Étiquette : Une

TOP CHEF – Le chef David Gallienne intègre la brigade d’Hélène Darroze

chef-david-gallienne-candidat-top-chef

« Top Chef  » : c’est parti ! Parmi les 15 candidats en lice dans le concours : David Gallienne,  chef étoilé propriétaire du Jardin des Plumes. Il nous a reçu hier après-midi, à quelques heures du lancement du programme sur M6. L’occasion de revenir sur les challenges relevés au cours des derniers mois. 


Top Chef m’a permis d’affirmer ma signature culinaire inspirée du végétal et du voyage.


David Gallienne : chef 1 étoile du restaurant Le Jardin des Plumes

jardin-des-plumes-restaurant-david-gallienne-candidat-top-chef-2020

Restaurant Le Jardin des Plumes – La table du chef

Connecté à son époque, David Gallienne fédère sur Instagram une communauté de gourmets sensibles à ses racines normandes, à son goût pour le partage, le voyage. C’est d’ailleurs sur Instagram que nous nous sommes rencontrés l’an dernier. Il fut le premier à nous souhaiter la bienvenue dans l’Eure en nous invitant à venir découvrir le restaurant gastronomique au sein duquel il officiait en tant que chef : Le Jardin des Plumes à Giverny.

A l’époque, cette belle maison normande était la propriété de son ami Eric Guérin. Le chef étoilé l’avait convié à prendre les rênes de son restaurant : une marque de confiance, mais aussi une lourde responsabilité. Conserver l’étoile deviendra un moteur pour tendre chaque jour vers l’excellence, pour sans cesse se renouveler. David Gallienne y est parvenu. Un an plus tard, le guide Michelin a salué le travail de l’équipe. Cette année encore, la table gastronomique conserve son étoile dans le guide rouge.

L’histoire entre les deux chefs est belle. A l’annonce du départ vers de nouvelles aventures de la maîtresse de maison Nadia Socheleau, Eric Guérin propose tout naturellement à David Gallienne de prendre la suite ; le chef accepte. Tout en choisissant de « conserver cette atmosphère de maison familiale », il appose une vraie signature David Gallienne avec une touche personnelle apportée à tous les changements entrepris. Il a ainsi pensé combiner différents matériaux, marier des nuances de chaleurs pour créer « des ambiances différentes dans chaque endroit » avec des artisans et artistes locaux.

Top Chef m’a donné les clés
pour viser la seconde étoile.

 

Le concours « Top Chef » propulse le chef Gallienne vers de nouveaux horizons

david-gallienne-candidat-top-chef-2020

A quelques heures du lancement de « Top Chef » – saison 11, David Gallienne est revenu sur sa participation. « Chaque épreuve, c’est une remise en question ». Ce n’est pas rien, de remettre son étoile en question en pareilles circonstances. « Se faire juger par ses pairs a été très bénéfique ». Le chef a dû aller puiser des ressources au fond de lui-même sur des épreuves surprenantes, déstabilisantes. « T’es obligé de te surpasser », se souvient-il. Les précieux conseils des membres du jury lui ont donné les clés pour se projeter encore plus loin.

La cuisine, c’est avant tout
une question de partage et de transmission.

 

S’il se sent pousser des ailes pour aller décrocher une seconde étoile, le chef Gallienne ne perd pas de vue l’essentiel : satisfaire ses clients, se faire plaisir, partager, transmettre. « La cuisine, c’est avant tout du partage et de la transmission. Transmettre mon savoir-faire, mon savoir-être ». Il vit cela comme une force au Jardin des Plumes de pouvoir transmettre aux membres de son équipe ce que d’autres chefs lui ont appris, transmettre le fruit de ses voyages …

David Gallienne : un chef inspiré par ses rencontres

le-jardin-des-plumes-david-gallienne-candidat-top-chef-2020

Tableaux vivants – Restaurant Le Jardin des Plumes, Giverny

Peu enclin à la monotonie, le chef Gallienne renouvelle la carte de son restaurant tous les mois. Où va-t-il donc puiser toute cette inspiration ? Dans ses rencontres. Ses entretiens avec les producteurs. « Je ne cherche jamais à leur imposer des produits. J’ai la démarche inverse : téléphone à tes producteurs et demande-leur ce qu’ils ont à te proposer. La carte se construit en fonction de cela ».

David Gallienne débute sa nouvelle aventure à la tête du Jardin des Plumes avec une vision claire. « Top Chef m’a permis de me révéler et d’affirmer ma signature culinaire inspirée du végétal et du voyage. C’est le légume qui prime dans la construction de mes plats. La protéine animale vient ensuite s’y greffer ». Le chef amène le voyage dans ses assiettes avec des épices. « Si 90% de mes producteurs sont Normands, les 10% restants vont me fournir des poivres, des épices, des agrumes venus d’ailleurs ».

Téléphone à tes producteurs
et demande-leur ce qu’ils ont à te proposer.

Une cuisine éco-responsable inscrite dans l’ADN de David Gallienne

equipe-restaurant-le-jardin-des-plumes-david-gallienne-candidat-top-chef-2020

Un aperçu de la brigade du chef David Gallienne – Stan : chef exécutif (1er plan), Vikram : apprenti (à droite), Anthony : sous-chef (arrière-plan), Damien : commis (arrière-plan, à droite)

A l’heure où la dimension éco-responsable gagne peu à peu la cuisine, cette démarche fait partie intégrante des réalités du chef David Gallienne depuis toujours. « Le Jardin des Plumes n’a pas attendu que cela devienne une tendance pour le mettre en œuvre au quotidien ». Le chef a grandi avec ce type d’initiatives : « mon grand-père cultivait ses légumes, élevait ses propres volailles, il faisait son compost, ma grand-mère faisait de la soupe d’orties ». David Gallienne cultive le « zéro déchet au maximum ».  » On récupérait tout et avec un rien on faisait des choses de folie. Je n’en parle peut-être pas assez, à tort, parce que c’est une question d’habitude ». C’est souvent cela avec les choses naturelles. On ne les pense pas. On ne les verbalise pas. On les vit.

Hier rejeté à la suite de son coming-out, aujourd’hui porté aux nues, David Gallienne vit ses réussites comme une revanche sur la vie. Les challenges relevés un à un ont valeur d’exemple dans l’adversité. Après l’acquisition de La Musardière (hôtel-restaurant à Giverny) l’an dernier avec des amis, le voilà nouveau propriétaire du Jardin des Plumes : son propre restaurant étoilé. Avec sa participation à « Top Chef » et sa sélection au premier tour dans l’équipe d’Hélène Darroze, le meilleur reste à venir !


 

ACTU

21.02 : Dîner « Top Chef » David Gallienne / Juan Arbelaez
Un dîner à 4 mains exceptionnel

Infos et réservations :
02 32 24 26 35

jardin-des-plumes-restaurant-david-gallienne-candidat-top-chef-2020-3


 

TOP CHEF
Emission 1 : compte-rendu

Mercredi 19.02 – 21h05 : les amateurs de l’émission télévisée Top Chef ont les yeux rivés sur leur petit écran. Chaque année plus rigoureux, le concours atteint un niveau d’exigence jamais égalé en cette onzième saison. La présence de Paul Pairet dans le jury 2020 y contribue. Le chef est triplement étoilé par le Guide Michelin pour son restaurant Ultraviolet en 2018, classé en 2019 dans le World’s 50 Best, sacré meilleur restaurateur du monde en 2018 par l’association les Grandes Tables du Monde. Les chefs Hélène Darroze, Philippe Etchebest et Michel Sarran l’ont vite adopté, après le départ de François Piège.

Sélection pointue observée chez les candidats. Des chefs se démarquent par des détails prestigieux dans leurs parcours respectifs :

David Gallienne, seul chef étoilé du concours (Le Jardin des Plumes)
Mory Sacko, sous-chef de Thierry Marx
Nastasia Lyard, chef passée par de prestigieuses cuisines (Alléno, Ducasse, Fréchon …)
Jordan Juste, jeune talent Gault et Millau 2019

Quelles couleurs pour David Gallienne ?

Pas simple d’aller à l’essentiel (thème du premier tour) avec le pot-au-feu. Pari gagnant ! Assiette élégante. Sensibilité relevée par le chef Etchebest. Les marqueurs au rendez-vous pour Hélène Darroze qui le veut dans son équipe. David Gallienne nous avait confié un peu plus tôt dans l’après-midi : « j’ai eu un gros coup de cœur pour un membre du jury. Je l’avais déjà avant d’y aller. Je me reflète beaucoup dans la cuisine d’Hélène Darroze, une cuisine d’émotion. Elle cuisine avec son cœur avant de travailler avec la technique. La chef a un palais tellement affûté ! Elle est extraordinaire autant sur le plan professionnel que sur le plan humain ». 

Ambiance au beau fixe chez les candidats

David Gallienne souligne que les épreuves menées en brigade depuis quelques saisons favorisent un effet de groupe. « On n’était pas là pour s’écraser les uns les autres. Quand c’était l’épreuve, c’était vraiment la compétition et chacun défendait ses couleurs, mais travailler ensemble crée du lien ». Dans la brigade rouge : Jean-Philippe Berens (sous-chef à Monaco à l’Hôtel de Paris Monte-Carlo) et Mallory Gabsi (sous-chef à Bruxelles).

Cette année, une nouvelle règle a perturbé téléspectateurs et participants. Une candidate solitaire a intégré « Top Chef » sans brigade, seule contre tous : Justine Piluso. La jeune chef de 26 ans a agité la twittosphère toute la soirée. Les pro-Justine saluant sa gentillesse et son enthousiasme. Ses détracteurs s’agaçant des mêmes points. 

RV mercredi prochain pour le deuxième épisode ?!


 

Un séjour au Jardin des Plumes

Et si vous vous vous offriez une escapade au vert à 1h de Paris ?
Expérience gastronomique + séjour déconnexion.

Le schéma : 4 chambres dans la maison. 4 en annexe. Chacune avec une signature différente. Fil conducteur : le miel, via un petit présent gourmand (un pain d’épice) offert aux clients qui séjournent au Jardin des Plumes. La maison collabore avec un apiculteur venu installer des ruches à Giverny : un projet qui donne de belles idées au chef Gallienne pour les mois à venir !

Un aperçu des chambres :

Duplex – Etage 1

duplex-le-jardin-des-plumes-hotel-de-charme-david-gallienne-candidat-top-chef-2020

Une invitation au voyage

chambre-duplex-le-jardin-des-plumes-hotel

Le coup de cœur de la rédaction

Chambre – Etage 2

chambre-le-jardin-des-plumes-chambre-etage-2-hotel

Chambre avec vue plongeante sur le parc du Parc des Plumes

salle-de-bain-chambre-etage-2-hotel-le-jardin-des-plumes-hotel

Instant cosy sous pentes

LE JARDIN DES PLUMES
1, rue du Milieu
27620 Giverny

www.jardindesplumes.fr  


 

Retrouvez un supplément d’inspiration chaque dimanche dans une newsletter fraîche et stylée réalisée avec amour
(idées restos, livres à lire, expos à voir …).

TABLE À LA UNE | Le Faham décroche sa première étoile au guide Michelin

Le-Faham-gastronomie-©-elle-dit-8

Que recherchez-vous lorsque vous testez une nouvelle table ? Je veux être surprise. Je veux m’évader. Je veux être chouchoutée, aussi. Kelly Rangama et Jérôme Devreese aux manettes du Faham m’ont fait vivre tout cela à la fois. Pas étonnant, donc, que le guide Michelin récompense le travail de ce duo de chefs d’une étoile. Une belle distinction, huit mois seulement après le début de l’aventure Le Faham dans le 17ème arrondissement. 

Qui sont les chefs du Faham ?

chef-le-faham-©-elle-dit-8

A la tête de ce restaurant nouvellement étoilé dans le quartier des Batignolles, un couple de passionnés. La Réunionnaise Kelly Rangama, ex-candidate Top Chef (2017), s’était distinguée dans le programme par la finesse de ses propositions. Avant d’ouvrir sa propre adresse, elle a aiguisé son talent au sein de prestigieuses adresses parisiennes : le restaurant de l’hôtel de luxe Saint-James, le bar à caviar Boutary ou encore le restaurant étoilé L’Arôme.

Son époux chef pâtissier Jérôme Devreese a lui aussi fait ses armes dans des lieux réputés de la capitale. Avant d’ouvrir Le Faham avec sa partenaire, il officiait au Prince de Galles en tant que sous-chef pâtissier. Il a également œuvré à La Réserve, au Bristol ainsi qu’au Pavillon Ledoyen. Autant d’expériences qui ont affûté technique et créativité. Jérôme Devreese dispose aujourd’hui de toute la latitude nécessaire pour exprimer pleinement son style.  

Le duo de chefs du Faham brille par sa singularité. Outre leur passion commune pour la gastronomie, le tandem chérit les produits ultramarins qu’il sublime avec audace et élégance. Kelly Rangama a grandi sur l’ile de La Réunion. Jérôme Devreese, lui, a vécu en Guadeloupe, où sa mère est installée depuis 20 ans. Il n’y a pas de hasard … Les saveurs sont au rendez-vous, avec une délicatesse folle.

A la carte : quel choix côté salé ?

le-faham-salé-©-elle-dit-8

Carte du 30.01

La cuisine de Kelly Rangama teintée d’exotisme est avant tout raffinée. Elle distille des touches ultramarines dans ses plats avec justesse. Coup de cœur pour les Saint-Jacques snackées accompagnées d’un risotto de courge parfumé à la vanille Bourbon, vieille mimolette et émulsion café. Savoureux. Subtil. Si vous souhaitez vous laisser tenter par une entrée : « Les Crustacés » sont une valeur sûre. Crevettes bio, rémoulade de cèleri au piment fumé et pomme verte. Frais et savoureux !

Le pavé de Légine (poisson des mers australes) goûté chez mon amie Ivy (alias Journal d’un Pigeon Voyageur) s’est révélé succulent. Kelly Rangama nous a gratifiées d’une belle assiette, en sus. Le mariage carotte gingembre en aigre doux, sauce rougail et riz croustillant : une réussite. Esthétique. Saveurs. Tout y était.

A la carte : quel choix côté sucré ?

dessert-le-faham-©-elle-dit-8

Ne quittez pas Le Faham sans avoir goûté un dessert à l’assiette du chef Jérôme Devreese. Tenez-vous le pour dit : le choix sera difficile. Je me suis laissée tenter par la mangue rôtie au galabé avec son crémeux coriandre, sorbet yaourt vanille bourbon et mousse coco. Une expérience addictive. L’amoureuse de glace à la vanille que je suis aurais souhaité goûter à la version pure du chef Devreese, toutefois la rondeur en bouche apportée par le yaourt a fait sens à la dégustation.

Belle surprise à tester : le Gâteau patate douce d’Ivy. Expression déstructurée à base de biscuit, tatin et sorbet de patate douce, avec son émulsion à la baie de cannelier. So chic ! Il faut plonger la cuillère pour prendre la mesure de la générosité de ce dessert. Des couches successives se dévoilent, le jeu de textures crée l’émotion : une belle réussite là encore.

Côté salle : quelle ambiance au restaurant Le Faham ?

le-faham-©-elle-dit-8

Les chefs Kelly Rangama & Jérôme Devreese ont pensé un cocon chaleureux aux tonalités émeraude. Avec la cuisine ouverte sur la salle à l’avant du restaurant, on aperçoit l’équipe à l’œuvre. Toujours plaisant. Au fond de l’écrin, une table haute peut accueillir 8 convives dans un espace intimiste près de la cave à vin. Jérôme Devreese l’a souhaitée autour de vins de Bourgogne, une région où il a également des attaches. A retenir pour un moment privilégié entre happy few.

La recommandation : fon-cez !
Expérience agréable de bout en bout. Bel écrin. Service chaleureux. Identité forte dans des assiettes créatives et savoureuses.

RV dans la story épinglée « Restos » sur Instagram pour découvrir les assiettes d’Ivy, l’écrin et la note.

Les tarifs du Faham : 
• Entrées : à partir de 17€
• Plats : à partir de 32€
• Desserts : à partir de de 14€
• Menu dégustation : 69€ (accord mets et vins : 40€)


Le Faham
108 rue Cardinet
75017 Paris

01 53 81 48 18

Du mardi au samedi
12h – 14h / 19h30 – 22h

www.lefaham.com

15 événements culturels à ne pas manquer en France et à l’international en 2020

événements-culturels-2020

De beaux événements culturels jalonneront l’année 2020. Voici une sélection de temps forts à  archiver. Ils devraient vous inspirer quelques idées de voyage. Attention, les tentations s’annoncent nombreuses. Par quelles destinations vous laisserez-vous tenter, ces prochains mois ?

1. CHICAGO / Expo Frida Khalo au Clene Carney Museum of Art (1er juin – 31 août 2020)

Parmi les événements culturels marquants de l’année : la réouverture du Clene Carney Museum of Art avec une exposition consacrée à la fascinante artiste mexicaine Frida Kahlo. 26 œuvres originales (dessins et peintures à l’huile) seront exposées à Chicago lors d’une rétrospective sur vie et sa carrière, l’une nourrissant l’autre. Un événement culturel majeur à inscrire dans son agenda pour allier voyage et culture : deux ingrédients de choix pour vivre des expériences mémorables.

Clene Carney Museum of Art
425, Fawell Blvd
Glen Ellyn
Chicago
https://www.clevecarneygallery.org

2. PARIS / Ouverture de la Fondation Pinault à la Bourse de Commerce : un événement culturel qui fera date (13 juin 2020)

Après avoir pris ses quartiers au Palazzo Grassi de Venise, la Fondation Pinault s’apprête à dévoiler des pans de l’une des plus belles collections d’art au monde en France. C’est la Bourse de Commerce, au cœur des Halles, qui accueillera les œuvres du milliardaire français François Pinault pour au moins 50 ans (la durée du bail établi entre la Ville de Paris et la Fondation Pinault). La réhabilitation de cette ancienne rotonde de la Bourse de Commerce (XVIIIe siècle) ravira les amateurs d’architecture.

L’ouverture de cette nouvelle adresse culturelle phare au cœur de Paris figure parmi les événements culturels phares de l’année. L’homme d’affaires qui a pris à sa charge la totalité des coûts liés à l’activité du nouveau musée a fait appel à des pointures pour mener les travaux : Tadao Ando (TAAA) – architecte japonais surdoué déjà sollicité pour ses deux écrins à Venise – , Pierre-Antoine Gatier (architecte en chef des Monuments Historiques), Lucie Niney & Thibault Marca (agence NeM) et la SETEC bâtiment. Une surface de plus de 3000m2 accueillera les expositions ; il se dit que le restaurant vaudra le détour.

Bourse de Commerce – Pinault Collection
2, rue de Viarmes
75001 Paris
www.boursedecommerce.fr  

3. BRISTOL / Upfest : le plus grand festival de street art d’Europe (30 mai – 1er juin 2020)  

Le festival de street art de Bristol signe son retour après une interruption en 2019. Quand ? Du 30 mai au 1er juin 2020. 40 spots de la ville seront investis par plus de 300 artistes. A cette occasion, le M shed, musée de la ville situé du côté de Prince’s Wharf, proposera une nouvelle exposition au public. « Street Art : past, present and future«  devrait séduire les amateurs d’art urbain du 6 juin au 1er novembre 2020. Les événements culturels autour de l’art urbain suscitent un bel engouement. Bristol devrait s’inscrire sur la liste des envies de voyage de nombreux aficionados du genre, en 2020.

Upfest Gallery
198 North West
Bristol
https://www.upfest.co.uk

4. NYC / Premières expos photos de l’annexe américaine du musée Fotografiska de Stockholm (déc 19 – mars / avril 2020)

Saviez-vous que le musée Fotografiska de Stockholm avait ouvert une annexe à New York ? Quelle nouvelle ! L’adresse incontournable de la capitale suédoise propose depuis le 14 décembre cinq expositions photographiques à découvrir dans ce nouveau temple culturel new yorkais :

Adi Nes, Testaments (14 déc – 1 mars 2020)
Anastasia Taylor Lind, Fotografiska For Life X TIME (14 déc – 8 mars 2020)
Ellen von Unwerth, Devotion ! 30 Years of Photographing Women (14 decades – 29 mars 2020)
Tawny Chatmon, Inheritance (14 déc – 22 mars 2020)
Helene Schmitz, Thinking Like a Mountain (14 déc – 12 avril 2020)

Fotografiska
281 Park Ave S
New York
https://www.fotografiska.com/nyc/

5. LONDRES / Expo Steve MCQueen Tate Modern (13 fév – 10 mai 2020)

Steve McQueen qui expose actuellement des portraits de 3000 écoliers (Year 3) au Tate Modern sera mis à l’honneur en 2020 pour son œuvre cinématographique. L’artiste britannique, réalisateur et scénariste figure parmi les meilleurs talents engagés de sa génération. Il a signé quatre œuvres majeures pour le cinéma : Hunger (2008), Shame (2010), 12 Years a Slave (2013) et Widows (2018). L’exposition du Tate Modern réunira ses installations vidéo et cinématographiques des deux dernières décennies. Un événement culturel à vivre Outre-Manche.

Tate Modern
Bankside
Londres
https://www.tate.org.uk/visit/tate-modern

6. PARIS / ChangeNOW Summit 2020 au Grand Palais ( 30 jan – 1er fév 2020)

Le ChangeNOW Summit, première Exposition Universelle des solutions pour la Planète prendra ses quartiers au Grand Palais fin janvier. Dans quel but ? Répondre de façon concrète aux problématiques climatiques contemporaines en réunissant divers experts de l’innovation environnementale et sociale. Il sera question de mobilité, d’agriculture, de biodiversité, d’économie, de santé, d’énergie ou d’éducation.

Les 250 speakers, 100 pays représentés et 20 000 visiteurs attendus devraient faire de Paris la capitale mondiale de l’écologie durant trois jours. Du 30 janvier au 1er février, le Grand Palais deviendra un espace privilégié de connexion entre les nouveaux acteurs du changement climatique et de grands groupes, des investisseurs, des citoyens qui auront fait le déplacement. Basé à la Station F les deux éditions précédentes, le ChangeNOW Summit  2020 bénéficiera d’une vitrine de premier plan sous la nef qui a abrité l’Exposition Universelle de 1900.

ChangeNOW Summit
Grand Palais
3, avenue du Général Eisenhower
75008 Paris
https://www.changenow-summit.com

7. LILLE / La capitale mondiale du design sera française en 2020 (7 déc – 5 déc 2020)

Cette année, Lille devient la première métropole française érigée au rang de Capitale Mondiale du Design grâce à un ambitieux projet : « transformer son territoire par le design ». Ces prochains mois, les 4 saisons inspireront une série d’événements à thème :

  • L’hiver : la sensibilisation
  • Le printemps : la révélation
  • L’été : l’épanouissement
  • L’automne : l’accomplissement

Des expositions seront articulées autour de la place du design dans les défis du monde d’aujourd’hui : « changement climatique, amélioration de l’habitat, recherche d’une société plus inclusive ».

Lille Metropole 2020
World Design Capital
www.designiscapital.com

8. PARIS / Ballet Roméo & Juliette de Benjamin Millepied avec le L.A. Dance Project (29 mai – 06 juin 2020)

Parmi les événements culturels attendus en 2020 : le retour en France du danseur et chorégraphe Benjamin Millepied qui a dirigé l’Opéra de Paris de 2014 à 2016. L’ex-danseur étoile du New York City Ballet revient avec une création originale qui mêle danse, théâtre, et cinéma : une interprétation de Roméo & Juliette résolument moderne, rythmée par la musique de Prokofiev.

Dans cette version, les amants maudits sont de jeunes adultes qui vivent à Los Angeles dans un univers urbain contemporain. Ils se heurtent à des normes ancrées dans la société actuelle qui rendent leur union impossible. Rendez-vous à La Seine Musicale pour applaudir un casting différent chaque soir du 29 mai au 6 juin.

La Seine Musicale
Ile Seguin
92100 Boulogne-Billancourt
https://www.laseinemusicale.com

9. LIVERPOOL / Biennale d’art contemporain (11 juillet – 25 octobre 2020)

Saviez-vous que la Biennale de Liverpool était le plus grand festival d’art contemporain de Grande-Bretagne ? Sous l’influence de l’art, le visage de la ville a constamment évolué au fil des deux dernières décennies. La 11ème édition conviera des artistes de renommée internationale à œuvrer sur le thème du corps et des façons de se connecter au monde. Leurs créations alimenteront des expositions dans une douzaine de sites de Liverpool. Le public pourra admirer performances et projections durant les quinze semaines de la Biennale.

Liverpool Biennal
https://www.biennial.com

10. NOUVELLE-ORLÉANS / Essence Festival 2020 (1er – 5 juillet 2020) 

Le festival Essence se veut le plus grand rassemblement mondial de la culture noire. Impulsé par Essence en 1994 pour fêter les 25 ans du magazine qui s’adresse aux Afro-américaines, le rendez-vous s’est pérennisé grâce à l’ampleur de l’accueil reçu. Depuis cette première édition, les festivaliers profitent chaque été de concerts, de conférences, d’ateliers, de séminaires sur des thématiques diverses (style, beauté, pouvoir, finance, culture, religion). L’événement draine des stars de la soul, du RnB, du rap, du jazz, à l’instar de Beyoncé, Mary J. Blige, Pharrell, Trombone Shorty. Des personnalités influentes et inspirantes telles que Michelle Obama sont conviées chaque été à la Nouvelle-Orléans pour partager leur expérience et favoriser l’empowerment féminin.

Essence Festival
http://www.essence.com/festival 

11. VILLENEUVE D’ASQ / Le LaM consacre une rétrospective à William Kentridge (5 fév – 5 juillet 2020)

Le Lille Métropole Musée d’art moderne, d’art contemporain et d’art brut (LaM) s’apprête à accueillir la première grande rétrospective française consacrée à l’artiste sud-africain William Kentridge. L’un des artistes les plus prolifiques de sa génération salué par les plus grands musées du monde : le Tate Modern à Londres, le MET de New York ou encore le San Francisco Museum of Modern Art. « Un poème qui n’est pas le nôtre » s’apprête à devenir l’un des événements culturels majeurs de 2020.

L’exposition conçue en étroite collaboration avec le Kunstmuseum de Bâle offre l’opportunité de découvrir le cheminement artistique de William Kentridge, de ses travaux de jeunesse à ses toutes dernières réalisations. Influencé par le constructivisme, le dadaïsme ou encore l’expressionnisme allemand, il livre au monde une œuvre plurielle riche et saisissante. Une belle occasion d’organiser une escapade dans les Hauts-de-France.

LaM
1 allée du Musée
59650 Villeneuve d’Ascq
https://www.musee-lam.fr 

12. MANCHESTER / 3ème édition de la WEEK 53 Festival chez The Lowry (24 avril – 3 mai 2020)

Cette nouvelle édition coïncide avec les 20 ans du centre d’art The Lowry. Le festival s’apprête à explorer le thème du pouvoir sous différentes formes : le pouvoir entre les sexes, en politique, dans l’univers des médias ou de la culture. Qui détient le pouvoir, aujourd’hui ? Peut-il être distribué autrement ?  Comment la dynamique historique du pouvoir influence-t-elle nos réalités contemporaines ? Un programme passionnant à découvrir à Manchester ce printemps.

The Lowry 
Pier, 8 The Quays
Salford M50
Manchester
https://thelowry.com

13. PARIS / Expo Matisse au Centre Pompidou (13 mai – 31 août 2020)

Pour célébrer le 150e anniversaire de la naissance d’Henri Matisse, le Centre Pompidou organise une exposition spectaculaire autour d’une sélection d’œuvres majeures de l’artiste, de ses débuts à sa dernière réalisation. Les prêts de la famille de l’artiste, de collectionneurs privés et d’autres musées offriront au public l’opportunité d’admirer des chefs-d’œuvres qui n’ont pas été exposées en France depuis 1970, date de la grande rétrospective consacrée à l’artiste au Grand Palais. Beau succès en perspective.

Centre Pompidou
https://www.centrepompidou.fr

14. NOUVELLE-ORLÉANS / Le Festival de Jazz de la Nouvelle-Orléans fête ses 50 ans (23 avril – 3 mai 2020)

La Nouvelle-Orléans s’apprête à célébrer la musique intensément du 23 avril au 3 mai. Contrairement à ce qu’indique le nom du festival, on y écoute du jazz, mais pas seulement. Les mélomanes seront heureux de vibrer au son du gospel, de la musique afro-caribéenne, du blues, de la musique cajun, du rock, de la country, du RnB ou du zydéco. Rendez-vous sur le site de l’événement pour guetter la programmation 2020.

New Orleans Jazz & Heritage Festival
http://www.nojazzfest.com

15. GUADELOUPE / Festival Terre de Blues de Marie-Galante (29 mai – 1er juin 2020)

Après une 20ème édition d’exception réunissant un beau panel d’artistes sur l’île de Marie-Galante au large de la Guadeloupe (Lauryn Hill, Malavoi & Ralph Tamar, Tarrus Riley, Akiyo, Jacques Schwarz-Bart, Tiken Jah Fakoly, Tampo Klassik Live …), la programmation de l’édition 2020 du festival Terre de Blues devrait séduire néo-festivaliers et fidèles de l’événement.

Attention, il faut s’y prendre à l’avance. Nombreux sont ceux qui bloquent leurs réservations des mois à l’avance pour jouir, le moment venu, d’un hébergement et d’une voiture de location à Marie-Galante. Retrouvez mes recommandations pour organiser votre séjour dans mon guide de voyage Guadeloupe l’Essentiel publié aux éditions Nomades.

événements-culturels-2020Festival Terre de Blues
https://terredeblues.com/fr/

Voici une liste non exhaustive de moments clés pour vous inspirer des idées de voyages enrichissants cette année. Parmi les événements culturels à ne pas manquer en 2020, il y a aussi des rendez-vous traditionnels comme le Festival International du Film de Toronto (TIFF) en septembre, les expositions de la Fondation Vuitton, et tant d’autres encore. 2020 annonce également de belles initiatives, à l’instar du Deciphering Dickens : un projet du Victoria & Albert museum pensé pour le 150e anniversaire de la mort de l’auteur Charles Dickens. Rendez-vous dans la newsletter du week-end pour faire le plein d’inspiration au fil des mois à venir.



Abonnement newsletter : cliquer ICI

newsletter-blog-elle-dit-8

 

Mon mood board de janvier : inspiration pour une année 2020 productive

moodboard-janvier-2020

1er janvier 2020. Les changements de dizaine titillent nos rêves et nos doutes. Qu’ai-je fait des dix dernières années ? Que me réservent les dix prochaines ? Je me souviens m’être laissée porter par les flots de 2000 à 2010, avant de tout envoyer valser et décider en conscience du cap à donner à ma vie. C’est l’objectif de mon mood board de janvier : se fixer un cap pour atteindre un à un les objectifs fixés. Chaque 1er janvier nous offre l’opportunité de mettre un petit coup de manivelle à la machine à rêves. C’est parti !

mood-board-2020-elle-dit-8

Voyages, apprentissages, projets professionnels influencent mon mood board de janvier. Voici un extrait des objectifs que je me suis fixés pour une année 2020 productive.

Moodboard 2020 / Programmer un voyage sur un nouveau continent avec Charles

Après avoir multiplié les voyages en Amérique du Nord cette dernière décennie (Los Angeles, San Francisco, New York, Toronto, Washington DC, Philadelphie, Baltimore, Miami), j’ai très envie d’explorer de nouveaux territoires en 2020, hors voyages de presse. C’est toujours un bonheur de partir en reportage (j’adore mon job !), mais j’ai envie de voyages personnels également. Sur un autre tempo. En Afrique, j’ai été gâtée : Maroc, Sénégal, Côte d’Ivoire, Niger. J’y retournerai, c’est certain. En Europe, après l’Islande, la Suède, la Norvège, la Suisse, le Luxembourg, l’Espagne, la Grande-Bretagne ou la Belgique, j’ai prévu de visiter de nouvelles destinations sur le continent.

En 2020, j’accorderai une place privilégiée à la Caraïbe chère à mon cœur, toutefois ma priorité avant notre prochain déménagement sera asiatique ou océanique. J’hésite encore. Je rêve d’un voyage au long cours rythmé par des étapes programmées, de jolies rencontres et des détours. Il va falloir convaincre Charles de prendre quelques jours de vacances … Un mood board dédié à ce voyage devrait titiller son instinct de chasseur d’images.

Mood board 2020 / Démarrer de nouveaux apprentissages

Charles & moi partageons une insatiable soif d’apprendre, de nous perfectionner. Un besoin pour donner du sens au temps. Un plaisir aussi. Ces dix dernières années se sont révélées passionnantes pour tous les deux. De son côté, le montage, l’écriture de scénario ou la basse l’ont captivé. Pour ma part : blogging, journalisme, photographie m’ont enrichie et ouvert des portes insoupçonnées. A l’issue de mon Master presse écrite / presse web à l’Ecole Supérieure de Journalisme, j’ai pensé changer de vie pour me consacrer à temps plein à mon portefeuille de clients, avant de me raviser.

Le renoncement à une vie de freelance à 100% m’a apporté la tranquillité d’esprit recherchée pour m’aventurer sur de nouveaux terrains de jeu. Ce sera mon jardin secret quelques temps encore avant de tout vous dévoiler. Comme pour la publication de mon guide de voyage publié aux Editions Nomades (Guadeloupe l’Essentiel) en 2017 ou la parution du beau livre auquel j’ai contribué aux éditions Gallimard (500 idées pour des escapades nature en France) en octobre dernier.

Mood board 2020 / Préserver l’équilibre travail, vie personnelle

Mon artiste de mari & moi avons la fâcheuse tendance à travailler sans compter nos heures. C’est le revers de la médaille lorsqu’on travaille à son compte (son cas) ou qu’on est passionné par son activité (notre réalité). L’annonce d’une nouvelle brutale l’été dernier a redistribué les cartes. La santé d’une personne proche a vacillé. Tout ce qui me semblait important la minute d’avant s’est alors avéré dérisoire. Les moments simples avec les personnes que j’aime me semblent plus précieux que jamais. Je suis heureuse d’avoir fait les choix qui s’imposaient en 2019 pour un meilleur équilibre vie professionnelle / vie personnelle. Je choisis les partenaires avec lesquels je souhaite travailler (un luxe) et décline les propositions qui ne correspondent plus à mes attentes (un apprentissage). En 2020, je compte poursuivre sur cette voie et alterner expériences de vie et projets professionnels de qualité.

J’arrête là la liste des objectifs pour vous surprendre ces prochains mois. Recevez mes meilleurs vœux pour 2020 ! Je vous souhaite une année captivante entourés des personnes qui vous sont chères. Aimez. Vibrez. Rêvez. 



Rendez-vous ce week-end avec la première newsletter
inspiration de l’année.

S’abonner ICI :