Jusqu’où iriez-vous pour la maison de vos rêves? Où est la limite dans la quête du bonheur? L’auteur britannique Philip Riley invite le public à se poser la question face à Olive et Fleur, un couple bien sous tout rapport. Joséphine Berry, Louis Bernard et Floriane Andersen tendent le miroir dans Radieuse Vermine. Qu’y verrez-vous?

Pourquoi aller voir Radieuse Vermine au Petit Montparnasse?

Radieuse Vermine est bienvenue pour faire une pause à la fois constructive et divertissante dans la course effrénée qui nous meut à Paris. Dans cette fable contemporaine, Olive et Fleur attendent leur premier enfant. Le jeune couple vit dans un modeste appartement d’une banlieue mal fréquentée. Ils rêvent d’ailleurs. Ils rêvent d’une maison. Les futurs parents flânent souvent dans les allées des Grands Magasins  parisiens pour rentrer frustrés. Amers en effet de ne pouvoir offrir à leur bébé à naître ce qu’il mérite. Le meilleur …

Un jour, un courrier arrive à leur domicile. On leur offre une maison à rénover sans eau ni électricité dans le cadre d’un programme de revitalisation urbaine. Absurde? Peut-être. Le jeune couple nous embarque dans une fable loufoque et audacieuse avec Mademoiselle Luce :  leur agent immobilier. Le texte adapté par le comédien Louis Bernard flirte avec le fantastique. Il force le trait pour faire émerger des vérités avec un humour noir qui fait réfléchir. Coup de coeur!

Radieuse Vermine - © Jessica Forde

Ce que j’ai aimé

J’ai aimé le fond social. J’ai aimé les thèmes sous-jacents révélés avec le jeu de miroirs. J’ai aimé le jeu des comédiens. J’ai aimé le sentiment qui m’a habité en quittant la salle, samedi soir. Et puis j’aime ce moment que l’on partage là. Ce moment où je vous recommande une pièce que j’ai aimé. Après un succès à Londres puis à New York, elle débarque à Paris pour la première fois après un petit tour réussi par Avignon. Une fois lorsque vous aurez vu Radieuse Vermine, si comme moi vous êtes conquis, parlez-en autour de vous pour que la pièce rayonne encore et encore …

La presse internationale en parle ainsi :

The Times : « Une satire sociale gaie et déjantée de Philip Ridley »

Financial Times : « C’est un conte de fée des temps modernes, profondément macabre et à l’humour cinglant. C’est délibérément extravagant et surréel, Ridley s’en tire brillamment … Une fable intelligente, marrante et provocante ».

RADIEUSE-VERMINE_2018_©Jessica-Forde_100_PAD-web.jpg


Infos pratiques :

 

Tarif : à partir de 10€

Horaires : 19h (mer au sam) – 16h (sam) – 17h15 (dim)

Réservation : https://www.theatremontparnasse.com/radieuse-vermine/

Théâtre Petit Montparnasse : 31 rue de la Gaité, 75014

Une pièce à voir jusqu’au 24 novembre


Rendez-vous dans la newsletter du week-end pour

mes idées de sorties à Paris 

Rendez-vous sur Hellocoton !

4 thoughts on “Radieuse Vermine : une satire sociale à voir à Paris”

  1. On se laisse tellement dicter nos envies par la socièté … C’est bon de remettre les pendules à l’heure de temps en temps. Hâte d’aller découvrir cette pièce. Très emballée par le sujet!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *