Catégorie : côté food

TOP CHEF – Le chef David Gallienne intègre la brigade d’Hélène Darroze

chef-david-gallienne-candidat-top-chef

« Top Chef  » : c’est parti ! Parmi les 15 candidats en lice dans le concours : David Gallienne,  chef étoilé propriétaire du Jardin des Plumes. Il nous a reçu hier après-midi, à quelques heures du lancement du programme sur M6. L’occasion de revenir sur les challenges relevés au cours des derniers mois. 


Top Chef m’a permis d’affirmer ma signature culinaire inspirée du végétal et du voyage.


David Gallienne : chef 1 étoile du restaurant Le Jardin des Plumes

jardin-des-plumes-restaurant-david-gallienne-candidat-top-chef-2020

Restaurant Le Jardin des Plumes – La table du chef

Connecté à son époque, David Gallienne fédère sur Instagram une communauté de gourmets sensibles à ses racines normandes, à son goût pour le partage, le voyage. C’est d’ailleurs sur Instagram que nous nous sommes rencontrés l’an dernier. Il fut le premier à nous souhaiter la bienvenue dans l’Eure en nous invitant à venir découvrir le restaurant gastronomique au sein duquel il officiait en tant que chef : Le Jardin des Plumes à Giverny.

A l’époque, cette belle maison normande était la propriété de son ami Eric Guérin. Le chef étoilé l’avait convié à prendre les rênes de son restaurant : une marque de confiance, mais aussi une lourde responsabilité. Conserver l’étoile deviendra un moteur pour tendre chaque jour vers l’excellence, pour sans cesse se renouveler. David Gallienne y est parvenu. Un an plus tard, le guide Michelin a salué le travail de l’équipe. Cette année encore, la table gastronomique conserve son étoile dans le guide rouge.

L’histoire entre les deux chefs est belle. A l’annonce du départ vers de nouvelles aventures de la maîtresse de maison Nadia Socheleau, Eric Guérin propose tout naturellement à David Gallienne de prendre la suite ; le chef accepte. Tout en choisissant de « conserver cette atmosphère de maison familiale », il appose une vraie signature David Gallienne avec une touche personnelle apportée à tous les changements entrepris. Il a ainsi pensé combiner différents matériaux, marier des nuances de chaleurs pour créer « des ambiances différentes dans chaque endroit » avec des artisans et artistes locaux.

Top Chef m’a donné les clés
pour viser la seconde étoile.

 

Le concours « Top Chef » propulse le chef Gallienne vers de nouveaux horizons

david-gallienne-candidat-top-chef-2020

A quelques heures du lancement de « Top Chef » – saison 11, David Gallienne est revenu sur sa participation. « Chaque épreuve, c’est une remise en question ». Ce n’est pas rien, de remettre son étoile en question en pareilles circonstances. « Se faire juger par ses pairs a été très bénéfique ». Le chef a dû aller puiser des ressources au fond de lui-même sur des épreuves surprenantes, déstabilisantes. « T’es obligé de te surpasser », se souvient-il. Les précieux conseils des membres du jury lui ont donné les clés pour se projeter encore plus loin.

La cuisine, c’est avant tout
une question de partage et de transmission.

 

S’il se sent pousser des ailes pour aller décrocher une seconde étoile, le chef Gallienne ne perd pas de vue l’essentiel : satisfaire ses clients, se faire plaisir, partager, transmettre. « La cuisine, c’est avant tout du partage et de la transmission. Transmettre mon savoir-faire, mon savoir-être ». Il vit cela comme une force au Jardin des Plumes de pouvoir transmettre aux membres de son équipe ce que d’autres chefs lui ont appris, transmettre le fruit de ses voyages …

David Gallienne : un chef inspiré par ses rencontres

le-jardin-des-plumes-david-gallienne-candidat-top-chef-2020

Tableaux vivants – Restaurant Le Jardin des Plumes, Giverny

Peu enclin à la monotonie, le chef Gallienne renouvelle la carte de son restaurant tous les mois. Où va-t-il donc puiser toute cette inspiration ? Dans ses rencontres. Ses entretiens avec les producteurs. « Je ne cherche jamais à leur imposer des produits. J’ai la démarche inverse : téléphone à tes producteurs et demande-leur ce qu’ils ont à te proposer. La carte se construit en fonction de cela ».

