Catégorie : Histoires de voyage

PEOPLE INSIDE | Le rêve américain du chef pâtissier Thierry Delourneaux

Lorsque le chef Thierry Delourneaux a annoncé à son père qu’il souhaitait devenir pâtissier, son père lui a dit « sois le meilleur ». Cette phrase a façonné l’homme que j’ai rencontré à Washington DC: un chef pâtissier à la fois humble et ambitieux. En lisant un article à son sujet l’an dernier dans Veille Tourisme Antilles, j’ai voulu partir à sa rencontre dans la capitale américaine pour en apprendre un peu plus sur la personne inspirante que je découvrais. Qu’est-ce qui a mené ce petit garçon du Moule à diriger quelques années plus tard une équipe de pâtissiers au sein d’un 5 étoiles de Washington DC? Thierry Delourneaux alias @chichifoofoo28 nous raconté les étapes d’une histoire singulière autour d’un tea time so chic au St-Regis! Si vous vous demandez d’où vient ce surnom, sachez que dans son univers, « chichifoofoo » signifie superbe, above and beyond, superbe, VIP, beautiful … Tout ce qui le caractérise, en somme.

Thierry Delourneaux de Guadeloupe à Washington DC

Thierry Delourneaux - @elledit8

Comme tous les petits garçons, Thierry Delourneaux a voulu marcher dans les pas de son père avant de choisir sa propre voie. La pâtisserie a supplanté une carrière dans la police dans son esprit vers l’âge de 14 ans. D’abord surpris par ce souhait, son père lui a donné le meilleur conseil qui soit pour s’accomplir dans le métier de ses rêves: « sois le meilleur ». Des mots qui résonnent avec la même intensité 25 ans plus tard. Petit, il était le seul de sa fratrie à rêver de parler anglais, à rêver de voyages lointains. Il rêvait de s’envoler vers Montréal après sa formation en Guadeloupe, ses parents ont exigé Paris. Ils lui ont offert sans le savoir une French touch dont il joue aujourd’hui sur les plateaux de télévision américains, à l’instar de sa participation à l’émission Fox & Friends sur Fox News où il a présenté son élégante pumpkin pie pour Thanksgiving.

Montréal ne quittera pas ses pensées pendant sa formation à Paris. Avec le soutien de sa soeur aînée, il fera les démarches nécessaires pour obtenir son visa pour le Canada. Son diplôme en poche, il partira s’installer dans le quartier anglophone de la ville mais parler « le français de Paris » était à la mode à l’époque. Toronto sera sa clé. Il y posera ses valises le temps de perfectionner son anglais, à l’écart des Français installés sur place. Aujourd’hui, voilà 28 ans qu’il a quitté la Guadeloupe, une dizaine d’années qu’il vit aux Etats-Unis. Il s’est illustré dans des établissements prestigieux de Beverly Hills, San Diego ou New York, il a affûté ses talents en Asie, aux Bermudes. Le petit garçon des îles de Guadeloupe a réalisé son rêve. Il est devenu pâtissier globe trotter plébiscité dans des hôtels de luxe aux 4 coins du monde.

Le chef conserve un excellent souvenir de ses années passées à Singapour. Une expérience professionnelle hors du commun entouré de collaborateurs d’une rare efficacité. Ambassadeur de la marque de chocolat Cacao Barry là-bas, il a sillonné les pays d’Asie avant de retourner aux Etats-Unis: son port d’attache. A Singapour il aura appris à se renouveler sans répit, à New York il aura multiplié les challenges. « C’est New York qui a fait de moi qui je suis » nous confiera-t-il. Avant de s’établir à Washington DC, il  a notamment travaillé au Rainbow Room: une adresse prestigieuse qui organise des galas d’exception dans la ville qui ne dort jamais. Rappelé par le St-Regis, il acceptera l’offre de ce 5* à taille humaine de Washington pour se poser et écrire un nouveau chapitre de sa carrière.

Thierry Delourneaux - @elledit8

Washington DC lui rappelle un peu l’Europe. Ici le rythme de vie est plus propice à l’épanouissement personnel: il s’adonne à la salsa et au tennis chaque week-end. Le chef réalise qu’il s’est un peu oublié ces dernières années. Il songe à fonder une famille. Ses 25 ans de carrière lui auront appris à bien s’entourer pour déléguer des missions aux bonnes personnes. Il s’accorde ainsi quelques jours de vacances par an pour parcourir le monde et se ressourcer dans sa villa de Guadeloupe, entouré des siens. Il rentre deux fois par an dans l’archipel et prend plaisir à échanger avec les jeunes chefs sur place, avec Naomi Martino jeune et talentueuse artisan chocolatierétendard d’une nouvelle génération humble et ambitieuse qui sublime les produits créoles. Thierry Delourneaux n’aime pas son métier, il l’adore!

Les créations chic & tasty de Thierry Delourneaux

Thierry Delourneaux - @elledit8

A l’issue d’un tea time fort savoureux, le chef Thierry Delourneaux nous a présenté deux desserts à l’assiette. Gros coup de coeur pour sa déclinaison de la tarte au citron: la key lime pie avec sa meringue déshydratée pour plus de croustillant et son chocolat malto qui fond en bouche… Une recette moléculaire aérienne, un dessert soo chic!

Thierry Delourneaux - @elledit8

Deuxième proposition: un dessert d’automne gourmand pour chouchouter les palais américains. Au programme: chocolat, beurre de cacahuète et sauce caramel. Les chocophiles apprécieront  le brownie, chocolate cake, ganache avec chocolat au lait, cream cheese et peanut butter.

A noter: nouvelle collection le 20 décembre.

Qu’est ce qui inspire Thierry Delourneaux? Les voyages, notre Guadeloupe natale… Dernièrement il a décliné le punch en dessert pour le bar. Le planteur lui a donné des idées… En voyage, le chef aime partager son savoir-faire de façon bénévole. L’occasion d’encourager les jeunes générations à rêver grand, à croire en leurs rêves et à se battre pour les réaliser.

Avant de se quitter, le chef nous a offert un moment rare : une visite guidée de l’hôtel en sa compagnie. J’ai eu l’agréable sensation d’être une petite souris pendant quelques minutes. Salle de bal, restaurant trendy… Privilège suprême : le chef nous a emmenés voir la suite présidentielle du St-Regis où son amie Oprah Winfrey a eu l’occasion de séjourner. Oh – my – god ! Permettez-moi de conserver ce petit secret pour les abonnés de la newsletter. Je dévoilerai quelques photos exclusives dans La Lettre du week-end prochain. J’aurais tant aimé que mes élèves qui se destinent à la pâtisserie puissent un jour le rencontrer. Son énergie galvanise!


@superchinois801, @clemy75, Charles & moi vous remercions infiniment le chef! Merci pour le temps accordé, merci pour la générosité. Nos chaleureux remerciements à l’hôtel St-Regis qui nous a accueillis pour l’interview dans un cadre d’exception. Charles & moi projetons déjà un retour à Washington DC en 2018 pour continuer à explorer la ville et ses environs. Nous viendrons vous saluer. D’ici là, excellent séjour ensoleillé en Guadeloupe! Tic-tac …


L’hôtel St-Regis

Thierry Delourneaux - @elledit8

Tea-time: 14h – 17h (tous les jours)

Live band : Jeudi soir (soirée jazz)

Brunch : Dimanche (11h30 – 14h30)

St – Regis Restaurant

Breakfast | 7:00am – 11:00am | Daily

Lunch | 11:30am – 2:00pm | Monday – Friday

Dinner | 5:30pm – 10:00pm | Tuesday – Saturday

www.stregiswashingtondc.com


Pour suivre le chef sur les réseaux sociaux:

FacebookTwitterInstagram

Thierry Delourneaux - @elledit8

Noël approche! Guettons ses créations, ses recettes et ses expériences sur les réseaux sociaux via #chichifoofoo.

Sa gingerbread house dévoilée il y a quelques jours au St-Regis est spectaculaire!


#USAWOW : un blogtrip expérience concocté par My Trendy Agency réalisé en partenariat avec WOW airCapital Region USADiscover PHLEditions NomadesNew York en français

mytrendyagency :

notre petite agence de content marketing in love with stories ♥


Abonnez-vous à ma NEWSLETTER et rejoignez la communauté:

je vous ouvre mon carnet d’adresses chaque week-end avec du contenu exclusif

TRAVEL DIARY | Nos premiers pas à Toronto avec @fringinto

toronto

toronto

Toronto. Voilà. Nous y sommes. Ce sont deux amies installées au Canada côté anglophone qui m’ont donné envie de mettre un coup de projecteur sur Toronto. Lors de son passage à Paris, Cee (alias @cocoandvera) m’a fait remarquer que le Canada anglophone était méconnu en France. J’ai vu passer de nombreux posts consacrés à la jolie Montréal, peu sur d’autres villes canadiennes. L’installation d’Astrid (alias @fringinto) à Toronto et ses partages sur sa ville d’adoption m’ont donné une idée : et si on montrait le Toronto des insiders de ce côté de l’Atlantique? Nous avons embarqué deux blogueuses de l’agence séduites par l’idée: @mamzellelychee & @carolineszpira. Le #TorontoWOW était né, en partenariat avec la compagnie aérienne WOW air.

 J 1 • Paris – Reykjavik – Toronto

Toronto

torontoJe profite du vol qui nous emmène vers Toronto pour griffonner quelques mots sur mon carnet. Savez-vous que WOW Air propose un stop-over en Islande? Sans surcoût sur les billets d’avion s’il-vous-plaît. Bon plan! L’Islande… Je m’en souviens comme si c’était hier. Un beau voyage gagné grâce à un jeu Nouvelles Frontières il y a quelques temps. Michèle (ma soeur) & moi volions avec WOW Air pour la première fois. Pas la dernière. Me revoilà. Escale à Keflavik avant de rejoindre Toronto. Nous séjournerons en Islande une prochaine fois. Charles a très envie d’y faire voler Charlie (notre drone). Charlie est du voyage, d’ailleurs. Astrid a parlé de notre venue à Romain, un ami sur place qui nous propose de voler avec lui sur un spot au bord du lac découvert tout récemment. Message du pilote : on survole le Groenland! Spectaculaire…

Groenland

Une première nuit à Toronto

Nous voilà posés à notre appart’ à deux pas de Distillery district. Notre partenaire hébergement nous a proposé une grande maison un peu excentrée, j’ai finalement opté pour un pied-à-terre plus central. Les photos réalisées au grand angle laissaient entrevoir deux chambres plus vastes mais l’essentiel est là: le coeur de Toronto est à moins de 10 minutes en transport, 20 minutes à pied, Distillery district est à deux pas et la vue me plaît. Les filles sont parties explorer les environs, ce soir je garde mon petit malade. La clim a eu raison de Charles en fin de grippe avant de partir. Du doliprane, une bonne nuit de sommeil et ça ira mieux demain. Je regarde le dessin des sommets des buildings par la fenêtre. Je suis heureuse… Nous sommes à Toronto et demain je rencontre enfin Astrid pour la première fois après des mois passés à papoter via Snapchat et WhatsApp. Astrid c’est mon RV sourire du soir. Je clôture mes journées avec ses stories. Elle nous a embarqué de Valence à Toronto avec elle avec enthousiasme. Un régal au quotidien.

J 2 • Old Town – Brockton Village – Distillery district

Toronto WOW

En blogtrip j’aime profiter des soirées pour écrire un peu. Les filles sont au resto. Charles va beaucoup mieux. Il dérushe, trie, retouche. Quelle journée! Astrid est égale à ses snaps: joyeuse, bavarde, souriante, généreuse, partageuse. Je ne me suis pas trompée, c’était une vraie bonne idée de venir explorer Toronto dans ses pas. Elle a eu une pensée pour chacun: des spots instagrammables pour Caroline, de jolis moments foodie pour Céline, un spot au bord du lac Ontario pour Charles & Charlie, l’accès à un rooftop privé pour moi, des rencontres avec ses happy few et plus encore. Ces dernières semaines, Astrid a délaissé Snapchat pour Instagram. Elle aussi s’est laissée séduire par le côté pratique des stories sur IG.

Nous nous sommes retrouvées à 9h ce matin pour une balade en ville avant d’aller bruncher. Réveillée dès 2h sous les effets du décalage horaire, le rendez-vous matinal était bienvenu. Toronto a des airs de New York à taille humaine. J’adore! Au coin de Wellington Street et de Front Street, on est tombé sur le Gooderham Building: un petit « Flatiron Building » construit avant son cousin new-yorkais. Le bâtiment est à deux pas du Marché Saint-Lawrence malheureusement fermé ce dimanche. Astrid aime bien y faire ses courses. On y retrouve de nombreux produits du monde, à l’image de cette ville multiculturelle.

On est passés par Brookfield Place qui donne directement accès au PATH: un lieu insolite lorsqu’on vient d’ailleurs. 30 km de galeries souterraines offre au habitants de Toronto l’opportunité de faire leurs emplettes à l’abri du froid en hiver. Le lieu est relié à des stations de métro pour une véritable vie souterraine dans le plus grand centre commercial du monde (371 600 m2). Boutiques, restaurants, salle de cinémas: on y trouve l’essentiel pour que la vie continue lorsque les températures négatives (voire très négatives) s’installent.

toronto

Avant même de savoir que je programmerais un voyage à Toronto un jour, j’ai fait la connaissance du chef Jean-Régis Raynaud installé là-bas. Je racontais mon émotion sur Instagram après ma rencontre avec Maryse Condé et il a commenté qu’il avait cuisiné pour elle un soir de Saint-Sylvestre. « Il n’y a pas de hasard, il n’y que des rendez-vous » disait Eluard. C’est tellement vrai… En organisant le blogtrip, j’ai envoyé un petit mot au chef pour savoir si nous pouvions tester son nouveau restaurant Le Baratin. Il a dit oui avec enthousiasme, heureux de recevoir la petite équipe autour d’un brunch. Le rendez-vous était pris!

Toronto

Toronto

C’est chez le chef du Baratin que j’ai voulu démarrer nos aventures gourmandes. J’avais décelé une personnalité intéressante, une passion communicative pour la cuisine, une démarche authentique. J’ai eu du flair. Quel joli moment nous avons passé autour de ce brunch! Nous nous sommes ré-ga-lés… Une équipe de blogueurs qui débarque, ça se remarque un peu. Ils attendent tous les plats sans toucher aux premiers pour une photo d’en haut bien garnie, ils filment ce qu’ils mangent, emportent les plats dehors ou près de la fenêtre pour profiter de la lumière du jour… Il faut le voir pour le croire 🙂

Le Baratin, Toronto

Toronto WOW

Un sujet complet consacré au Baratin s’impose entre deux pages de ce carnet de voyage. Je vous retrouve demain même lieu pour vous raconter notre jolie rencontre avec le chef et l’expérience gustative avec la jolie bande du #TorontoWOW. Un petit aperçu de ce qui vous attend pour patienter?

Toronto WOW

Le Baratin, Toronto

Après ce brunch copieux et savoureux, nous avons poursuivi la balade à Toronto pour rejoindre Romain & Héloïse : un couple d’amis d’Astrid. Direction les bords du lac Ontario non loin de notre appart’ pour faire voler Charlie. Charles a adoré échanger avec un compagnon de vol passionné comme lui. Ils ont juste survolé le lac pour respecter quelques consignes basiques de sécurité en zone urbaine. Vue magique sur la skyline: je vous laisse juger par vous-même…

Toronto

Romain avait squash aujourd’hui. On a remballé le matériel après un chouette moment pour finir l’après-midi à Distillery district. Ambiance Brooklyn là-bas. Architecture de style industriel, chouette ambiance avec boutiques trendy et restaurants à la déco inspirée, galeries d’art… Coup de coeur pour cet espace tendance. Tout semble à taille humaine à Toronto. On flâne à Distillery district en amoureux, en famille ou entre amis. J’aime.


Premières impressions: Céline & Caroline forment déjà un tandem de choc, Charles & moi sommes conquis par le groupe, Astrid et les vibrations de Toronto. Ces premières heures passées ici nous donnent envie d’en découvrir davantage. La suite au prochain épisode …

Toronto


Les adresses du jour :

Toronto

  • Gooderham Building: 49 Wellington St E
  • Brookfield Place: 181 Bay St
  • Le Baratin: 1600 Dundas St W
  • Distillery district : (pas d’adresse à proprement parler, c’est une zone)

Blogtrip My Trendy Agency réalisé en partenariat avec WOW air.

Vous pouvez retrouver les posts de toute la bande avec le hashtag #TorontoWOW

sur Twitter, Instagram et Facebook


LA TEAM


 

Je réserve un vol pas cher avec WOW air

CARNET DE VOYAGE | Quitter La Havane sur une promesse

Cuba, La Havane

Les dernières heures à La Havane nous ont donné des envies d’encore. Restée à l’hôtel Melia Cohiba hier soir, j’ai bu les paroles de Charles à son retour. Il m’a raconté la soirée à l’Hotel Nacional de Cuba, le ballet des vieilles américaines réservées par Corsair & TUI pour l’occasion, la fin de soirée des invités téméraires en boîte de nuit. L’architecture de cet hôtel l’a subjugué. Il paraît que la vue du rooftop est spectaculaire. L’Hotel Nacional de Cuba n’est pas classé dans l’héritage culturel du monde par l’UNESCO par hasard. Je m’y arrêterai la prochaine fois. Promis. En forme au réveil, on a profité de La Havane jusqu’à la dernière seconde. Je rembobine le fil de cette journée sur le vol retour qui nous ramène à Paris. A cette minute je pense à ma mère qu’il me tarde d’appeler pour un debriefing entre filles. Quand j’atterrirai, je lui raconterai les belles adresses découvertes, les discussions avec Elisabeth & Luis Enrique dans le bus, je lui parlerai de ce que je lui ai ramené du marché, de Charles qui a fait voler Charlie à La Havane pour notre petite vidéo rituelle. Je lui dirai aussi que j’ai été timide et que je n’ai pas osé poser les 2/3 questions qui me taraudaient à deux journalistes invités sur le vol inaugural dont je connais et apprécie le travail. On se croisera peut être durant les stages à effectuer pour mon école de journalisme l’an prochain. Avec l’atelier voyage des Dimancheries qui m’attend à l’arrivée, envie de mettre par écrit ce que je te dirai de vive voix pour me libérer l’esprit.

VIDEO

Petite maman,

Pour ce dernier jour à Cuba, c’était quartier libre le matin. J’ai pensé un temps partir en taxi voir la maison d’Hemingway mais je ne voulais pas être pressée pour cette première fois. Je ne voulais pas que le temps prenne le pas sur l’émotion. Il paraît que tout est resté en l’état mais qu’on ne peut la découvrir que de l’extérieur pour préserver ce patrimoine national. Je veux scruter les détails de sa table de travail par les fenêtres entrouvertes, je veux les photographier et me faire mon film sur son rituel d’écriture. Je me suis renseignée, la course m’aurait coûté 50 PUC (soit 50€) pour rejoindre sa maison en périphérie à 25km du centre. Charles est parti sillonner les rues une dernière fois avec Gérard et Genaro. J’aurais voulu partager ce moment avec lui, je sais l’intérêt qu’il porte à Hemingway. J’ai choisi de préserver ce moment pour un prochain voyage là-bas. Parce qu’il y aura une prochaine fois, c’est certain.

La Havane, Cuba con Corsair

La Havane, cuba con corsair

cuba con corsair, La Havane

Acheter des souvenirs au marché artisanal de La Havane

En dépassant le port de croisière de La Havane, on tombe sur le marché artisanal à deux pas de la Vieja Habana. J’ai sillonné les allées une première fois à la recherche de jolis souvenirs pour vous, pour nous, en sirotant mon eau de coco achetée sur place. Tu sais combien je l’aime à même la noix de coco! Coups de coeur aux quatre coins du marché, je suis interpellée à droite, à gauche. Les vendeurs ne s’offusquent pas lorsque je leur dis que je préfère faire un tour avant d’arrêter mon choix. A savoir: les PUC sont rarement convertibles dans nos banques européennes et le cas échéant, les taxes élevées rendent l’opération coûteuse. J’ai donc dépensé mes derniers PUC là-bas. Je t’ai trouvé un totebag qui fera sensation auprès de tes copines de yoga. J’ai ramené un collier rouge corail et un bracelet à Michèle. J’ai pensé au tee-shirt de papa. On ne déroge pas à la tradition! Il se serait régalé dans l’espace réservé aux vendeurs de toiles. Je me souviens d’un reportage il y a quelques temps au cours duquel un artiste avouait être un peu amer que les touristes s’intéressent plus aux représentations typiques de La Havane qu’à ses créations abstraites. Papa aurait aimé les deux, j’en suis sûre. Ayant achevé mes achats au bout d’une heure, j’ai eu le temps de prendre des photos aux alentours. Je pense avoir pris quelques unes parmi mes plus belles à dans la rue d’en face. Rendez-vous sur Instagram pour les découvrir et voici une nouvelle salve de photos de Charles. Fan!

La Havane, Cuba con Corsair

La Havane, Cuba con Corsair

La Havane, Cuba con Corsair

La Havane, Cuba con Corsair

La Havane, Cuba con Corsair

La Havane, Cuba con Corsair

La Havane, Cuba con Corsair

Déjeuner au Yacht Club de La Havane

12h45 : Départ de l’hôtel Melia Cohiba  pour rejoindre le Yacht Club. Tu as sans doute vu passer les posts sur le Melia sur IG stories. Notre luxueux pied-à-terre à La Havane situé juste en face du Malecon dans le quartier de Vedado fut un véritable havre de paix ces deux derniers soirs. De l’espace dans des chambres tout confort avec des salles de bain en marbre, une superbe vue mer et ville depuis le 9e étage où nous avions pris nos quartiers, un petit-déjeuner varié pour tous les goûts et en musique s’il-te-plaît, une vaste piscine, un espace pour le change … Tout était réuni pour un séjour idyllique. Gros plus: le wifi, outil indispensable pour travailler pendant un voyage de presse. Le Melia Cohiba : une adresse à retenir pour les amateurs d’hébergements premium.

La Havane, Cuba con Corsair

Melia Cohiba (5*)
Avenida Paseo entre Calles y 3ra, Vedado, 1ra, La Habana
La Havane, Corsair con Cuba
C’est dans le quartier de Miramar que nous avons passé nos dernières heures à Cuba. Sur la route on a vu défiler des maisons bourgeoises le long d’allées bordées d’arbres.  Changement de cadre. Au Yacht Club j’ai retrouvé des paysages familiers, je me suis cru en Guadeloupe sur cette plage de La Havane… Un petit bout de paradis où se retrouvaient les millionnaires américains dans les années 40 – 50. Charles aurait voulu faire voler notre Charlie au-dessus de ce site d’exception, c’était sans savoir que la famille Castro avait élu domicile dans le quartier. Frustration face au veto de la direction de l’hôtel mais respect. Charles & Charlie ontt volé un peu plus tôt dans la matinée et rêvent déjà du prochain voyage à Cuba. Il sera question de campagne cubaine, des merveilles de Trinidad et de Viñales vantées par Luis Enrique et plus encore. TUI développe un circuit sur-mesure qui me parle ++. La suite au prochain épisode …
Ados querida Habana! 
La Havane, Cuba

Il y a tout juste une semaine nous étions à bord du vol inaugural Paris – La Havane de Corsair heureux de partir à la rencontre d’une inconnue un peu connue … Cuba ne nous a pas déçus et n’a pas quitté nos pensées depuis l’atterrissage. Charles visionne des documentaires sur le pays, je dévore les pages du guide de voyage qui me ramène à La Havane et me fait explorer le reste de l’île … Après une semaine intense où j’ai répondu au désir de Cuba de ceux qui ont suivi l’aventure avec des brassées de photos, l’aventure continuera sur Instagram à un rythme plus slow jusqu’à la prochaine aventure dans 3 semaines.


PARTIR EN VOYAGE À CUBA : 

Cuba est tendance. Les voyageurs qui préfèrent fuir les tendances seront heureux d’apprendre que TUI accompagnent aussi les voyageurs en quête de « Cuba autrement »… Les 35 années d’existence sur la destination et les 25 ans sur Varadero en particulier en font des experts de confiance. Le supplément d’âme propre à la marque Corsair nous fera vivre des expériences culturelles passionnantes ces prochains mois! Notez que la compagnie développe une coopération avec des partenaires cubains pour participer activement à ce qui ce jouera sur place. Guettez l’actu de Corsair: leurs tarifs bousculent la concurrence et les promotions vers La Havane seront alléchantes en période creuse! Le président Pascal de Izaguirre et ses équipes nous l’ont annoncé en conférence de presse.

Merci à Sandrine pour la confiance, merci à Victoria et ses partenaires pour le joli programme, merci à Chloé et Geoffroy pour les échanges. Bravo aux équipes de Corsair & TUI pour cette belle opération. ¡ Viva Cuba!

Corsair

2 vols Paris – La Havane par semaine

1 vol Paris – Varadero par semaine

A partir de 799 € (Payable en 3X par CB)


TUI

Séjours et circuits (19)

Autotours sur mesure à Cuba (2)

A partir de 1 111€

CARNET DE VOYAGE | Visiter La Havane et vibrer au rythme de son âme

CUBA CON CORSAIR & TUI

CUBA CON CORSAIR & TUI

J’imagine Cuba toute entière envoûtante. Je ne connais pour l’heure que la porte d’entrée de cette île mystérieuse et le charme a déjà opéré. Au cours de cette deuxième journée, je me suis laissée séduire par une ville pleine de contrastes, une ville où l’histoire est contée par l’architecture, une ville où luxueux hôtels, casa particular et habitations usées par le temps vivent côte à côte. J’ai découvert des pans d’une ville qui porte l’art en elle et le fait savoir. Charles & moi avons emprunté des chemins différents pour avoir deux fois plus d’expériences à vivre et à partager. @superchinois801, @naro1 et lui se sont volontiers perdus dans les rues de La Havane en quête d’inédit. Le trio de photographes avait soif d’authenticité, un désir de vérité crue. J’ai senti battre le pouls de la ville autrement en me laissant guider par les Cubains choisis par Corsair & TUI. Heureuses des expériences vécues en Islande et au Sénégal avec TUI, j’étais curieuse de découvrir les adresses sélectionnées à La Havane. Je n’ai qu’une envie à cette heure, appeler mon père pour le faire vibrer à l’unisson. J’imagine ma mère juste à côté, d’abord inquiète comme à chaque fois qu’elle me sait en vadrouille à l’étranger, puis rassurée de m’entendre, curieuse de savoir si ma destination pourrait devenir leur ces prochains mois. Comme je sais que tu liras ces quelques lignes, écoute…

L’expo photo de Marc Riboud à l’Alliance Française de La Havane

cuba con corsair, La Havane

Petit papa,

L’architecture de l’Alliance Française te plaira à coup sûr. Notre guide nous a expliqué que ce superbe palais était le lieu de résidence de José Miguel Gomez: le deuxième président cubain après l’indépendance. Sa demeure a été cédée par le gouvernement cubain à la France il y a deux ans. François Hollande était d’ailleurs venu inaugurer ce nouveau siège de l’Alliance Française et avait rappelé que le Che avait beaucoup oeuvré pour la francophonie à Cuba. Ses études de français en Argentine à l’Alliance Française l’avaient marqué. Outre les cours de français qui sont dispensés au grand public et les professeurs qui y sont formés, la culture française est à l’honneur via des expositions régulières. Quelques oeuvres majeures du photographe Marc Riboud étaient exposées dernièrement. L’expo a été prolongée pour notre venue: un joli privilège. Si ce nom ne te dit rien de prime abord, il n’en sera pas de même pour ses photos. Si je te dis photo noir et blanc, peintre debout sur une poutre en métal de la Tour Eiffel, ça devrait t’aider. Cherche La Tour de Force de Marc Riboud et tu verras. Il place l’homme au coeur de ses clichés avec des sujets forts. Deux photos de guerre ont attiré mon attention: celle d’un soldat africain avec des lunettes solaires dans lesquelles se reflétait son ombre (Autorretrato – Congo, 1961) et celle de La Jeune Fille à la Fleur qui manifestait contre la Guerre du Vietnam à Washington en 1967. J’ai partagé le moment sur IG stories et dans ma galerie Instagram.

Après l’Alliance Française, nous sommes partis nous balader dans les rues de la Vieja Habana. Quelle intensité! J’ai croisé des Cubains chaleureux, aperçu le Floridita: le bar préféré d’Hemingway, dégusté un délicieux mojito. Tu pourras voir ce que j’ai vu sur Instagram. Tu me connais, quand j’aime je ne compte pas! J’ai décidé de partager les photos par 3 pour en montrer le plus possible pendant que le voyage est frais dans nos esprits. Je pense le faire à chaque voyage, dorénavant. Pour compléter l’expérience, je te propose de te perdre dans les pas de Charles dans les rues de La Havane. Il a trouvé ce qu’il était parti chercher là-bas …

cuba con corsair

cuba con corsair, La Havane

cuba con corsair, La Havane

cuba con corsair, La Havane

Cuba Con Corsair

Déjeuner au Gran Hotel Manzana Kempinski La Habana

Nous nous sommes retrouvés dans le plus luxueux hôtel de La Havane pour le déjeuner réservé par Corsair & TUI. Le Gran Hotel Manzana Kempinski La Habana a ouvert deux jours avant notre arrivée! Encore un beau privilège. Nous avons eu l’opportunité de visiter une suite, une chambre standard et le spa de ce 5* +. Coup de coeur pour le rooftop sur lequel les clients de l’hôtel peuvent se détendre dans une piscine à débordement avec vue sur La Havane! Les accès au bar, aux restaurants et au spa sont ouverts à la clientèle extérieure. Je vous emmènerai découvrir cet autre visage de La Havane et consacrerai un article à cette nouvelle adresse d’ici quelques jours.

cuba con corsair, La Havane

GRAN HOTEL MANZANA KEMPINSKI LA HABANA

Calle San Rafael (entre Monserrate y Zulueta), La Habana Vieja
10100 Havana

reservations.lahabana@kempinski.com

Phone: +53 786 99100

Le Malecon 663: un nouveau concept d’hébergement à La Havane

Entre la casa particular et le boutique-hôtel, le Malecon 663 propose quatre chambres avec vue imprenable sur le Malecon. Une Française et un Cubain ont mis leur amour de la musique au service de ce lieu insolite. Tu verras, architecture et musique sont les deux piliers de la maison. Coup de coeur pour le designer sélectionné pour l »aménagement et la décoration des lieux. Tout est vintage ici. Tout n’est que style et audace. J’adore! Côté bar, on pourra déguster eau de coco, jus de fruits frais ou autres cocktails, grignoter des gourmandises savoureuses. L’adresse ouvre au grand public en septembre. A archiver! J’en parlerai plus longuement dans un article. Photos sur Instagram.

HOSTAL BOUTIQUE MALECÓN 663

Malecón 663, La Habana

La Fabrica de Arte Cubano (FAC) : un lieu de vie plébiscité par les Cubains à La Havane

Nous avons continué la balade avec une visite de la FAC: La Fabrica de Arte Cubano. La présentation qui nous en a été faite m’a mis l’eau à la bouche! Le concept réunit différents types de création artistique en un lieu. Les Cubains investissent l’endroit par milliers tous les soirs pour écouter de la musique, assister à des projections, des pièces de théâtre, danser, partager un moment  gourmand entre amis côté bar, côté restaurant ou côté foodtruck, admirer l’expo du moment… Je me suis cru à Brooklyn dans ce vaste espace. J’ai ressenti les mêmes vibrations qu’à New York. Créativité, énergie, dynamisme. Une expérience à vivre! Je vous montrerai quelques photos sur Instagram.

FÁBRICA DE ARTE CUBANO
Calle 26, esquina 11, Vedado, La Habana
jueves – domingo / 8:00 pm – 3:00 am

Charles a profité du moment pour continuer à sillonner la ville. Il a ramené de véritables pépites de sa balade photo…

cuba con corsair, La Havane

 

cuba con corsair, La Havane

cuba con corsair, La Havane

cuba con corsair, La Havane

cuba con corsair, La Havane

cuba con corsair

Ce soir c’est soirée bleu et blanc à l’Hotel Nacional de Cuba! J’ai lu qu’il était classé dans l’héritage culturel du monde par l’UNESCO. L’architecture de ce haut lieu de La Havane doit valoir le détour! Notre guide a laissé échapper une phrase ce matin laissant supposer que de belles surprises nous attendaient ce soir. J’ai sorti la petite robe à bretelles en soie et les sandales à talons avant de renoncer à sortir finalement. Je me sens un peu patraque, il pleut ce soir. J’ai peut être pris froid … Demain c’est la dernière journée du voyage de presse. J’ai préféré renoncer à la soirée pour être en forme demain et coucher cette journée sur le papier. Gérard & Charles me raconteront ce que j’ai manqué…


Matinée libre demain, j’irai au marché artisanal de La Havane chercher quelques souvenirs … RV vite, même lieu, avec une nouvelle salve de photos de Charles! 

Pour ne pas perdre une miette de ce voyage de rêve, deux hashtags à suivre sur Twitter et Instagram :

#cubaconcorsair + #VisitCubaWithTUI

classé dans l'héritage culturel du monde par l'UNESCO


PARTIR EN VOYAGE À CUBA : 

Corsair

2 vols Paris – La Havane par semaine

1 vol Paris – Varadero par semaine

A partir de 799€ (Payable en 3X par CB)


TUI

Séjours et circuits (19)

Autotours sur mesure à Cuba (2)

A partir de 1 111€

#sundayIGshare : le hashtag d’un dimanche inspirant

#sundayIGshare

#sundayIGshare

Les amoureux de jolis univers Instagram se réunissent le dimanche autour du #sundayIGshare: un hashtag que j’ai lancé ce printemps pour partager nos comptes IG coups de coeur. Je profite de la 10e édition ce jour pour vous présenter ce joli rendez-vous qui fédère de jolies personnes autour de mes deux réseaux sociaux favoris: Twitter et Instagram. Remontons ensemble le fil des éditions précédentes pour comprendre la petite histoire du #sundayIGshare.

Tout a commencé un dimanche d’avril avec le petit rituel dominical de @mamzellelychee. Le dimanche c’est jour de pancakes dans sa galerie Instagram. Ce matin là j’ai eu envie de partager le moment. « Et si on partageait nos comptes Instagram favoris » tous les dimanches? La sauce a pris tout de suite sur Twitter avec @mycho, @touristissimo, @latribudechacha. D’autres twittos ont adhéré à l’idée et partagé leurs coups de coeur avec le hashtag dans la journée: le #sundayIGshare était né. Depuis on se rejoint chaque dimanche pour partager de nouveaux univers. Il y a les fidèles, il y a ceux qui passent, reviennent, débarquent, restent … Une envie commune: partager. Les statistiques ne rythment pas la danse, il n’est pas question d’algorithme dans nos échanges. On partage ce qui nous parle sans parler chiffres. Gros compte, petit compte, compte moyen, l’essentiel est ailleurs…

#sundayIGshare

Au cours du #sundayIGshare on partage, 1, 2, 3 comptes au fil de la journée. Au feeling. A chaque édition, j’essaie de glisser un profil qui met en valeur les Caraïbes. En semaine je note les comptes qui retiennent mon attention pour notre rendez-vous dominical, je reviens voir ce qui s’y passe le dimanche et je choisis celui que je présenterai à la communauté. @mespetitsbonheursausoleil c’est un compte empreint de poésie que j’adore sur lequel Rachel partage des photos de Martinique avec un style singulier. Ses bouts de chou sont souvent à l’honneur avec un regard tendre et protecteur, on tombe aussi sur des photos de nature qu’elle illustre de citations selon son inspiration. Magie d’Instagram: on a pris RV cet été lors de ma venue en Martinique pour le mariage d’une amie.

#sundayIGshare

Sur Instagram, les amis de nos amis sont nos amis. J’ai découvert @remytortosa dans la story de @the_lazy_frenchie si ma mémoire est bonne. Cette blogueuse belge que j’ai suivie avec bonheur à New York a déménagé à Los Angeles il y a peu: une autre ville des States que j’affectionne. Elle partage sa nouvelle vie sur la côte ouest, son cercle d’amis, ses rencontres. J’ai eu un coup de coup de coeur pour les photos de @remytortosa en Oregon. Les paysages à couper le souffle immortalisés dans sa galerie ont confirmé mon désir de pousser plus haut lors d’un prochain road trip sur la côte ouest.

#sundayIGshare

@mahmoud_essaidi, c’est @touristissimo notre niçoise préférée qui nous l’a présenté. Elle espère bien monter un jour à Paris pour une expo de ce talentueux graphiste à l’Institut du Monde Arabe ou ailleurs. Encore un bel univers dévoilé au cours du #sundayIGshare! J’ai découvert dans sa galerie une Tunisie enrobée de douceur, j’y ai vu de la poésie, j’y ai lu des histoires… + une destination sur la liste de mes envies grâce à Instagram et au partage de @touristissimo. C’est aussi ça le #sundayIGshare: un lieu d’inspiration…

#sundayIGshare

Parce qu’on partage des univers qui nous font vibrer, il est souvent question de voyage au #sundayIGshare. Coup de coeur pour @focusonforbes découvert au hasard d’un like sur l’une de mes photos. Dans le code du bon Instagramer, il paraît qu’il ne faut pas trop multiplier les hashtags pour ne pas avoir l’air de quémander des likes. Ces conseils avisés me font sourire. Et si on multipliait les hashtags dans l’espoir qu’une personne pousse la porte de la galerie pour papoter autour de points en commun? On n’a pas tous les mêmes objectifs sur Instagram. Je publie au feeling, je n’ai que faire des statistiques de mes photos 🙂 En revanche j’apprécie particulièrement les longs échanges en off avec des igers des 4 coins du monde … Et quand on se rencontre quelques temps plus tard dans la « vraie » vie: jackpot!

#sundayIGshare

Le #sundayIGshare réserve de jolis surprises chez les participants aussi. Il n’est pas rare qu’une première participation révèle un sacré bel univers chez l’igers qui partage. C’est le cas de @jdosreispedro qui nous a présenté Andrea alias @destinationchaser. En cliquant sur son profil IG, j’ai découvert l’univers d’un autre amoureux du voyage que je suis avec bonheur depuis. J’ai partagé son compte dans la foulée pour que tout le monde en profite et l’histoire s’est reproduite à d’autres occasions. Je pense par exemple à @laurelen_ ou encore à @lilliskogen qui me régalent sur Instagram!

#sundayIGshare

Lors de la septième édition, j’ai fait un clin d’oeil à @laurafwc, l’une des deux blogueuses à qui je dois la découverte des Editions Nomades. Après l’avoir longuement suivie en Californie, je me régale avec ses photos bleues de Bretagne où elle a jeté l’ancre depuis. Marlène nous racontait combien le retour d’expatriation pouvait s’avérer difficile dans une interview de Paroles de Blogueuses. Nous n’avions pas évoqué l’aspect blogging. J’imagine qu’une blogueuse qui revient de l’étranger se pose mille et une questions sur la suite à donner (ou pas) à son blog et ses dérivés. Virage (+ que) réussi pour Laura sur Instagram 🙂

#sundayIGshare

Dans l’édition suivante, j’ai voulu partager l’univers de Masha alias @happy_marussia rencontrée sur notre dernier blogtrip dans les îles de Guadeloupe. Masha, c’est la délicieuse jeune femme qui gère les réseaux sociaux de Kitchen Trotter, les relations presse, entre autres responsabilités dans la maison. Gourmande tout court, elle affectionne au moins autant les voyages que les expériences culinaires. Chaque vacances est l’occasion pour elle de découvrir un nouveau coin du monde avec son amoureux. On a eu plaisir à la suivre dernièrement à Bilbao, Istanbul, Lima, La Paz, Prague, Capri et j’en passe… Un régal, le compte d’@happy_marussia.

#sundayIGshare

La semaine dernière, j’ai eu le plaisir de rencontrer @naro1 sur le voyage de presse à  Cuba. Quelle probabilité y avait-il de me retrouver dans le même bus qu’un igers qui me suit sur les réseaux sociaux? Sur le trajet qui nous menait de l’aéroport à notre hôtel, il se retourne et me demande: « c’est pas toi @elledit8″? Je suis Genaro et je te suis sur les RS ». « Enchantée », ai-je répondu surprise. Genaro… Ce nom me dit quelquechose. C’est en voyant sa galerie sur IG que j’ai compris. Il avait pris les rênes du compte Nouvelles Frontières lors d’un voyage en Inde  et j’avais adoré ses photos! Charles (@urbandreamer1) qui passe sur IG de temps en temps, Gérard (@superchinois801) et lui ont sympathisé à Cuba et se sont écartés du groupe pour se perdre dans les rues de La Havane. Ils nous ont ramené des clichés de folie, chacun dans son style. Bonheur…

#sundayIGshare

Aujourd’hui j’ai partagé le compte de @chadevret: un igers rencontré au hasard de quelques likes laissés sur mes dernières photos prises à La Havane. En allant voir son profil, j’ai découvert qu’il était lui aussi parti à Cuba dernièrement. J’ai aperçu une rue que j’avais emprunté quelques jours plus tôt, des photos d’Italie, du Brésil, de Bali et d’ailleurs encore. Chad partage avec style ses pérégrinations aux 4 coins du monde. Belle galerie!

Voilà, vous en savez plus sur le #sundayIGshare maintenant. Une aventure dictée par les rencontres, les jolies histoires, les expériences. Le voyage s’est fait une place au soleil mais tous les univers appréciés sont les bienvenus. Dernièrement @onmytree a partagé le compte de @nathalybonilla pour partager sa passion des  tatoos. Je me souviens d’un joli compte où deux amoureux écrivaient des petits messages à la craie dans Paris. Espace de partage et de découvertes, le #sundayIGshare est ce que vous voulez qu’il soit. Rendez-vous tous les dimanches avec hashtag + photos + nom et lien du compte IG. Les comptes sélectionnés seront partagés pour nos archives sous la photo du jour dans ma galerie Instagram. Let’s share!


Our last video