Catégorie : Mode & Beauté

Mode homme : 10 idées de shopping chez Peter Hahn

Charles BAH - photographe Elle dit 8

Quelques jours avant de recevoir l’invitation de Peter Hahn à découvrir leur univers, Charles me demandait un coup de pouce pour rafraîchir sa garde-robe en vue d’une prochaine escapade. Je vous propose de découvrir ma sélection de 10 articles de mode homme piochés sur l’e-shop Peter Hahn. Vous y trouverez aussi du prêt-à-porter féminin, des chaussures ainsi que des articles pour agrémenter nos intérieurs. J’ai choisi des articles basiques dans des couleurs sobres, selon les goûts de mon homme.

 1. Gilet Peter Hahn

Parmi les pièces fétiches de Charles : le gilet. Quand il a un peu chaud dans l’avion ou en balade, il peut le dézipper sans prendre froid. Ce modèle bleu a toutes les qualités qu’il recherche : jolie coupe, jolie couleur, ouverture facile.

Peter Hahn

Peter Hahn – Gilet en laine mérinos, 129,95€

2. Mocassins Salamander

Mon petit mari aime bien porter des mocassins quand les températures dépassent les 20 degrés comme en ce moment. Là où nous envisageons de partir en voyage cet automne, ce modèle serait tout à fait adapté. Il les trouvera aussi pour notre prochain voyage en Guadeloupe.

Peter Hahn

Peter Hahn – Mocassins Salamander, 109,95€ 

3. Polo Lacoste

Ce polo gris anthracite lui plaira, j’en suis certaine. Impossible de partir trop longtemps ni trop loin cet automne avec nos agendas respectifs. Toutefois ce petit break à la mer nous fera le plus grand bien. S’offrir du dépaysement à 2h d’avion tout en évitant le décalage horaire au retour: on dit oui.

Peter Hahn

Peter Hahn – Polo Lacoste, 95€

4. Chemise Calamar

Basique efficace : la chemise rayée bleue. Il les préfère 100% coton : plus agréable sur la peau. Avec un jean bien coupé, une veste bleu marine et des bottines marron, on tient une tenue qui lui ira à merveille.

Peter Hahn

Peter Hahn – Chemise Calamar, 73,95€

 5. Veste Carl Gross

En parlant de veste, voici un modèle pas mal du tout. Charles préfère les porter avec un jean plutôt qu’un pantalon de costume. Tiens, la seule fois où je l’ai vu en costume, c’était pour notre mariage. J’ai adoré!

Peter Hahn

Peter Hahn – Veste en pure laine vierge Carl Gross, 299,95€

 6. Bottines Lloyd

Il adore les bottines. J’en ai cherché sur le site. Peter Hahn propose ce modèle marron chocolat en cuir velours de veau haut de gamme.

Peter Hahn

Peter Hahn – Bottines Lloyd, 189,95€

 7. Ceinture Peter Hahn

Parmi les accessoires proposés sur le site Peter Hahn, j’ai repéré ces ceintures. La couleur est toute trouvée : marron chocolat, pour se marier avec la couleur des chaussures.

Peter Hahn

Peter Hahn – Ceinture en cuir, 79,95€

 8. Pull Peter Hahn

Charles a déjà des pulls avec col en V. Pour changer, j’ai repéré ce pull 100% laine vierge avec un col rond pour les soirées fraîches. J’ai cru reconnaître Johannes Huebl (l’époux d’Olivia Palermo) sur le site. Voilà un bon baromètre pour identifier le style de la marque Peter Hahn.

Peter Hahn

Peter Hahn – Pull noir en laine vierge, 109,95€

 9. Chemise Bugatti

La chemise blanche fait partie des basiques dans une garde-robe. Les petits détails apportés au col et aux boutons lui confèrent une légère touche de fantaisie. Juste ce qu’il faut pour lui plaire.

Peter Hahn

Peter Hahn – Chemise Bugatti, 79,95€

 10. Pull Maerz Muenchen

Peter Hahn

Peter Hahn – Pull Maerz Muenchen, 149,95€

Pour clôturer ma sélection, un pull marine avec un col montant zippé pour un look plus décontracté. Un compromis entre le pull classique et le gilet zippé qu’il aime tant.

Mission accomplie. Charles a maintenant de quoi compléter sa valise pour notre prochaine escapade. Si vous appréciez les pièces classiques et élégantes, allez donc flâner sur le site Peter Hahn. Vous connaissiez cet e-shop?


Peter Hahn

www.peterhahn.fr


Article sponsorisé

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

FIMA 2016 | Festival International de la Mode en Afrique, Agadez – Niger

Le Festival International de la Mode en Afrique (FIMA) est né du rêve ambitieux du créateur Alphadi. Le « Prince du désert » a convié près de 250 personnes au Niger pour célébrer la 10e édition du festival lancé en 1998. Créateurs, artisans et modèles ont fait rayonner la mode africaine durant deux jours en collaboration avec l’UNESCO en décembre dernier. Thématique choisie pour cette édition: l’éducation. Il faut savoir que lors de l’édition précédente, L’Ecole Supérieure de la Mode et des Arts (ESMA) avait été inaugurée lors de à Niamey. Ambitieuse initiative d’Aphadi pour inscrire le savoir-faire africain sur la scène internationale.

Le concours de jeunes créateurs

7 créateurs du continent ont été sélectionnés pour participer au concours de jeunes créateurs avec le soutien des Arts Décoratifs.

  • Patrick MBeng, Cameroun
  • Samira Ben Ousmane, Niger
  • Modeste Ba, Côte d’Ivoire
  • Sologué, Mali
  • Karen Ya-o Mba, Côte d’Ivoire
  • Hamza Guellmous, Maroc
  • Boatema, Ghana

Ce focus sur leurs collections en présence de la presse et de professionnels de la mode leur offre une ouverture sur le monde et des opportunités diverses. J’ai eu plaisir à découvrir des univers éclectiques empreints de créativité. Trois créateurs se sont  distingués au yeux du jury:

  • Le Marocain Hamza Guelmouss
  • La Ghanéenne Boatema
  • Le Camerounais Patrick MBeng

Le lauréat du concours Hamza Guelnouss a pris le parti de se détacher du wax pour afficher une modernité affirmée. Conscient de la prise de risque, il s’est présenté avec un storytelling des plus efficaces autour de son processus de création. Sa collection apocalyptique résolument ouverte sur l’international a convaincu le jury. Pari gagné! Le talent n’a pas attendu le nombre des années, chez Hamza. Le passage de sa collection n’a laissé personne insensible. Hâte de vous en dire davantage sur l’univers de ce bel artiste au cours d’une interview à venir.

Le FIMA 2016 nous a offert à Charles & moi de jolies rencontres côté jeunes créateurs. Parmi elles: Sologué, une autodidacte passionnée attachée à ses racines maliennes. Elle sélectionne les plus plus beaux wax pour les tenues qu’elle crée. Un objectif : faire voyager cette étoffe hors d’Afrique avec style. Une épreuve a renforcé le désir de Sologué d’aller au bout de ses rêves: la perte prématurée de son frère. Elle s’est battue  en sa mémoire pour faire vibrer les couleurs d’un coloriage singulier. Charles a shooté quelques unes de ses tenues avec deux modèles du concours de Top: un moment mémorable partagé dans un futur article qui lui sera consacré.

Le concours de Top Models

Dix filles et dix garçons en lice pour devenir les top de demain ont défilé dans des tenues d’exception. Chacun a porté haut les couleurs de la tradition de son pays lors d’un passage qui a enflammé le public. Beauté et charisme ont été mis au service des tenues des créateurs. J’ai été séduite par leur professionnalisme sur le catwalk.

Un modèle hors-concours a défilé aux côtés des filles sélectionnées: Awa Sanoko. Quel charisme sur scène! Son passage en robe saharienne signée Jean-Paul Gaultier a été mon coup de coeur de l’event. Elue Miss Model of The World 2015, cette jeune femme s’illustre sur les podiums, sur papier glacé et plus encore. Un rêve devenu réalité pour ce mannequin de Côte d’Ivoire .

Les grands créateurs invités

Des défilés de créateurs hors-concours ont rythmé le FIMA 2016. Ahphadi himself entouré de talentueux créateurs a dévoilé ses créations aux festivaliers. Parmi les stylistes présents:

  • Bamondi
  • Bazem’Sé
  • Laminia Mechoulam
  • Nipo Skin

Oscillant entre tradition et modernité, Alphadi a conquis le public par la maîtrise des coupes et la richesse des étoffes. Coup de coeur pour les créations de Zacometi: fashion designer d’origine haïtienne. Son souci du détail et le style urban chic de ses costumes séduisent une clientèle masculine fidèle. Temps fort des défilés: le passage Jean-Paul Gaultier qui a tenu à être présent d’une façon ou d’une autre.

« Education et industrie pour une afrique de métissage et de paix »

Le FIMA 2016 s’est clôturé sur une promesse: se revoit bientôt dans un autre pays d’Afrique. Merci à Alphadi et ses équipes pour ce moment. A très vite pour découvrir de beaux épisodes vécus au Niger!


http://www.fima-africa.com

5 adresses pour un shopping chic à New York

Les grandes villes sont de véritables temples du shopping. New York ne fait pas exception à la règle. Si comme moi vous aimez vous offrir de jolies pièces à mixer avec du prêt-à-porter plus standard, vous aurez de quoi amuser. Les escapades urbaines dans des villes étrangères offrent l’opportunité de découvrir de nouvelles enseignes. C’est l’occasion de ramener un peu de l’esprit de son voyage à Paris. OpenSkies et moi nous sommes rejoints sur bien des points en préparant ce voyage à New York, la mode était l’un d’eux. Voici une sélection de 5 adresses pour un shopping chic à New York.

Elle dit 8

Fivestory

FivestoryCette première adresse m’a été fortement recommandée par ma copine créatrice Floriane Fosso. Elle a vécu à New York durant une partie de ses études et connaît les adresses les plus pointues de la ville. Fivestory en fait partie. Indubitablement. Située à deux pas de Madison Avenue sur la 69e,  cette boutique multimarques donne le ton dès le seuil. La décoration, l’agencement, la sélection des pièces… Fivestory et chic ne font qu’un. Image 28

Fivestory

Image 23

Image 29Fivestory, 18 E 69th St, New York, NY 10065

Anine Bing

Anine Bing

J’ai passé mon précédent séjour aux Etats-Unis à sillonner la côte ouest. J’en ai gardé un souvenir impérissable et quelques habitudes sur Instagram. C’est au hasard des hashtag autour de #LosAngeles que j’ai découvert l’univers d’Anine Bing installée en Californie. J’ai assisté à distance à l’ouverture de sa première boutique à Los Angeles, puis à celle de New York installée à West Village. Le style décontracté chic, à l’image des Californiennes stylées rencontre un franc succès.

Ma séance d’essayage n’a pas été aussi longue que je l’aurais souhaité (indice dans la photo suivante). Je suis quand même repartie avec une jolie pièce de lingerie en me promettant de revenir. La dentelle travaillée est du meilleur effet avec un chemisier un peu décolleté.

Mention spéciale aux bottines cloutées glam’ rock de la maison qui séduisent les acheteuses de la côte est à la côte ouest et même au-delà.

Anine BingAnine Bing, 330 Bleecker St, New York, NY 10014

Bond No 9

Bond n° 9Si vous avez suivi mon aventure à New York sur le compte Instagram d’OpenSkies, vous avez peut être aperçu une photo du shooting de Charles avec le modèle Brandi Brechbiel pour la créatrice Floriane Fosso. C’est elle qui m’a fait découvrir cette parfumerie haut de gamme.

La séance a eu lieu entre la High Line et une rue de Meatpacking District. Avec mon anglais perfectible et l’excellent français de Brandi souvent à Paris pour la Fashion Week, on a papoté avant et après le shooting. Elle m’a dévoilé quelques unes de ses bonnes adresses et cette boutique en faisait partie.

Si vous cherchez une idée cadeau raffinée à ramener à Paris: Bond No 9 est une jolie référence.

imageBond No 9, 863 Washington Street (Meatpacking District / High Line)

Bloomingdale’s

Bloomingdale'sBloomingdale’s avait une résonance particulière pour moi depuis le lycée. Je pense avoir développé une affection pour New York grâce au cinéma, grâce à certaines séries, grâce à mes lectures. Bloomingdale’s m’évoque une série que j’adorais: Friends. Vous souvenez-vous du job de personnal shopper occupé par Rachel Green? Eh bien c’était à Bloomingdale’s. Pour faire un rapprochement avec Paris, on pourrait évoquer nos grands magasins du boulevard Haussmann: les Galeries Lafayette ou Printemps.

Petite confidence: j’ai définitivement perdu mon photographe de mari à l’entrée. Il a capitulé face à mon endurance et m’a attendu devant le magasin. Il faut dire que nous avions sillonné les rues de Soho tout l’après-midi pour une vidéo que nous vous dévoilerons prochainement. Au fil des heures, son matériel étant un peu plus lourd que mon sac à main, impossible de lui en vouloir… Je me suis arrêtée dans le corner Tory Burch avant de le rejoindre. J’adore les accessoires de cette marque!

imageBergdorf Goodman

Autre référence chic à New York: Bergdorf Goodman. Ce grand magasin de luxe réunit ce qui se fait de mieux dans la mode, un peu dans l’esprit du Bon Marché à Paris. On y retrouve donc Alice + Olivia, une marque américaine qui aurait pu figurer dans une sélection d’adresses plus longue, Jason Wu, un créateur plébiscité par Michelle Obama, Zac Posen, Manolo Blahnik, qui réveille instantanément la Carrie Bradshaw qui sommeille en nous, mais aussi  Donna Karan, etc etc etc.

© Tracy's New York Life

© Tracy’s New York Life

Bergdorf Goodman, 754 5th Ave, New York, NY 10019

Je remercie chaleureusement la responsable de Fivestory qui a accepté que Charles prenne quelques photos pour le blog, ainsi que les vendeuses chez Anine Bing.


Une petite touche de chic dans le quotidien me semble toujours bienvenue. Si vous passez par New York pour les fêtes, vous avez là de belles adresses pour offrir un présent particulier à une personne particulière…

Bon shopping!

NenOÏ : la marque ethnique chic des bébés

L’ethnique chic est une tendance en vogue dans la mode et la décoration. De grandes marques de luxe comme Burberry se sont laissées séduire par les imprimés wax, le prêt-à-porter lui a emboîté le pas. Il y a quelques semaines, je suis tombée sur une jolie marque au hasard d’un like sur l’une de mes photos postée sur Instagram. En allant voir ce qui se cachait derrière NenOÏ, j’ai découvert une jolie galerie colorée avec tout plein d’idées cadeaux pour les bébés. Séduite par l’originalité de la démarche, j’ai voulu en savoir plus. La créatrice de la marque Reyana Sow a accepté de répondre à quelques questions pour nous faire découvrir l’univers NenOÏ.

NenOÏ

Je découvre NenOÏ avec enthousiasme. Raconte-nous l’histoire de la marque, à qui s’adresse-t-elle?

Comme pour beaucoup d’entre nous, tout commence lors de la naissance de nos premiers enfants. Mon histoire n’est pas si différente des autres mais elle reste tout aussi authentique. Si on commence par le début. En 2010, je suis enceinte de mon petit chou. Parce que je suis contrainte à rester à la maison pour des raisons de santé, je tourne en rond et je me balade sur le Net. Je découvre en consultant des blogs de DIY que c’est pas si difficile que ça de faire des bavoirs. Je me prête au jeu, j’achète ma machine à coudre, mon tissu et hop, me voilà partie. Une pièce, puis une deuxième et de fil en aiguille, j’ai envie de faire plus, plus complexe, plus grand etc. Prenant de l’assurance, je me suis dit qu’il fallait que j’utilise des tissus bien de chez moi pour renforcer le coté sénégalais de mon fils (qui est métisse). Ça a beaucoup plu dans mon entourage, j’ai continué et lancé des collections à l’attention des femmes qui comme moi, on vu naître ce besoin.

Que veut dire nenOÏ? En Poular, maman se dit néné. Quand on veut y rajouter une dimension affective, on dit : nenoï, « maman chérie » . Mon père m’appelle ainsi parce que je porte le prénom de sa mère.

La marque s’adresse aux parents mixtes et africains, à tout ceux qui souhaitent voyager au travers de mes créations ou qui y retrouvent un souvenir (motif, couleur etc), à tout ceux qui aiment l’originalité, l’exclusivité des petites séries et faire de jolis cadeaux de naissance.

NenOÏ

L’ethnique chic se fait une place de choix dans la mode en Europe, aux Etats-Unis, dans les Caraïbes… Comment expliques-tu l’essor de cette tendance ?

Je ne l’explique pas mais c’est une excellente nouvelle 🙂 Je suis ravie que notre design textile se fasse une place de choix sur le tapis rouge. Pourvu que cela dure.

La production des accessoires NenOÏ est 100% made in Sénégal. Explique-nous l’organisation de ta petite entreprise.

Au départ je faisais toute la création de mes pièces moi-même. Puis n’ayant plus le temps, j’ai décidé de sous-traiter, de préférence au Sénégal. Pourquoi ? Parce que la matière première et le savoir-faire se trouvent là bas. Je conçois mes collections chez moi tout au long de l’année et en fonction de mes inspirations. Je profite de mes vacances annuelles à Dakar pour nouer des contacts, évaluer les fournisseurs, acheter les tissus… Une fois les protos réalisés, je valide ou pas et je les laisse produire. Je récupère la production au fil de l’eau. Le fait de faire faire au Sénégal apporte de la crédibilité à mon produit qui se dit/veut ethnique ! Il y a plus que le tissu, il y désormais le doigté, la finition, l’arrangement. Mes créations sont désormais « fully ethnic »

Quels sont tes projets pour NenOÏ à court terme ?

Je souhaite recentrer ma collection, ne faire plus que de l’accessoire. NenOÏ va certainement évoluer, je ne sais pas encore comment, mais je vais prendre le temps d’y réfléchir.

J’ai aussi un joli projet et j’espère une belle collaboration avec une autre créatrice que j’apprécie énormément mais je ne peux les dévoiler de suite, il est beaucoup trop tôt pour le faire.

Aura-t-on le plaisir de découvrir tes produits en boutique à Paris dans le cadre d’une collaboration ou de l’ouverture d’un pop-up store par exemple?

Les fêtes de fin d’année sont toujours l’occasion d’exposer ses créations. Je serai le 5 et 6 décembre à Paris pour le Noël des créateurs, 72 rue Saint Honoré 75001 Paris et au marché de Noël africain qui se tient le 19/12 à la Maison des associations de solidarité (MAS Paris), 18 rue des terres au cure 75013 M° Porte d’Ivry (ligne 7).

Merci Reyana d’avoir accepté mon invitation! Je passerai faire un tour rue Saint-Honoré pour choisir un cadeau à offrir. J’ai une copine qui attend un heureux événement, elle va a-do-rer. Je vous invite à la rejoindre ce week-end à Paris ou sur son site. NenOÏ est aussi sur Etsy pour les achats en ligne.Originalité, peps, authenticité… Vous ne serez pas déçus!


NeNOÏ

NenOÏ

Natacha Baco : une créatrice dans l’air du temps

J’ai découvert l’univers de Natacha Baco en lisant un article d’Ivy, la blogueuse du Journal d’un pigeon voyageur. J’avais aperçu ses créations sur Instagram, sans en connaître la signature. Coup de cœur pour les coupes, le style métissé et la personnalité de cette créatrice rencontrée au mois de juin dernier. Coupes contemporaines, motifs ethniques, Natacha Baco rencontre un succès certain auprès des femmes urbaines actives.

Natacha Baco

By Natacha Baco: des confections inspirées sur-mesure

A côté des ventes privées organisées ponctuellement, Natacha Baco réalise essentiellement des pièces sur-mesure. Les possibilités sont plurielles. Ses clientes peuvent commander des créations originales ou des pièces issues de collections existantes visibles sur son site. Lors d’un premier rendez-vous, Natacha a amené des échantillons de tissus, pris mes mesures et à l’issue de la discussion, fait une proposition en accord avec mes envies et ma silhouette. Au deuxième rendez-vous, elle a amené une ébauche de la tenue qu’elle adapterait après essayage. Je savais en amont ce que je souhaitais: une combinaison pantacourt. J’adore les combinaisons, mais pas facile d’en trouver une avec la coupe idéale. Après hésitation, j’ai opté pour un tissu noir (one more time) sans touche de wax pour cette fois (en dépit de motifs colorés fort attrayants). J’étais fan du décolleté indécent de l’une de ses robes et de la combinaison noire en ligne. Natacha m’a donc proposé de mixer les deux coupes, en raccourcissant le pantalon: j’ai dit oui!

Les tenues choisies

Sur Instagram, j’ai évoqué avec enthousiasme cette combinaison créée juste pour moi et la jupe tutu sur laquelle je craque depuis un moment déjà. Comme pour la combinaison, je n’avais pas encore trouvé LE modèle jusqu’à ma rencontre avec Natacha. J’ai emporté ces deux tenues en Guadeloupe pour des événements auxquels j’étais conviée. La combinaison a fait sensation au défilé de mode donné à la Creole Beach. Mon petit papa poule n’était pas fort enchanté par le décolleté que j’ai voulu. Je l’assume totalement, sur cette tenue que j’adore. Il faut dire que je resterai toujours sa petite fille en dépit du temps qui passe, et cette idée m’enchante…

Natacha Baco

Natacha Baco

Natacha Baco

Image 18

Pour la jupe tutu, je suis partie à la recherche d’un crop top noir quelques jours avant mon départ, sans succès. Dans ma quête, je suis tombée sur ce modèle rayé juste parfait. Pendant mon escale aux Saintes, j’ai pensé à l’article que je rédige aujourd’hui et me suis laissée prendre au jeu d’une séance photos avec Charles pour illustrer mon coup de cœur pour les créations de Natacha. Mes proches savent combien je préfère être derrière l’objectif que devant, mais les créations de Natacha et le maquillage de Bénédicte Guillaume m’ont aidée à me prendre au jeu. J’ai eu de la chance que cette talentueuse maquilleuse avec qui Charles a eu l’occasion de travailler sur des magazines dans les Caraïbes soit de passage aux Saintes dans le même créneau que nous. J’adore son travail!

Natacha Baco

Natacha Baco

Natacha Baco

Voilà pour un premier aperçu. Ma prochaine tenue sera « waxée » ou ne sera pas! Après m’être laissée tenter par le noir et blanc que j’adore, place à la couleur. J’ai plus d’une idée de coupes de robes dans la tête! Merci à Natacha pour sa créativité, sa flexibilité et sa réactivité. Cet été, malgré un planning hypra chargé avec les mariages, elle a réussi à me faire une petite place juste avant que je ne parte en voyage: MER-CI! N’hésitez pas à la contacter pour les tarifs de la tenue de vos rêves. Les créations by Natacha Baco: je dis OUI!


INFOS PRATIQUES

By Natacha Baco

by-natachabaco.com

Facebook – InstagramTumblrPinterest


Crédit Photos: Charles BAH