A quand remonte la dernière fois où votre famille toute entière (ou presque) s’est réunie? Noël? Peut être pas… Le 25 décembre dernier, pour la première fois depuis notre mariage, Charles & moi avons goûté à ce bonheur simple mais ô combien précieux d’un déjeuner en famille (élargie) avec ceux qui comptent tant à mes yeux: ma grand-mère qui a fêté ses 80 ans en août dernier, mes grands-oncles et grandes tantes, mes parents, ma soeur, des cousines, ma filleule. Nous nous sommes tous réunis chez Man’So (mon aïeule aujourd’hui disparue) sur la terrasse des jours heureux de mon enfance. La mémoire de Man’So nous habite et nous rassemble en dépit du temps qui passe. Plus encore au fil du temps qui passe, justement. Man’So c’était notre « poto mitan » comme on dit chez moi: une femme forte, une femme courageuse, pleine de sagesse. Femme altruiste s’il en est, elle a cheminé plus de 90 ans sur une route accidentée avec le respect de tous.

Le matin de Noël

Réveillon au son du ka avec les ambianceurs de la famille! Quel bonheur de retrouver tonton Jacques, Guy, tante Parfélia, Viviane… Mes parents ont organisé avec leur aide un vrai #NoëlKréyol chez mon oncle à l’occasion de notre venue. Boudin créole, riz et pois d’angle, porc roussi, bûche maracudja, schrub, punch coco, champagne… Tonton José avait pris soin de couper des cocos l’après-midi pour nous offrir de l’eau de coco bien fraîche comme j’aime. La famille était réunie en musique autour d’un festin créole dans sa plus pure tradition. Vers 2h du matin, nous avons laissé ma grand-mère sur la piste de danse, littéralement K.O. par le jetlag et la fatigue héritée du voyage au Niger. J’écris ces quelques mots le sourire aux lèvres en revoyant cette image: ma grand-mère, ma mère et ma soeur chantant à tue-tête sur la piste! Bonheur…

Le matin de Noël, en dépit d’une courte nuit de sommeil commencée au petit matin, réveil à 6h30. Impossible de se rendormir. Nos corps sont encore au rythme du fuseau horaire de Paris. Il est 11h30 là-bas. Qu’à cela ne tienne. Cet inconvénient devient vite un avantage dans les îles de Guadeloupe. Les journées débutant tôt avec le lever du soleil sont plus longues. Charles soucieux de faire voler notre drone récemment acquis me demande où nous pourrions nous rendre avant le déjeuner pour ramener de belles images. Je sais où je vais l’emmener: là où mes parents, ma soeur et moi nous promenions le dimanche. Nous nous arrêterons sur la plage de Grand Anse quasiment  déserte en ce matin de Noël avant de nous diriger vers le phare de Vieux-Fort (do you remember?). Charlie figera ce moment, défiant les bourrasques de vent.

Vas-y Charlie! Vooole Charliiiie. Plus haut 😀

Rendez-vous sur Hellocoton !

9 thoughts on “1 photo 1 histoire | Un matin pas comme les autres”

  1. Merci de nous emmener dans ces petits moments qui deviennent vite très grands dans le cœur … Et cette eau de coco qui donne le goût de ce festin familial.. Merci
    Bravo Charlie!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *