Visiter Washington DC, New York City, Philadelphie, Baltimore : le road trip concocté sur le papier devient réalité. Mon intérêt pour les Etats-Unis est né ici, sur la côte Est. D’aucuns rêvent de route 66, d’autres encore de road-trip en Californie (done), moi j’ai d’abord été curieuse des villes de la côte Est. Elles ont à mes yeux ce supplément d’âme apporté par une dimension historique prégnante. Tant d’événements majeurs se sont déroulés à Washington DC. Je pense spontanément aux manifestations contre la Guerre du Vietnam. Je pense à la Marche sur Washington de 1969 ponctuée par le célèbre discours de Martin Luther Luther King I have a Dream. Je pense à la famille Kennedy. Je pense à l’investiture du président Barack Obama. En voyage comme en amour, le timing est essentiel. Washington DC a frappé à ma porte à plusieurs reprises l’an dernier. Lorsque Barack Obama a clôturé son second mandat par l’inauguration du Musée national d’histoire de culture afro-américaine, j’ai senti que le moment était venu. L’invitation des Editions Nomades à la maison des Etats-Unis pour le lancement du guide Washington l’Essentiel de Fannie Rascle a fait pencher la balance plus encore. A la conférence de presse l’auteur nous a dépeint une ville agréable à vivre, une ville que le couple Obama a dynamisé en sortant régulièrement, en profitant de ses atouts. La petite flamme au fond de moi a dansé avec vivacité. Tout semblait réuni pour faire de Washington une première ville étape passionnante pour un road-trip sur la côte Est des Etats-Unis. Le nouveau blogtrip de My Trendy Agency prenait forme. L’objectif majeur de cette nouvelle expérience: partir à la rencontre d’insiders dans les pas d’auteurs des Editions Nomades. Nous convierons 2 influenceurs : @superchinois801 & @clemy75.

J 1 : vol Paris – Keflavik – Washington DC BWI

Quel bonheur de retrouver Gérard (@superchinois801) & Clémentine (@clemy75) sur cette nouvelle aventure! Une idée de voyage lancée l’an dernier lors du blogtrip que nous organisions dans les îles de Guadeloupe, un projet évoqué entre deux mojitos à Cuba en juin dernier et nous voilà réunis aux Etats-Unis excités, curieux, impatients d’explorer les quatre villes retenues sur la côte Est. First : escale à Washington DC puis rendez-vous avec Philadelphie et New York. Nos achèverons le voyage à Baltimore: une ville en plein essor vantée par Olivier de Capital Region USA.

Atterrissage à Baltimore un samedi d’automne en fin de journée. Le road-trip peut commencer. J’allume mon portable : un SMS de notre navette Super Shuttle nous invite à indiquer notre arrivée, l’instant où nous aurons récupéré nos bagages, le moment où nous nous dirigerons vers la zone de stationnement de la navette. Tout est balisé. Expérience pratique et rassurante dans un aéroport que l’on découvre. Cap vers notre hôtel à Washington DC à peu moins d’1h de route. En approchant de la capitale, on découvre des maisons cossues aux couleurs d’Halloween. Ce que j’observe autour de moi est bien éloigné de ma première référence sur la côte Est. J’aime déjà …

Super Shuttle

www.supershuttle.com

Capital Region USA nous a invité à tester l’hôtel Palomar DC : une adresse qui bénéficiera d’un focus prochainement sur le blog. Accueil chaleureux. Petit paquet de l’office. L’aventure commence. Le lobby ne laisse pas deviner la décoration contemporaine aperçue en photo. Le meilleur reste à venir… Le clou de l’expérience se dévoile dans les chambres à l’étage. En poussant la porte: wOw! Vaste chambre, un bureau face à la fenêtre, un souci du détail… J’adore! On sera bien ici. Je le sens. Je le sais.

