Catégorie : Europe

CARNET DE VOYAGE | Derniers instants culture & food à Londres #6

Londres avec Visit Britain

Le voyage de presse avec Visit Britain touche à sa fin. Certains journalistes quitteront Londres le lendemain aux aurores. Avant, un programme exaltant nous attend cette fois encore : Tate Modern, Somerset House, Spring, Swan, Shakespeare’s Globe, Open Air Theatre.

Une visite privée du Tate Modern à Londres avec le Dr James Hicks

londres-tate-modern

Et une pointure de plus. Une ! Visit Britain nous a une fois de plus gâtés en nous offrant une visite guidée dans les pas d’un expert. Au Tate Modern, c’est l’historien d’art James Hicks qui nous offert ce privilège. Il nous a appris que le Tate Modern était né d’une belle idée : l’envie d’introduire l’art dans un quartier peu tourné vers la culture à l’origine. Saviez-vous que ce musée d’art moderne accueillait 1,5 million de visiteurs de plus que le MOMA de New York ? Je ne l’aurais pas parié. Et pourtant …

Je trouve surprenant qu’une structure d’une telle envergure soit ouverte au public gratuitement. C’est tout à l’honneur de Londres de la rendre  accessible au plus grand nombre, mais comment les acteurs culturels réussissent ce tour de force ? J’ai appris qu’au Tate Modern, 50% des fonds provenait des boutiques, des donations et des billets mis en vente pour les expositions temporaires.

Les visiteurs viennent admirer des œuvres de grande valeur d’artistes tels que Wassily Kandinsky, Marcel Duchamp ou Picasso. Le Tate Modern a choisi de les faire dialoguer avec des  pièces de marchés émergents (Océanie, Asie du Sud-Est …). Sur notre parcours, j’ai été interpellée par le travail de l’artiste Yinka Shonibare CBE. 2700 livres recouverts de wax rendent hommage à la première et à la seconde génération d’immigrés. Cette Anglaise d’origine nigériane appelée la Nigel Farage de l’art utilise sa position pour mettre en lumière ces questions.

Déambuler de galerie en galerie au Tate Modern

natalia-goncharova-tate-modern

Lorsque nos chemins se sont séparés de celui du Dr Hicks, j’ai contemplé les oeuvres de deux artistes à l’honneur dans deux expositions distinctes. L’une consacrée à l’artiste russe Natalia Gontcharova contemporaine de Guillaume Apollinaire, l’autre autour d’une sélection d’œuvres du  sculpteur grec Takis décédé cet été.

On connaît tous Apollinaire poète et écrivain. Sa casquette de critique d’art me semble plus confidentielle. Ardent défenseur du rayonnisme, il a préfacé un catalogue de Natalia Gontcharova dont il appréciait le travail. Cette exposition au Tate Modern était la première rétrospective qui lui était entièrement consacrée.

Le Tate Modern ne fait pas les choses à moitié. Du 3 juillet au 27 octobre, le musée expose plus de 70 œuvres de Takis, sculpteur grec qui a travaillé le magnétisme, la lumière et le son. Sa quête de la poésie dans l’univers électromagnétique illustre ses 70 ans de carrière. Si le nom de Takis ne vous évoque rien, sachez que le sculpteur grec a compté parmi les artistes les plus originaux des années 60. 

Takis, Londres

Autodidacte, l’artiste né à Athènes en 1925 a déménagé à Paris en 1954. Il s’est fait un nom dans les sphères culturelles de Paris, Londres et New York et suscité l’admiration d’illustres artistes à l’instar de Marcel Duchamp. Parmi ses créations : des appareils musicaux réalisés avec électricité et aimants. Il s’approvisionnait souvent dans des magasins de surplus militaires et sur des marchés aux puces. Il transformait les technologies de guerre en œuvres d’art. Une exposition en cours à admirer jusqu’à la fin du mois d’octobre.

Tate Modern
Bankside
London
www.tate.org.uk/visit/tate-modern

Déjeuner au Spring Restaurant de Londres

spring-london

Connaissez-vous la Somerset House à Londres ? Si ce n’est pas le cas, il faut imaginer un centre d’art établi dans un écrin historique autour d’une vaste et superbe cour. Basés au cœur de Londres, les lieux accueillent les artistes britanniques parmi les plus innovants. Là-bas, un restaurant trendy au cadre so chic fait fureur auprès des gourmets. Chez Spring, le chef est une femme : Skye Gyngell. D’origine australienne, elle est passée par Paris pour se former avant de poser ses valises à Londres.

Elle s’est fait un nom en écrivant des chroniques culinaires pour le magazine Vogue. Le guide Michelin lui a également attribué une étoile pour son savoir faire au Petersham Nurseries Café. Coup de cœur pour sa cuisine ! Les mets sont fins, les assiettes élégantes et féminines avec une mise en valeur gustative des légumes fort réussie. Depuis ce déjeuner, j’ajoute des noisettes à tous mes légumes et je les twiste volontiers avec une touche fruitée sucrée. Merci chef !

Somerset House, Londres

Au cours du déjeuner, nous avons eu plaisir à converser avec le producteur Julian Bird : ex-directeur général du Society of London Theatre and UK Theatre et producteur exécutif des Olivier Awards et des UK Theatre Awards. Julian Bird a également accompagné les opérations commerciales de Tate Enterprises Ltd durant 3 ans. Il participe activement aux œuvres de bienfaisance artistiques et préside le Yvonne Arnaud Theatre de Guildford et le De La Warr Pavillon de Bexhill-on-Sea.

Julian Bird, producteur

J’ai mesuré ma chance de converser avec lui. J’ai beaucoup appris au cours de ce déjeuner. Je connaissais l’héritage légué par Shakespeare, mais je n’en mesurais pas l’étendue. Saviez-vous qu’à Londres il se vendait plus de tickets de spectacles qu’à New York ? La capitale anglaise accueille environ 200 productions chaque année, dont 20 shows pour enfants. Il m’a expliqué qu’au Royaume-Uni, le théâtre était subventionné à 50% par des fonds publics. Chaque ville possède un grand théâtre. Même les petites villes. 

A la fin du déjeuner, je lui ai demandé si la pièce Tree vue au Manchester International Festival une semaine plus tôt serait également jouée à Londres. Il m’a appris que oui, au Young Vic. Dans un théâtre qui offrirait les mêmes opportunités d’interaction avec les comédiens. Je m’y rendrai un mois plus tard pour applaudir la troupe une deuxième fois, en famille cette fois. Je renouvelle mes remerciements à l’équipe de Visit Britain pour la qualité de nos interlocuteurs. Ce fut un véritable privilège de partager un déjeuner avec Julian Bird pour bien appréhender le dynamisme de la vie culturelle à Londres.

RV le 20 octobre chez SPRING pour un dîner d’exception co-organisé avec Vogue. Une soirée engagée en faveur de la protection de l’environnement. Le 1er d’une série de 5, dans 5 belles adresses de la capitale.

Réservation : https://www.eventbrite.co.uk/e/5-days-of-vogue-supper-club-tickets-73136165239
Tarif : £80

L’expo Get up Stand Up Now au Somerset House de Londres

Avant de partir pour le programme suivant, j’ai tenu à aller voir l’exposition Get Up Stand Now. Une expo célébrant 50 ans de créativité noire en Grande-Bretagne et ailleurs. Pas de regret, même au pas de course. J’ai découvert des photographes dont j’ignorais le travail : Vanley Burke, Charlie Phillips, Horace Ové né à la fin des années 30 près de chez moi, à Trinidad. Une belle sélection de photographies noir & blanc entre œuvres exposées. 

somerset-house-londres

Ravie que Somerset House fasse rayonner ces œuvres entre leurs murs.

somerset-house

Summerset London

Somerset House
Strand, London
www.somersethouse.org.uk

Un afternoon tea de rêve chez Swan à Londres

Conseil d’ami : veillez à ne pas sortir de table trop tard pour profiter d’un afternoon tea gourmet au 1er étage du Swan. La-haut, le cadre se fait feutré. Plus encore dans la jolie salle privatisable du fond. Après un déjeuner tardif succulent, la gourmandise a fait son œuvre. Je me devais d’honorer les spécialités britanniques si alléchantes avant la visite programmée au Skakespeare’s Globe voisin.

Au menu de la dégustation : de vrais scores anglais (trop trop bons), des macarons, des mini burgers au porc (tasty au possible), des scotch eggs (porc pané + oeuf : à tester !) … Un pur régal. Ma consœur et moi avons choisi d’accompagner le tout avec un cocktail recommandé par la maison : le love potion, composé de mémoire de champagne et de purée de fraise. Une tuerie !

Swan – Shakespeare’s Globe
21 New Globe Walk, Bankside – London
www.swanlondon.co.uk

Visite guidée au Shakespeare’s Globe Theatre de Londres

En 1996, le théâtre du Globe réputé pour avoir accueilli de nombreuses représentations des pièces de Shakespeare a été reconstruit à l’identique à environ 200m de l’emplacement historique. Le bâtiment originel avait pris feu en 1613 à la suite d’un accident lié à des effets spéciaux. L’architecture a pu être respectée grâce à des plans élisabéthains et l’utilisation des techniques de construction de l’époque. 

Shakespeare's Globe, Londres

Difficile de rester insensible à ces lieux lorsqu’on en mesure la portée historique et culturelle. Notre guide d’un jour nous a fait vibrer avec ses anecdotes. J’ai eu envie de me replonger dans la lecture des œuvres de William Shakespeare à l’issue de ce rendez-vous. Des spectacles ouverts au public s’y donnent comme au XVIIème siècle, avec le parterre à ciel ouvert et les galeries et la scène couvertes.

Skakespeare’s Globe
21 New Globe Walk – London
www.shakespearesglobe.com

Fin de soirée à Regent’s Park à l’Open Air Theatre de Londres

Les mois d’été, un théâtre à ciel ouvert niché au cœur du parc royal de Regent’s Park présente des pièces primées. De mai à septembre, la New Shakespeare Company joue traditionnellement : A Midsummer Night’s Dream de William Shakespeare, une seconde pièce du maître, une comédie musicale et un spectacle pour enfant. On peut s’y restaurer et l’atmosphère est fort conviviale. Attention, les températures chutent en fin de journée. Il faut prévoir vêtements chauds et couvertures pour profiter du moment.

Open Air Theatre
The Regent’s ParkInner Circle – London
openairtheatre.com


 

LAST DAY

Dernier jour. Jour de départ. J’ai eu l’opportunité de choisir l’heure de mon train. Retour en France en fin d’après-midi pour profiter de Londres jusqu’au bout. A mon programme : une expo chez Victoria and Albert Museum (V&A pour les intimes). Je ne voulais pas quitter Londres sans une escale dans le plus grand musée du monde dédié au design, à la sculpture et aux arts appliqués et décoratifs. 2,27 millions d’objets réunis. C’est fou ! Un conseil : prenez le temps de flâner dans les allées des expositions permanentes. Adresse majeure. 

Notre hôtel, le Radisson Edwardian Hampshire Hotel partenaire de l’exposition consacrée à Christian Dior nous a gracieusement proposé des tickets. Le temps m’a manqué pour honorer cette belle invitation en plus du programme choisi. La française que je suis avait déjà eu le privilège d’admirer les pièces du couturier. Sachez que l’exposition a remporté un vif succès amplement mérité.  

Expo Mary Quant, V&A

Mary Quant

Parmi les deux autres expositions en cours, j’ai choisi celle consacrée à Mary Quant : une créatrice britannique dont je voulais découvrir le travail. Saviez-vous qu’elle avait contribué à l’avènement de la mini-jupe dans les années 60 ? En France, on parle souvent de Courrèges. Outre-Manche, Mary Quant est considérée comme une pionnière dans la mode. Elle a contribué à la libération de la femme avec des lignes androgynes, pratiques pour se mouvoir à l’heure où les femmes travaillaient de plus en plus. En produisant ses articles en masse, Mary Quant a participé à l’avènement du prêt-à-porter et exporté le style anglais aux Etats-Unis.

victorian and albert museum, Londres

Quelques éléments caractéristiques du style Quant : les formes géométriques, les contrastes de couleurs, les pois, l’usage du PVC … J’ai été frappée par le caractère contemporain de ses créations. J’aurais souhaité trouver en boutique plus d’une pièce exposée chez V&A. Mary Quant encore en vie a su capter les besoins des jeunes femmes : des vêtements stylés qui les mettent en valeur et dans lesquels elles se sentent fortes.

mary quant, Londres

Mary Quant

Expo Mary Quant
6 avril 2019 – 16 fév 2020

Victoria & Albert Museum
Cromwell Rd, Knightsbridge – London
www.vam.ac.uk


Mes chaleureux remerciements à Florence, Andy, Jane et Jasmine pour l’invitation et le programme de haute qualité. Une pensée toute particulière pour les équipes des hôtels qui nous ont accueillis à Londres et Manchester. Ma gratitude vers les personnes qui nous ont consacrées du temps à Manchester et  Londres. Ce voyage de presse s’est hissé dans le top 3 des voyages les plus intéressants. Il me tarde de retourner en grande-Bretagne pour découvrir de nouvelles villes, des villages méconnus et regoûter aux adresses appréciées.

Merci à tous pour les commentaires laissés en marge des stories partagées sur Instagram. Je vous recommande vivement les sites www.visitbritain.com et www.visitmanchester.com pour organiser vos prochains séjours en Grande-Bretagne !


INFOS PRATIQUES

Comment venir à Londres ?

En train :

• Trajet Paris – Londres en Eurostar (dès 78€)
• 2h15 de train

Quel hôtel choisir à Londres ?

Au Radisson Edwardian Hampshire Hotel : un hôtel au cœur de Londres idéalement situé pour profiter de la vie culturelle londonienne, doté d’un restaurant qui vaut le détour (cuisine moderne mexicaine et péruvienne).

Radisson Edwardian Hampshire Hotel : 31-36 Leicester Square, Londres


Voyage de presse Visit Britain

Les autres pages du carnet de voyage :

Mes premiers pas à Manchester – #1
Visite guidée de Manchester + ouverture Manchester International Festival – #2
Manchester – La pièce Tree by Idris Elba et Kwame Kwei-Armah : j’y étais – #3
Goodbye Manchester, hello London #4
Londres : capitale culturelle exaltante #5

 

 

CARNET DE VOYAGE | Londres : capitale culturelle exaltante #5

Street art à Londres - @olivierr_art

A Londres, la culture vibre de façon singulière. Après une douce nuit au Radisson Edwardian Hampshire Hotel, me voilà fin prête pour le programme du jour. Revenir ici pour la énième fois et découvrir de nouvelles facettes de la capitale britannique m’enchante. Les experts de la destination nous ont proposé des expériences auxquelles nous n’aurions peut-être pas songé spontanément. L’objectif : nous inciter à venir et revenir explorer les lieux autrement. En route pour les aventures du jour !

Redécouvrir Van Gogh au Tate Britain 

Avant de découvrir l’exposition consacrée à Van Gogh, Anthony du Tate Britain nous a offert un moment précieux en sa compagnie. Ce guide certifié avait sélectionné quelques œuvres de la collection permanente qu’il voulait nous faire découvrir. Avant de déambuler de salle en salle, il nous a posé une question : qu’est-ce que la culture, pour vous ? J’aurais voulu lui dire que la culture faisait partie intégrante de mon équilibre. Que c’est une délicieuse nourriture pour nos âmes, un pont qui permet aux peuples de dialoguer. C’est un langage, des symboles, des croyances. La culture a le pouvoir de rendre la vie plus belle. Elle raconte le monde … Je n’ai pas osé me lancer sur ce terrain, par crainte que les mots me manquent en anglais. Avec le recul, je réalise que j’aurais su lui exprimer ma pensée. Tant pis. Giovy, notre polyglotte italienne a fait le job.

France-Lise McGurn – Tate Britain

Quel guide hors-pair ! Son éclairage sur les œuvres de France-Lise McGurn, Paul Nash, ou William Blake m’a littéralement passionnée. Nous devrions toujours visiter les musées avec un guide pour saisir les subtilités des œuvres. A la lumière de l’histoire des artistes, de leurs réalités, tout prend sens. Je vous recommande vivement de réserver quelques heures à votre planning pour une visite au Tate Britain. Comme dans tous les musées de Londres, l’accès est gratuit, hormis pour les expositions temporaires.

Expo Van Gogh - Tate Britain

A l’issue de cette agréable parenthèse, nous avions quartier libre pour apprécier l’exposition consacrée au peintre néerlandais Vincent Van Gogh. Le Tate Britain l’a remis à l’honneur 72 ans après la première exposition majeure consacrée à l’artiste. Saviez-vous que Van Gogh avait vécu à Londres ? C’était en 1873. Il n’avait que 20 ans. Lorsque Van Gogh quitte la plus grande ville moderne du monde en décembre 1876, il a changé. Les artistes anglais de l’époque l’ont inspiré : Charles Dickens, John Constable … Le peintre s’est imprégné de la vie londonienne. Il a été témoin de ce que le monde offrait de plus moderne et des dérives de ce schéma.


Quoi de neuf au Tate Britain ?

Une exposition consacrée à William Blake est en cours jusqu’au 2 février 2020. Si vous passez à Londres avant le 6 octobre, vous pourrez admirer gratuitement une nouvelle installation de Mike Nelson au cœur du musée? Quoi d’autre ? Une expo gratuite autour de l’artiste britannique Sophia Al-Maria sur la question de l’identité, des histoires passées et futures.

TATE BRITAIN
Millbank, Westminter
Londres

Lun – Dim : 10h à 18h


Déjeuner chez Portrait Restaurant – National Portrait Gallery

Portrait Restaurant - National Portrait Gallery

Pour se rendre au Portrait Restaurant depuis le Tate Britain, embarquez à bord d’un bateau à Millbank Millenium Pier muni de votre Oyster Card. Ça change du métro, du bus ou du taxi. Arrivés sur place, nous avons apprécié une jolie vue sur les toits de Londres par la paroi vitrée du dernier étage de la National Portrait Gallery. Belle surprise ! Satisfaction dans les assiettes également. J’ai apprécié saveurs et assaisonnements avant une dernière expo consacrée à Cindy Sherman au niveau inférieur. Notez que vous pourrez y bruncher ou savourer un afternoon Tea avec vue.

portrait-restaurant-londonPortrait Restaurant – National Portrait Gallery
Martin’s Place, Charing Cross
Londres

Une expérience street art à Londres

Street art à Londres - @olivierr_art

Après quelques heures free, l’équipe de Visit Britain nous a réservé une expérience aux côtés du street artiste @olivierr_art à Graffiti Tunnel. Olivier, un Frenchie basé à Londres, nous a appris quelques rudiments pour manier une bombe de peinture. Je suis ENCORE plus admirative du travail de ces artistes après avoir essayé de tracer des lignes droites ou des traits précis. Mais comment parviennent-ils à peindre des visages à une telle échelle avec des détails si soignés ?! C’est un mystère, pour moi … Très chouette moment avant de dîner dans le tunnel.

Graffiti Tunnel - Street-art à Londres

Graffiti Tunnel - Street-art à Londres
Graffiti tunnel - Street-art à LondresMerci pour ce moment ! Pour apprécier le travail d’Olivier :
• Son site web
• Sa chaîne YouTube
• Sa galerie Instagram

Un dîner chez Banh Bao Brothers à Graffiti Tunnel 

restaurant banh bar brothers - londres

Nouvelle expérience gastronomique à Londres : le restaurant vietnamien trop stylé Banh Bao Brothers. Deux frères : l’un en cuisine, l’autre salle qui veille à la satisfaction des clients font rayonner cette cuisine asiatique à Graffiti Tunnel. Ce jour-là, ils se sont montrés archi généreux avec notre petite équipe. Ils tenaient à nous faire découvrir leurs différentes spécialités. Nous avons quitté les lieux archi satisfaites, avec la peau du ventre bien tendue. Coup de cœur pour le cadre ! Impossible de se douter qu’un tel lieu se cache dans ce tunnel couvert de murals. Merci pour l’adresse, Visit Great Britain !

Restaurant vietnamien Banh Bao Brothers - Londres

Banh Bao Brothers Banh Bao Brothers
20 Leake Street, Lambeth
Londres

Finir la soirée à l’Underbelly Festival

Underbelly Festival - Yummy

Soyons francs, je n’aurais pas mis un spectacle burlesque sur un programme londonien concocté par mes soins. Eh bien vous savez quoi ? J’aurais eu tort. Même si je n’ai pas de penchant particulier pour les spectacles de cabaret, j’ai passé un délicieux moment avec la troupe de Yummy. Je me suis laissée porter par ce show de drag-queens, j’ai ri et je remettrai ça, à l’occasion !

Yummy - Underbelly Festival

Yummy Underbelly FestivalJ’espère que vous avez suivi mes conseils distillés sur Instagram au début de l’été et que vous avez profité d’une escapade londonienne pour aller voir Yummy. Le show a raflé deux prix au 2018 Green Room Awards : « Best Production » et « Best Ensemble ». Guettez donc leurs prochaines représentations pour passer une agréable soirée dans la capitale britannique.

L’Underbelly Festival ferme ses portes demain soir (29/09). Courez-y si vous êtes à Londres ce week-end et notez le rendez-vous dans vos agendas pour l’été prochain ! Le spot est fort agréable durant la saison estivale.

YUMMY : https://www.yummytheshow.com
UNDERBELLY FESTIVAL : http://www.underbellyfestival.com

Prochaine et dernière page : jour 6 (programme de folie) – jour 7 (départ)


INFOS PRATIQUES

En train :

– Trajet Paris – Londres en Eurostar (dès 78€)
– 2h15 de train

Quel hôtel choisir à Londres ?

Au Radisson Edwardian Hampshire Hotel : un hôtel au cœur de Londres idéalement situé pour profiter de la vie culturelle londonienne, doté d’un restaurant qui vaut le détour (cuisine moderne mexicaine et péruvienne).

Radisson Edwardian Hampshire Hotel : 31-36 Leicester Square, Londres


Pour préparer votre voyage à Londres :

www.visitbritain.com

www.visitmanchester.com


Voyage de presse Visit Britain

Abonnez-vous à la newsletter Elle dit 8 pour retrouver des suggestions exclusives chaque week-end :

Je m’abonne :
http://bit.ly/newsletter_elledit8

 

CARNET DE VOYAGE | Goodbye Manchester, hello London #4

Dakota Hotel Manchester

Dernières heures à Manchester. Quartier libre avant un dernier déjeuner. Derniers instants au Dakota Hotel. J’en ai profité pour travailler sur le guide de voyage à paraître aux éditions Gallimard en collaboration avec des confrères. Ultimes photos avant de poursuivre notre voyage de presse culture & food à Londres.

Mes dernières heures au Dakota Hotel Manchester

On en parle, du lobby ? Trop original ! On retrouve l’atmosphère masculine évoquée dans le premier sujet. Ces couleurs sombres et chaudes qui rendent l’hôtel si cosy … Juste en face : deux petit salons en enfilade où nous nous retrouvions avant de partir en visite. Suivez le guide.

Dakota Hotel, Manchester

Vous noterez le sens du détail dans les choix effectués. Les bûches entassées offrent une belle harmonie avec les autres éléments de décoration. Spot idéal pour attendre son taxi en feuilletant un magazine ou attendre sa moitié remontée chercher son téléphone dans la chambre …

salons-côté-bar-dakota-hotel-manchester

Laissons le lobby derrière nous et avançons côté bar. Refaire le monde dans des assises aussi confortables pourrait durer des heures … La playlist réussie du Dakota Hotel apporte un petit plus des plus appréciables. La mélomane que je suis est sensible à la musique. Je trouve qu’elle fait partie intégrante de l’expérience.

Un dernier déjeuner à Manchester 

Mission accomplie. J’ai avancé sur le guide de voyage en préparation et complété l’album photos du Dakota Hotel. Il est temps de rejoindre les autres au Refuge. Andy a réalisé un sans faute jusqu’ici. Je suis curieuse de découvrir l’adresse du jour. On a mangé  » world food  » chez Mackie Mayor, indien chez Mowgli,  » creative food  » au bistrot tendance Kala. Qu’est-ce qui nous attend au Refuge ?

The-Refuge-by-Volta-Manchester-©-joelle-bah-dralou

Avant de s’attabler, le cadre fait son œuvre. Entrée par le lobby baigné de lumière de l’hôtel Principal, un hôtel 5 étoiles de Manchester. Spectaculaire dôme de verre. Quelques marches sur la gauche mènent au Refuge, un restaurant-bar organisé en plusieurs espaces. L’adresse trendy a pris ses quartiers dans l’ancien siège d’une compagnie d’assurance. Des travaux de taille en ont fait un lieu stylé couru des gourmets, freelancers et autres amateurs de cocktails.

The Refuge by Bolta, Manchester

Au Refuge, on petit-déjeune anglais, on partage des mets healthy, on déguste des cocktails créatifs en agréable compagnie. Enorme coup de coeur pour ce cadre d’exception. Aux heures creuses, je me poserais volontiers avec mon ordinateur dans le jardin d’hiver, si j’habitais Manchester. Fan de la lumière qui enveloppe Le Refuge. Je retiens l’adresse pour ma prochaine venue !

The Refuge, Manchester

The Refuge
Oxford Street, Manchester 

Retour au Dakota Hotel pour récupérer nos valises. Je ne peux que vivement vous recommander d’inscrire Manchester sur la liste de vos escapades, cet automne. Si vous avez manqué ce voyage cet été, j’ai épinglé mes stories pour voir ou revoir les expériences vécues. Rendez-vous sur Instagram ! 

Dakota Hotel Manchester

Dakota Hotel
23, Ducie Street, Manchester

Mes chaleureux remerciements à l’équipe du Dakota pour l’accueil réservé. Une pensée toute particulière pour chaque personne rencontrée dans le cadre du Manchester International Festival. Chacune a contribué à faire de ce voyage de presse un voyage mémorable. Vraiment. 


Quoi de neuf à Manchester ?

Avant de monter à bord du train pour Londres, j’ai vu passer une info qui devrait vous intéresser. C’est le type de suggestions que je partage avec les abonnés de la newsletter du week-end, mais la nouvelle tombe à point nommé ! Je vous laisse en juger :

MANCHESTER FOOD & DRINK FESTIVAL 2019
26 sept – 7 oct
http://foodanddrinkfestival.com

Au programme :
• Marchés temporaires
• Ateliers culinaires
• Food trucks …

… et plus encore pour découvrir les tendances culinaires du moment en Grande-Bretagne et ailleurs dans le monde. Déclic ?


Londres : le voyage continue

Deux heures de train et voilà la petite troupe arrivée à Londres pour de nouvelles aventures. Le programme annoncé s’annonce aussi alléchant qu’à Manchester. Une différence : ici, je suis en territoire connu. Je ne compte plus les fois où je me suis rendue là-bas depuis mes années fac. Direction le Radisson Edwardian Hampshire Hotel : un hôtel 5 étoiles idéalement situé pour profiter de la vie culturelle londonienne.

Radisson Blue Edwardian Hampshire Hotel

Le personnel nous a réservé un chaleureux accueil le jour de la Gay Pride à Londres. Si vous ne le savez pas, c’est une véritable institution, là-bas. Avec la foule enthousiaste dans les transports et dans les rues, j’étais ravie d’avoir réussi à voyager léger une fois de plus. Je deviens experte en matière. J’ai réussi à faire tenir toutes mes tenues pour une semaine dans un bagage cabine. Je n’en suis pas peu fière ! Impossible ensuite d’y glisser une feuille de papier, mais pari tenu. On découvre la chambre ?

Radisson Blu Edwardian Hampshire Hotel, Londres

Sobre, fonctionnelle, avec vue sur London Eye et les toits londoniens. Un charmant paquet m’attendait avec quelques présents typiquement britanniques. Délicate attention ! Vous avez dû voir passer mon nouveau porte-carte vert Aspinal of London sur Instagram. Je l’ai vite adopté ! Nous avions quartier libre l’après-midi, avant de se retrouver pour le dîner au Leicester Square Kitchen, le restaurant de l’hôtel. Cuisine mexicaine et péruvienne à la carte. Cette gastronomie et moi ne nous quittons plus depuis Genève, me semble-t-il … Trop contente !

Leicester Square Kitchen, Londres

Au dîner, j’ai fait la connaissance de Jessica : la journaliste suédoise qui a rejoint le groupe à l’étape londonienne. Lorsque deux passionnées de voyages se rencontrent, de quoi parlent-elles ? De voyage, bien sûr ! Les voyages passés, ceux à venir, ceux dont nous rêvons. Et une belle rencontre de plus. Une ! La suite au prochain épisode …

Radisson Edwardian Hampshire Hotel
31-36 Leicester Square, Londres


BON PLAN À LONDRES

Les bonnes nouvelles se succèdent. Eurostar propose des places à 34€ le trajet entre Paris et Londres jusqu’au 23 septembre. Tarif valable pour des voyages entre le 1er octobre 2019  et le 17 janvier 2020. Vous laisserez-vous tenter ?

Eurostar
https://www.eurostar.com


INFOS PRATIQUES

Comment aller à Manchester ?

En avion :

– Vols au départ de Paris et de plusieurs villes de France (Bordeaux, Lyon, Nantes, Toulouse …) dès 108€
– 1h30 de vol

Trajet aéroport – centre-ville aisé. Suivre The Station et prendre un billet pour Manchester Piccadilly (15-20 min de transport).

En train :

– Trajet Paris – Londres en Eurostar (dès 78€)
– 2h15 de train

– Trajet Londres – Manchester (les tarifs fluctuent beaucoup d’un opérateur à l’autre / à la période de réservation). Nous avons effectué le trajet avec Virgin Trains.
– 2h de train

Où dormir à Manchester ?

Au Dakota Hotel : nouveau boutique hôtel à deux pas de la gare de Manchester Piccadilly. Idéalement situé pour (re)découvrir la ville. A partir de 134€.

DAKOTA HOTEL MANCHESTER : 29, Ducie St, Manchester 


Pour préparer votre voyage à Manchester :

www.visitbritain.com

www.visitmanchester.com


Voyage de presse Visit Britain

Abonnez-vous à la newsletter Elle dit 8 pour retrouver des suggestions exclusives chaque week-end

Je m’abonne :
http://bit.ly/newsletter_elledit8

CARNET DE VOYAGE | Manchester – La pièce Tree by Idris Elba et Kwame Kwei-Armah : j’y étais – #3

Scène pièce de théâtre Tree - Manchester International Festival

Les vacances d’été achevées, je vous propose de reprendre le fil de mon voyage en collaboration avec Visit Britain. Vous organisez peut-être vos escapades de l’automne. J’ai donc repris les notes soigneusement consignées dans mon carnet lors du Manchester International Festival, j’ai trié les photos chargées dans l’ordi. Si vous avez manqué les jolis rendez-vous recommandés sur Instagram début juillet, petite séance de rattrapage.

Le programme de ce vendredi 5 juillet 2019 :
• Atelier/rencontre à l’école d’intégration Tania Brughera
• Pauses gourmandes
• Visite privée de l’exposition Atmospheric Memory de Rafael Lozano (avant-première)
• Pièce de théâtre Tree by Idris Elba & Kwame Kwei-Armah

Manchester : une ville multiculturelle

Saviez-vous que 200 langues étaient parlées dans la ville de Manchester ? C’est fou ! Au-delà de la barrière de la langue, comment communiquer avec autrui au fil du temps, comment se comprendre avec tant d’us et coutumes ? Une école d’intégration s’est donné pour mission de réunir les communautés autour de cours de langues pour bâtir des ponts. Dans le cadre du Manchester International Festival, ces moments d’interaction ont été projetés lors d’une exposition de Tania Brughera, une artiste cubaine engagée.

J’ai pris plaisir à partager cet atelier avec mon binôme d’un jour : Shikha, la rédactrice et blogueuse Indienne derrière le blog Soul Searching Journeys. Je lui ai appris à dire bonjour en créole : « bèl bonjou ». Elle m’a appris à dire bonjour dans sa langue : « namasté ». J’avoue ne pas avoir tout de suite fait le rapprochement avec ce mot entendu dans les 2 ou 3 cours de yoga pris dans ma vie. Fous rires, incompréhensions, communication. Une bonne façon de briser la glace avec des inconnus.

Manchester Art Gallery
Mosley St, Manchester

Deux adresses gourmandes à Manchester

Kala Manchester

Le rendez-vous était pris à 12h30. Ce jour-là, nous nous réunissions pour tester Kala, la dernière adresse du chef à succès Gary Usher. Il s’est bâti une solide réputation dans la ville avec ses six adresses, dont Sticky Walnut, une table appréciée des Mancuniens.

Kala a ouvert ses portes l’automne dernier. Coup de cœur pour ce bistrot intimiste. Un long bar en bas, quelques tables à l’étage, une déco sobre et efficace. L’essentiel se passe dans l’assiette. Chaque plat testé était fort savoureux. Je me souviens d’un poisson cuit à la perfection, et du jeu de textures de l’accompagnement parfaitement assaisonné. Découvrez la cartede cette jolie table; elle devrait vous donner envie de vous y arrêter lors de votre prochain voyage à Manchester.

Kala
55 King St, 
Manchester

The Wharf

The Wharf, Manchester

Après l’expo dont je vous parlerai dans quelques lignes et un bref saut à l’hôtel pour se rafraîchir, deuxième pause gourmande au Wharf avant d’assister au show tant attendu en début de soirée. Nous étions trois : Jane (Visit Britain), Lupe (photographe madrilène) et moi. Un joli moment passé à se découvrir un peu plus à ce pub trendy de Manchester.

The Wharf, Manchester

L’adresse est chaleureuse au possible ! Cet été, la terrasse avec vue sur le canal de Bridgewater était prise d’assaut par des groupes d’amis, des couples et des familles. Ambiance décontractée autour de cocktails alléchants et de bières. Nous nous sommes attablées à l’intérieur pour dîner. J’ai adoré ! Le plongeur chantait à tue-tête une chanson pop. Les tables voisines passaient un agréable moment. Bonne humeur communicative. Une fois de plus, on s’est régalé ! La salade choisie copieuse et savoureuse a définitivement validé l’adresse.

The Wharf
6 Slate Wharf, 
Manchester

Visiter Atmospheric Memory : une expo de ET avec Rafael Lozano-Hemmer au musée des Sciences et de l’Industrie

Saviez-vous que sur le musée des Sciences et de l’Industrie de Manchester occupait l’emplacement de la toute première gare ferroviaire du monde ? La Liverpool Road Station avait été inaugurée en 1830. C’est fou ! Le Manchester International Festival nous a offert un beau privilège sur ce site d’exception : la visite de l’exposition de Rafael Lozano-Hemmer en présence de l’artiste.

Rafael Lozano, © Joëlle Bah-Dralou

Expérience immersive autour de performances pilotées par la voix. Il faut le voir pour le croire … Lozano et son équipe rendent visible le mouvement de l’air. Audible, aussi. Prononcer un mot et le voir s’inscrire instantanément sur un « mur de nuages », admirer des lettres danser sur un mur au rythme d’une chanson envoûtante, rester saisi devant le « dernier souffle » d’une personne aujourd’hui décédée. C’est ça, Lozano.

L’artiste canadien né au Mexique est réputé pour ses installations numériques. Inspiré par le premier ordinateur visible au musée, il mêle art et technologie avec une créativité folle ! Je dirais même plus : art, technologie et poésie. J’ai enregistré ses commentaires d’une œuvre à l’autre sur mon dictaphone. Je devrais lui consacrer un article exclusif tant la démarche de cet artiste multi primé est exceptionnelle. Ce jour-là, j’ai eu conscience de vivre un moment rare.

La pièce Tree a mis le feu au Manchester International Festival

20h. Tree – Created by Idris Elba and Kwame Kwei-Armah

C’était le titre de notre programme précédant le topo de la pièce Tree qui m’enthousiasmait déjà sur le papier. J’étais triplement impatiente. Pour l’histoire, d’abord. La quête d’identité d’un jeune homme en Afrique du Sud. Pour Idris Elba ensuite, aux manettes avec Kwame Kwei-Armah. La carrière et les choix artistiques de cet acteur charismatique à la fois DJ et scénariste laissait présager une expérience des plus intéressantes. Troisième point intérêt : le casting. Sinéad Cusack partageait la tête d’affiche avec Alfred Enoch connu des amateurs de la série How to Get Away with Murder pour son interprétation de Wes Gibbins (petit protégé d’Annalise Keating interprétée par Viola Davis).

Avec ces trois bonnes raisons réunies, j’étais encore loin de me douter à quel point ce show m’enthousiasmerait, me surprendrait, m’envoûterait. Tout commence dès le pré-show. Alfred Enoch et la troupe dansaient avec le public dans la salle. Je n’avais pas imaginé une telle proximité avec les acteurs. Musique entraînante. Nous ne pouvions nous empêcher de bouger nos corps sur le rythme endiablé de la musique (Idris Elba’s touch, bien sûr).

Quelques mots prononcés par les acteurs et la pièce commence. J’ai aimé ce fondu enchaîné … L’impression de faire partie du tableau. Le jeu est juste. L’histoire me prend sans attendre. Un jeune Anglais (noir) débarque sur la propriété de sa grand-mère (blanche) en Afrique du Sud. Il la rencontre pour la première fois. Sa mère récemment décédée avait quitté le pays enceinte de lui pour ne plus jamais y retourner. Les raisons de son départ, l’identité de son père, son histoire, la rencontre avec sa demi-sœur vont le plonger dans un tourbillon qui le changera à jamais. Ce cheminement nous raconte ce qui s’est joué en Afrique du Sud à l’époque de l’Apartheid et après. Le tout avec une mise en scène magistrale mêlant danse, chant et jeu classique. Une véritable performance avec le public au cœur du moment. Un moment unique !

Tree, Idris Elba & Kwame Kwei-Armah

Un moment unique que j’ai voulu revivre et partager avec mes proches. A l’issue des représentations données à Manchester dans le cadre du Manchester International Festival, la troupe a déménagé au London’s Young Vic (la salle où Kwame Kwei-Armah officie en tant que directeur artistique). J’y étais. Deuxième claque avec mon père et ma sœur qui ont adoré le show à leur tour.

Tree, Idris Elba & Kwame Kwei-Armah

Je n’imagine pas qu’une pièce aussi puissante s’arrête à ces deux séries de dates. Guettez les prochaines représentations à Londres (ou à New York, qui sait) ! Et courez-y. Ne quittez pas Londres ou Manchester sans une pause culturelle de cette nature. La scène britannique renferme de véritables pépites ! Et retenez : le Manchester International Festival sera de retour dans 2 ans ! Le rendez-vous est pris ?!

Alfred Enoch & Joelle Bah-Dralou - Tree, Manchester International Festival

Alfred Enoch & moi – Fin de spectacle (Tree, Manchester)

Tree, MIF
By Idris Elba & Kwame Kwei-Armah

With Alfred Enoch, Sinéad Cusack, Joan Lyiola, Lucy Briggs-Owen, Kurt Egyiawan, Mbulelo Ndabeni, Anna-Kay Alicia Gayle, Anthony Matsena, Daniella May, Patrice Naiambana, Andile Sotiya


Prochain épisode : Londres !


INFOS PRATIQUES

Comment aller à Manchester ?

En avion :

– Vols au départ de Paris et de plusieurs villes de France (Bordeaux, Lyon, Nantes, Toulouse …) dès 108€
– 1h30 de vol

Trajet aéroport – centre-ville aisé. Suivre The Station et prendre un billet pour Manchester Piccadilly (15-20 min de transport).

En train :

– Trajet Paris – Londres en Eurostar (dès 78€)
– 2h15 de train

– Trajet Londres – Manchester (les tarifs fluctuent beaucoup d’un opérateur à l’autre / à la période de réservation). Nous avons effectué le trajet avec Virgin Trains.
– 2h de train

Où dormir à Manchester ?

Au Dakota Hotel : nouveau boutique hôtel à deux pas de la gare de Manchester Piccadilly. Idéalement situé pour (re)découvrir la ville. A partir de 134€.

DAKOTA HOTEL MANCHESTER : 29, Ducie St, Manchester 


Pour préparer votre voyage à Manchester :

www.visitbritain.com

www.visitmanchester.com


Voyage de presse Visit Britain

tree

 

 

CARNET DE VOYAGE | Visite guidée de Manchester + ouverture Manchester International Festival – #2

Le Manchester International Festival est de retour ! Les férus de culture profitent de 18 jours d’une programmation exceptionnelle du 4 au 21 juillet. Tous les deux ans, le MIF accueille des artistes d’horizons divers pour des avant-première, des concerts, des expositions, des événements spéciaux. Albert Square devient alors le quartier général des festivaliers : musique, street food, bars, espaces lounge et billetterie sont accessibles à partir de midi, jusqu’au bout de la nuit.

Au programme :
– Visite guidée de Manchester avec Jonathan Scofield
– Exposition de David Lynch, Manchester International Festival
– Jolies pauses gourmandes
– Concert de Janelle Monae, Manchester International Festival

1h00 : Je profite du calme de la nuit pour écrire. Andy, Jane et Jasmine nous ont fait vivre des moments d’exception. La journée a commencé par une visite guidée de Manchester avec Jonathan Schofield, auteur du guide de voyage My Guide to … Manchester ; The Complete guide to the City. Il nous a fait découvrir différents visages de la ville avec des anecdotes passionnantes. Rien de tel que visiter une ville pour la première fois dans les pas d’un expert de cette dernière. Se laisser guider pour mieux se perdre les fois prochaines : une idée qui me séduit. Retour cette journée de folie dans les entrailles de mon téléphone et de mon appareil photo.

Manchester : visite guidée de Jonathan Schofield

Dakota Hotel Manchester

La balade à pied a commencé devant le Dakota Hotel. Jonathan Schofield a profité du spot pour nous montrer la diversité architecturale de la ville. Les immeubles traditionnels en brique côtoient des bâtiments modernes aux façades de verre.

manchester-©-Joëlle-Bah-Dralou

Au fil de notre promenade dans les rues de Manchester, le street art s’est montré très présent. La ville figure parmi les scènes majeures en Grande-Bretagne. Vous en apercevrez un peu partout, notamment à Hilton Street.

manchester-©-Joëlle-Bah-Dralou

La balade à pied a commencé devant le Dakota Hotel. Jonathan Schofield a profité du spot pour nous montrer la diversité architecturale de la ville. Les immeubles traditionnels en brique côtoient des bâtiments modernes aux façades de verre.

street art à Manchester

Le street art revêt diverses formes, à Manchester. Dans une petite rue (Tip Street), nous nous sommes arrêtés devant des mosaïques.  Je reconnais un profil parmi les personnalités représentées : Eric Cantona ! Who else? Le footballeur français est resté une légende vivante dans le cœur des Mancuniens.

Visite guidée Jonathan Scofield Manchester

Privilège de l’écriture en plusieurs temps : envie d’ajouter un mural découvert à la fin du séjour dans le quartier gay. Après quelques recherches sur le Net, j’ai appris que les artistes Aylo (Hayley Garner) et Cbloxx (Joy Gilleard) y avaient représenté cinq icônes LGBT : Anna Phylactic (drag queen, acteur Dan Wallace), Emmeline Pankhurst (leader politique féministe britannique, figure de proue du mouvement des suffragettes), Foo Foo Lammar (drag queen), Quentin Crisp (écrivain, acteur) et Alan Turing (mathématicien). Le duo baptisé Nomad Clan a réalisé cette fresque à la demande de Queerchester qui collecte des fonds communautaires locaux.

street art manchester

Les autres spots visités avec Jonathan Schofield :

visite guidée Jonathan Schofield

  • Oldham street : la rue des boutiques de vinyles. La meilleure : Piccadilly records.

  • The Printworks : un espace de détente à Withy Grove avec un escape game, des bars, un cinéma avec écran 3D IMAX, un restaurant.
  • Chetham’s Library : la plus ancienne bibliothèque publique du Royaume-Uni (1653). Le site abrite la bibliothèque Chetham et l’école de musique de Chetham. Le philanthrope Humphrey Chetham (1580 – 1653) a voulu un espace qui favoriserait l’éducation des écoliers.

Pour la petite histoire, c’est ici que les philosophes Karl Marx et Friedrich Engels se sont rencontrés lors du passage de Marx à Manchester. Le livre d’économie que Marx lisait est posé sur une table à la vue de tous.

chatham-s-library-manchester

C’est impressionnant de se trouver parmi ces dizaines de milliers de livres anciens. Il est rare qu’un espace comme celui-ci demeure vivant. Chetham’s library n’est pas un musée figé dans le temps. On y vibre au contact des livres, on y travaille, on s’imprègne de savoir. Dans une salle de lecture à l’étage, un coq veille en symbole de l’éveil de l’esprit. En apprenant, on s’ouvre au monde … Incroyable atmosphère !

  • The Royal Exchange Theater : nous nous sommes arrêtés quelques minutes dans un théâtre de Manchester installé dans une belle bâtisse victorienne. J’aurais volontiers fait une pause pâtisserie chez The Rivals ! Trop de charme, ces lampions au-dessus des petites tables dressées …

visiter Manchester

My Head is Disconnected – David Lynch / MIF (6 juil – 29 sept)

Connaissiez-vous le Manchester International Festival avant de suivre les coulisses de ce voyage de presse ? Le MIF s’impose depuis 2007 comme un incubateur pour les initiatives artistiques avant-gardistes. Il commande, produit et présente une large mosaïque de créations artistiques (arts de la scène, arts visuels, culture populaire). Il a accueilli ces dernières années des têtes d’affiches internationales à l’instar de Björk, Steve Mc Queen, ainsi que des artistes de Manchester. L’équipe du MIF a contacté David Lynch pour exposer ses travaux picturaux et plastiques chez Home. ll a dit oui. Le MIF s’offre ainsi la première grande exposition britannique du cinéaste et artiste visionnaire américain connu pour Mullholand Drive, Blue Velvet ou Twin Peaks.

My Head is Disconnected, David Lynch

Les fans du style Lynch reconnaîtront la patte du cinéaste américain connu pour son regard sombre sur la société. Nous avons discuté en petit groupe des œuvres exposées. Des journalistes et blogueurs ont trouvé l’exposition trop … « lynchienne » justement. J’y ai vu la marque du succès. Plus de 60 oeuvres datant des années 60 à aujourd’hui. Courez-y les admirer chez Home à Manchester!

exposition Home David Lynch

My Head is Disconnected, David Lynch

exposition David Lynch - Manchester
Exposition David Lynch, Manchester

HOME – 2 Tony Wilson Place, Manchester

Où manger à Manchester ?

Chez Mackie Mayor

Mackie Mayor Manchester

Le chapitre food s’est ouvert d’une bien jolie manière, à Manchester. Nous nous sommes retrouvés chez Mackie Mayor, un vaste espace de restauration installé dans un ancien marché. Décoration de style industriel dans ce bâtiment datant de 1858. Vaste choix de mets (cuisine anglaise, mexicaine, italienne) savoureux. Un régal !

Mackie Mayor - restaurant Manchester

Mackie Mayor – 1 Eagle Street, Manchester

Chez Mowgli

restaurant Mowgli - Manchester

Pour le dîner, nous nous sommes attablés chez Mowgli : un restaurant indien à Manchester. Les amateurs de cuisine épicée apprécieront l’escale. Conseil : commandez un peu de tout et partagez les plats. Tarif abordable. Joli cadre.

Mowgli – 16 Corn Exchange House, Manchester

Quartier libre : déambuler sur King Street

King Street Manchester

En suivant les conseils d’Andy, je me suis dirigée vers King Street pour admirer l’architecture traditionnelle de Manchester. Les bâtiments d’époque ont été préservés. Ils abritent aujourd’hui des commerces, des banques, des restaurants. Jolie balade photo à faire par là-bas.

King Street Manchester

Soirée d’ouverture du Manchester International Festival

Ring for Peace, Yoko Ono – MIF 19

Yoko Ono - MIF 19

Yoko Ono est apparue sur écran géant pour une oeuvre d’art à son image : Ring for Peace. Elle a décrit sa vision de la paix dans une vidéo et exhorté les milliers de personnes présentes sur le parvis de la cathédrale à faire sonner les cloches pour la paix. Dans son message, elle incitait le public à se regarder, à se parler, à faire connaissance et à délivrer un message au monde en faveur de la paix.

Yoko Ono, MIF

Concert de Janelle Monáe, MIF 19

Après cette introduction, chaque groupe s’est dirigé vers l’option culturelle choisie pour la première soirée du Manchester International Festival. J’ai vécu un moment exceptionnel. Mon acolyte espagnole et moi avons eu accès à l’espace presse pour photographier Janelle Monáe au pied de la scène. Quel beau privilège offert pour ce show !

concert Janelle Monáe Manchester International Festival 2019

Janelle s’est montrée particulièrement généreuse. Avant de vous dévoiler quelques images de ce moment magique, quelques éléments au sujet de cette artiste hors du commun. Saviez-vous qu’elle faisait partie du cercle restreint de femmes afro-américaines à diriger son label indépendant ? Elle a décroché un fructueux partenariat avec un label majeur : Epic Records. La maison Wondaland Art Society Records est alors devenue Wondaland Records.

En plus d’être une entrepreneure avisée, Janelle Monáe fait partie de ces artistes avec une vision. Chaque album développe un univers propre avec un message fort sous-jacent. A travers les personnages qu’elle crée, l’auteure, compositrice, interprète dénonce les injustices dont sont encore victimes les Noirs américains aux Etas-Unis aujourd’hui. Féministe active, elle n’hésite pas à prendre le micro pour lutter en faveur de l’amélioration de la condition féminine. Autant de sujets qui en font une farouche opposante à l’actuel Président américain Donald Trump. Au cours du concert, chacun de ces messages a été délivré au public.

4 opus pour découvrir son univers musical :

  • 2003 : The Auditions (Maxi ressorti plus tard sous le nom de Metropolis : Point Zéro)
  • 2010 : The Arch Android
  • 2013 : The Electric Lady
  • 2018 : Dirty Computer

Trève de mots. Place aux images. Sélection difficile.
Un grand merci à Jane pour les pass !

Pré-concert Janelle Monáe

pré-concert Janelle Monáe - MIF 19

CONCERT JANELLE MONAE - MIF 19

Are you ready, guys ?! C’est parti !

Janelle Monae Manchester International Festival © Joelle Bah Dralou

Janelle Monae Manchester International Festival © Joelle Bah Dralou

Janelle Monae Manchester International Festival © Joelle Bah Dralou

Janelle Monae Manchester International Festival © Joelle Bah Dralou

Janelle Monae Manchester International Festival © Joelle Bah Dralou

Janelle Monae Manchester International Festival © Joelle Bah Dralou

A la fin du concert, Janelle Monae a retiré son costume. Toute de noir vêtu, nu-pieds, elle est descendue dans le public qu’elle a apprivoisé à coup de :

shhhh …

 

Elle s’est créée un couloir en faisant les gens s’accroupir puis s’est avancée dans la foule sans cri ni bousculade. Well done Janelle et merci pour le moment !!!

Janelle Monae Manchester International Festival © Joelle Bah Dralou

Mes chaleureux remerciements à Visit Britain, Visit Britain France et Manchester Marketing pour ce voyage de presse. Cette journée restera gravée dans mon esprit.

Encore une semaine pour profiter du Manchester International Festival. Allez profiter de cet événement culturel majeur !! Dans deux ans à la même heure, vous savez où me trouver. Le rendez-vous est pris.

A vite pour une nouvelle page exaltante du carnet de voyage à Manchester !

Joëlle Bah-Dralou
@elledit8


A savoir :

  • Il faut se rendre dans le Northern Quarter pour admirer de nombreux beaux murals
  • L’abeille est le symbole de la ville de Manchester en hommage à l’héritage ouvrier de la ville. Les abeilles sont des travailleuses infatigables …

visite guidée Manchester


BONS PLANS: 


INFOS PRATIQUES

  • Comment aller à Manchester ?

En avion :

– Vols au départ de Paris et de plusieurs villes de France (Bordeaux, Lyon, Nantes, Toulouse …) dès 108€
– 1h30 de vol

Trajet aéroport – centre-ville aisé. Suivre The Station et prendre un billet pour Manchester Piccadilly (15-20 min de transport).

En train :

– Trajet Paris – Londres en Eurostar (dès 78€)
– 2h15 de train

– Trajet Londres – Manchester (les tarifs fluctuent beaucoup d’un opérateur à l’autre / à la période de réservation). Nous avons effectué le trajet avec Virgin Trains.
– 2h de train

  • Où dormir à Manchester ?

Au Dakota Hotel : nouveau boutique hôtel à deux pas de la gare de Manchester Piccadilly. Idéalement situé pour (re)découvrir la ville. A partir de 134€.

DAKOTA HOTEL MANCHESTER : 29, Ducie St, Manchester 


Pour préparer votre voyage à Manchester :

www.visitbritain.com

www.visitmanchester.com


Voyage de presse Visit Britain

Carnet de voyage Jour 1 : ici