David Gallienne débute sa nouvelle aventure à la tête du Jardin des Plumes avec une vision claire. « Top Chef m’a permis de me révéler et d’affirmer ma signature culinaire inspirée du végétal et du voyage. C’est le légume qui prime dans la construction de mes plats. La protéine animale vient ensuite s’y greffer ». Le chef amène le voyage dans ses assiettes avec des épices. « Si 90% de mes producteurs sont Normands, les 10% restants vont me fournir des poivres, des épices, des agrumes venus d’ailleurs ».

Téléphone à tes producteurs
et demande-leur ce qu’ils ont à te proposer.

Une cuisine éco-responsable inscrite dans l’ADN de David Gallienne

equipe-restaurant-le-jardin-des-plumes-david-gallienne-candidat-top-chef-2020

Un aperçu de la brigade du chef David Gallienne – Stan : chef exécutif (1er plan), Vikram : apprenti (à droite), Anthony : sous-chef (arrière-plan), Damien : commis (arrière-plan, à droite)

A l’heure où la dimension éco-responsable gagne peu à peu la cuisine, cette démarche fait partie intégrante des réalités du chef David Gallienne depuis toujours. « Le Jardin des Plumes n’a pas attendu que cela devienne une tendance pour le mettre en œuvre au quotidien ». Le chef a grandi avec ce type d’initiatives : « mon grand-père cultivait ses légumes, élevait ses propres volailles, il faisait son compost, ma grand-mère faisait de la soupe d’orties ». David Gallienne cultive le « zéro déchet au maximum ».  » On récupérait tout et avec un rien on faisait des choses de folie. Je n’en parle peut-être pas assez, à tort, parce que c’est une question d’habitude ». C’est souvent cela avec les choses naturelles. On ne les pense pas. On ne les verbalise pas. On les vit.

Hier rejeté à la suite de son coming-out, aujourd’hui porté aux nues, David Gallienne vit ses réussites comme une revanche sur la vie. Les challenges relevés un à un ont valeur d’exemple dans l’adversité. Après l’acquisition de La Musardière (hôtel-restaurant à Giverny) l’an dernier avec des amis, le voilà nouveau propriétaire du Jardin des Plumes : son propre restaurant étoilé. Avec sa participation à « Top Chef » et sa sélection au premier tour dans l’équipe d’Hélène Darroze, le meilleur reste à venir !


 

ACTU

21.02 : Dîner « Top Chef » David Gallienne / Juan Arbelaez
Un dîner à 4 mains exceptionnel

Infos et réservations :
02 32 24 26 35

jardin-des-plumes-restaurant-david-gallienne-candidat-top-chef-2020-3


 

TOP CHEF
Emission 1 : compte-rendu

Mercredi 19.02 – 21h05 : les amateurs de l’émission télévisée Top Chef ont les yeux rivés sur leur petit écran. Chaque année plus rigoureux, le concours atteint un niveau d’exigence jamais égalé en cette onzième saison. La présence de Paul Pairet dans le jury 2020 y contribue. Le chef est triplement étoilé par le Guide Michelin pour son restaurant Ultraviolet en 2018, classé en 2019 dans le World’s 50 Best, sacré meilleur restaurateur du monde en 2018 par l’association les Grandes Tables du Monde. Les chefs Hélène Darroze, Philippe Etchebest et Michel Sarran l’ont vite adopté, après le départ de François Piège.

Sélection pointue observée chez les candidats. Des chefs se démarquent par des détails prestigieux dans leurs parcours respectifs :

David Gallienne, seul chef étoilé du concours (Le Jardin des Plumes)
Mory Sacko, sous-chef de Thierry Marx
Nastasia Lyard, chef passée par de prestigieuses cuisines (Alléno, Ducasse, Fréchon …)
Jordan Juste, jeune talent Gault et Millau 2019

Quelles couleurs pour David Gallienne ?

Pas simple d’aller à l’essentiel (thème du premier tour) avec le pot-au-feu. Pari gagnant ! Assiette élégante. Sensibilité relevée par le chef Etchebest. Les marqueurs au rendez-vous pour Hélène Darroze qui le veut dans son équipe. David Gallienne nous avait confié un peu plus tôt dans l’après-midi : « j’ai eu un gros coup de cœur pour un membre du jury. Je l’avais déjà avant d’y aller. Je me reflète beaucoup dans la cuisine d’Hélène Darroze, une cuisine d’émotion. Elle cuisine avec son cœur avant de travailler avec la technique. La chef a un palais tellement affûté ! Elle est extraordinaire autant sur le plan professionnel que sur le plan humain ». 

Ambiance au beau fixe chez les candidats

David Gallienne souligne que les épreuves menées en brigade depuis quelques saisons favorisent un effet de groupe. « On n’était pas là pour s’écraser les uns les autres. Quand c’était l’épreuve, c’était vraiment la compétition et chacun défendait ses couleurs, mais travailler ensemble crée du lien ». Dans la brigade rouge : Jean-Philippe Berens (sous-chef à Monaco à l’Hôtel de Paris Monte-Carlo) et Mallory Gabsi (sous-chef à Bruxelles).

Cette année, une nouvelle règle a perturbé téléspectateurs et participants. Une candidate solitaire a intégré « Top Chef » sans brigade, seule contre tous : Justine Piluso. La jeune chef de 26 ans a agité la twittosphère toute la soirée. Les pro-Justine saluant sa gentillesse et son enthousiasme. Ses détracteurs s’agaçant des mêmes points. 

RV mercredi prochain pour le deuxième épisode ?!


 

Un séjour au Jardin des Plumes

Et si vous vous vous offriez une escapade au vert à 1h de Paris ?
Expérience gastronomique + séjour déconnexion.

Le schéma : 4 chambres dans la maison. 4 en annexe. Chacune avec une signature différente. Fil conducteur : le miel, via un petit présent gourmand (un pain d’épice) offert aux clients qui séjournent au Jardin des Plumes. La maison collabore avec un apiculteur venu installer des ruches à Giverny : un projet qui donne de belles idées au chef Gallienne pour les mois à venir !

Un aperçu des chambres :

Duplex – Etage 1

duplex-le-jardin-des-plumes-hotel-de-charme-david-gallienne-candidat-top-chef-2020

Une invitation au voyage

chambre-duplex-le-jardin-des-plumes-hotel

Le coup de cœur de la rédaction

Chambre – Etage 2

chambre-le-jardin-des-plumes-chambre-etage-2-hotel

Chambre avec vue plongeante sur le parc du Parc des Plumes

salle-de-bain-chambre-etage-2-hotel-le-jardin-des-plumes-hotel

Instant cosy sous pentes

LE JARDIN DES PLUMES
1, rue du Milieu
27620 Giverny

www.jardindesplumes.fr  


 

Retrouvez un supplément d’inspiration chaque dimanche dans une newsletter fraîche et stylée réalisée avec amour
(idées restos, livres à lire, expos à voir …).

L’hôtel de Sers : un baby palace chic apprécié des foodies

Rien de tel qu’un dîner en tête à tête pour égayer une semaine un peu morose. Le temps tout gris des derniers jours joue sur le moral, nos professions sont souvent chronophages, le beau temps annoncé du week-end nous semble lointain… En quête d’une bonne idée là, tout de suite? Je vous propose un joli moment pour tenir avec la manière. Ne cherchez plus. Voici l’adresse parfaite pour inviter chic et romantisme dans votre semaine: le restaurant de l’hôtel de Sers, un baby palace so chic de Paris.

Une décoration élégante et contemporaine

Avant de rejoindre votre table, vous croiserez des petits salons joliment décorés mis en valeur par des jeux de lumière savamment étudiés. Vous passerez côté bar où vous serez chaleureusement salués puis serez pris en charge par le personnel du restaurant aux petits soins, vous verrez. Ce 5* so chic en journée se fait littéralement envoûtant en soirée. Se poser ici et tout oublier…

Parce que vous serez séduits par la décoration contemporaine des espaces communs pensée par les équipes de Thomas Vidalenc, vous voudrez certainement en savoir un peu plus sur l’hôtel de Sers. Notez qu’il dispose de 45 chambres et 7 suites toutes élégamment décorées. Côté bien-être, sachez que l’hôtel dispose d’un sauna, d’un hammam, d’une salle de fitness, d’un espace massage et d’un parcours de jogging.

Le restaurant de Sers

Invités le soir de la Saint-Valentin, Charles & moi avons eu plaisir à tester un menu en 5 temps pensé par le chef Emeric Buthigieg. Nous serons sûrement d’accord si je vous dis que ces moments privilégiés en tête à tête méritent d’être distillés ici et là, sans contrainte dictée par le calendrier. En lisant ce qui suit, peut-être vous direz-vous, chéri(e), et si on dînait dehors cette semaine? Vous ne serez pas déçus, I promise.

Notre expérience gastronomique

Le dîner a débuté tout en délicatesse avec des amuse-bouche raffinés. Dès le début du repas, nous observons et apprécions les codes d’une bonne table gastronomique. Cela commence par la variété des petits pains proposés, le duo de beurre au piment d’espelette ou au sel de guérande… Addictifs.

Nous avons poursuivi l’expérience par un saumon mariné avec betteraves et lait fumé. Tendreté, finesse, harmonie des saveurs… Une jolie surprise dans l’assiette pour ce deuxième temps. Charles friand de saumon a beaucoup apprécié la texture du poisson.

La troisième étape de ce voyage s’est illustrée avec du bar grillé et sa croûte à l’estragon accompagné de cannellonis aux champignons des bois. La créativité du chef nous a littéralement enchantés lors de ce dîner d’exception.

Vous n’aurez pas de mal à comprendre qu’à ce stade nous étions ravis mais remplis … Les petits pains aux céréales beurrés juste délicieux ont eu raison de notre appétit. Parce qu’il fallait faire honneur à cette belle invitation, Charles & moi avons demandé au garçon de service de partager l’étape suivante.

Une Escalope de Veau Comme à Milan pour deux et nous voilà une nouvelle fois séduits. En coupant la croûte que découvre-t-on? Espuma de pommes de terre au vadouvan, un mélange d’épices indiennes avec une julienne de légumes craquants. Tellement savoureux… Un peu de champagne avant de pécher par gourmandise. Place au dessert!

La carte annonçait une pomme Pink Lady avec mousse pomme et coeur coulant au gingembre : deux trompe-l’oeil à faire pâlir d’envie Cédric Grolet sont arrivés à table. Bon-heur! Si vous ne pourrez déguster ce menu d’un soir, vous voilà éclairés sur les talents du chef de l’hôtel de Sers. Alors, tenté(e)?


Nos chaleureux remerciements à Marie et à toute l’équipe de l’hôtel de Sers pour ce moment suspendu. Well be back! For sure.


Hôtel de Sers

41 Avenue Pierre 1er de Serbie, 75008 Paris
Tél : 01 53 23 75 75

Tour de France gastronomique : un week-end en Alsace à La Clairière Bio & Spa Hotel

2016 fut un excellent cru côté expériences. L’idée d’un Tour de France Gastronomique a pris forme l’été dernier avec l’envie de mettre en valeur des adresses authentiques de nos belles régions de France, de jolies démarches, des savoir-faire. Le périple d’une traite programmé en août dernier s’est finalement découpé en plusieurs escapades en mode slow travel. Le hasard fait bien fait les choses… Ces jolies surprises éparpillées ici et là sur le calendrier nous offrent de jolies parenthèses gourmandes  dévoilées en live sur les réseaux sociaux. C’est l’occasion de visiter la France autrement et d’aller à la rencontre de personnes passionnées. Le bouche à oreilles étant le meilleur allié pour découvrir des pépites, nous nous appuyons volontiers sur les recommandations des twittos et des boutiques-hôtels du label. Après une étape arty à L’hôtel La Monnaie de La Rochelle, ouvrons ensemble un chapitre bien-être à La Clairière Bio & Spa Hotel en Alsace.

Un week-end en Alsace - Tour de France gastronomique

Où dormir en Alsace?

Le guide TemptingPlaces est une véritable bible pour trouver l’inspiration. Si vous ne l’avez pas encore en votre possession, passez commande pour découvrir les petits joyaux cachés aux quatre coins de la France et ailleurs. Sensibles aux écrins d’exception, l’adresse  nichée dans le Parc Naturel des Vosges du Nord a retenu toute notre attention.

Un week-end en Alsace - Tour de France gastronomique

Les 3 atouts de La Clairière Bio & Spa:

  • Un environnement naturel exceptionnel

Sur le papier, séjourner au coeur des Vosges était déjà prometteur. Il faut vivre l’expérience pour en apprécier toute la dimension. Je me souviens d’un réveil matinal avec le lever du jour le lendemain de notre arrivée. Il devait être 7h environ, le thermomètre affichait – 7 degrés. J’ai enfilé mon manteau pour sortir brièvement sur la terrasse apprécier le spectacle. Quelle beauté, le soleil qui se lève derrière les cimes des arbres… Je me souviens de la tête de Charles se réveillant à peine. Oui, j’étais dehors par – 7 degrés, le sourire aux lèvres, respirant à plein poumons et partageant le moment sur Snapchat avec les happy few réveillés.

Un week-end en Alsace - Tour de France gastronomique

Depuis La Clairière Bio & Spa, on peut partir en randonnée dans la forêt sur des pistes plus ou moins longues. On a emprunté la plus courte d’entre elles le dernier jour, juste avant de prendre la route pour Strasbourg. Qu’il est agréable de se promener en forêt de bon matin… Même en hiver! Bien couverts, nous nous sommes enfoncés sur le petit chemin, émerveillés par la nature environnante. Les arbres avaient perdus leurs atouts dorés la semaine avant notre venue. Le tapis de feuilles crissait sous nos pieds et interrompait le silence environnant au rythme de nos pas. Nous étions seuls au monde …

  • Une table réputée

Un week-end en Alsace - Tour de France gastronomique

Avant de partir j’étais enthousiaste à l’idée de découvrir les saveurs locales lors du dîner proposé par La Clairière bio & Spa. Les menus sont pensés autour des produits de saison de la région, avec une sélection bio. A la carte: un menu végétarien des plus appétissants et un menu standard composé des mêmes éléments avec en sus viande ou poisson au choix.

La première surprise gustative a commencé avec les vins servis à l’apéritif. L’un deux a retenu toute notre attention: l’un des meilleurs vins blancs qu’il nous ait été donné de goûter à ce jour : un Grand Cru Steinert du domaine Pierre Frick. Il s’agit d’un vin d’Alsace, bien entendu, d’appellation bio. Exceptionnel …

Grand Cru Steinert du domaine Pierre Frick / Un week-end en Alsace - Tour de France gastronomique

L’aventure a continué avec des mets fort savoureux, des mélanges de textures, de jolies surprises pour nos palais… Mention spéciale au filet de biche rôti d’une tendreté sans égal accompagné de sa mousseline de céleri, tartare de champignons et gelée de myrtilles. Le personnel en salle très au fait des astuces du chef et des produits servis dans les assiettes a contribué à notre délicieuse soirée. La chaleur humaine au sein de l’équipe est palpable.

  • Entrée 

Gnocchi de courge, escargots et noix de cajou grillée, écume de lait d’amande

La Clairière Bio & Spa - TemptingPlaces - Alsace

  • Plat

Filet de biche rôti,

Mousseline de céleri, tartare de champignons et gelée de myrtilles

  • Dessert

Carpaccio d’ananas, brunoise infusée au gingembre et citron vert, ananas rôti

Notez que vous pourrez opter pour une formule de séjour en demi-pension et profiter d’une savoureuse expérience healthy.

  • Un spa côté nature

Le spa ouvert sur la forêt réserve un moment de détente inédit. Je me suis laissée tenter par la piscine extérieure chauffée: incontournable! J’ai adoré le contraste entre cet environnement glacé et le bien-être ressenti dans l’eau à 30 degrés. Côté cabines de soin, le personnel aux doigts de fée est juste adorable. Le massage de 60 min revitalisant aux huiles essentielles m’a fait un bien fou. Je me suis rarement sentie aussi détendue…

Alsace

Les amoureux des séjours bien-être ne peuvent qu’être conquis par le spa de La Clairière. L’espace comprend une suite orientale privative pour 2 avec bain Rhassoul, des salles de soins ayurvédiques, des saunas et plus encore. Un objectif: chouchouter notre équilibre.

A savoir: Un calendrier d’activités tournées vers le bien-être est disponible toute l’année (cours de yoga, méditation, Qi Gong, conférences, sorties nature, cours de cuisine…)

Le grand +: le petit déjeuner healthy. On mange bio et bon à La Clairière Bio & Spa, avec une sélection de produits sans gluten.

La Clairière Bio & Spa

63 Route d’Ingwiller, 67290 La Petite-Pierre
03 88 71 75 00

Mon coup de coeur food

La blogueuse Evasions Gourmandes installe dans la région m’avait chaudement recommandé la pâtisserie Christian à Strasbourg: je n’ai pas été déçue! Le salon de thé de l’autre côté du rideau est de toute beauté. En sus d’une décoration tout en élégance, on s’y régale! Le chocolat chaud était de rigueur avant de reprendre la route.  Difficile de quitter les lieux sans repartir avec quelques gourmandises… Nous y retournerons!


Christian

12, rue de l’Outre
67000 Strasbourg

Tél. : 03 88 32 04 41

Que visiter aux alentours?

Nous avons pris le temps de flâner dans le charmant village de La Petite Pierre. La vue depuis le château en hauteur est superbe! Arrivés en Alsace à l’ouverture des marchés de Noël, nous nous sommes laissés happer par la magie des lumières à Strasbourg. Nous avons flâné autour de la cathédrale de kiosque en kiosque, émerveillés par les décorations, les étals et les produits artisanaux vendus.


C’était une première fois. Une heureuse première. Trop courte. Quelle belle ville, Strasbourg! Ses ponts, ses petites ruelles, les boutiques pour foodies repérées en nous promenant… Un retour s’impose pour découvrir d’autres atouts culturels de la ville.

Conquis par l’éco-attitude de La Clairière Bio & Spa, nous nous sommes promis d’y retourner. Ce sera l’occasion de visiter les petits villages alentours recommandés sur Twitter. Rien de tel qu’une escapade ici pour se couper de la frénésie urbaine… Nos chaleureux remerciements à TemptingPlaces & aux équipes de La Clairière Bio & Spa pour cette belle expérience! Nous sommes repartis de ce cocon ressourcés, en pleine forme! Que diriez-vous d’un week-end à La Clairière Bio & Spa pour démarrer l’année 2017 du bon pied?


TemptingPlaces 

www.temptingplaces.fr

Le Menu Dégustation de l’hôtel Vernet avec Billecart-Salmon

bar-hotel-vernet

Hotel Vernet

Welcome back to the Hotel Vernet! Si vous avez bonne mémoire, vous vous souvenez sans doute de notre premier rendez-vous gastronomique à l’hôtel Vernet. J’étais conviée avec Charles à tester la nouvelle carte du talentueux chef Richard Robe. Il y a quelques jours, retour dans ce 5* d’exception de Paris pour la présentation d’une élégante collaboration avec les champagnes Billecart-Salmon. Le chef a pensé un menu éphémère en accord avec la cuvée Vintage 2006 servie en carafe: un rendez-vous so chic!

Le Menu Dégustation en accord avec la cuvée Vintage 2006

Lors de la soirée organisée conjointement par l’hôtel Vernet et la maison Billecart-Salmon, j’ai eu le privilège de converser avec le chef Richard Robe: un personnage. Il nous a séduits avec son sens de l’humour so british, sa passion communicative. Son petit grain de folie amène de l’audace dans les assiettes, des mariages de saveurs inédits… Ses trouvailles sont d’une efficacité redoutable. S’il fallait résumer le chef à un adjectif je choisirais « créatif »: un bel atout pour le Vernet.

Toujours partant pour relever de nouveaux défis, Richard Robe a dit oui à la proposition    de collaboration avec Billecart-Salmon. La maison de champagne a souhaité renouer avec une tradition du XIXe siècle: le champagne servi en carafe. Cette subtilité adoucit la bulle, révèle les arômes et valorise la couleur de la robe: une façon de déguster le champagne autrement. Les connaisseurs seront heureux d’apprendre qu’il s’agit d’une cuvée extra brut à dominante de Pinot Noir  tempérée par l’élégance du Chardonnay.

La carte éphémère

Billecart-Salmon

Billecart-Salmon

Le chef a relevé le challenge avec la manière. Il a su conjuguer son art avec cette tradition. L’harmonie est au rendez-vous. Côté dessert, Richard Robe a communiqué à sa chef pâtissière ses désirs. Elle a créé des desserts sur-mesure. Voici la proposition que vous aurez le privilège de tester pour un dîner gastronomique cette semaine:

Amuse bouche

Ceviche de gambas, toast Melba aromatisé à la Main de Bouddha

Tempera d’artichaut poivrade façon barigoule

Saint-Jacques rôties, concentré de potimarron et bouillon de volaille

Côte de veau de lait, cerfeuil tubéreux et jus au café torréfié

Fromage du Père Fabre, marmelade d’orange et safran

Pré-dessert

Déclinaison Automnale et patate douce

J’ai été enchantée par les agrumes en agrément au ceviche, conquise par les saveurs du concentré de potimarron, délicieusement surprise par le fromage du Père Fabre… Sachez qu’il s’agit d’une petite production qui approvisionne le V du Vernet de façon exclusive. Ce fromage de chèvre a été élaboré en étroite collaboration avec le chef Richard Robe qui l’a souhaité plus doux qu’à l’accoutumée. Je ne voudrais pas trop en dire pour ne pas déflorer vos émotions…

Si vous êtes un fin gourmet appréciant les expériences privilégiées, réservez donc avant le 17 décembre pour vivre une expérience mémorable en tête à tête, entre amis ou entre collègues. L’occasion vous est donnée de clôturer l’année en beauté!

Tarif: 150 € par personne

(avec le champagne Billecart-Salmon Cuvée Vintage 2016 inclus) 

iPhone

Hotel Vernet

25 rue Vernet

75008 PARIS

www.hotelvernet-paris.fr

01 44 31 98 00

Le Buddha Bar Hotel Paris lance un tea-time aux saveurs de Noël

Buddha Bar Hotel Paris

Le chef pâtissier du Buddha Bar Hotel Paris Nicolas Jaulmes a pensé un tea time des fêtes aux saveurs de Noël. Un trio salé + un duo sucré encadrent une pause gourmande des plus savoureuses au Lounge Bar Le Qu4tre. Fraîcheur, poésie et équilibre caractérisent ses créations pâtissières. Je remercie le Buddha Bar de m’avoir  conviée à une si belle expérience que je suis heureuse de partager ce jour avec vous.

Un tea-time sucré ET salé

Buddha Bar

 

 

Vous êtes-vous déjà installés au Lounge Bar Le Qu4tre du Buddha Bar Hotel Paris? Non non, les 5* parisiens ne sont pas exclusivement réservés à une clientèle extérieure, bien au contraire. Le Buddha Bar à l’instar de ses confrères réserve de jolis moments aux Parisiens pour qu’ils profitent eux aussi de parenthèses enchantées dans la capitale. Sacré meilleur bar d’Europe 2014/2015, Le Qu4tre plonge ses visiteurs dans une ambiance feutrée avec un jeu de lumières tamisées. L’esprit de la décoration est résolument asiatique avec des dominantes de rouge et noir et des ombres fleuries. Le cadre posé, découvrons ensemble les créations du chef pâtissier Nicolas Jaulmes.

  • Le trio salé

Buddha Bar

Saumon fumé des îles Féroé,

crème de shizo vert et citron caviar

Cake aux épices de Noël et foie gras

Mini burgers de poulet tsukune à la truffe noire

Il n’est pas courant de tout apprécier sur une palette gourmande proposée. Ce fut le cas avec cette mise en bouche salée. La truffe noire amène une touche de raffinement aux mini burgers qui se laissent déguster avec gourmandise. Le cake aux épices de Noël et foie gras s’affirme quant à lui comme valeur sûre. Moelleux à souhait, il se savouure… Je vous recommanderais d’achever votre dégustation salée sur une note fraîche et aérienne avec le saumon des îles Féroé.

  • Le duo sucré

buddha bar

Biscuit caramel fondant, cacahuète et vanille

Entremet crémeux au chocolat, sésame noir et orange

Religieuse exotique, coco, mangue et passion

Millefeuille café au caramel miso-vanille

Bûche cédrat et yuzu

Je ne serai pas bien objective, ici. Je résiste (très) difficilement à la vanille dans les desserts. Le biscuit caramel fondant, cacahuète et vanille ainsi que le mille-feuille partaient donc avec un a priori positif. Idem pour la religieuse exotique aux saveurs de mon enfance. Le mélange de textures du biscuit en sus des saveurs harmonieuses m’a convaincue. Ça fond en bouche, ça croque, ça croustille: tout ce que j’aime! Côté religieuse, le trio coco/mangue/passion fonctionne à la perfection. Un ré-gal! Difficile de choisir deux desserts parmi les cinq à la carte… Voilà une bonne excuse pour y retourner! La grande variété des thés ne devrait pas vous laisser indifférent. J’ai cédé pour ma part à un délicieux cocktail de fruits: l’un de mes péchés mignons.

Le Buddha Bar Hotel: un 5* audacieux

Buddha Bar

L’architecture intérieure du Buddha Bar Hotel Paris vaut le détour. Le jeu de perspectives de la salle du restaurant Le Raymonde devrait séduire plus d’un. La perception de l’espace est troublée par le jeu de miroirs ou les anneaux au seuil des des salles en enfilade: une réussite! C’est ici qu’est servi le brunch du dimanche. Les gourmets friands de produits healthy apprécieront le choix bio du Buddha Bar: une autre bonne raison de vous approprier les lieux, amis Parisiens.

Avant de se séparer, une visite de quelques suites nous a été proposée pour s’imprégner de l’atmosphère du 5*. Immersion troublante dans un univers asiatique au coeur de Paris. Dépaysement garanti. Si vous me suivez sur Snapchat, vous avez pu profiter de la visite privée en avant-première. Voici un bref aperçu de ce que j’ai dévoilé lors de cette jolie soirée. J’ai regretté l’absence de Charles pour immortaliser cet écrin d’exception…

Buddha Bar

Buddha Bar

Rien de tel qu’un tea time programmé en semaine pour s’oxygéner. Qu’en dites-vous? Notez que le Lounge Bar Le Qu4tre vous accueille tous les jours (sauf le dimanche) de 15h à 18h. Si le timing vous semble trop serré, réservez donc une pause gourmande samedi prochain, vous m’en donnerez des nouvelles! Sachez pour finir que la formule trio salé + duo sucré + boisson chaude de ce 5* vous est proposée au tarif de 28€: une bonne raison de plus de savourer cette expérience à la fois chic et savoureuse!

buddha-bar


Buddha BarBuddha Bar Hotel Paris

4 rue d’Anjou

75008 PARIS

 


Tea time de Noël: tous les jours (sauf le dim) – Lounge Bar Le Quatre – 15h à 18h – 28€