Hotel Palomar DC

2121 P St NW, Washington

Un peu groggy sous l’effet du décalage horaire, nous décidons de dîner près du Palomar DC pour être en pleine forme le lendemain. Alors que je m’apprête à sortir mon Washington l’Essentiel, les deux garçons du groupe annoncent vouloir tester le fast-food couleur locale non loin de l’hôtel. Are you sure, guys? On va à l’encontre de vos requêtes initiales, là 😀 Je les taquine! Nos sportifs soucieux de leur ligne avaient écarté les burgers de leur programme. Pas tous les jours en tout cas 🙂 Il s’est avéré que ce soir là, c’était un excellent choix! Gourmand mais ô combien savoureux. J’ai dégusté le meilleur milk-shake du séjour chez Z-Burger! Onctueux au possible… Mention spéciale à l’accueil. J’avais oublié que l’on pouvait être accueillis avec tant de chaleur humaine à un fast-food. Humour, patience, sourires… I’ll be back. Petit mémo à votre attention : les grandes portions américaines ne correspondent pas aux portions françaises. On bascule dans le XXL impossible à terminer 🙂 J’dis ça…

Z-Burger

2157 P St NW, Washington

J 2 : Culture et rencontre à Washington DC

Nuit parfaite. J’ai dormi comme un bébé dans notre lit hypra confortable. Charles dort encore. Le décalage horaire n’a quasiment pas de prise sur lui. Moi j’y suis très sensible. Me voici réveillée aux aurores et en pleine forme! Je consulte la météo : elle va contrarier nos plans … Filmer sous la pluie ne rendra pas grâce à la beauté de la ville aperçue la veille. Je veux profiter de chaque instant. Les musées retenus en amont coïncident avec les opportunités offertes : Washington DC et ses alentours ont tant à offrir! La ville abrite de nombreux musées passionnants à visiter grâce à la Smithsonian Institution: une référence qui se consacre à la diffusion du savoir au plus grand nombre. Les Etats-Unis doivent cette institution au scientifique britannique James Smithson qui a légué 500 000 dollars au pays pour mener à bien cette action au début du XIXe siècle.

J’ai choisi deux rendez-vous culturels en matinée pendant que mes acolytes déambulent dans la ville pour en shooter l’essence. Je leur ai annoncé nos 2 impératifs de la journée : le foodtour avec Carpe DC Food Tour et un tea-time avec Thierry Delourneaux, le chef-pâtissier du St-Regis. 8h40: je suis devant le Newseum. Je ne pouvais pas manquer le musée du journalisme contemporain chaudement recommandé par Capital Region USA l’année même de mon Master à l’Ecole Supérieure de Journalisme Paris. Oui oui, j’ai repris mes études pour un projet qui me tient à coeur. Je m’accorde 1h avant de rejoindre les autres. C’est peu mais c’est un début si je ne veux pas manquer le musée qui m’amène ici. A mon arrivée je découvre que le Newseum ouvre à 9h tous les jours SAUF le dimanche. Oh oh… J’abandonne ou j’attends? Je décide de rester, j’effectuerai une courte visite pour cette première fois.

En levant le nez de mon iPhone quelques minutes plus tard, je constate qu’une file d’attente impeccable et discrète s’est formée derrière moi. J’esquisse un sourire. Comme c’est agréable de ne pas avoir à jouer des coudes pour défendre sa place… Lorsque les gardes ouvrent les portes je suis la première. Je passe de salle en salle avec des étoiles plein les yeux. Un peu frustrée de devoir me dépêcher mais tellement heureuse de me trouver en ce lieu d’exception. A cette minute je sais que Washington sera à notre programme 2018. Je l’ai décidé ici au Newseum. Il faut que Charles visite ce musée, il faut que je revienne avec lui et que je prenne le temps cette fois. L’exposition du moment est consacrée à John F. Kennedy. C’est justement le sujet d’un devoir à rendre à mon retour. Les photographies sont magnifiques! Je suis époustouflée… A un autre niveau j’ai le souffle coupé devant des documents consacrés à la lutte en faveur des droits civiques. Il faut que mon père visite Newseum. Les photographies de prix Pulitzer, les vestiges du World Trade Center … Tout est passionnant!  Ce musée est pas-sion-nant! Focus sur le Newseum dans un prochain article. Il le vaut bien.

Newseum

555 Pennsylvania Ave NW, Washington

Même au pas de course, le temps a filé trop vite. Les autres m’attendent déjà. Il pleut toujours. Je saute dans un Uber pour rejoindre le reste de l’équipe au Musée national de l’histoire et de la culture afro-américaine (NMAAHC). J’en ai rêvé, j’y suis. L’architecture me rappelle celle du Mémorial ACTe de Guadeloupe. Ce sont pourtant des architectes différents qui ont planché sur les deux projets mais le lien entre les deux institutions est palpable.

National Museum of African-American History and Culture

1400 Constitution Ave NW, Washington

Ici encore un article spécifique s’impose pour partager l’émotion ressentie entre ces murs. Quelle scénographie spectaculaire! J’ai retrouvé James Baldwin qui m’accompagne depuis la sortie du documentaire de Raoul Peck I Am Not Your Negro.  J’ai été émue face à une statue forte en symbole : celle représentant John Carlos, Peter Norman et Tommie Smith aux Jeux Olympiques de 1968 à Mexico. L’histoire a retenu le geste des deux sprinters afro-américains pieds nus brandissant le poing couvert d’un gant noir pour dénoncer la situation des Afro-Américains aux Etats-Unis, l’année même où Martin Luther King et Bobby Kennedy ont été assassinés.

L’histoire a oublié que le coureur Australien Peter Norman devant John Carlos et Tommie Smith sur le podium arborait comme les deux Américains le badge du Projet Olympique en marque de soutien à leurs côtés. On sait moins qu’avant de monter sur le podium il les a encouragés à porter chacun un gant noir lorsque les deux sprinters se sont aperçus qu’ils n’avaient qu’une paire de gants. C’est ce clin d’oeil aux Black Panthers qui restera gravé dans la mémoire de tous. L’Australie en proie à l’apartheid à cette époque l’a mis au ban de la société pour avoir soutenu cette entreprise. Il est important de savoir que l’athlète n’aura saisi aucune des perches tendues par les autorités au fil des ans pour dénoncer le geste des athlètes américains et se réhabiliter dans l’opinion publique. L’idée de suprématie raciale prévalente en Australie dans les années 60 a eu raison de sa carrière et de son nom dans l’histoire. A son décès, John Carlos et Tommie Smith ont fait le déplacement en Australie pour porter son cercueil pour lui rendre hommage. Chapeau bas Peter Norman.

A ne pas manquer : l’espace spectaculaire consacré à la musique avec un hommage rendu aux artistes vivants ou disparus qui font rayonner la soul music, le jazz … Costumes, pochettes d’album, photographies, textes de chansons, affiches… Charles qui est photographe mais aussi et surtout musicien et producteur n’en revenait pas! Sa passion pour la musique dépasse toutes les autres. Cette année, lui aussi a repris le chemin de l’école pour revenir à ses premières amours. Il a entamé un 3e cycle à l’EDIM pour renouer avec une activité qui lui a manqué trop longtemps. Est-ce utile de préciser qu’il faut impérativement passer par le National Museum of African-American History and Culture lors de votre séjour à Washington?

Par ma faute, nous avons débuté cette visite pus tard que prévu. Par ma faute nous avons dû l’écourter mais ça n’a pas suffi. Nous avons manqué le départ du foodtour réservé avec Carpe DC Food Tours : LE RV qu’il ne fallait absolument pas manquer. En lien avec la guide nous nous sommes rendus sur U Street pour rejoindre le groupe en chemin. Sans réponse à notre arrivée, nous nous sommes résolus à renoncer, déçus d’avoir manqué cette belle expérience à partager… Un coup de fil tardif nous a trouvé chez Ben’s Chili Bowl. Nous y déjeunions, confus mais certains de revenir tester ce foodtour vivement recommandé par Capital Region USA. Mettez-le sur la liste de vos indispensables! Le premier qui le teste en parle à l’autre! Deal?

Carpe DC Food Tours

http://carpedcfoodtours.com

Cette regrettable mésaventure nous a tout de même conduit à une adresse mythique de Washington: le Ben’s Chili Bowl en place depuis 1958 et recommandé par Fannie Rascle dans le guide Washington l’Essentiel. L’établissement lancé il y a 60 ans avec les économies du jeune couple de propriétaires a conservé un intérieur d’époque et des recettes traditionnelles qui lui valent un succès international. Sur les murs, on découvre  que Nicolas Sarkozy et Carla Bruni sont passés par là. Barack Obama aussi. Il a peut-être testé l’Original Chili Half-Stoke. C’est LA spécialité de la maison: hot-dog composé d’une saucisse mi-porc, mi-bœuf recouvert de moutarde américaine, d’oignons grillés et d’une sauce chili faite maison! Que les végétariens se rassurent, la maison évolue avec son temps et propose des mets sans viande aucune. Les fans de Bruce Springsteen, Bono, Bruno Mars, Mary J Blige seront heureux d’apprendre que ces artistes se sont également restaurés au Ben’s Chili Bowl. Charles ne s’en est toujours pas remis 😀 Les frites maison sauce chili et leurs milk-shakes : soo tasty!

Ben’s Chili Bowl

1213 U Street

Une balade photo au National Mall de Washington DC

Le RV manqué nous a offert une fenêtre de quelques heures avant le tea-time au St-Régis. Clem & les garçons m’ont emmené là où ils ont shooté le matin. Pour une première fois à Washington, on ne peut pas manquer quelques monuments incontournables: la Maison Blanche que tout le monde imagine plus grande, le Lincoln Memorial où Martin Luther King a prononcé son discours I Have A Dream, le Capitole, fameux siège du pouvoir législatif tant de fois porté à l’écran, le Washington Monument, obélisque qui apparaît en flash dans Scandal érigée en l’honneur de George Washington premier président des USA (fermée aux visiteurs pour travaux jusqu’au printemps 2019)… Le parc National Mall bordé de musées et de tous ces monuments vaut le détour! Se trouver là où le coeur politique de Washington DC bat ne laisse pas indifférent…

 

Capitole - @elledit8 à Washington DC

Une rencontre inspirante

Deuxième rendez-vous de la journée : tea-time au St-Régis, un 5* de Washington DC avec un chef pâtissier surprenant! Il y a quelques mois, j’ai découvert une interview du chef Thierry Delourneaux avec enthousiasme dans le magazine Veille Tourisme Antilles. Un chef-pâtissier originaire de Guadeloupe officiant au St-Regis Washington DC : quel parcours! Je l’avais contacté il y a quelques mois pour le féliciter et espérais vivement le rencontrer lors de notre premier voyage à Washington. Je ne savais pas encore quand nous viendrions mais je savais que ce voyage se réaliserait courant 2017 d’une façon ou d’une autre. Washington DC s’était hissée en top liste de mes envies éditoriales.

St-Regis Washington DC

923 16th and K Streets, N.W., Washington, DC

Un portrait du chef Delourneaux s’impose pour vous faire découvrir la personne inspirante et généreuse qui a choisi de poser ses valises à Washington DC après des expériences  enrichissantes dans de prestigieux établissements aux 4 coins du monde: Singapour, Bermudes, San Diego … Il fera l’objet du prochain article.

J 3 : Washington DC – Philadelphia

Last day in Washington DC. Fort matinale, j’avais espéré faire un saut à Alexandria avant de partir. La météo du jour ne m’aurait pas permis d’en profiter pleinement. Nous quittons donc Washington DC sur une promesse: revenir dans quelques mois, en mode slow, plus longtemps, en famille sans doute, pour continuer à explorer une ville séduisante à plus d’un titre. Et vous, tentés?


Conseils pratiques

Quelles ressources pour organiser un voyage à Washington DC?

  • Le site Capital Region USA : mine d’informations pour visiter Washington DC et ses environs. Mon petit doigt me dit que vous aurez envie d’escapades en Virginie et dans le Maryland après avoir surfé sur leur site. Un grand merci aux équipes de Capital Région USA pour cette mise en bouche!
  • Le guide Washington l’Essentiel : ne partez pas sans le guide de voyage de Fannie Rascle publié aux Editions Nomades. Cette journaliste qui a vécu quelques années dans la capitale américaine connaît la ville de l’intérieur. Pour le prochain voyage j’ai dans mon calepin l’adresse du restaurant préféré de Michelle Obama entre autres recommandations. J’ai hâte!
  • Le blog Visiting Washington : j’ai eu plaisir à naviguer chez ce petit nouveau de la blogosphère lorsque j’ai commencé à organiser le road-trip. Un blog consacré à Washington DC avec des infos pratiques et des suggestions de visites 🙂 What else?! J’ai relevé l’excursion d’une journée à Alexandria et au Mount Vernon pour la prochaine fois.

5 idées de visites relevées dans Washington l’Essentiel, Editions Nomades

Parce qu’en road-trip on fait des choix et que sur le #USAWOW la priorité était accordée aux rencontres avec des insiders, j’ai archivé quelques idées de visites pour notre prochain voyage :

  • Le cimetière d’Arlington où une flamme éternelle brûle en l’honneur de John Fitzegald Kennedy
  • Un stop à la librairie de l’université de Georgetown après une promenade sur le campus
  • Une balade dans le quartier de Georgetown
  • Une croisière sur le Potomac
  • Une soirée jazz au Blues Alley

Réserver son vol avec WOW air

  • Tarif vol aller/retour : à partir de 319,98€
  • Temps de vol : 11h15 à l’aller avec stop-over en Islande – 10h40 au retour avec stop-over en Islande
  • Aéroport de départ : Paris (CDG) (ou Lyon LYS)
  • Aéroport d’arrivée : Washington DC (BWI)  > Baltimore – A environ 1h de Washington DC)
  • Navette aéroport / hôtel Washington DC :  Super Shuttle (à partir de 42$ le trajet)
  • Horaire vol aller : 12h35 – Arrivée : 17h50 (heure locale)
  • Horaire vol retour : 18h50 – Arrivée : 11h30 (heure locale)

Plus d’infos pratiques sur WOW air dans l’article précédent.

Quelle saison choisir pour un voyage à Washington DC?

L’automne et le printemps sont les meilleures saisons d’après les spécialistes. Après ce premier voyage en automne, je vous confirme que les couleurs sont superbes en cette saison!


#USAWOW : un blogtrip expérience concocté par My Trendy Agency réalisé en partenariat avec WOW airCapital Region USADiscover PHLEditions NomadesNew York en français

mytrendyagency :

notre petite agence de content marketing in love with stories ♥


Abonnez-vous à la newsletter du week-end :

notre RV inspiration avec contenu exclusif

Rendez-vous sur Hellocoton !

17 thoughts on “CARNET DE VOYAGE | Visiter Washington DC”

  1. J’ai toujours imaginé un road-trip sur la côte ouest mais c’est vrai que ça le fait carrément sur la côte estaussi! Merci pour l’idée. Mon copain et moi on va se faire plaisir cet été avec tes bons conseils! Merci pour l’idée

  2. J’avoue que j’avais pas pensé à Washington jusque là, mais ton article donne vraiment envie de programmer un voyage là-bas! J’avais suivi tes stories pendant le road-trip! Tu m’as donné l’impression de voyager avec vous. C’était canon 😉

  3. Merci de nous embarquer dans tes aventures! J’imagine bien un voyage avec ma troupe là-bas. Mes enfants sont grands. Ce sera une chance pour eux de découvrir les musées dont tu parles avec tant d’enthousiasme. Merci pour l’inspiration Joëlle! Continue de nous faire rêver!

  4. Philadelphie et Washington me plairait vraiment , et tes stories donnaient envie
    Je pense que j’aurai pas de mal à retrouver Ben’s Chili Bowl avec tous ces streets art autour du restaurant
    J’ai appris récemment qu’il y avait la comédie musicale de Tina Turner à Philadelphie, une autre raison d’y aller 😉

  5. ça du être vraiment magique
    merci pr ton retour
    depuis quelques années Washington DC est revenue dans mon esprit pr 1 trip sur la côte est
    mon combo de rêve serait New York Boston Cap Cod et DC
    à voir quand cela se réalisera
    contente pr toi que tu projettes un voyage moins speed en 2018 je t envie hi hi
    là je pense à 2 top séries sur DC c est the Weest Wing et bien sur Scandal
    bon j évites les spoilers du Scandal car je suis arrêtée seulement à la saison 5 épisode 8

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *