors de la dernière édition. Raconte-nous les coulisses de ta rencontre avec eux.

J’ai rencontré les membres de Snarky Puppy en 2011 lors d’un de leurs concerts à Montréal. J’ai été profondément choquée par l’immensité de leur talent ! Ils ont envoûté tout le monde et je suis devenue fan instantanément. Quand ils sont revenus à Montréal, ils ont demandé à Groundfood (un groupe dont je fais partie) d’ouvrir le bal et ils sont venus assister à notre set avant de monter sur scène. Après notre prestation, ils m’ont invitée à chanter avec eux à New-York, dans le cadre d’une série de concerts dans lesquels ils accompagnaient des chanteurs/chanteuses dont ils appréciaient le style. Le projet « Family Dinner » est né de ces soirées et s’est concrétisé en mars 2013 lors de l’enregistrement live de l’album qui leur a rapporté leur 1er grammy !!! Cet honneur a rejailli sur tous les artistes présents sur l’album mais aussi sur toute la communauté d’artistes indépendants qui considèrent ce grammy comme une victoire de la musique underground.

J’aimerais que l’on termine notre entretien en parlant de tes bébés : le single à venir et l’album qui va suivre qu’il me tarde de découvrir ! Quelle empreinte as-tu souhaité leur donner?

Après des années de recherches de mon identité musicale, j’ai enfin compris que je devais embrasser toutes mes influences et les laisser s’exprimer dans ma musique sans tenter de les séparer ou de les organiser. Je me considère comme une afro-antillaise et je vis en amérique du nord … Il en résulte un album empreint de jazz et de soul avec des accents de musique afro-caribéennes et de hip-hop. C’est vraiment le reflet de mon vécu, de mes voyages et des styles de musique que j’aime. J’ai donc exprimé tout cet éclectisme musical en utilisant plusieurs langues. J’ai vraiment hâte de vous présenter mon single et mon premier album solo !

Elle dit 8 sera au rendez-vous pour partager ces événements ! A Montréal, à Paris ou ailleurs, je me ferai un plaisir de venir t’applaudir en live. Amis mélomanes, je vous y encourage également Snarky Puppy  pour vivre un moment de bonheur à l’état pur … Malika, an ka di’w an bèl mèsi !


Snarky Puppy feat Malika Tirolien – I’m Not The One (Family dinner)

 
 
Malika Tirolien – Patience (loops acapella sur iPad)

Pour suivre son actualité: malikatirolien.com/

Filed under CULTURE

Journaliste indépendante, je collabore avec des titres de presse entre Paris et les Caraïbes. Passionnée par les voyages, la culture et la gastronomie, je partage mes coups de cœur sur ce blog lifestyle. More : ABOUT.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *